Evoluer vers un poste de management : est-ce un mauvais choix pour le développeur ?
Ou le couronnement mérité d'une bonne carrière

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
En tant que développeur, que pensez-vous de l'évolution vers une carrière de management ?
Le métier de programmeur demande beaucoup de passion pour acquérir davantage de compétences. Pour cette raison, il est facile de trouver dans ce milieu des développeurs dont la vie se résume au codage et qui ne veulent dévier ni à gauche ni à droite pour se tailler un profil de manager.

En entreprise, la promotion pour un développeur peut se traduire en termes d’augmentation de salaire, mais se résume généralement à un champ très restreint de possibilités : être reconnu comme développeur senior / expert par exemple, ou évoluer vers un poste de management. L’un ou l’autre dépend des compétences acquises par le développeur durant son parcours. Mais quelle est l’évolution la plus appropriée pour un débutant passionné ? Dans quels cas le développeur a-t-il intérêt à accepter un poste de manager d’équipe et dans quels cas devrait-il s’en abstenir ?

L’interrogation a été suscitée par un blogueur qui a partagé son expérience personnelle. Développeur passionné et lead développeur depuis 2 ans, il estime qu’il n’était pas assez préparé pour gérer une équipe d’ingénieurs logiciels. Et pourtant, en tant que membre de l’équipe auparavant, ses compétences techniques et son leadership étaient bien reconnus par tous. Il découvre en effet que la réalité du lead développeur est différente de la vision qu’il en avait, et en plusieurs points qu’il faut savoir avant d’accepter un tel poste.

Une chose avec laquelle il faut être vraiment à l’aise avant d’être lead développeur, c’est la prise de parole en public et avoir le minimum de leadership. Il faudrait également s’attendre à la planification et à parler des termes tels que KPI et objectifs. Si ces conditions ne sont pas remplies au préalable, alors selon le blogueur, vous risquez d’avoir une expérience très difficile en tant que lead développeur. Mais d’après lui, être leader d’une équipe de développeurs veut dire aussi :

  • Motiver le groupe et être le mentor de chaque membre de l’équipe ;
  • Conduire l’équipe par l’exemple : le lead doit être un modèle en tout pour le groupe ;
  • Plus de délégation : si vous aimez avoir le contrôle sur tout ce que vous faites, vous devriez désormais déléguer une partie de votre travail à quelqu’un d’autre par contrainte de temps ;
  • Gérer les recrutements et les licenciements : le blogueur se dit chanceux de ne pas avoir été confronté à une situation où il fallait licencier des gens, il estime quand même qu’il a passé trop de temps à faire des entretiens d’embauche, et dans la plupart des cas, sans trouver la personne idéale ;
  • Gérer le budget et les finances : il devait maintenant négocier les augmentations de salaire et les salaires des nouvelles recrues, gérer les licences, les jours de vacances et autres charges de son équipe ;
  • Bâtir la culture du groupe : le lead doit donner les orientations quant aux règles de conduite au sein de l’équipe. Il doit surtout prendre les bonnes décisions lorsqu’il faut par exemple autoriser un membre de l’équipe à venir en retard au travail ou à rentrer tôt à cause d’une urgence. Il doit parfois accepter la requête d’un membre qui demande du temps libre et refuser celle d’un autre pour motif non valable et en même temps gérer ces choix de telle sorte que cela n’affecte pas négativement les relations au sein de l’équipe. Il doit surtout faire preuve d’impartialité si par exemple il arrive que les membres de l’équipe s’accusent mutuellement en cas de non-respect des délais pour un projet ;
  • Être parfois moins empathique : le blogueur explique que dès les premiers jours à son nouveau poste, il a dû écouter des gens qui venaient lui expliquer leurs problèmes personnels et cas de maladie. Ce serait une erreur selon lui d’essayer d’être le superhéros de tout le monde. Il faut certes porter une oreille attentive, mais éviter de s’approprier les problèmes personnels des autres au point qu’ils deviennent les vôtres ;

« Bien que le titre de l'emploi puisse se lire ‘lead développeur’, la plus grande partie du travail est de gérer des personnes », explique le blogueur. Être responsable d'une équipe de développeurs se résume essentiellement à des tâches plus managériales que techniques. Occupé par ses nouvelles responsabilités, le lead développeur n’a souvent plus de temps à consacrer au codage. Notre blogueur note en effet que cette fonction veut également dire « beaucoup moins de codage », dans la mesure où il devait désormais se contenter d’avoir une vision globale et moins de connaissance des choses qui se passaient.

Source : dev-human.com

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Évoluer vers un poste de management est-il un mauvais choix pour le développeur ou le couronnement mérité d’une bonne carrière ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de mverhaeghe mverhaeghe - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 12:19
C'est un peu l'essence du management qu'il a découvert ceci dit, et c'est une expérience américaine aussi.
En France, bon courage pour faire reconnaitre un développeur senior à sa juste valeur. Si on veut rester dans la technique, au bout de quelques années les horizons sont bouchés parce qu'on considère qu'un développeur est forcément un junior. Quelqu'un qui reste la dedans sera mal perçu parce qu'il n'aura pas évolué. Pour moi (et arrêtez moi si je me trompe), on ne peut pas rester dans la technique et être correctement rémunéré par rapport à ça.

Si quelqu'un a une expérience différente, ça m'intéresse en tout cas....
Avatar de earhater earhater - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 13:28
@mverhaeghe : perso j'ai une expérience différente. Je sors de l'école et je vois certains qui sont dans la boite (OVH) depuis quelques années et qui évoluent d'un point de vue salaire, au bout de 5-10 ans les développeurs séniors sont bien reconnus (c'est les plus barbus d'ailleurs). On leur demande toujours leurs avis et c'est en quelque sorte les seconds des leads développeurs, en termes de connaissances de temps de réalisation, de faisabilité etc.
Avatar de rattlehead rattlehead - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 13:55
Plus tu montes en expérience moins ton salaire progresse. aujourd'hui un dev ne sera jamais payé plus de 60k et 60K c'est dans la finance.
Après il faut soit passer archi mais ce sont des postes qui ne courent pas les rues, lead tech mais pas comme c'a pu l'être présenté. ou chef de projet technique.
mais il faut souvent etre dans une boite avec de l'ancienneté. être dev sénior et essayer de passer à ce type de poste n'est pas chose évidente.
donc je suis d'accord avec mverhaeghe.
Avatar de Luckyluke34 Luckyluke34 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 14:00
Je pense qu'il faut bien faire la différence entre lead developer et project manager. Bien sûr les deux rôles peuvent être réunis dans la même personne, comme pour ce blogger qui mélange implicitement les deux, mais c'est loin d'être toujours le cas.

Des affirmations comme "le lead développeur n’a souvent plus de temps à consacrer au codage" ou "a moins de connaissance des choses qui se passent" me paraissent inexactes (et peu souhaitables) par rapport au rôle de lead developer stricto censu : il reste un développeur avant tout.
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 14:18
Développeur et manager sont deux métiers différents nécessitant des qualités différentes. Si un développeur à les qualités pour devenir manager alors ce n'est pas un mauvais choix. Mieux, ce sera même le meilleur choix de manager possible. Dans ce cas là le manager ex-développeur aura une vraie connaissance de ce qu'il doit manager au quotidien, chose qu'il est difficile à acquérir pour un manager venant de l'extérieur (école de management ou un autre domaine d'activités).
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 15:24
Un développeur passioné par ce qu'il fait et de surcroît compétent n'as pas d'intérêt à basculer sur du management pur si ce n'est le salaire. Perso je préfère gagne 15k de moins par ans et pas me lever tt les matins en me disant que je vais passer ma journée en réunion ou à remplir des tableaux excel (ouais bon j'ai peut être une vision un peu etriqué du manager ^^ ).

Maintenant un développeur expérimenté peut aussi faire un peu moins de code et un peu plus de gestion de projet , d'architecture , de conception, de conseil , c'est pour moi le rôle d'un développeur senior. On tire ainsi profit de toutes ses années d'expériences tout en apportant une grosse valeur ajoutée et sans quitter la "technique".

Dans une équipe il faut un manager qui sera purement administratif et un développeur senior , lead dev, appelez le comme vous voulez , qui va faire l'interface entre les deux monde. Sinon a ne marche pas correctement.
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 15:48
Citation Envoyé par Luckyluke34 Voir le message
Je pense qu'il faut bien faire la différence entre lead developer et project manager. Bien sûr les deux rôles peuvent être réunis dans la même personne, comme pour ce blogger qui mélange implicitement les deux, mais c'est loin d'être toujours le cas.
Absolument d'accord ce blogger confond deux postes fusionnés en un.

Gérer les recrutements et les licenciements n'est absolument pas son rôle, il donnera son avis d'un point de vue technique et c'est tout.
De même que pour le budget, ça n'a absolument aucun rapport avec les tâches d'un lead dev pas plus que le fait d'accorder ou de refuser des congés.

Citation Envoyé par Luckyluke34 Voir le message

Des affirmations comme "le lead développeur n’a souvent plus de temps à consacrer au codage" ou "a moins de connaissance des choses qui se passent" me paraissent inexactes (et peu souhaitables) par rapport au rôle de lead developer stricto censu : il reste un développeur avant tout.
Oui la c'est carrément n'imp. Le lead doit au contraire être plongé au coeur du code. Il est le garant de la qualité, il doit écrire les POC ou au minimum les conduire de manière très rapprochée.

Un lead dev n'est pas un poste de management. C'est un poste à 90% technique. Les 10% restants vont être de la communication avec le reste de l'équipe projet pour faire passer des recommandations et des choix techniques.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 16:38
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Dans une équipe il faut un manager qui sera purement administratif et un développeur senior , lead dev, appelez le comme vous voulez , qui va faire l'interface entre les deux monde. Sinon a ne marche pas correctement.
Un CP purement administratif, ça n'existe pas ou uniquement sur de très gros projet.
Et même sur les projets de tailles importantes, le CP se doit d'avoir un pied dans la technique s'il veut être un minimum cohérent dans ses reporting et remontées d'alertes.

Dans la plupart des cas, pour des raisons purement économique, le management projet et technique est effectué par la même personne.
Cela peut paraître obscure et incompréhensible pour un développeur mais dès qu'on a un reporting de charges sous les yeux et qu'on assiste à des COPIL ça en devient une évidence.
==> Celui qui annonce un dépassement de budget doit savoir le justifier et si cette justification est technique, comme ça arrive assez souvent, mieux vaut savoir de quoi on parle et pour des raisons de crédibilités, cela ne peut pas être confié à quelqu'un d'autre.

Pour en revenir au sujet du topic, je trouve la question mal posée.
Quand un développeur prend de l'expérience, il me paraît normal qu'il évolue vers plus de conception et d'architecture et de chef d'équipe.
En effet, l'expérience doit être transmise aux autres et profiter à l'ensemble de l'équipe et au projet.
Un développeur senior ne reste pas seul dans son coin.
On va lui demander d'encadrer les juniors ou encore de mettre en place les processus qualité de suivi du projet, etc, etc, etc.
Vouloir faire du dev et uniquement du dev est un refus de progresser et d'évoluer.
Même en France, il existe des filières de carrières pour rester dans la technique mais on s'écarte du code pure pour faire de la conception et de l'architecture et défendre des solutions techniques et effectuer des préconisations.
Et quand on prend des responsabilités, il est normal de devoir rendre des comptes et cela passe par de l'administratif.

Un expert technique ne passe pas son temps à coder, loin de là.
Il passe énormément de temps à transmettre son expertise, bref à former et encadrer des équipes.
==> Un ami est expert technique Spring et l'essentiel de son temps est passé à auditer un projet, faire ses recommandations, mettre en place la solution et/ou la superviser (là, il code) et ensuite, à former les développeurs.
L'écriture du code occupe moins 10% de son temps, les meilleurs semaines.

Pour finir, il est illusoire de croire qu'un salaire augmente chaque année, peut importe le métier.
La gap de productivité et de valeur ajoutée est plus important en début de carrière qu'à la fin.
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 16:51
Citation Envoyé par Saverok Voir le message

Il passe énormément de temps à transmettre son expertise, bref à former et encadrer des équipes.
C'est de la technique, pas du management. Ou bien j'ai mal compris ce que tu voulais dire.

Pour être clair, ce que je veux dire c'est que établir des bonnes pratiques et y former des devs junior pour moi c'est de la technique, pas du management.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/09/2015 à 16:57
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
C'est de la technique, pas du management. Ou bien j'ai mal compris ce que tu voulais dire.

Pour être clair, ce que je veux dire c'est que établir des bonnes pratiques et y former des devs junior pour moi c'est de la technique, pas du management.
Tout dépend ce que tu ranges dans la technique et dans le management.
Mettre en place des bonnes pratiques, c'est de la technique.
Veiller à ce qu'elles soient bien appliquées et motiver l'équipe à les mettre en oeuvre, c'est du management.

De même, évaluer la complexité d'une demande, en faire une macro conception et un chiffrage, c'est de la technique.
Veiller à ce que le développeur tienne le chiffrage estimé, c'est du management.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil