Microsoft Office vs LibreOffice : le ministère italien de la défense révise son choix
Et abandonne la suite propriétaire pour la suite libre

Le , par Michael Guilloux

82PARTAGES

11  0 
Le libre et l’open source sont plus que jamais une menace pour les solutions propriétaires. Si au départ, ils semblaient plus être des mouvements de protestation contre les solutions propriétaires, ils ont progressivement embarqué une forte communauté qui travaille pour donner aux utilisateurs des arguments plus ou moins convaincants pour adopter les logiciels libres et open source.

Le libre et l’open source s’invitent partout, chez les développeurs comme les utilisateurs les moins avancés et les plus modestes. On voit également de nombreux éditeurs rendre open source certains de leurs outils pour en tirer des avantages.

De nombreux arguments sont mis en avant pour justifier l’adoption des solutions libres et open source, même si les adeptes des solutions propriétaires estiment que ces dernières offrent beaucoup plus de fonctionnalités et sont plus faciles à apprendre. Les logiciels libres et open source sont de plus en plus demandés dans le but de réaliser des économies en particulier sur les coûts liés aux licences de solutions propriétaires et les frais de gestion. Pour d’autres, les logiciels non propriétaires sont le choix par excellence lorsque la sécurité est un paramètre crucial dans le système à gérer.

Ces dernières années, on a donc assisté progressivement à l’émergence des solutions libres et open source au niveau des autorités administratives de différents pays. La France, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne, entre autres pays ont déjà entamé la migration de nombreux systèmes propriétaires vers le libre et l’open source. L’Italie a également fait un pas dans cette direction dans la ville de Turin.

Avec une loi italienne qui autorise explicitement l’administration à trouver des alternatives open source aux logiciels commerciaux propriétaires, le ministère de la défense du pays veut en plus commencer une migration de Microsoft Office vers LibreOffice, dans tous ses services. Le déploiement de la suite bureautique libre devrait commencer au mois d’Octobre, dans l’espoir de rompre définitivement avec la suite bureautique de Microsoft vers la fin de l’année 2016.

Cette décision est le résultat d'un accord de collaboration entre le ministère italien de la défense et LibreITALIA, une association à but non lucratif qui fait la promotion de la suite bureautique libre en Italie. Pour garantir le succès de la migration et faciliter l’apprentissage des utilisateurs, l’association va accompagner le ministère de la défense avec des cours en ligne. En plus d’assurer la communication, LibreITALIA va aussi se charger de former un groupe de formateurs. Ces derniers vont ensuite accompagner les utilisateurs dans l’apprentissage de leur nouvelle suite bureautique.

Source : Softpedia via LibreITALIA (en italien)

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Y a-t-il plus d’avantages à migrer vers LibreOffice étant déjà sous Microsoft Office ?

Quels sont les avantages et inconvénients de l’une des deux suites bureautiques par rapport à l’autre ?

Forum OpenOffice & LibreOffice

Forum Microsoft Office

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Laurent 1973
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 10:57
Sur ce sujet je me pose quand même une question: c'est le ministère italien de la défense qui prévois cette migration, n'est ce pas?

Mais ce changement est voulut que pour des raisons économiques ou aussi pour des raisons de sécurité?

Peut-être qu'une administration de la défense n'a simplement plus envie d'être lié à une entreprise étrangère?
On a beau dire que les USA sont des alliés de l’Europe et des gentils et tout et tout, mais la question d'indépendance se pose quand même.

Si demain, l'oncle Sam' demande à Microsoft d'espionner ou de bloquer tout les Windows et les Offices d’Europe, qui nous dit qu'il ne peuvent pas le faire?
Pour un organisme publique et de défense, cette éventualité n'est pas à négliger.

Avec cet argument pro-changement, les surcoûts de conversion de format de documents ne sont pas un vrai problème.
Et puis c'est des coûts de changement, une fois fait c'est fait.
Et dans cette optique de plus d'indépendance pour un tel organisme, le manque de certaines fonctionnalités peux aussi s'avérer acceptable pour le gain réalisé.

Et si plusieurs ministères européens font de même, peut-être que des entreprises informatiques de l'union seront financer par l'Europe pour faire évoluer des outils libres et open-sources pour coller avec des besoins manquants.
Finalement, on a peut être tous à y gagner, nous, citoyens et développeurs européens
8  0 
Avatar de Laurent 1973
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 11:06
Citation Envoyé par DotNET74 Voir le message

Le gros problème du libre c'est que pour des professionnels c'est dangereux dans le sens où si un jour tu as un problème sérieux qui paralyse ton entreprise tu t'adresse à qui ?
On a connu ça dans une boîte où je bossais. Il ya avait un pro Minux qui a fait tout ce qu'il pouvait pour placer un serveur de fichier chez un de nos clients.
Résultat, procès et boîte coulée suite à un problème qu'il ne savait pas résoudre...
Ton problème n'est pas lié au libre mais à fournir une solution technologique dont la société n'a pas la compétence de maintenance.
Replace dans ta phrase 'Minux' par 'Oracle-DB' et 'serveur de fichier' par 'SGBD' et cette anecdote est également valable avec du propriétaire.

Il y a de nombreuses sociétés qui se sont spécialisées dans le libre et l'open-source.
Pour justement apporter du support sur ces outils.
Donc, au lieu de prendre un support Microsoft pour ton OS et ta suite bureautique, tu le prends dans une entreprise spécialisé de ta ville.
Et l'avantage, c'est que si tu n'en est pas content, tu peux en changer pour une autre: tu n'es pas captif.
8  1 
Avatar de e-ric
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 19:24
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Attention tout de même à ne pas dénigrer Excel. C'est un outil très performant qui a largement fait ses preuves dans le monde professionnel.
Performant sans doute, mais les gens sont souvent hyper formatés par cet outil et font parfois n'importe quoi avec.
J'ai eu le cas d'une petite société qui, faute de mieux, faisait sa gestion avec des classeurs Excel, mais elle a dû envisager autre chose car l'emploi de gros classeurs en partage ne fonctionne pas très bien.

Comme il est dit, "si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou".
7  0 
Avatar de elj4DelphPascal
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/09/2015 à 11:37
A partir du moment ou on est 'Défense', le problème ne se pose pas, on s'adapte à une suite libre.
Pas pour des raisons de coûts (même si cela se rajoute aux arguments), mais pour des raisons de sécurité.
Il est beaucoup plus facile de maitriser les 'indiscrétions' d'un logiciel 'libre' que d'un logiciel propriétaire, … et américain.
NSA oblige.
7  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/09/2015 à 23:52
Que ce soit vers Libre Office, ou en restant sur MS Office, il y a toujours un coût de migration...

Il n'y a pas si longtemps, pas mal de boites en France étaient sous Windows XP, avec des MS Office datant de Mathusalem...
Pour toutes ces boites le passage vers Seven puis W8 puis vers W10 est toujours accompagné par la dernière version des suites Office.
déjà le changement des l'interfaces par W8 en à rebuté plus d'un, quand aux changements dans les différentes évolutions de MS Offices, c'est un vrai délire.

Il y aussi le cas des archives de document MS Office 95 et antérieures qui sont quasi impossible à lire sur les versions récentes...

Alors passer de MS office à Libre Office, je trouve ça plutôt une bonne idée, ras le bol de douiller pendant des décénies pour une boite qui se soucie si peu de ses clients...

Et sincerement, Libre Office commence à faire des étincelles
8  2 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/09/2015 à 18:30
Même chose. On retrouve l'éternel "coût de licence" et "formation", mais quid de la conversion des documents MS et leur impact sur le workflow, dont les coûts non prévus sont la raison principale des annulation et revirements ? Encore un qui fonce tête baissée dès lors qu'on lui dit "c'est gratuit" ?
8  3 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/09/2015 à 19:28
Qu'est-ce qui m'y fait penser ? Rien du tout, c'est pour ça que c'est une question. En revanche, les précédents ne manquent plus maintenant, et donc ne faire mention que d'une n-ième migration en sortant toujours les même raisons primaires laisse penseur sur le sérieux de cette migration. Est-ce qu'ils ont fait ça sérieusement, et donc l'article est juste muet sur les problématiques classiques de ce genre de migration, ou est-ce que c'est une tentative qui ne tient effectivement pas compte des précédents échecs, auquel cas on est en droit de s'attendre à ce qu'ils aillent dans le mur comme d'autres avant eux ? Voilà comment tu pourrais reformuler ma question si elle ne te plaît pas. Et que ce soit une migration vers du libre ou non, la réaction serait la même : si l'étude de besoin ne s'appuie pas sur des précédents alors qu'il y en a, alors ça se la joue aventureux. Et les aventuriers doivent assumer les pots cassés.

Au passage, je note que les questions en fin d'article sont de nature trollesque. Ceci pourrait expliquer cela.
7  2 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 8:39
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
(.../...)LibreOffice Calc est, par contre, très insuffisant vis-à-vis de mes besoins sur tableur.
Ah, ça me rassure, je ne suis pas le seul. J'adorerais me passer d'EXCEL, mais pour un usage intensif et subtil, ça n'a pas, à l'heure actuelle, de concurrent direct crédible.
6  1 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/09/2015 à 21:54
cool pour eux cette migration, il ne subirons plus d'attaque par macro VBA
4  0 
Avatar de Algo D.DN
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/09/2015 à 10:06
La loi Italienne exige de privilégier les solutions plus économiques (tissu économique et activités liées comprises) si elles existent et non privilégier à tout prix le critère gratuité (scusi! pour le jeu de mots)... Tout comme les formats de documents ODF répondent à la nécessité de standardiser les échanges entre administrations, locales, régionales et Européennes.

Quant au problème des conversions il se pose inévitablement, que ce soit maintenant ou à la prochaine échéance de renouvellement des licences, étant donné que pas mal de régions Italiennes ont déjà Libre Office en production (tout comme d'autres administrations un peu partout en Europe), l'échange d'expériences permet d'évaluer les points d'impact négatifs, avec les expériences acquises par les autres administrations il est plus aisé de les contourner.

Il semblerait que les problèmes de macros et autres perles bien vicieuses, les U-Boote ont fini par être neutralisées en Bavière.

Mais je constate aussi avec quelle facilité déconcertante on fait endosser la responsabilité au Logiciel Libre, les agissements d'un éditeur qui cloisonne les activités et impose ses conditions.
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web