Lille : une école d'ingénieurs impose un examen de français pour valider le diplôme
Qu'en pensez-vous ?

Le , par saigone

15PARTAGES

8  1 
Que pensez-vous des examens de français dans les écoles d'ingénieurs ?
Une grande première dans le monde des écoles d’ingénieurs. Afin de faire face au constat selon lequel de plus en plus de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur souffrent d’un niveau de maîtrise du français insuffisant par rapport à celui attendu, une école lilloise a instauré un examen de français pour valider le diplôme. Cette nouvelle mesure part d’un « constat des professeurs de sciences, mathématiques, chimie, physique et d’écogestion qui se sont plaints assez régulièrement au conseil du fait que le niveau de maîtrise du français était insuffisant, insuffisant par rapport à ce qui est attendu pour des ingénieurs » affirme Maelle LEVACHER, enseignante en sciences humaines.

Le projet a débuté l’année dernière dans cette école lilloise et a pour but de relever le niveau de maîtrise du français de ses étudiants avant de les relâcher dans le monde de l’emploi. « Je trouve ça parfois choquant les fautes d’orthographe, ça me plait qu’on pousse les gens à bien écrire » affirme un étudiant. « Il y a beaucoup de mots où je suis encore étonnée maintenant de l’orthographe pourtant je les ai toujours écrits comme ça » affirme une étudiante.

L’examen est constitué d’exercices simples, des phrases où il faut identifier et isoler des éventuelles erreurs d’orthographe (un S en trop) ou de grammaire (problème d’accord). L’examen est basé sur toutes les règles de français. Obligatoire ! Les étudiants disposent d’un an de préparation et doivent obtenir un minimum de 500 points pour réussir l’examen. L’année dernière 3 étudiants sur 120 n’ont pas réussi l’examen. Une initiative qui pourrait aider les étudiants de l’enseignement supérieur dans un monde où les outils de correction automatique sont constamment utilisés, et dont l’utilisation affaiblirait le niveau de maîtrise de la langue française.



Source : France TV info

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle mesure ?

Voir aussi

Forum Études

Rubrique Études (Cours, Tutoriels, FAQ, etc.)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de LawNasK
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 14:27
Citation Envoyé par saigone Voir le message
Que pensez vous de cette nouvelle mesure
J'hésite entre "oui enfin" et "dommage qu'il faille en arriver là".

Citation Envoyé par saigone Voir le message
L’examen est constitué d’exercices simples, des phrases ou il faut identifier et isoler des éventuelles erreurs d’orthographes (un S en trop) ou de grammaires (problème d’accord).
Ce genre de question me fait penser à la JAPD :
- Le mot "lappin" est-il orthographié ?
- Laquelle de ces propositions est correcte ? "Il a perdu sa montre" ou "Il a perdu ca montre"

J'aurais tendance à en attendre plus d'un ingénieur
11  0 
Avatar de pschiit
Membre actif https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 15:00
Baim koi,
Sait pa come si on devè ecrire des raport en francai.
On utilise que langlai.

ave eu nailce dè.
11  2 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 15:26
Est-ce qu'un ingénieur doit avoir un bon niveau de grammaire, orthographe ou syntaxe ? Non, ça n'a rien à voir.

Est-ce que l'éducation nationale a pour objectif (entre autres) d'enseigner la grammaire, l'orthographe et la syntaxe ? Bien évidemment.

Cette école d'ingénieur se substitue donc à des niveaux d'enseignement en amont. Je ne pense pas que ça soit son rôle.

Une école de se genre doit vérifier si ce qui y est enseigné est assimilé. J'imagine bien qu'il n'y a pas de cours de français. C'est plutôt bizarre de contrôler des connaissances qui n'ont pas été enseignées pendant les cours dispensés par cette école. Un test de français durant le concours d'entrée me paraîtrait plus logique.

Il faut arrêter de mettre une majuscule à "ingénieur", hein. Ca part d'une pensée élitiste assez perverse. Parce que si on va par là, si on dit qu'un ingénieur se doit de bien s'exprimer en français, ça veut dire qu'un test n'est pas suffisant. Il faut qu'il soit éliminatoire. Ca veut dire que quelqu'un qui maîtrise à la perfection les sciences et techniques de l'ingénieur mais qui aurait un mauvais niveau en français devrait être recalé. Et ça, c'est inacceptable.
11  6 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 16:01
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Est-ce qu'un ingénieur doit avoir un bon niveau de grammaire, orthographe ou syntaxe ? Non, ça n'a rien à voir.
Cela n'a rien à voir, mais c'est tout de même préférable.

Surtout en France, et plus particulièrement dans notre domaine, où la plupart des ingénieurs se destinent à être "chef de" (de projet, manager, etc.) et sont donc amenés à communiquer beaucoup par écrit/oral voir à communiquer avec l'extérieure, c'est tout de même mieux de ne pas faire 10 fautes par phrase (quand je vois les e-mails rédigés par certains des cadres de ma boîte, et quand je me dis que nos fournisseurs et nos clients, reçoivent ce genre de texte, j'ai honte...).

Bien sûr que cela arrive à tout le monde de faire des fautes (vous en trouverez surement dans ce message d'ailleurs ^^), mais à notre époque, où en plus, la plupart des textes rédigés, le sont via un logiciel de traitement de texte, ou une boîte mail, qui te soulignent les fautes, je ne comprends pas qu'on puisse en trouver autant.

Après je suis d'accord que le problème se pose bien avant, et que ce n'est pas arrivé en école d'ingénieur qu'il faut faire passer ce genre de test.
9  0 
Avatar de EyZox
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 17:19
J'avais pas tilté mais quand même : "les outils de correction automatique sont constamment utilisés, et dont l’utilisation affaiblirait le niveau de maîtrise de la langue française."
Tant qu'on continuera a placer la technologie comme responsable des fautes de français, du piratage, des meurtres de masse, de l'hyperactivité, de l'effondrement du marché du travail etc etc ... On n'avancera pas. Il serait temps d'arrêter de reprendre les fausses idées sans aucune preuves indiscutables des réactionnaires technophiles incultes et simplistes de ce siècle. Elle a bon dos la technologie quand il s'agit d'expliquer les échecs de l'Homme.

« Il y a beaucoup de mots où je suis encore étonnée maintenant de l’orthographe pourtant je les ai toujours écrits comme ça » affirme une étudiante.
Le correcteur orthographique permet à n'importe qui pour chaque mot écrit de faire une recherche dans le dico en quelques millisecondes de manière totalement transparente et automatique. Le jour où on aura des correcteurs de grammaire, de conjugaison etc au point pour nous reprendre a chaque fois, on prendrai très vite de bonnes habitudes et tout ça sans perdre de temps à feuilleter son Bescherelle. De la même manière que personne ne s'amuse a perdre son temps pour vérifier dans le dico chaque mots pour savoir s'il est bien orthographié ou non.
8  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 14:52
Le problème, à mon avis, c'est que ce qui s'en foutent ont tendance à ne plus s'en foutre provisoirement (le temps de l'examen). Par contre, ceux qui ont de réelles difficultés sont lésés (dyslexie, langue maternelle autre, etc.).
En plus, tout le monde a l'air de prendre l'affirmation "le niveau d'orthographe se dégrade" pour acquis, mais je n'ai jamais vu d'étude sérieuse là dessus. Quelqu'un en a ?
Je pense surtout qu'on écrit beaucoup plus et beaucoup plus vite qu'avant.
Cela dit, bien sûr, je suis d'accord sur l'importance d'écrire correctement. Mais je ne vois pas de réelle solution apportée ici.
7  0 
Avatar de EyZox
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 15:50
Si le but de l'école d'ingénieur n'est pas de former au Français ses étudiants, c'est que le niveau de Français correspond au niveau attendu à l'entrée alors pourquoi faire passer l'examen à la fin du cursus ? Le niveau exigé c'est en réalité le niveau brevet des collèges tel qu'il devrait être.
Ce n'est même pas le niveau BAC, il n'y a plus de cours de Français après le collège, mais des cours de littérature.

Personnellement je fais des fautes couramment, je fais des efforts lorsque je rédige un mail pro ou un rapport mais c'est tout, sur ce post je n'en fais pas et je ne me sens pas lésé professionnellement. Vérification orthographique, relecture rapide et basta.

Bref, le niveau de français théorique supplémentaire qu'apporte cette formation ne sera clairement pas un choix décisif entre 2 candidatures je l'espère. Comme dit précédemment, je pense aussi que les gens vont faire des efforts jusqu’à l'examen et le niveau baissera ensuite s'il n'y a aucune pratique du "Français de très bon niveau" dans la vie de tout les jours.
7  2 
Avatar de nono.cantinero
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/11/2015 à 23:15
L'important n'est pas seulement l'orthographe ou la grammaire car que penser d'un texte pauvre en idées et arguments ?
L'opinion commune tend à dissocier pensée, langage et action. Ainsi, je m'exprime mal mais je suis capable de bien agir et de bien penser. Ou inversement, j'agis d'une façon adéquate mais les mots me manquent pour témoigner de la profondeur de ma pensée. Ce sont pourtant trois sphères qui se recoupent partiellement. Ces raccourcis et incompréhensions devraient nous amener à replacer le langage dans sa véritable fonction : celle de médiateur entre la pensée et l'acte et susceptible par son enrichissement de transformer nos points de vue sur le monde afin de mieux agir. De plus, il ne s'agit pas seulement de bien parler et de bien écrire mais de vivre avec les œuvres. Perspective ambitieuse jugeront certains....mais tellement urgente.
6  1 
Avatar de maske
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/11/2015 à 12:01
Citation Envoyé par Zirak Voir le message

Ah et je ne prends pas ça mal, je préfère que l'on me le fasse remarquer, et corriger la faute, qu'on ne me dise rien, et que je la fasse continuellement.
C'est également un problème de mentalité. Il y a beaucoup de monde qui, à l'inverse, ne tolèrent pas du tout qu'on fasse des remarques sur leur français et la justification habituelle c'est : «Ho ça va je suis un bon ingénieur je n'ai pas besoin d'être bon en français dans ma vie professionnelle».

C'est à dire que :

1 - C'est encouragé
2 - C'est de la mauvaise foi
3 - C'est assumé : la personne n'a pas du tout l'intention de s'améliorer
4 - C'est faux : ça porte préjudice dans la vie pro., prendre des mauvaises habitudes c'est prendre le risque de laisser passer des erreurs (parfois honteuses) dans des communications vers des entreprises (candidatures) ou vers des clients importants (y'a plein d'exemples...). Quand on voit que, dans un sujet pas loin certains pensent (et je ne critique pas ça) qu'un développeur doit devenir manager, bah ça promet niveau communication.
6  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 06/11/2015 à 10:15
Citation Envoyé par Heliogabale Voir le message
Pourquoi épargné les autres sections, supérieures ou pas ?

Le niveau général est si bas que l'éducation nationale devrait dispenser des cours gratuits ........... je dis ça,.....
De la maternelle au moins jusqu'au lycée, l'enseignement est déjà gratuit........je dis ça.......

Après gratuit ou payant, si l'élève n'en a rien à faire et n'écoute pas en classe, il n'aura pas le niveau, le prix n'a rien à voir.
6  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web