Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Anonymous, AntiSec et HagashTeam s'attaquent à des sites du gouvernement vietnamien,
Pour manifester leur opposition à la censure

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

2  0 
Trois des plus célèbres groupes d’hacktivisme de l’internet, notamment Anonymous, AntiSec et HagashTeam, ont mené une opération conjointe durant laquelle ils se sont pris à différents sites du gouvernement vietnamien. Cette opération a été lancée pour montrer leur opposition à la censure et aux violations des droits de l’homme dans ce pays.

Le 02 septembre dernier, jour d’indépendance du pays qui a marqué le 70e anniversaire de la création de l’état communiste, les dirigeants ont décidé de libérer près de 18 200 prisonniers pour marquer le coup. Il s’agit de la seconde plus grande amnistie sur le territoire, la première ayant eu lieu en 1999, année pendant laquelle 20 599 prisonniers ont été libérés.

Si le Vice-Ministre de la Sécurité Publique a annoncé durant une conférence qui s’est tenue à Hanoi que « le Président du Vietnam a décidé de relâcher 18 198 prisonniers », il a quand même précisé qu’« aucun d’entre eux n’était lié à une affaire relevant de la sécurité nationale ». Ce à quoi Gian Son, le représentant du Président, a ajouté que « l’amnistie reflète la nature humaine de l’état et vise à convaincre les détenus de devenir des citoyens utiles ».

« Pris en charge dans une législation ambiguë et imprécise, l'exécutif vietnamien a opté, il y a quelques années, pour une forte répression contre les militants politiques, les journalistes, les blogueurs et les défenseurs des droits de l'homme. Le Code pénal de 1999 est utilisé contre ceux qui élèvent leurs voix pour dénoncer les abus de pouvoir et la corruption. Le Vietnam a annoncé la libération de près de 18 200 prisonniers à l’occasion du 70e anniversaire de l’indépendance, aucun d'entre eux n’était un prisonnier politique. Parmi les prisonniers libérés figurent des assassins et des trafiquants de drogue, mais aucun condamné pour « propagande contre l'État » ou « l'intention de vaincre le régime », deux chefs d'accusation que le gouvernement a souvent utilisés contre les opposants. [...] Les organismes de défense des droits de l’homme et les gouvernements occidentaux critiquent souvent le Vietnam pour sa répression des dizaines de dissidents emprisonnés », ont expliqué les hacktivistes lors d’un échange avec HackRead sur Twitter.

« Anonymous est une idée complexe, mais qui est née avec le concept de la liberté d’expression et l’a conservée comme pilier. Nous ne soutiendrons pas des bandits, nous ne soutiendrons pas des leaders de gang, mais nous soutiendrons certainement ceux qui sont accusés de façon déloyale et trompeuse parce qu’ils ont osé exprimer leur identité et leurs pensées. Quand vous êtes torturés par l’armée, battus sans raison par la police, lorsque votre appartenance ethnique est opprimée sur le marché de l’emploi, lorsque votre religion est traitée comme la pire des choses sur Terre, alors vous êtes en mesure de faire appel aux droits de l’homme » ont-ils continué en exigeant la libération des activistes politiques, des journalistes, des blogueurs, mais également des défenseurs des droits de l’homme.

Source : HackRead

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/09/2015 à 13:18
Ils ont vraiment espoir que ça marche? Pour moi, ça semble renforcer le discour que “le vietnam est sous attaque par l'ouest” de ce gouvernement et donc c'est plutôt contre-productif.
3  0