La version finale d'Exchange Server 2016 est disponible en téléchargement
Microsoft procède à un déploiement progressif

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Microsoft a commencé à déployer progressivement la toute nouvelle version d’Exchange Server, Exchange Server 2016. Une version d'évaluation de 180 jours de la version finale du produit est disponible en téléchargement pour le grand public. En juillet dernier, une version d'essai était disponible pour les bêta-testeurs.

La nouvelle version du logiciel, qui est une mise à niveau d’Exchange Server 2013, reprend un certain nombre de fonctionnalités d’Exchange Online et d’Office 365. Parmi elles figurent la prévention de perte de données (Data Loss Prevention), la gestion de la disponibilité, la récupération automatique suite à un échec de sauvegarde, mais aussi un centre d’administration web amélioré d’Exchange.

Microsoft a également apporté des mises à jour à Outlook on the Web, la version web du client Outlook dans Exchange Server 2016 avec pour objectif d’uniformiser les différentes versions d’Outlook. Les utilisateurs d’Exchange 2016 bénéficieront également des fonctionnalités Sweep, Pin et Undo. Les responsables déclarent que, de la même façon que pour Exchange 2013, des mises à jour cumulatives contenant des corrections de bugs, des améliorations du produit et de nouvelles fonctions d’Offices 2013 seront publiées approximativement tous les trois mois pour Exchange 2016. La première mise à jour sera publiée au premier trimestre de 2016.

Cette vidéo donne un aperçu des fonctionnalités d'Exchange Server 2016.


Source : Blog Microsoft

Télécharger Exchange Server 2016

Et vous ?

Comment trouver vous cette nouvelle version d'Exchange?

Voir aussi

Forum Exchange

Rubrique Windows (Cours, Tutoriels, FAQ, etc.)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de nicopulse nicopulse - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/10/2015 à 23:08
Quelqu'un sait si c'est plus performant parce que l'Outlook Web App d'Exchange 2013... consomme tellement de RAM...
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 21/11/2015 à 10:28
La quatrième préversion technique de Windows Server 2016 est disponible
et apporte enfin les conteneurs Hyper-V

Microsoft a rendu disponible la quatrième préversion technique de la prochaine itération de Windows Server et System Center. Ces dernières préversions ont été pensées pour renforcer la détermination de Microsoft dans l’accélération des centres de données de solutions hybrides.

« Avec Windows Server 2016 et System Center 2016, notre approche est d’apporter les technologies cloud au centre de données traditionnel afin que vous puissiez tirer le meilleur parti des ressources dont vous disposez aujourd’hui tout en apportant l’innovation à vos clients », a expliqué Mike Neil, Corporate Vice-Président Microsoft Windows Server et System Center.

Cette mouture apporte les conteneurs Hyper-V, conformément à ce que Microsoft avait annoncé, qui sont « une seconde option de déploiement de containers qui fournira une isolation plus grande en utilisant une virtualisation optimisée ainsi que le système d'exploitation Windows Server qui sépare les conteneurs les uns des autres ainsi que du système d'exploitation hôte », d’après les explications de Neil. Il précisait d’ailleurs que « ce niveau plus élevé d'isolement élargit les possibilités de déploiement de conteneurs dans des environnements opérationnels mixtes où les développeurs pourraient ne pas avoir le contrôle de la plate-forme ».

« Du point de vue développeur, les applications tournant dans les conteneurs Hyper-V se comporteront exactement comme des applications tournant dans un conteneur Windows Server », a estimé Mike Schutz, directeur général de Microsoft Marketing Cloud Platform.

L’un des principes clés de cette isolation repose sur le fait qu’Hyper-V Container tourne sur son propre noyau Windows Server qui n’est pas partagé avec la machine hôte contrairement aux conteneurs Windows Server. Une telle isolation ressemble à celle qui est déjà utilisée pour les machines virtuelles traditionnelles, cependant, les containers Hyper-V peuvent être configurés avec les outils Docker et sont capables d’utiliser les mêmes paquets que ceux qui tournent dans les conteneurs Windows Server. De plus, le système d'exploitation qui anime les conteneurs a été optimisé pour cet usage, et non pour une machine physique, ce qui améliore les performances de la machine virtuelle.

Toutefois, Mark Russinovich, le directeur technologique de Microsoft Azure, a expliqué que cette isolation a un coût : les containers Hyper-V seront plus lents au démarrage que les containers Windows Server. En outre, ils seront plus lourds que leurs homologues qui disposent d’un niveau d’isolation plus faible.

Nano Server de son côté va inclure le support de Desired State Configuration pour vous permettre de déployer et de gérer les configurations des installations Nano Server. De plus, Microsoft annonce que les Nano Server peuvent être des serveurs DNS ou des serveurs Web (IIS), ce qui permet d’étendre le nombre de scénarios possibles. Une des fonctionnalités clés est l’installateur Windows Server Application basé sur AppX qui donne la possibilité d’installer d’autres agents, outils et applications sur Nano Server.

Du côté du réseautage, cette mouture apporte une grande disponibilité du contrôleur réseau, une amélioration de la mise en réseau des containers, un support pour la migration en direct. De plus, elle apporte Virtual Machine Multi-Queue pour des performances 10G+.

Microsoft prévoit de lancer officiellement Windows Server 2016 au cours du second semestre de l’année prochaine.

Source : blog TechNet, blog Microsoft Azure

Voir aussi :

le forum Windows Server
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 21/11/2015 à 13:54
L’un des principes clés de cette isolation repose sur le fait qu’Hyper-V Container tourne sur son propre noyau Windows Server qui n’est pas partagé avec la machine hôte

Grosse différence avec les container Docker et qui du point de vue sécurité apporte un vrai plus.

https://zeltser.com/security-risks-a...r-application/
Avatar de Olivier Famien Olivier Famien - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 13/10/2016 à 7:11
Microsoft annonce la disponibilité publique de Windows Server 2016
avec l’introduction des applications hybrides, de nouvelles couches de sécurité et une forte orientation vers le cloud

Microsoft vient d’annoncer la sortie de la version stable de Windows Server 2016. Dans cette dernière version du système d’exploitation pour les serveurs, plusieurs améliorations ont été apportées. Déjà, il n’est nul besoin de rappeler que ce système d’exploitation pour serveurs est fortement orienté vers le cloud.

Selon les dires de la firme, les retours des utilisateurs ont fortement influencé la conception de Windows Server 2016. En effet, après avoir suivi les différentes orientations des utilisateurs, Microsoft est parvenu à mettre en oeuvre des fonctionnalités qui permettent d’exécuter les applications des utilisateurs qui ne sont pas encore prêts pour le cloud. L’objectif étant de les faire migrer vers le cloud en douceur. Pour cette raison, Microsoft a baptisé cette mouture de ce système « cloud-ready OS ».

Intrinsèquement, Windows Server 2016 comporte une plateforme d’applications Cloud-ready qui offre de nouvelles manières de déployer et permet d’exécuter aussi bien les applications traditionnelles et que celles du cloud que ce soit sur Microsoft Azure ou en dehors de cet environnement. Pour parvenir à ce résultat, Microsoft explique qu’elle a dû implémenter de nouvelles fonctionnalités telles que les conteneurs Windows Server et de nouvelles options de déploiement de Nano Server. Ainsi donc, ceux qui le souhaitent peuvent déployer et exécuter des applications existantes sur Windows Server sans avoir à les modifier.

À côté de ces fonctionnalités facilitant la migration des applications existantes vers le cloud, Microsoft souligne qu’un point d’honneur a été mis sur la sécurité de Windows Server 2016. Selon la firme, si un tiers malveillant parvenait à accéder à votre système, des couches de sécurité ont été intégrées à cette version afin de détecter l’activité suspecte et limiter les dégâts que ce dernier pourrait causer au système.

Comme couche de sécurité, l’on a par exemple la fonctionnalité Shielded Virtual Machines qui permet de chiffrer les machines virtuelles des utilisateurs avec Bitlocker afin de s’assurer qu’elles puissent s’exécuter uniquement sur des hôtes approuvés par Host Guardian Service. Une autre couche de sécurité utilisée par Microsoft pour protéger les identifiants administrateur contre des attaques à distance est l'ensemble des outils Credential Guard et Remote Credential Guard. Microsoft recommande également de contrôler les privilèges administrateurs avec les outils Just-In-Time administration et Just Enough Administration. Pour ce qui concerne le système d’exploitation en lui-même, un nouvel outil du nom de Control Flow Guard a été créé afin d’empêcher des corruptions de mémoire. Avec ces nouvelles fonctionnalités, seules les applications vérifiées peuvent être exécutées sur Windows Server 2016.

Une autre mesure non des moindres qui renforce également la sécurité sur ce système d’exploitation est l’isolation des applications. Les applications basées sur les conteneurs Hyper-V ne partagent pas le même kernel avec les autres conteneurs de la machine hôte. Ce qui permet de faciliter le déplacement des applications isolées dans l’environnement DevOps avec peu ou pas de changement de code.

Avec les conteneurs sur cette nouvelle mouture de Windows Server, les utilisateurs de cette plateforme pourront exploiter de nouvelles architectures afin d’améliorer l’agilité et la mise à l’échelle de leurs applications, souligne Microsoft. En guise d’exemple, la firme explique qu’en créant les packages des applications dans les conteneurs, les développeurs peuvent les déployer et les exécuter aussi bien dans les conteneurs que sur les racks et le cloud en utilisant des passerelles hybrides.

Enfin, Microsoft met en avant dans ce nouveau système les microservices utilisant peu de ressources qui sont créées pour s’exécuter assez rapidement. Aussi, si vous souhaitez exécuter des applications performantes, Microsoft recommande de se tourner vers son OS léger Nano Server afin de profiter de son option d’installation rapide.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous des nouvelles fonctionnalités de Windows Server 2016 ?

Voir aussi

La quatrième préversion technique de Windows Server 2016 est disponible et apporte enfin les conteneurs Hyper-V

La Rubrique Widows, Forum Windows, Cours et tutoriels Windows, FAQ Windows
Offres d'emploi IT
Ingénieur H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil