Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Certification technique ou non technique : qu'est-ce qui apporte la meilleure plus-value chez les IT Pros ?
Partagez vos expériences

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

4  4 
À un certain moment de leurs carrières, de nombreux professionnels de l’IT envisagent de passer des certifications afin de s'assurer un certain avantage comparatif par rapport à leurs pairs sur le marché de l’emploi. Une certification incarne en effet une certaine présomption de compétences ou de qualités acquises par les personnes certifiées.

Pour les entreprises, les certifications montrent que les personnes certifiées ont une certaine connaissance pratique de toute la théorie apprise à l’école. Les certifications accélèrent les temps de recrutement et toutes choses égales par ailleurs, un candidat certifié sera probablement préféré à un autre sans certification.

Pour ces différentes raisons entre autres, c’est une tendance chez les professionnels de l’IT de vouloir ajouter dans leurs CV quelques certifications obtenues. Toutefois, il existe une difficulté à ce niveau : il faut trouver les certifications qui apporteront la plus grande valeur ajoutée dans sa carrière, d’autant plus que passer une certification nécessite un investissement en temps et en argent très souvent non négligeable.

On peut regrouper les certifications pour les professionnels de l’IT en deux groupes : les certifications techniques et les certifications non techniques pour les IT pros. Parmi les dernières, on peut citer le PMP (Project Management Professional), la certification ITIL qui atteste des bonnes pratiques du management des systèmes d’information, le CRISC pour la gestion des risques IT, etc.

Les certifications techniques sont délivrées par les entreprises telles que Microsoft, Cisco, Red Hat, VMware et bien d’autres ; et elles permettent de booster la carrière des professionnels de l’IT grâce à l’attestation de compétences techniques avancées. Mais, dans un billet de blog, une rédactrice en Business et carrières de la communauté Dice explique qu’il ne faudrait pas non plus ignorer le retour sur investissement (ROI) « qui vient avec des programmes de certification qui mettent l'accent sur des standards et compétences non techniques ». Elle estime qu’avec ces certifications non techniques, « vous n'avez souvent pas besoin d'atteindre le plus haut niveau d'accréditation pour augmenter votre valeur sur le marché ». Non seulement elles donnent du poids à votre CV, mais également à votre portefeuille, a-t-elle affirmé.

Nous nous tournons donc vers vous pour recueillir vos avis et vos expériences sur la question :

Des certifications techniques et non techniques, qu’est-ce qui apporte la plus grande valeur ajoutée dans la carrière d’un professionnel de l’IT ? Et qu’entendez-vous par valeur ajoutée ?
Dans quels cas de figure les uns pourraient être plus avantageux que les autres ?
À quels types de certifications accordez-vous le plus d’importance ? Et pourquoi ?
Les certifications de manière générale sont-elles toujours l’évidence que l’individu certifié possède les compétences attestées ?

Source : Dice

Forums Logiciels

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 13:34
Pour ce que je vois en France les certifications n'offrent pas davantage de débouchés d'emploi.
C'est l'expérience qui prévaut sur les certifications.

J'ai même vu des recruteurs pour qui la certification n'était pas un gage de confiance de maîtrise de la technologie ou du logiciel, c'était du même niveau qu'un quelconque diplôme après des années dans le milieu professionnel on n'en tient même plus compte.
7  1 
Avatar de eulbobo
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 14:23
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Pour ce que je vois en France les certifications n'offrent pas davantage de débouchés d'emploi.
C'est l'expérience le nombre d'années après le bac qui prévaut sur les certifications tout le reste.
Fixed

Par contre, là où une certification n'offre pas spécialement de débouchés, elle permet dans certains cas de valider que tu as des bases solides dans un domaine.
Reste ensuite à savoir comment on se vend : si on commence par mettre son diplôme ou sa/ses certification(s) sous le nez du recruteur, on ne marque pas de points.

Il faut voir ça comme un "plus" sur son CV.
6  0 
Avatar de eulbobo
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/09/2015 à 9:54
Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
Pour ma part, je pense qu'une certification technique ne devrait servir à rien si vous êtes capable de justifier d'expériences enrichissantes au long de votre carrière.
...
En revanche, l'image des développeurs étant ce qu'elle est auprès des dirigeants, et la France étant encore convaincu qu'un chef de projet est meilleur qu'un développeur(que dire d'un chef d'équipe) il peut être utile et très rémunérateur de montrer une double compétences, et de savoir communiquer mieux.
Non, la France n'aime pas les doubles compétences, la France aime les cases...
J'ai des expériences sur plein de domaines et je m'en sors bien à peu près partout (développement, gestion de projet, amoa, expertise technique,...), et régulièrement j'entend que toute expérience EN DEHORS de ce qui est recherché est un point négatif pour ma candidature.

Quand je veux faire de l'expertise technique, on me dit que j'ai trop un profil de développeur (et?)
Quand je veux faire du développement, on me dit que j'ai trop d'expérience côté fonctionnel (et?)
Quand je veux faire de l'AMOA, on me dit que j'ai fait trop de technique (et?)
Quand je veux être chef de projet, on me dit que je suis trop technique/trop fonctionnel/pas assez expérimenté/jamais piloté une équipe de 12 personnes pendant 5 ans (comme si ça pouvait être quelque chose de positif, des tas de gens le font et pourtant ils sont mauvais)

On m'a même déjà dit texto "En regardant vos expériences, on dirait que vous ne savez pas ce que vous voulez faire..." Et si j'ai envie de TOUT faire? Je suis un paria? Je ne peux pas tout savoir faire aussi bien que les autres? Je ne peux pas apprendre, progresser, évoluer, découvrir, changer?
Ha zut alors, c'est pourtant un des fondements de l'informatique : évoluer.

La France n'aime pas les moutons à 5 pattes et trop souvent il vaut mieux masquer certaines de ses compétences pour arriver à entrer quelque part, quitte à pouvoir les révéler ensuite (au grand plaisir du client d'ailleurs).
7  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/09/2015 à 10:03
Citation Envoyé par eulbobo Voir le message

La France n'aime pas les moutons à 5 pattes et trop souvent il vaut mieux masquer certaines de ses compétences pour arriver à entrer quelque part, quitte à pouvoir les révéler ensuite (au grand plaisir du client d'ailleurs).
Oui et non, elle aime les moutons à 5 pattes, si les 5 pattes sont les 5 mots-clés mis sur l'annonce du job, après oui, si ce sont des pattes différentes, elle n'aime pas car cela risque de signifier devoir te payer plus.
3  0 
Avatar de Reward
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 15:54
Bonjour.

Désolé de la réponse, mais ça dépend !

Je suis certifié Microsoft, notamment en C# et sur TFS.

Je vois ça comme un plus, mais c'est tout.

Il existe par contre des certifications de constructeur comme CISCO qui sont très prisées, et pour cause: elles constituent certains pré requis lors de réponses à appel d'offres. Ce genre de certification est réellement une plus value.
2  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 19:46
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
c'était du même niveau qu'un quelconque diplôme après des années dans le milieu professionnel on n'en tient même plus compte.
C'est vrai que quelques années a faire un travail X, après avoir eu un diplôme X, on regarde plus le travail X que le diplôme X. Ce qui est un peu logique, si on a pu faire le travail X, c'est bien qu'on avait les capacités pour le faire, donc on a pas réellement besoin d'un diplôme pour le prouver.

Par contre, après Y années d'expérience, il peut être intéressant de passer des formations ou des certifications (parfois poussé par l'entreprise) :
  • pour évoluer et passer chef de projet plus facilement (M2 en management) ;
  • obtenir un statu ingénieur et continuer d'évoluer quand on est BAC+2 et en haut de son échelle, surtout dans la fonction publique où le titre d'ingénieur est réglementé ;
  • pour continuer un travail qu'on s'est retrouvé à faire petit à petit et de plus en plus sans avoir eu de formation, qu'on essaye de faire comme on peut, mais c'est parfois un peu laborieux ;
  • pour se former à une technologie que l'entreprise n'utilise pas mais souhaiterais utiliser ;
  • pour avoir légalement le droit de manipuler certaines machines ou pour que l'entreprise nous autorise à effectuer quelques missions (je n'ai pas trop d'exemple dans le domaine de l'informatique) ;
  • pour changer de poste/carrière au sein de l'entreprise ou aller dans une autre entreprise.


J'ai l'impression que les diplôme et les certifications, c'est un peu comme les champignons dans Mario Kart :
Ça permet d'aller plus vite pendant un temps limité, bien utilisé on peut même prendre des raccourcis ou des chemins qu'on ne pouvait pas emprunter sans. Mais mal utilisé, on sort de la route et on tombe dans l'eau.
Mais on peut aussi ne pas l'utiliser tout de suite et le ressortir à un moment opportun.
2  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/09/2015 à 14:33
Citation Envoyé par eulbobo Voir le message
Non, la France n'aime pas les doubles compétences, la France aime les cases...
J'ai des expériences sur plein de domaines et je m'en sors bien à peu près partout (développement, gestion de projet, amoa, expertise technique,...), et régulièrement j'entend que toute expérience EN DEHORS de ce qui est recherché est un point négatif pour ma candidature.

Quand je veux faire de l'expertise technique, on me dit que j'ai trop un profil de développeur (et?)
Quand je veux faire du développement, on me dit que j'ai trop d'expérience côté fonctionnel (et?)
Quand je veux faire de l'AMOA, on me dit que j'ai fait trop de technique (et?)
Quand je veux être chef de projet, on me dit que je suis trop technique/trop fonctionnel/pas assez expérimenté/jamais piloté une équipe de 12 personnes pendant 5 ans (comme si ça pouvait être quelque chose de positif, des tas de gens le font et pourtant ils sont mauvais)

On m'a même déjà dit texto "En regardant vos expériences, on dirait que vous ne savez pas ce que vous voulez faire..." Et si j'ai envie de TOUT faire? Je suis un paria? Je ne peux pas tout savoir faire aussi bien que les autres? Je ne peux pas apprendre, progresser, évoluer, découvrir, changer?
Ha zut alors, c'est pourtant un des fondements de l'informatique : évoluer.

La France n'aime pas les moutons à 5 pattes et trop souvent il vaut mieux masquer certaines de ses compétences pour arriver à entrer quelque part, quitte à pouvoir les révéler ensuite (au grand plaisir du client d'ailleurs).
Pfff....

Dire : je touche a tout, ca vend pas.
utiliser le mot à la mode pour le dire, ca mordra surement plus

Vends toi en "developer full stack" et regarde les de haut. (sans oublier de demander 10ke de plus qu'un dev "normal" pour la peine.)
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/09/2015 à 8:37
Citation Envoyé par Neckara, méfiant et moinssoyé Voir le message
Bonjour,

Je vois que j'aurais dit des bêtises dans mon premier post, ou que des personnes semblent ne pas être en accord avec moi.

Serait-il possible de me contre-dire ou de me contre-argumenter afin que les lecteurs puissent avoir une autre version et, si j'ai eu tord, ne pas croire ce que j'ai écrit ?
Sinon, me contacter par MP pour me faire prendre conscience de mes erreurs afin que je puisse les corriger ici même, sur ce sujet ?

J'aimerais donc débattre avec vous, les 6 lecteurs silencieux, c'est d'ailleurs l'endroit idéal pour.
Je précise que vos -1, peut importe leur nombre, n'ont aucune valeur argumentative, ainsi, en absence d'argumentations contraire, je ne peux qu'avoir raison. Vous montrez juste que vous n'êtes pas d'accord avec moi sans même être capable de savoir pourquoi.

Bref, si j'ai tord, ne me laissez pas avoir raison et corrigez-moi .
J'en sais rien, j'ai plussoyé, moi. Et j'ai un lien en anglais qui va dans ton sens.
1  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/09/2015 à 9:44
Pour ma part, je pense qu'une certification technique ne devrait servir à rien si vous êtes capable de justifier d'expériences enrichissantes au long de votre carrière.
J'y met juste une exception pour les certifications "requises" pour certains marchés.

En revanche, l'image des développeurs étant ce qu'elle est auprès des dirigeants, et la France étant encore convaincu qu'un chef de projet est meilleur qu'un développeur(que dire d'un chef d'équipe) il peut être utile et très rémunérateur de montrer une double compétences, et de savoir communiquer mieux.

Ca donne un gros plus par rapport aux autres personnes uniquement techniques important, de part sa rareté.

Si tout le monde le fait, il n y a plus aucun gain.
1  0 
Avatar de rattlehead
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/09/2015 à 11:59
Oui et non, elle aime les moutons à 5 pattes, si les 5 pattes sont les 5 mots-clés mis sur l'annonce du job, après oui, si ce sont des pattes différentes, elle n'aime pas car cela risque de signifier devoir te payer plus.

Voilà :-)
1  0