Dell est prêt à débourser 67 milliards de dollars pour l'acquisition d'EMC
Comment ont réagi les acteurs dans l'industrie technologique ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Dell a annoncé vouloir faire l’acquisition du spécialiste du stockage des données EMC moyennant 67 milliards de dollars, ce qui rend cette acquisition la plus onéreuse dans l’industrie technologique. Le record était détenu par le rachat de SDL par JDS Uniphase en juillet 2000 pour un montant de 41 milliards de dollars et en troisième place figure le rachat de Broadcom par Avago Technologies en mai 2015 pour un montant de 36,5 milliards de dollars (ce rachat est encore en cours). Le rachat de WhatsApp par Facebook en février 2014 pour un montant de 19,5 milliards de dollars ne figure qu’en sixième position du classement.


Selon les termes de l’accord, les actionnaires d’EMC vont recevoir 24,05 dollars par action en numéraire et le reste en Index Trackers (ou fonds indiciel coté), des types de fonds de placement en valeurs mobilières qui reproduisent un indice boursier ou un actif (dans le cas d’espèce ils vont reproduire l’évolution du cours de Bourse de VMWare, la filiale de logiciels de virtualisation d'EMC).

EMC a réalisé 16,5 milliards de dollars de recettes en 2014 dans le stockage, sur un total de 24 milliards de dollars de revenus. Il est également présent dans la sécurité informatique avec RSA, qui génère 1 milliard de dollars de ventes, le solde étant à mettre sur le compte de VMWare. Concernant VMWare, Michael Dell a assuré que VMware demeure une entreprise indépendante qui « restera une société cotée en bourse ».

Les objectifs de croissance se situent dans l'infrastructure convergée, le Cloud et le datacenter. « En fait, les synergies de revenus attendues sont trois fois plus importantes que les synergies de coûts », affirme Michael Dell. Un montant d’un milliard de dollars de synergies est attendu.

La direction de cette fusion revient à Michael S. Dell, fondateur de Dell qui va prendre la place de Joe Tucci, fonctions qu’il a occupées pendant plus d’une décennie. Le patron d’EMC s’est dit « extrêmement fier de tout ce que nous avons construit avec EMC, des humbles débuts en tant que start-up à Boston, à une société technologique de classe mondiale. Les vagues du changement que nous voyons aujourd’hui dans notre industrie sont sans précédent, et pour naviguer à travers ce changement, nous devons créer une nouvelle société ».

Mais comment ont réagi les acteurs dans l’industrie technologique ?

Pour Hewlett-Packard, qui prévoit de scinder sa société en deux durant le mois de novembre, son activité ne va pas souffrir de cette fusion. HP a insisté sur le fait que la scission en deux entreprises plus spécialisées est de loin une meilleure stratégie que celle de Dell qu’il décrit comment étant erronée. « Il s’agit là d’une opportunité pour HP. Deux de nos plus grands concurrents tentent une fusion très distrayante tandis que nous lançons deux nouvelles entreprises plus spécialisées. La dette massive prise par Dell et EMC signifie sans aucun doute qu’ils vont devoir réduire de façon drastique la R & D et l’intégration va inévitablement créer des perturbations tandis qu’ils vont essayer de rationaliser le portefeuille produit, les différents programmes, mais également le leadership. Tandis que Dell et EMC s’occupent à éclaircir leur avenir, Hewlett-Packard Entreprise et HP Inc. vont travailler à gagner des parts et à faire progresser notre leadership technologique dans des domaines clés comme les infrastructures convergées, le Cloud privé, les systèmes personnels et l’impression ».

Pour Venky Ganesan, un des dirigeants de Menlo Ventures, « les plus grands gagnants dans la transaction Dell EMC sont les investisseurs activistes, les banquiers, les avocats et les comptables. Les plus grands perdants sont l’innovation, les employés et Boston ».


Chris Dixon, un partenaire d’Andreessen Horowitz, a demandé « que quelqu’un m’explique pourquoi HP se divise tandis que Dell et EMC sont en train de fusionner malgré le fait qu’ils soient dans le même business ».

Cisco pour sa part a estimé que cette acquisition n’était pas une surprise : « l’annonce faite par Dell et EMC n’est pas une surprise. Nous avons demandé une consolidation de l’industrie depuis des années déjà et avons assisté à ce film de ‘fusion des égaux’ à plusieurs reprises. Il n’y a pas de manque à gagner pour Cisco et nous sommes focalisés sur les opportunités de croissance qui nous permettent de nous positionner dans la direction que prend le marché. EMC continue d’être un partenaire de Cisco et nous assistons à un grand moment tandis que nous fournissons une grande expérience ensemble à nos clients, en particulier via VCE ».

Source : NYT

Et vous ?

Que pensez-vous de cette entente ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/10/2015 à 16:43
Dell va diriger le devenir de Spring, donc. Je ne suis pas certain que ça soit une bonne nouvelle...
Avatar de ticNFA ticNFA - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/10/2015 à 16:59
Les temps sont durs pour tout le monde...

Petite correction :
côtée => cotée comme l'exemple quelques phrases plus bas.
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 14/10/2015 à 9:35
Signe des temps qui ne présage rien de bon pour le monde de l'informatique en général...

Les "experts économique" vous parleront de consolidation, c'est à dire que les gros poissons mangent les plus petits

La concentration du pouvoir dans les mains de toujours moins d'intervenants, c'est jamais bon pour l'utilisateur final...
Avatar de The F0x The F0x - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 20/10/2015 à 11:13
Spring est chez Pivotal, je pense pas que Dell va aller trifouiller la dedans. Sinon la réaction de HP est marrante, ils avaient essayé d'acheter EMC il y a moins d'un an et comme ça n'a pas marché ils ont été obligés de découper la société sinon c'était la fin... ensuite Menlo à principalement investis ailleurs ou dans des concurrents d'EMC genre 3PAR racheté depuis par comme par hasard HP donc ils ont loupé le coup et ils doivent être rageux.

En gros, d'après les concurrents d'EMC et Dell c'est une mauvaise chose et pour les gros partenaires genre Cisco, c'est une bonne chose. Bref rien de nouveau sous le soleil. Qui vivra verra.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 09/09/2016 à 12:15
Dell Technologies pourrait supprimer plus de 2000 emplois après avoir finalisé le rachat d’EMC
une entreprise de logiciels et de systèmes de stockage

Il y a seulement deux jours que le fabricant de PC Dell a finalisé l’acquisition d’EMC, une entreprise américaine de logiciels et de systèmes de stockage. D’un montant de 67 milliards de dollars, le rachat d’EMC bat tous les records dans le monde de la technologie, et il devrait apporter à Dell un énorme retour sur investissement. Avec cette acquisition, Dell devient Dell Technologies avec des filiales comme VMware, Pivotal, SecureWorks, RSA ou encore Virtustream. La nouvelle société se valorise à 74 milliards de dollars et peut compter 98 % des entreprises du Fortune 500 parmi ses clients.

Bref, Dell Technologies se présente désormais comme un géant dans l’industrie de la technologie qui se positionne à la fois sur le marché des serveurs, des PC, de la sécurité informatique, du stockage, du cloud ou encore de la virtualisation. Avec cela, Michael Dell, le PDG et fondateur de Dell estime que son entreprise possède désormais toutes les briques, depuis le matériel jusqu’au logiciel, pour proposer une offre IT complète à ses clients.


D’après le quotidien Bloomberg, le nouveau géant de la technologie veut mettre en place un plan pour réaliser 1,7 milliard de dollars d’économie pendant les dix-huit prochains mois. Dell Technologies entend donc s’appuyer sur le rachat d’EMC pour booster les ventes de ses filiales afin d’atteindre une bonne partie de cet objectif, mais un plan de licenciements n’est pas à exclure.

En effet, avec l’acquisition d’EMC, Dell Technologies voit ses effectifs passer à 140 000 salariés, et éventuellement avec de nombreux doublons au niveau des postes. C’est un problème qu’il faudrait donc gérer au cours des prochains mois. Dans un email, un porte-parole de Dell Technologies a donc rappelé que « comme il est courant avec les opérations de cette taille, il y aura des chevauchements que nous aurons besoin de gérer et une certaine réduction du nombre d’employés sera nécessaire. » Et d’ajouter : « Nous ferons tout notre possible pour minimiser l'impact [du rachat d’EMC] sur l'emploi. »

Des sources familières aux plans de Dell Technologies ont toutefois confié au quotidien Bloomberg que l’entreprise de Michael Dell pourrait supprimer entre 2000 et 3000 emplois, à cause des chevauchements de postes. Ce plan de licenciements qui devrait être rendu public d’un moment à l’autre serait prévu pour une mise en œuvre plus tard cette année. Selon Bloomberg, les suppressions de postes sont prévues principalement aux États-Unis et dans des domaines tels que la chaîne d'approvisionnement, les postes généraux et administratifs, mais également des emplois dans le marketing.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Cisco réalise des résultats financiers stables avec des profits en forte hausse qui pourraient servir à indemniser 5500 employés à licencier
Intel compte fermer cinq sites en France supprimant ainsi 750 postes pour mieux se concentrer sur le cloud
La firme de Redmond licencie le personnel de Microsoft Press, l'équipe responsable de la publication de ressources techniques sur ses produits
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 09/09/2016 à 14:06
« Nous ferons tout notre possible pour minimiser l'impact [du rachat d’EMC] sur l'emploi. »

Quel magnifique mensonge. C'est sûr, dire "on va essayer de dégager un maximum de monde pour faire le plus d'économies possibles et avoir une rentabilité maximale", ça fait moins cool...
Avatar de CrayXMP CrayXMP - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/09/2016 à 3:13
Dell doit surtout éponger ses dettes depuis que sa société est passée au statut privée... et ce rachat d'EMC n'a pas arrangé les choses.

Ce qui est intéressant c'est que Dell/EMC veuillent licencier (des salariés US) tout en désirant en embaucher (très certainement d'Inde) !
Pour preuve, entre 2014 et 2016, Dell/EMC ont rédigé 2039/2347 demandes de visas H-1B ainsi que 256/453 demandes de cartes vertes parrainées (Green Cards) respectivement.
Ce qui fait un total de 5095 demandes pour intégrer des salariés non-US.
Ce ne sont que des demandes et toutes ne seront pas honorées mais le compteur pour 2016 tourne encore.
Cela donne une nouvelle acception au mot "doublon" (overlap) comme cause de ces 2 à 3000 licenciements.

Sources :
(DELL USA LP) http://www.immihelp.com/employer/DEL...0/applications
(EMC Corp.) http://www.immihelp.com/employer/EMC+CORP/977066
Offres d'emploi IT
Ingénieur Développement logiciel H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Automaticien ISTQB
AUBAY - Ile de France - Paris (75000)
CONSULTANT SHAREPOINT
AS INTERNATIONAL GROUP - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil