Mark Zuckerberg, Bill Gates et d'autres s'engagent pour un accès universel à internet d'ici 2020,
Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté

Le , par Malick

22PARTAGES

2  0 

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg et le celui de Microsoft le milliardaire Bill Gates ont annoncé ce samedi 26 septembre devant les Nations Unies qu'ils allaient unir leurs forces et leurs ressources afin d'atteindre un objectif commun qui leur tient à cœur : c'est d'offrir un accès Internet à tout le monde d'ici l'année 2020. Cet engagement rentre dans le cadre des efforts effectués par les Nations unies pour éradiquer l'extrême pauvreté d'ici l'horizon 2030.

En effet, l'Internet est devenu monnaie courante dans les pays développés depuis les années 1990, mais les responsables de l'ONU estiment que la moitié du monde n'y a pas vraiment accès - en particulier les femmes et les jeunes filles dont l'éducation est vitale pour le développement.

« Quand les gens ont accès à des outils et acquièrent des connaissances sur l'Internet, ils ont accès à des possibilités qui rendent la vie meilleure pour nous tous » , selon Mark Zuckerberg, Bill Gates et Melinda Gates dans une déclaration qu'ils ont signée ensemble en décidant de consacrer leur richesse à la philanthropie.

Mark Zuckerberg a ajouté sur la déclaration ceci : « L'Internet appartient à tout le monde, il devrait être accessible à tout le monde. » Il a également écrit sur son mur Facebook que sur 10 personnes connectées à Internet, seule une d'entre elles réussit à sortir de la pauvreté.

Pour aller plus loin, le patron de Facebook affirme que s'ils arrivent à connecter plus de quatre milliards de personnes qui n'ont pas accès à Internet pour le moment, ils auront l'opportunité historique de tirer le monde entier vers le haut dans les décennies à venir.

Il convient de signaler que d'autres célébrités auraient également signé la déclaration, il s'agit de Jimmy Wales, cofondateur de l'encyclopédie gratuite en ligne Wikipedia, et du chanteur Bono, chef du groupe de rock U2.

Les signataires de la déclaration ne se sont pas encore prononcés sur le montant qu'ils allaient offrir, mais l'ONU aurait avancé qu' un montant qui tourne entre 3.500 à 5.000 milliards de dollars par an, même plus, serait nécessaire à l'atteinte de l'ensemble des objectifs fixés. Ces derniers seraient au nombre de 17 en matière de développement durable.

La Fondation Bill et Melinda Gates a lancé samedi sa propre feuille de route, qui a mis une priorité sur l'amélioration de la santé et l'éducation pour les filles.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon aurait également déclaré que plus de 25 milliards $ avaient été engagés à ce jour pour atteindre les objectifs.

Melinda Gates, s'adressant à des journalistes, aurait aussi déclaré que la santé et l'éducation des filles étaient essentielles aux efforts anti-pauvreté et que la question n'a pas été suffisamment soulignée dans les précédents objectifs du millénaire pour le développement de l'ONU. En marge de cela, elle aurait également déclaré que la planification familiale était aussi extrêmement importante pour lutter contre la pauvreté.

Source : ABC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/09/2015 à 20:43
Déjà l'une des principales causes de la pauvreté c'est l'insécurité (guerre, terrorisme...etc), avoir internet ne vas rien changer (on le voit avec la Syrie).

Ensuite, le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté c'est l'éducation, et encore une fois, fournir (juste) une connections internet ne servira a rien, sa peut aider, mais c'est plus complémentaire qu'indispensable.

Pour moi cf mon article, c'est plus pour avoir de nouveaux de clients esclave de leurs prisons.
7  1 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 2:00
Je suis bien placé pour le savoir puisque je suis résident dans un pays, le Paraguay, dont le niveau culturel est plus que désastreux, il est affligeant. Or tous les paraguayens (surtout les paraguayennes) se promènent les yeux rivés sur leur smartphone connecté à Facebook. Est-ce une ouverture au monde, à la connaissance, aux discussions ? Rien de tout ça ! C'est le nombrilisme familial et le degré zéro de la communication (qui se résume à "Hola qué tal" entre leurs "amis" Facebook). D'ailleurs les vrais connexions Internet (ADSL) sont pratiquement impossibles et hors de prix (je paye 33 EUR/mois pour un débit de 2,4 Mbps souffreteux). Inutile de vous dire que Wikipédia et autres sites de diffusion de la connaissance ils n'en ont rien à cirer. Si on passe en Argentine où le niveau est un peu meilleur et surtout au Chili, on voit alors que la densité des gens dans la rue avec le smartphone scotché sur la main diminue. Facebook c'est le cyber équivalent du Coca-Cola, un truc dont raffole le tiers-monde.

Sur la "pauvreté" il convient de voir ça de plus prêt. Le Paraguay est censé être un pays "pauvre" mais la moitié des voitures qui circulent sur les routes sont neuves. Ayant des travaux à faire dans ma maison et à entretenir le jardin j'ai cherché des jeunes pour ces tâches et je les payais correctement. Mais ça ne les intéressaient pas de travailler ! Par contre voler (sport national au Paraguay) et trafiquer de la drogue, si.
6  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/09/2015 à 23:03
Je suis cynique.
Mais j'assume.

"There are no free lunchs"

J'ai aussi une formation en comptabilité, j'ai fais de la fiscalité.
Et je sais que Les fondations aux USA sont une belle arnaques.
C'est un moyen de planquer de l'argent à l'Internal Revenu ervice (le fisc américain) tout en faisant croire qu'on a du coeur.,.

Par exemple Bile Gate finance des programmes de Mossanto, en Afrique qui est très désintéressé, c'est sûr.
Certains fondations se rendent des services mutuellememt

Pour certains membres de l'initiative c'est un moyen de pousser leurs services.
En quoi étaler sa vie sur FaceBook va faire reculer l'obscurantisme ?

Et puis si on a pas de quoi manger, on a pas de quoi s'acheter un terminal, pour les plus pauvres.

Si on ne sait pas lire, il vaut passer obligatoirement par l'école.
Permettre aux jeunes filles d'aller à l'école, c'est plus important que l'internet.
Et si les obscurantiste, qui leurs interdisent d'aller à l'école, ils leur interdiront aussi d'aller sur internet.
5  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/10/2015 à 7:16
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Quand on fait un don à une association, on en déduit une partie de ses impôts.
Je trouve ça plutôt cool, non ?
Le but n'est pas de les aider mais de dépenser son argent et si possible d'avoir en plus un retour sur investissement.

À partir de là, on peut se demander si on les aide réellement ou si au final on ne fait pas du colonialisme 2.0.

C'est un peu comme les "charity cards", dès que tu achètes quelque chose, une partie de l'argent est reversée à une association humanitaire… Enfin à une entreprise appartenant à la banque chargée de redistribuer cet argent entre les associations, mais totalement opaque.

Après on aide, c'est bien… mais est-ce qu'on les aide à court terme ou à long terme ? Si l'aide à court terme a des effets pervers à long terme qu'on ne maîtrise pas, autant ne rien faire.

Cyniquement, est-ce qu'on les aide pour les aider ou pour les faire devenir des "consommateurs" ou tenter de se placer sur le marché ?
Un accès à internet ? Cool ils vont pouvoir aller sur facebook.
Donner de la nourriture ? Cool, nos consommateurs achètent nos produits, non pas pour eux-même mais pour d'autres.
On leur donne de la nourriture ? Cool, mais en échange, ils nous donnent du pétrole.
On leur envoi du matériel informatique, des voitures ? Et qui va faire la maintenance ? Par quoi les remplacera-t-on quand ils seront usé ?

leur permettre d'être indépendant économiquement et politiquement
Justement, c'est exactement le contraire qu'on essaye de faire, car ça nous arrange.

Pour les dons à une association à but non lucrative, c'est parfois marrant de voir certains dons qui sont déduits de nos impôts faits par des personnes au grand revenu pour des associations qui n'ont rien de caritative, au contraire.
Je n'ai plus l'exemple en tête, je vais me contenter de caricaturer "une association de riche pour des riches".

Bref, soyons honnête avec nous même. Si on fournit une "aide", ce n'est pas parce qu'on est gentil tout plein mais parce qu'on sait qu'on va en retirer quelque chose.
5  0 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/09/2015 à 22:32
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Déjà l'une des principales causes de la pauvreté c'est l'insécurité (guerre, terrorisme...etc), avoir internet ne vas rien changer (on le voit avec la Syrie).

Ensuite, le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté c'est l'éducation, et encore une fois, fournir (juste) une connections internet ne servira a rien, sa peut aider, mais c'est plus complémentaire qu'indispensable.

Pour moi cf mon article, c'est plus pour avoir de nouveaux de clients esclave de leurs prisons.
Euh, en général, c'est l'inverse, c'est la pauvreté qui entraîne l'insécurité les guerres et le terrorisme.
Et fournir internet n'est pas la solution mais un élément du puzzle, s'il est bien utilisé. De plus, lutter pour fournir cet accès n'empêche pas d’œuvrer à faire d'autres choses en même temps, l'un n'empêche pas l'autre.
Quand au terme prison, bon, MS / windows, c'est vrai, c'est difficile d'y échapper certes, mais facebook, franchement, je n'y trouve rien d'indispensable, c'est une prison qu'on s'impose soi même.
4  0 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 9:19
Encore mieux que financer des écoles dans le tiers-monde, ce serait de financer des programmes de nutritions des élèves dans les écoles qui existent déjà. C'est un grand problème en afrique, les enfants affamés quittent l'école pour travailler quasiment comme esclaves dans des plantations (mais être nourri). La solution actuelle ? Payer l'éducation, l'internet et “combattre l'esclavage”.
4  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 11:59
Pour lutter contre l'extrême pauvreté, je pense qu'il y avait plus urgent à faire niveau éducation, nutrition, accès à l'eau potable ou aux soins, parrainage d'initiatives ou d'entreprises locales, etc etc que de filer internet/Facebook à tout le monde.

C'est bien de le faire, mais ce n'est pas spécialement la première priorité...
4  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 2:47
Ah les associations humanitaires ! Je savais qu'en Bolivie, un pays authentiquement peu riche malgré que tout le sud est recouvert de plantations de maïs et soja transgénique, il y avait un problème avec les orphelins où ils ne savent plus où les mettre et où il n'y a pas grand monde pour s'en occuper. En plus des orphelins classiques il y a les "chicos de la calle" ajoutant le quart-monde au tiers-monde. Il y a des "associations de bénévoles" qui s'en occupent au grand soulagement du gouvernement bolivien. Je m'étais dit que je pouvais aller voir ça d'un peu plus près puisque je m'intéresse aux sciences humaines et je prétend être structuré, donc en principe structurant, en baragouinant un espagnol acceptable, puisque j'étais un quasi voisin du pays du dessous. Mais pour être "volontaire" il fallait payer son hébergement. La Bolivie étant le pays le moins cher d'Amérique du Sud je m'imaginais qu'une petite chambre dans un des centres ainsi qu'une participation à la boustifaille commune ne devait pas être bien onéreux. Je me trompais ! Le prix était bien pire qu'un honnête hôtel ! Donc j'eu bien la confirmation que ces "associations humanitaires" sont un piège à bobos gringos et sont uniquement destinées à leur pomper du fric.

Pour en revenir au fond du débat quel est l'intérêt de la diffusion d'Internet qui est, fondamentalement, la diffusion de la connaissance dans des pays, comme celui où je vis, où les gens sont illettrés (beaucoup ne parlent que le dialecte guarani) et d'une ignorance crasse (une voisine me demandait si j'allais retourner en France avec ma camioneta) ? Faire des sites Web ? Impossible vu le peu d'Internet réel et la lenteur de la connexion. J'aurais bien fait des sites Web pro (une chose que je peux faire seul) mais les patrons de boîtes m'auraient dit avec raison qu'il était impossible d'exploiter un site Web qui aurait aussi peu de connexions.

Le problème premier (ici ce n'est pas la faim, bien au contraire les obésités et toute la pathologie qui va avec) est la connaissance basique qu'ils n'ont même pas dans les écoles dont ils sortent à 18 ans sans même savoir ce que c'est que le théorème de Pythagore.
4  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 18:09
Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
Salut à tous.

Le premier fléau dans le monde, c'est bien l'éducation.
Mais si en te lisant Chauve souris, les conditions d'accès à l'internet ne sont pas améliorées dans ton pays, je ne voie pas comment l'éducation peut s'y améliorer.
Une grande part de la diffusion de la connaissance va, dans l'avenir, se faire au travers d'internet.
C'est sur ce point que je trouve profitable l'accès à internet pour tous.

@+
Mon patelin de résidence est à la fois une calamité et une erreur de ma part de m'y être installé, je ne généraliserais donc pas (et je n'ai pas l'intention d'y perdurer). Quoique je me demande si les jeunes français pour qui tout savoir "prend la tête" et qui pratiquent, eux-aussi, Internet que pour Facebook et quelques mauvais jeux en ligne (il y a toutefois de très bons jeux qui titillent l'intellect et, de plus, ils sont superbes au niveau graphisme) ne vont pas dans le même sens.

Je crois que l'éducation classique, avec des enseignants comme des personnes physiques, reste indispensable pour donner le goût de la recherche de savoir aux têtes blondes (enfin pas mal basanées ces temps-ci). En des temps plus anciens ça se limitait à aller dans des bibliothèques, maintenant le savoir est accessible à domicile, calé dans un bon fauteuil et avec une connexion pas trop pourave. J'ai ainsi téléchargé 10.000 ebooks et je ne parle pas des vidéos que j'engrange. Mais moi je suis un vieux machin, un dinosaure survivant, y a-t-il encore des p'tits jeunes réellement attirés par l'acquisition du savoir en dehors d'une micro élite ? Zate ize ze couéchionne.
4  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/10/2015 à 10:54
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Mais moi je suis un vieux machin, un dinosaure survivant, y a-t-il encore des p'tits jeunes réellement attirés par l'acquisition du savoir en dehors d'une micro élite ? Zate ize ze couéchionne.
Il existe d'autres vieux machins qui ne sont guères intéressés par la lecture et le savoir, mais préfère au contraire découvrir et contempler le monde de leurs propre yeux. Ce que je veux dire c'est que tout le monde n'a pas besoin d'acquérir le savoir pour s'épanouir. C'est là que l'éducation doit se forcer a être généraliste et permettre à chacun de trouver sa place dans notre société. En informatique, nous avons généralement des penchants pour les mathématiques, la science et autres activités faisant travailler notre cerveau. Dans d'autres domaines des gens seront plus attirés par les travaux manuels, suer un peu quoi, d'autres préfèreront les contacts humains, les bavards sûrement.

Je ne pense donc pas que le savoir soit réservé à une micro-élite, mais plutôt intéressant pour une petite partie de notre société. Il faut de tout pour faire un monde, la diversité nous enrichit
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web