Le projet de l'entreprise Solu Machines va-t-il révolutionner le monde des micro-ordinateurs ?

Le , par Olivier Famien

0PARTAGES

6  1 
Votre avis sur ce projet Solu ?
Une entreprise finlandaise du nom de Solu Machines s’est engagée à révolutionner le monde des systèmes d’exploitation et celui des micro-ordinateurs avec son projet Solu. En 2014, Kristoffer Lawson, cofondateur de Holvi, s’est associé avec Javier Reyes, un conférencier d’université et Dr Pekka Nikander, fondateur de la société de sécurité Nixu, afin de monter une équipe de 12 personnes pour fournir une plateforme matérielle et logicielle sortant des sentiers battus.

Pour mieux comprendre les motivations de ce projet, l’entreprise explique que « chaque ordinateur que vous avez utilisé dans les 30 dernières années a été basé sur le même ancien paradigme d’interaction matériel/logiciel. Même les nouveaux développements ont suivi cette ornière servilement, malgré des bonds énormes dans la façon dont nous nous connectons au monde, et comment nous interagissons avec un autre ».

Kristoffer Lawson, CEO de Solu Machines ajoute également que « nous avons vu 30 années de pensée unique. Je pense qu’il est temps pour un changement ». Le maitre mot de ce groupe d’entrepreneurs est donc le changement.

Pour opérer sa révolution, l’entreprise a dévoilé ses prototypes d’ordinateurs portables basés sur le Cloud lors du lancement organisé à San Francisco il y a une dizaine de jours environ. L’ordinateur présenté est de forme carrée, d’environ 10 cm de côté et 12 mm d’épaisseur et fait à la fois office d’unité centrale en le connectant à un écran et de souris pour naviguer en utilisant sa surface tactile pour parcourir les différents éléments du système d’exploitation (OS) projetés sur l’écran. Il faut noter qu’un clavier Bluetooth peut lui être raccordé afin d’avoir un PC complet rassemblant tous les périphériques des micro-ordinateurs.


À l’intérieur du dispositif, il faut s’attendre à un processeur de 2,3 Ghz Nvidia 4-Plus-1 quad-core ARM Cortex-A15, un processeur graphique Nvidia Kepler avec 192 Nvidia Cuda cores, 4 Go de RAM, 32 Go de mémoire cache, une surface tactile affichant des éléments graphiques avec une résolution de 1440 x 1440, une prise en charge des moniteurs externes avec une résolution pouvant aller jusqu’au 4 K, le WiFi, le Bluetooth 4.0, une connectique USB de type C et une batterie de 1200 mAh.


À côté du matériel, l’élément mis en avant par l’entreprise est le système d’exploitation Solu OS qui permet de faire tourner l’équipement. Il affiche les éléments visuels non plus sur la base des noms, fichiers ou emplacements comme les autres systèmes d’exploitation tels que Windows, OSX et Linux, mais plutôt en répartissant les éléments dans des bulles interconnectées sous forme de neurones.


En dehors de l’aspect visuel, l’entreprise Solu Machines offre à travers cet OS, un environnement dans lequel toutes leurs données sont stockées automatiquement sur le Cloud de l’entreprise. Lorsque l’utilisateur se déconnecte de la toile et du moniteur, le micro-ordinateur devient comme un PC de poche avec lequel il peut travailler localement. Une fois qu’il se connecte à nouveau à Internet, les données sont synchronisées avec leurs documents stockés sur le Cloud de l’entreprise.


Toutefois, ces arguments qui sont utilisés par l’entreprise comme des points forts sont battus en brèche par certaines personnes. En effet, pour certains ce dispositif ressemblerait plus à une tablette que l’on pourrait connecter à un écran. Par ailleurs, pour d’autres, le fait d’avoir ses données entièrement stockées sur le Cloud serait plus un inconvénient qu’un avantage, car l’on ne disposerait pas à tout moment de ses données.

Il faut également souligner que pour utiliser les applications disponibles sur le Cloud de l’entreprise ainsi que l’espace de stockage des données et les services tiers tels que les sauvegardes de données, les utilisateurs devront payer mensuellement des frais fixes.

Une fois le versement effectué, vous disposez d’un espace de stockage illimité et de l’ensemble des applications disponibles sur le Cloud de l’entreprise. Les développeurs pour leur part sont rémunérés en fonction de l’utilisation de leurs applications par les utilisateurs et non plus selon le modèle de téléchargements.

Comparativement à certains modèles économiques où il faut payer plus pour disposer de plus d’espace ou d’applications, cette offre pourrait remporter l’adhésion de beaucoup de personnes. Toutefois, pour d’autres personnes, ce modèle s’apparente à la location de l’OS où les données seraient prises en otage par l’entreprise dès que vous n’arrivez plus à payer vos frais fixes ou dès que vous avez une connexion internet qui ne répond plus.

En outre, en considérant les failles de sécurité des plateformes Cloud, certaines personnes voient le stockage des données sur le Cloud comme un risque élevé pour les données personnelles.

En attendant la sortie grand public de cet ordinateur dont la date butoir a été fixée pour mai 2016, l’entreprise finlandaise a lancé le projet de financement sur la plateforme Kickstarter et espère récolter un minimum de 200 000 euros afin de pouvoir produire en masse les appareils des personnes ayant passé la commande pour un montant minimum de 349 € donnant également droit à 3 mois d’abonnement sur plateforme Cloud de Solu Machines.

Source : Solu, Projet Solu sur Kickstarter

Et vous ?

Que pensez-vous de ce matériel ?

Que pensez-vous de ce système d’exploitation ?

Pensez-vous que l’entreprise pourra révolutionner le monde des micro-ordinateurs avec cet appareil ?

Le projet est il réaliste ou c'est une lubie ?

Voir aussi

Forum Hardware

Forum Sytèmes

Forum Cloud Computing

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/10/2015 à 7:58
L'avantage et aussi une faiblesse.

Mais j'ai surtout du mal a voir l'intérêt de ce projet. Aujourd'hui on fait des miniPc (le raspberry par exemple) qui fait beaucoup plus de choses et sans cloud d'imposer.
Ensuite, le cloud à des limites, déjà c'est pas très mobile,en France y'a beaucoup de zone blanche/mal desservie, et enfin se pose la question de la confidentialité, de la sécurité et du lieu ou sont stockées nos données.

Si on pouvait connecter l'appareil à un serveur privée, se serait je pense déjà plus intéressants.
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 27/10/2015 à 8:53
Pour la partie matériel:
Je trouve intéressant ce nouveau périphérique, le mix écran/tactile/trackpad pourrait avoir bien des avantages en terme d'ergonomie.

On a tous vu au moins une fois un clavier avec des stickers de couleurs pour "marquer" des touches spéciales d'un logiciel de montage vidéo/photo/3D
Un périphérique "dynamique" comme un petit écran tactile pourrait etre une très bonne solution

Pour la partie logicielle:
Partie cloud
Comme sazearte, je ne suis pas fan des OS "on the cloud", que ce soit chrome Os, jolyOs and co. Le cloud peut etre une très bonne chose pour synchroniser ses données, mais il faut permettre de pouvoir (on le voit en entreprise) se réaproprier le cloud.
On le voit avec le succès de owncloud qui permet d'installer un cloud à la maison en gardant ainsi la main sur ses données

Système de fichiers
Là encore une bonne idée: la hiérarchisation des données par "dossier/arborescence" est très ancienne, et il peut être pertinent aujourd'hui de réfléchir à une seconde proposition
On a vu évoluer nos explorateurs de fichiers avec l'ajout de tags, regroupement intelligent, mais tout en restant dans ce modèle du dossier..
Cette vue un peu en schéma heuristiques, ou réseau neuronale peut être pertinente

Le mieux pour ce type de "révolution" de mode de stockage c'est de permettre le choix du type d'affichage traditionnel/shéma neuronale
Avatar de rambc
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/10/2015 à 9:49
Il faut également souligner que pour utiliser les applications disponibles sur le Cloud de l’entreprise ainsi que l’espace de stockage des données et les services tiers tels que les sauvegardes de données, les utilisateurs devront payer mensuellement des frais fixes.
Tout est dit. On entre dans une aire dite du service qui fait en sorte de capter le consommateur via un système d'abonnement. Dans le même genre, les nouveaux MacBook n'ont plus de lecteur de CD, je sais de quoi je parle. Pourquoi diable ? Certainement pas pour forcer les utilisateurs à acheter les albums via Itunes. Ce serait être bien naïf de le penser...

Tout le reste c'est du marketing. Google a déjà proposé un ordinateur basé sur le cloud. Non ? Il y a aussi d'autres micro-ordinateurs qui marche en local et du coup peuvent aussi passé par le cloud. Non ?

Pour les fichiers, quelle innovation ! On croit rêver ! Cela ressemble juste à ce que l'on appelle des cartes mentales. Pour les fichiers et les dossiers, la vraie innovation réside dans un système de recherche intelligent.

J'espère que ce type de projet ne trouvera pas le succès. Quelque chose comme le raspberry laisse l'utilisateur libre de ses choix.
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/10/2015 à 9:57
Moi j'aimerais surtout savoir :

- Quelle architecture derrière ?

- Est-ce que l'on pourra à terme, installer ce que l'on veut ? Ou cela sera limité à quelques applis bien définies et validées par Solu ? Nan parce que si l'ordinateur Cloud du futur, c'est s'embarquer sur un OS propriétaire, en étant limité aux applis d'un catalogue, aucun intérêt pour ma part.

- Cet OS spécifique, il est compatible avec quoi ?

- Que la "tour" soit dans le Cloud, ok, mais le clavier, la souris, les enceintes, l'écran, une éventuelle manette ? Quel avantage de prendre ça, et de devoir se trimballer tout le reste à côté plutôt que de prendre un pc portable ?

J'ai bien aimé aussi le passage sur "il peut être utilisé seul au travers de son écran tactile edge-to-edge et sa batterie", on est sensé travailler comment sur un écran tactile plus petit que sur son Smartphone ? Si c'est pour se contenter de surfer, quel intérêt par rapport à un Smartphone ?

Et surtout au final, si pour travailler dans de bonnes conditions il faut prévoir une mini station de travail avec clavier / écran partout où l'on est amené à se déplacer, quel est l'avantage de ce nouveau dispositif, comparer aux prototypes de pc qui tiennent dans une souris ou une clé USB ?

Cela apporte seulement des contraintes en plus, pour aucun avantage, par rapport à du matériel déjà existant.

=> Je ne vois strictement aucun intérêt (de mon point de vue personnel à moi qui n'est pas une généralité) à aller vers ce genre d'offre.

Edit: suite à la réinsertion de mon 1er message du fil d'hier qui a disparu, par la modération.
Avatar de Metalman
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/10/2015 à 21:57
chaque ordinateur que vous avez utilisé dans les 30 dernières années a été basé sur le même ancien paradigme d’interaction matériel/logiciel.
Moi je m'attendais à ce qu'ils fassent un nouveau CPU avec autre chose que des I/O.... (ce qui serait un poil plus que 30 ans :p)
Mais si c'est juste pour dire "olalala windows caca", ils sont en retard... il y a les GNUtiens et Linuxiens à la charge depuis autant de temps...

Bon après, faire un OS cloud... why not... ça peut donner un concept intéressant...
Il faut effectivement réfléchir à un nouveau paradigme et refaire une archi complète (mais je ne vois pas où les interactions matériel/logiciel sont dépassées du coup...), mais je ne suis pas certain que ça se fasse en claquant des doigts avec 12 personnes et de l'argent.
Il y a du travail côté user et côté système... et je doute GRANDEMENT qu'ils ne s'appuient pas à un moment sur une archi existante bien classique.

Menfin peut être que cet OS sera le début d'autre chose.
A suivre.
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/10/2015 à 11:39
Une énième tentative de Network Computer. Au niveau de la machine elle-même, qu'elle se connecte à un cloud ou à un autre type de serveur, je ne vois pas ce que ça change.
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/10/2015 à 13:20
je rejoins les avis de Sazearte , Imikado et les autres...
sans compter que pour vouloir développer des infrastructures et des technologies sur le Cloud eh bien il faut au besoin ouvrir et consruire des data centers à moins de louer sur opérateurs de Cloud.
Donc au final ça risque de coûter plus cher à Solu Machines que ça ne rapporte.
Pour peu qu'ils gagnent des clients/utilisateurs, ils devront maitriser leur croissance et offrir un support à la clientèle en adéquation.
C'est la porte ouverte à une inflation de moyens.
Avatar de pcdwarf
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/10/2015 à 11:10
Chaque ordinateur que vous avez utilisé dans les 30 dernières années a été basé sur le même ancien paradigme d’interaction matériel/logiciel. Même les nouveaux développements ont suivi cette ornière servilement
mais bordel! c'est pas parce-qu'une idée est ancienne quelle est mauvaise!
Statistiquement, une idée ancienne qui a survécu est à priori largement meilleure que la dernière lubie.

c'est quoi l'alternative ? Parce que là, moi, j'ai juste vu une GUI à la con... et je serais pas étonné que ça repose sur les même briques logicielles que tout le reste...

hoax ou pas, ça me semble pas être la révolution annoncée.
Avatar de _janfi_
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/10/2015 à 19:31
C'est pas demain la veille qu'ils vont me déssouder de mon Linux
Avatar de danyclassique
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/10/2015 à 8:27
De metalman :
Moi je m'attendais à ce qu'ils fassent un nouveau CPU avec autre chose que des I/O.... (ce qui serait un poil plus que 30 ans :p)
Mais si c'est juste pour dire "olalala windows caca", ils sont en retard... il y a les GNUtiens et Linuxiens à la charge depuis autant de temps.

C'est exactement ce a quoi je pensais.
c'est vraiement du marketing tout ca avec un vocabulaire adjacent a la foutaise.

Car moi aussi quand j'ai vu le titre,
je m'attendais a lire dans cette article,
Une revolution de l'interraction homme machine ,pas loin de la télépathie a intraveineuse :/).

Mais comme tu dis ,si c'est juste une technique de commercialisation qui promet le,

public class MyNewOs : ExistingOldOS
{
public new GraphObject InterfaceGraphic(bool isJustOVerride)
{
// enforce as true because really not never news just .....
isJustOVerride=true;
if(isJustOVerride)
{
Return Affichage arbre binaire graphic a la place de old os graphic ;
}
else
{
Return base.InterfaceGraphic();
}
}
}

MyNewOs os =new MyNewOs() .
GraphObject soitDisantNew InterractionMaisJusteNewInterfaceGraphic= os.InterfaceGraphic(false);

Je rigole mais vraiement ,j'espere qu'un jours nous arriverons a effleurer l'ere de la nouvelle interraction homme machine;
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web