Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Big Data existe-t-il vraiment ?
Un ancien directeur marketing livre son analyse

Le , par Victor Vincent

14PARTAGES

12  0 
Julien Zakoian, ancien directeur marketing et communication d’un site de vente en ligne, affirme que le Big Data n’existe pas. Pour lui : « le Big Data, c’est comme le bogue de l’an 2000, ça n’existe pas ! C’est une appellation marketing plaquée sur un phénomène dont l’existence remonte aux premiers pas de l’informatique… et pour lequel un certain nombre d’acteurs, SS2I, ou boîtes de Business Intelligence en tête, ont inventé un sobriquet, à des fins commerciales ». Pour Julien, directions générales et marketing, informaticiens et tous ceux qui travaillent autour des technologies ont l’habitude des modes et des mythes qui s’évanouissent après quelques années de promesses démesurées. Il évoque par exemple les promesses de Second Life il y a 10 ans en guise de rappel.

L’expert en marketing et communication poursuit son analyse par une définition des termes pour mieux camper le débat. D’après Julien, « collecte, exploration et analyse de grandes masses de données » semble être la définition qui est le plus généralement admise. Et l’on voit bien que cette description est loin d’être suffisamment précise, affirme-t-il. Pour mieux faire comprendre le concept, monsieur Zakoian découpe cette définition pour analyser chacune de ses parties. En effet pour lui, « grande masse de données » n’a de sens que pour les géants du Web tels que Google ou Facebook pour qui cela représente des millions de To mais pour des petites sociétés, ce n’est qu’un maquillage d’un « big » qui est en réalité du « small ». Du coup, ces sociétés vendent doublement du rêve : d’une part, celui du fantasme lié à l’espionnage du type NSA et d’autre part celui d’une exploitation enfin aisée, complète et peu onéreuse de leurs données, poursuit Julien.

Il n’y a que le temps qui nous dira si Julien a vu juste ou pas. En effet, selon le « Hype Cycle » de Gartner, nous pouvons prendre rendez-vous en 2020 ou en 2025 pour voir si « Big Data » aura tenu toutes ses promesses.

Source : Livre blanc EBG 2014

Et vous ?

Pensez-vous que Big Data est juste un habillage marketing, comme nous l’affirme Julien Zakoian ?

Voir aussi

le forum Humour Informatique

la rubrique Humour et Divers

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/11/2015 à 15:30
J'avais comme signature la citation de je ne sais qui, qui paraphrasait la loi de moore : "la quantité de bullshit dans le mot Big Data double tous les 18 mois".

Comme cité, ça mélange tout, l'analyse d'imagerie médicales, le noSQL et les bases de données verticales, la distribution par noeud (Hadoop), la remontée en puissance de Python, le superdatamining qui va parser tout twitter et te dira demain quels noms on donnera aux hipsters de 2018 et combien il faudra vendre le yaourt à l'aloe vera, les clients qui comprennent rien et à qui on fait croire que 1Go de données par jour c'est du Big Data (quand bien même rien n'est normalisé et qu'on ne stocke pas des codes mais des BLOB)...

Y a des choses intéressantes, hein, et même je dirai petit à petit que certaines entreprises veulent faire des trucs à la mode ; très sérieusement, tant mieux, tant que ça donne du boulot aux petits ingénieurs et masters sortis d'école à qui on a bassiné la techno d'avenir.
9  0 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/11/2015 à 7:17
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Mais bon. Est-ce différent de l'objet? De la programmation structurée? de l'Agile? de la Business Intelligence? Je ne sais plus qui disait que 90% de tout était de la merde(et y'a du travail à moi dans ces 90%), et le big data ne fait pas exception. Rien de transcendant.
N'oublie pas le Web 2.0.
8  0 
Avatar de J-L_D
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 13/11/2015 à 19:12
Quand je vois écrit : « le Big Data, c’est comme le bogue de l’an 2000, ça n’existe pas", je n'ai pas envie de lire la suite. J'ai participé personnellement à plusieurs projets An2000 dont un pour une grande compagnie d'assurance pour pouvoir affirmer que le problème de l'an 2000 était bien réel pour tous les applicatifs tournant sur les gros systèmes. La raison en était toute simple. Chacun sait qu'un système d'information renferme un grand nombre de dates et la plupart sont traitées (comparaison, tris). Hors, à l'époque dans les systèmes les dates étaient le plus souvent codées en AA/MM/JJ et non en AAAA/MM/JJ. Imaginez la suite quand l'année passe à 00 et se trouve être inférieure à 99 ! Alors soit M Zakoian fait un déni de réalités soit il fait preuve d'un manque de connaissances sur ce sujet.
9  1 
Avatar de Bestel74
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/11/2015 à 14:55
c’est comme le bogue de l’an 2000, ça n’existe pas
Ha bon ? Quand on corrige un problème avant qu'il n'apparaisse il n'a jamais existé ?
6  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/11/2015 à 21:57
Citation Envoyé par Victor Vincent  Voir le message
[En effet pour lui, « grande masse de données » n’a de sens que pour les géants du Web tels que Google ou Facebook pour qui cela représente des millions de To mais pour des petites sociétés, ce n’est qu’un maquillage d’un « big » qui est en réalité du « small ». Du coup, ces sociétés vendent doublement du rêve : d’une part, celui du fantasme lié à l’espionnage du type NSA et d’autre part celui d’une exploitation enfin aisée, complète et peu onéreuse de leurs données poursuit Julien.

cet avis comfirme ce que je pense : le Big Data est trop surdimensionné pour des petites entreprises.
Ensuite est-ce qu'elles ont vraiment besoin de ces technos ?
Déjà qu'elles ont mis du temps à bâtir leur système informatique non sans risques et périls, donc on arrive fin 2015 et avec un S.I. laborieusement développé, il faut tout mettre à la poubelle et utiliser les services du Cloud et du Big Data...
donc parfaitement d'accord ça ne peut profiter qu'aux géants comme Amazon et Google.
Ensuite vient la pertinence des recherches que l'on veut effectuer , je rejoins l'avis de Glutinus à savoir si c'est vraiment intéressant pour le marketing que les gens portent des slips ou des caleçons
5  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/11/2015 à 9:57
Citation Envoyé par J-L_D Voir le message
Quand je vois écrit : « le Big Data, c’est comme le bogue de l’an 2000, ça n’existe pas", je n'ai pas envie de lire la suite. J'ai participé personnellement à plusieurs projets An2000 dont un pour une grande compagnie d'assurance pour pouvoir affirmer que le problème de l'an 2000 était bien réel pour tous les applicatifs tournant sur les gros systèmes. La raison en était toute simple. Chacun sait qu'un système d'information renferme un grand nombre de dates et la plupart sont traitées (comparaison, tris). Hors, à l'époque dans les systèmes les dates étaient le plus souvent codées en AA/MM/JJ et non en AAAA/MM/JJ. Imaginez la suite quand l'année passe à 00 et se trouve être inférieure à 99 ! Alors soit M Zakoian fait un déni de réalités soit il fait preuve d'un manque de connaissances sur ce sujet.
Je crois qu'il voulait surtout dire que dans le but de l'an 2000, pour X% de vrais cas de risque, il y a Y% >> X% de cas non avérés mais les entreprises flippaient tellement qu'elles ont mis les moyens pour peu d'impact.
Et que pour le Big Data, pou X% de vraies problématiques Big Data, il y a Y% >> X% de faux projets vendus très chères alors que ce ne sont pas des problématiques Big Data.

Ou alors il voulait vraiment dire ce qu'il voulait dire et c'est un vrai schnock.
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/11/2015 à 16:59
Bah, il y a du vrai là-dedans : comme les besoins ET les capacités à y répondre, en terme de quantité brute, augmentent, alors le phénomène big data existe. Maintenant, il n'est pas nouveau, et il y a effectivement surtout du bullshit autour.

Mais bon. Est-ce différent de l'objet? De la programmation structurée? de l'Agile? de la Business Intelligence? Je ne sais plus qui disait que 90% de tout était de la merde(et y'a du travail à moi dans ces 90%), et le big data ne fait pas exception. Rien de transcendant.
3  0 
Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/11/2015 à 21:53
Ce monsieur a partiellement raison, le Big Data c'est pour les vieux, c'est has been depuis au moins ... plusieurs mois. Maintenant la tendance c'est le Data Lakes.
Ceux qui n'ont rien compris arretez l'informatique vous etes depassés

Blague a part, quand on voit que le langage a la mode en 2015 c'est un langage qui a plus de 25 ans (javascript + html) on se dit vraiment que depuis tout ce temps on tourne en rond et on change les etiquettes sur des choses qu'on faisait deja (Cloud = MainFrames, Hadoop/noSQL = BDD hierachiques, Reporting+Analyse = Business Intelligence etc.).

Comme les gens ne savent plus programmer on leur invente des langages qui ressemble a ce qui se fait de plus puissant (C/C++) et on leur met une syntaxe Visual Basic ==> C# (les pointeurs c'est compliqué, la gestion memoire (new/free) c'est compliqué, frameworks tellement compliqué (mille feuille logiciel) qu'on pallie par des outils (intellisense, editeur evolué) etc.)...
On passe moins de temps a coder qu'avant (intellisense !) c'est une certitude par contre on passe 10 fois plus de temps a (essayer de) maitriser 10 outils/framework (test unitaires, injection dependances, ORM etc.). Les logiciels ne sont pas plus fiables ni plus performants pour autant (loin de là). C'est peut etre ca le progres ?
3  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 07/11/2015 à 8:55
Quelque soit le domaine, la "nouveauté" a toujours été l'argument mis en avant pour vendre!!!

Bien évidemment, le Big Data n'est rien d'autre qu'une étiquette pour décrire une problématique qui existe depuis longtemps.

Allez pour la route, je vous en donne 2 autres: "L'internet des objets" et après "l'internet", la "biotech" et la "nanotech" voilà qu'arrive la FINTECH!!!!!!!! Fintech??? Ben oui, la technologie informatique au service de la finance
2  0 
Avatar de ec
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/11/2015 à 12:01
Citation Envoyé par Glutinus Voir le message
Concernant le bug de l'an 2000, y a des personnes qui soupçonnent que cette vague de peur n'avait pas lieu d'être, du moins sur la majorité des systèmes. Que c'était que de la poudre aux yeux, certainement commanditée par beaucoup de société d'informatique de l'époque (pas que les SSII) et qu'il y a eu une vague d'inquiétude disproportionnée, un peu comme la grippe A.

Ca a rapporté à beaucoup de gens.
Par exemple dans ma famille, des bancaires (non techniciens) ont fait le passage à l'an 2000 en astreinte, enfin déjà sur place, et ils ont eu des compensations bien meilleures que le passage à l'euro deux ans plus tard, pour certainement moins de boulot.
Certains logiciels n'ont pas passé la barre, mais il suffisait souvent de pas grand chose pour les corriger... à condition d'avoir le code et les compétences. Beaucoup de chose furent corrigées avant et voilà pourquoi ce fut un non événement. Les angoissés, à tort ou à raison selon les cas, ont regardé leurs écrans à 00h00mm01 secondes pour voir si tout se passait bien.
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web