Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Do Not Track : la FCC rejette la requête de Consumer Watchdog
Qui propose que les sites soient tenus de respecter ce type de requête

Le , par Stéphane le calme

26PARTAGES

6  0 
Le public étant de plus en plus sensible au respect de sa vie privée numérique, des défenseurs de la vie privée comme Consumer Watchdog ont proposé une pétition pour obliger les sites à honorer les requêtes Do Not Track.

« Les consommateurs devraient avoir le droit de garder leurs informations personnelles privées. Les entreprises devraient se voir interdire de pister les informations personnelles et les activités en ligne sans que le consommateur n’en soit au courant et n’en ait donné l’autorisation. La Commission reconnaît l’importance de protéger les informations en ligne des consommateurs dans l’édition 2015 de son Open Internet Order », explique la Consumer Watchdog dans la pétition de juin dernier adressée à la FCC.

Do Not Track est supposé donner à l'internaute la possibilité de choisir de ne pas être suivi par une tierce partie, en général à des fins publicitaires. Cependant, du côté des sites web, il n’y a aucune obligation de respecter ce type de requête. Surtout que certains d’entre ces sites web ont estimé que Do Not Track nuit à leur modèle économique. Néanmoins, Consumer Watchdog a voulu voir cette règle modifiée, mais la FCC et manifesté son intention de ne pas être impliquée.

Voici ce qu’elle a décidé : « dans le présent décret, nous rejetons la demande de Consumer Watchdog qui prie la Commission d'amorcer une instance de réglementation exigeant des "fournisseurs de pointe" (comme Google, Facebook, YouTube, Pandora, Netflix, et LinkedIn) d’honorer les requêtes "Do Not Track" des consommateurs ». La Commission a été sans équivoque en déclarant qu'elle n'a aucune intention de réglementer les fournisseurs de pointe. Nous constatons donc que, conformément à l'article 1.401 (e) de nos politiques en vigueur, il apparaît que la pétition de Consumer Watchdog « ne justifie pas une étude par la Commission ». En clair, la Commission fédérale des communications a décidé de ne pas s’ériger contre les entreprises qui n’honorent pas les requêtes Do Not Track.

Cependant, la dernière version stable de Firefox, Firefox 42, va peut-être apporter une solution avec sa fonctionnalité « Protection contre le pistage » qui apporte à la navigation privée une couche de protection supplémentaire en bloquant « certains éléments des pages Web ». La plupart des sites comprennent des éléments fournis par des tiers comme des outils analytiques, des boutons pour les réseaux sociaux ou l’affichage de publicité. Chacun de ces éléments collecte, enregistre l’activité du navigateur pour créer des profils susceptibles d’intéresser d’autres sites.

Source : pétition Consumer Watchdog (au format PDF), décision de la commission fédérale des communications (au format PDF)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Firefox 42 est disponible en version stable avec un mode de navigation privée qui gagne en puissance

L'EFF définit les nouvelles bases du « Do Not Track », pour lutter contre l'espionnage et la collecte des données des utilisateurs par les sites

Do Not Track ne sera plus activé par défaut dans les navigateurs Microsoft, la firme a-t-elle renoncé face à la pression de l'industrie publicitaire ?

Vers un échec du standard Do Not Track ? Les géants du Web trouvent un moyen d'esquiver le système de tracking au détriment des annonceurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Max Lothaire
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/11/2015 à 1:44
[troll] Imposer une règle qui risque de provoquer la disparition d'un modèle économique qui rapporte des milliards aux plus grandes entreprises du web au nom du respect de la vie privée de la plèbe ? Et puis quoi encore ? [/troll]
3  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/11/2015 à 13:21
De toute façon, Microsoft a réussi le tour de force d'à la fois tuer le champ Do Not Track tout en se faisant passer pour les chevaliers blancs de la vie privée.

En effet, en imposant DNT activé par défaut dans IE, en violation du standard, ils se font passer pour des anges tout en donnant un excellent prétexte aux publicitaires de ne pas chercher à respecter le contrat DNT vu que Microsoft ne le respecte pas non plus. Même Apache a tenté de sauver le système en mettant dans la configuration par défaut d'Apache 2.4 des règles pour bloquer le champ DNT si navigateur = IE pour cause de non-respect du standard.

Microsoft a depuis fait marche arrière en avril dernier mais le mal est fait. De toute façon, le combat pour la vie privée, Microsoft s'est assis dessus depuis avec Windows 10.
1  0 
Avatar de lvr
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/11/2015 à 10:13
Qu'ils ne se plaignent pas si on continue d'utiliser AdBlock (Plus), Ghostery et consort !
0  0 
Avatar de goomazio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/11/2015 à 12:36
Citation Envoyé par lvr Voir le message
Qu'ils ne se plaignent pas si on continue d'utiliser AdBlock (Plus), Ghostery et consort !
Ils ne se plaignent surement pas, vu que ça leur fournit du travail : "comment allons nous diminuer voir même arrêter complètement l'utilisation des bloqueurs de pub ?"
0  0