Mark Zuckerberg, Bill Gates et d'autres s'engagent pour un accès universel à internet d'ici 2020,
Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté

Le , par Malick

0PARTAGES

2  0 

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg et le celui de Microsoft le milliardaire Bill Gates ont annoncé ce samedi 26 septembre devant les Nations Unies qu'ils allaient unir leurs forces et leurs ressources afin d'atteindre un objectif commun qui leur tient à cœur : c'est d'offrir un accès Internet à tout le monde d'ici l'année 2020. Cet engagement rentre dans le cadre des efforts effectués par les Nations unies pour éradiquer l'extrême pauvreté d'ici l'horizon 2030.

En effet, l'Internet est devenu monnaie courante dans les pays développés depuis les années 1990, mais les responsables de l'ONU estiment que la moitié du monde n'y a pas vraiment accès - en particulier les femmes et les jeunes filles dont l'éducation est vitale pour le développement.

« Quand les gens ont accès à des outils et acquièrent des connaissances sur l'Internet, ils ont accès à des possibilités qui rendent la vie meilleure pour nous tous » , selon Mark Zuckerberg, Bill Gates et Melinda Gates dans une déclaration qu'ils ont signée ensemble en décidant de consacrer leur richesse à la philanthropie.

Mark Zuckerberg a ajouté sur la déclaration ceci : « L'Internet appartient à tout le monde, il devrait être accessible à tout le monde. » Il a également écrit sur son mur Facebook que sur 10 personnes connectées à Internet, seule une d'entre elles réussit à sortir de la pauvreté.

Pour aller plus loin, le patron de Facebook affirme que s'ils arrivent à connecter plus de quatre milliards de personnes qui n'ont pas accès à Internet pour le moment, ils auront l'opportunité historique de tirer le monde entier vers le haut dans les décennies à venir.

Il convient de signaler que d'autres célébrités auraient également signé la déclaration, il s'agit de Jimmy Wales, cofondateur de l'encyclopédie gratuite en ligne Wikipedia, et du chanteur Bono, chef du groupe de rock U2.

Les signataires de la déclaration ne se sont pas encore prononcés sur le montant qu'ils allaient offrir, mais l'ONU aurait avancé qu' un montant qui tourne entre 3.500 à 5.000 milliards de dollars par an, même plus, serait nécessaire à l'atteinte de l'ensemble des objectifs fixés. Ces derniers seraient au nombre de 17 en matière de développement durable.

La Fondation Bill et Melinda Gates a lancé samedi sa propre feuille de route, qui a mis une priorité sur l'amélioration de la santé et l'éducation pour les filles.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon aurait également déclaré que plus de 25 milliards $ avaient été engagés à ce jour pour atteindre les objectifs.

Melinda Gates, s'adressant à des journalistes, aurait aussi déclaré que la santé et l'éducation des filles étaient essentielles aux efforts anti-pauvreté et que la question n'a pas été suffisamment soulignée dans les précédents objectifs du millénaire pour le développement de l'ONU. En marge de cela, elle aurait également déclaré que la planification familiale était aussi extrêmement importante pour lutter contre la pauvreté.

Source : ABC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/09/2015 à 20:43
Déjà l'une des principales causes de la pauvreté c'est l'insécurité (guerre, terrorisme...etc), avoir internet ne vas rien changer (on le voit avec la Syrie).

Ensuite, le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté c'est l'éducation, et encore une fois, fournir (juste) une connections internet ne servira a rien, sa peut aider, mais c'est plus complémentaire qu'indispensable.

Pour moi cf mon article, c'est plus pour avoir de nouveaux de clients esclave de leurs prisons.
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/09/2015 à 22:32
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Déjà l'une des principales causes de la pauvreté c'est l'insécurité (guerre, terrorisme...etc), avoir internet ne vas rien changer (on le voit avec la Syrie).

Ensuite, le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté c'est l'éducation, et encore une fois, fournir (juste) une connections internet ne servira a rien, sa peut aider, mais c'est plus complémentaire qu'indispensable.

Pour moi cf mon article, c'est plus pour avoir de nouveaux de clients esclave de leurs prisons.
Euh, en général, c'est l'inverse, c'est la pauvreté qui entraîne l'insécurité les guerres et le terrorisme.
Et fournir internet n'est pas la solution mais un élément du puzzle, s'il est bien utilisé. De plus, lutter pour fournir cet accès n'empêche pas d’œuvrer à faire d'autres choses en même temps, l'un n'empêche pas l'autre.
Quand au terme prison, bon, MS / windows, c'est vrai, c'est difficile d'y échapper certes, mais facebook, franchement, je n'y trouve rien d'indispensable, c'est une prison qu'on s'impose soi même.
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/09/2015 à 22:44
Quand au terme prison, bon, MS / windows, c'est vrai, c'est difficile d'y échapper certes, mais facebook, franchement, je n'y trouve rien d'indispensable, c'est une prison qu'on s'impose soi même.
La potentiel prison c'est pas le site Facebook, mais internet.org, fais par Facebook.
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 2:00
Je suis bien placé pour le savoir puisque je suis résident dans un pays, le Paraguay, dont le niveau culturel est plus que désastreux, il est affligeant. Or tous les paraguayens (surtout les paraguayennes) se promènent les yeux rivés sur leur smartphone connecté à Facebook. Est-ce une ouverture au monde, à la connaissance, aux discussions ? Rien de tout ça ! C'est le nombrilisme familial et le degré zéro de la communication (qui se résume à "Hola qué tal" entre leurs "amis" Facebook). D'ailleurs les vrais connexions Internet (ADSL) sont pratiquement impossibles et hors de prix (je paye 33 EUR/mois pour un débit de 2,4 Mbps souffreteux). Inutile de vous dire que Wikipédia et autres sites de diffusion de la connaissance ils n'en ont rien à cirer. Si on passe en Argentine où le niveau est un peu meilleur et surtout au Chili, on voit alors que la densité des gens dans la rue avec le smartphone scotché sur la main diminue. Facebook c'est le cyber équivalent du Coca-Cola, un truc dont raffole le tiers-monde.

Sur la "pauvreté" il convient de voir ça de plus prêt. Le Paraguay est censé être un pays "pauvre" mais la moitié des voitures qui circulent sur les routes sont neuves. Ayant des travaux à faire dans ma maison et à entretenir le jardin j'ai cherché des jeunes pour ces tâches et je les payais correctement. Mais ça ne les intéressaient pas de travailler ! Par contre voler (sport national au Paraguay) et trafiquer de la drogue, si.
Avatar de born to code
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 8:40
J'aurai pre'fe're' que cet argent sous forme de bourse aux etudiants du tiers-monde qui vont se distingue's dans leurs domaines respectifs pour leur garantir un bon avenir!
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 8:51
Je suis bien placé pour le savoir puisque je suis résident dans un pays, le Paraguay, dont le niveau culturel est plus que désastreux, il est affligeant. Or tous les paraguayens (surtout les paraguayennes) se promènent les yeux rivés sur leur smartphone connecté à Facebook. Est-ce une ouverture au monde, à la connaissance, aux discussions ? Rien de tout ça ! C'est le nombrilisme familial et le degré zéro de la communication (qui se résume à "Hola qué tal" entre leurs "amis" Facebook). D'ailleurs les vrais connexions Internet (ADSL) sont pratiquement impossibles et hors de prix (je paye 33 EUR/mois pour un débit de 2,4 Mbps souffreteux). Inutile de vous dire que Wikipédia et autres sites de diffusion de la connaissance ils n'en ont rien à cirer. Si on passe en Argentine où le niveau est un peu meilleur et surtout au Chili, on voit alors que la densité des gens dans la rue avec le smartphone scotché sur la main diminue. Facebook c'est le cyber équivalent du Coca-Cola, un truc dont raffole le tiers-monde.

Sur la "pauvreté" il convient de voir ça de plus prêt. Le Paraguay est censé être un pays "pauvre" mais la moitié des voitures qui circulent sur les routes sont neuves. Ayant des travaux à faire dans ma maison et à entretenir le jardin j'ai cherché des jeunes pour ces tâches et je les payais correctement. Mais ça ne les intéressaient pas de travailler ! Par contre voler (sport national au Paraguay) et trafiquer de la drogue, si.
+1 J'osait pas le dire !

Dans le même ordre d'idée, c'est peut être un cliché que je me suis fait, mais en France, les personnes qui font le moins d'études ont souvent de gros smartphone haut de gamme.
Certains chinois vende leurs organe aussi.

Offrir une couverture internet ne sera pas suffisante, faudra ensuite leurs offrir des terminaux, qu'es ce que se sera ?, un gros pc qui ne tombe pas en panne sous Lubuntu ? ou un smartphone qui forcera le mec à acheter des applications, et qu'il faudra changer tous les ans (j'exagère hein, quoique...)
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 9:19
Encore mieux que financer des écoles dans le tiers-monde, ce serait de financer des programmes de nutritions des élèves dans les écoles qui existent déjà. C'est un grand problème en afrique, les enfants affamés quittent l'école pour travailler quasiment comme esclaves dans des plantations (mais être nourri). La solution actuelle ? Payer l'éducation, l'internet et “combattre l'esclavage”.
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 11:59
Pour lutter contre l'extrême pauvreté, je pense qu'il y avait plus urgent à faire niveau éducation, nutrition, accès à l'eau potable ou aux soins, parrainage d'initiatives ou d'entreprises locales, etc etc que de filer internet/Facebook à tout le monde.

C'est bien de le faire, mais ce n'est pas spécialement la première priorité...
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 12:26
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Pour lutter contre l'extrême pauvreté, je pense qu'il y avait plus urgent à faire niveau éducation, nutrition, accès à l'eau potable ou aux soins, parrainage d'initiatives ou d'entreprises locales, etc etc que de filer internet/Facebook à tout le monde.

C'est bien de le faire, mais ce n'est pas spécialement la première priorité...
Je suis plutôt d'accord avec ça, mais il ne faut pas oublier que ce sont des acteurs du numérique. Ils proposent des solutions dans leurs domaines d'expertises et c'est tout a fait louable.

Quant aux commentaires du genre :

J'aurai pre'fe're' que cet argent sous forme de bourse aux etudiants du tiers-monde qui vont se distingue's dans leurs domaines respectifs pour leur garantir un bon avenir!
Faut pas déconner non plus, ce ne sont ni des associations mais bel et bien des entreprises. Qu'ils ne donnent pas leur argent les yeux fermés à des institutions publique me semble tout a fait logique. Ce sont, en revanche, ces mêmes institutions publiques qui devraient agir un peu plus en faveur de ces populations...
Avatar de Artemus24
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/09/2015 à 20:28
Salut à tous.

Internet accessible pour tous (et gratuit, je suppose) serait une bonne chose. Mais n'est-ce pas l'arbre qui cache la forêt ?

En fait, c'est une démarche commerciale, juste pour augmenter leur chiffre d'affaire.
C'est comme pour les imprimantes. Elles ne sont pas chers à l'achat, mais là où il gagner le plus, c'est sur les cartouches.

Donc, c'est une stratégie donnant-donnant.

@+
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web