Android : Lollipop tourne désormais sur 1 smartphone sur 5
L'ordre du classement des versions du SE mobile demeure inchangé

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

2  0 
Google a rendu disponible les statistiques relatives aux versions Android. Dix mois après sa sortie (3 novembre 2014) Android Lollipop, la dernière version du système d’exploitation mobile de Google, est désormais exécutée sur un dispositif Android sur cinq. Dans le détail, Android 5.0 est utilisé par 15,9% du parc Android et Android 5.1 par 5,1%. Le mois passé, Lollipop 5.0 était utilisé sur 15,5% du parc (soit une progression de 0,4 point de pourcentage) et Lollipop 5.1 était utilisé sur 2,6% du parc (soit une progression de 2,5 points de pourcentage).

Android 4.4 Kitkat, sortie en novembre 2013, affiche une légère baisse de 0,1 point de pourcentage pour se retrouver désormais sur 39,2% des appareils Android. Malgré ce léger recul, cette version reste majoritairement utilisée.

Du côté de Jelly Bean, Android 4.1 (sorti en juillet 2012), Android 4.2 (sorti en octobre 2012) et Android 4.3 (sorti en juillet 2013) représentent à tous les trois 31,8%, ce qui représente une baisse de 1,8 point de pourcentage comparé au mois passé où ces versions tournaient sur 33,6% des appareils. Dans le détail, Android Jelly Bean 4.1.x est utilisé sur 12,1%, contre 15,2% et 4,5% respectivement sur Android Jelly Bean 4.2.x et 4.3.

Android 4.0 Ice Cream Sandwich (sorti en octobre 2011) tourne sur 3,7% des appareils du parc Android. Le mois passé il était présent sur 3,7% des appareils, ce qui représente donc une baisse de 0,4 point de pourcentage.


Android 2.3 Gingerbread (sorti en décembre 2010) a perdu 0,5 point de pourcentage et tourne sur 4,6% des appareils Android, soit un peu plus d’un pour cent que sa mise à jour Android Ice Cream Sandwich.

Android 2.2 Froyo (sorti en mai 2010) disparait peu à peu ; la mouture perd 0,1 point de pourcentage pour se retrouver sur 0,2% des appareils mobiles Android.

Google précise que les données sont récoltées depuis la vitrine de téléchargement Google Play, qui est supporté à partir d’Android 2.2. Aussi, les dispositifs tournant sur des versions antérieures ne sont pas pris en compte même si, en août 2015, les versions plus anciennes qu’Android 2.2 Froyo ont représenté 1% des dispositifs qui se sont enregistrés sur les serveurs Google (et non ceux qui ont actuellement visités le Google Play Store).
Google a également expliqué que les versions avec un pourcentage inférieur à 0,1% ne figurent pas sur le classement, faisant sans doute allusion à Android 3.0 Honeycomb (sorti en février 2011).

L’ordre du classement dans les statistiques de septembre demeure inchangé. KitKat est toujours en pole position, suivi par Jelly Bean, Lollipop, Gingerbread, ICS et Froyo ferme la marche.

Source : Google Dashboard

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/09/2015 à 13:15
Je me demande quand même si ces statistiques ne sont pas extrêmement dépendantes des constructeurs de mobiles... L'utilisateur de base n'a pas vraiment le choix de basculer ou pas dans une version plus récente : il attend qu'on l ui dise "il y a une nouvelle version, cliquez ici". Pour avoir eu un Samsung sur lequel les mises à jour devaient attendre pas loin de 6 mois après la sortie de la version, et pour avoir un Sony dont la mise à jour en 5.1 date déjà d'un mois au moins, je constate que tout le monde ne fait pas face aux mêmes possibilités.
Avatar de macslan
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/09/2015 à 17:01
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Je me demande quand même si ces statistiques ne sont pas extrêmement dépendantes des constructeurs de mobiles... L'utilisateur de base n'a pas vraiment le choix de basculer ou pas dans une version plus récente : il attend qu'on l ui dise "il y a une nouvelle version, cliquez ici". Pour avoir eu un Samsung sur lequel les mises à jour devaient attendre pas loin de 6 mois après la sortie de la version, et pour avoir un Sony dont la mise à jour en 5.1 date déjà d'un mois au moins, je constate que tout le monde ne fait pas face aux mêmes possibilités.
c'est tout à fait ça et l'opérateur aussi a un rôle à jouer
Avatar de martycanfly
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/09/2015 à 12:00
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
...L'utilisateur de base n'a pas vraiment le choix de basculer ou pas dans une version plus récente : il attend qu'on l ui dise "il y a une nouvelle version, cliquez ici". Pour avoir eu un Samsung sur lequel les mises à jour devaient attendre pas loin de 6 mois après la sortie de la version...
Et encore, s'il y a une mise à jour !
Certains constructeurs (du genre Samsung) ne prévoit même pas de sortir les dernières version d'Android pour leurs appareils qu'ils jugent "dépassés", alors qu'ils sont sortis l'année précédente.
Beaucoup de personnes gardent leurs téléphones plusieurs années, du coup ils n'auront pas la possibilité de passer sur les dernières moutures de l'OS...
Avatar de nicroman
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/09/2015 à 15:22
Citation Envoyé par martycanfly Voir le message
Et encore, s'il y a une mise à jour !
Certains constructeurs (du genre Samsung) ne prévoit même pas de sortir les dernières version d'Android pour leurs appareils qu'ils jugent "dépassés", alors qu'ils sont sortis l'année précédente.
Beaucoup de personnes gardent leurs téléphones plusieurs années, du coup ils n'auront pas la possibilité de passer sur les dernières moutures de l'OS...
Même si je suis plus ou moins d'accord avec le général... la nommage de marque est abusé. D'autant que en l'occurence Samsung se débrouille pas trop mal (le S2 par exemple est sous kit-kat et a bientôt 5 ans...).
Note brêve: le même problème existe sur les ordinateurs "low-cost"... le prix des ordinateurs personnels (hors "apple" est invariable: 2000$ pour le haut-de-gamme (qui peut durer jusqu'à 5-6 ans), 1000$ pour le moyenne-gamme (qui peut durer jusqu'à 3-4 ans), et 500$ pour le bas de gamme (qui sera obsolète après 2 ans), et j'ai bien l'impression qu'il en est de même pour les smartphones.

Mais encore une fois, ces chiffres n'ont pas vocation à dire si il faut upgrader ou pas, si c'est le choix de l'utilisateur ou pas. Leur unique but est pour nous programmeurs à choisir le meilleur choix de "SDK-min" ...
Et en l’occurrence, ils montent qu'une nouvelle app a intérêt à targeter directement ICS (4.0) voire Kit-Kat (si des fonctionnalités spécifiques sont nécessaires) et laisser de côté gingerbread (2.x).
Et qu'une application nécessitant les fonctions de lollipop aura tout de même un bon 30% de public.
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 08/11/2015 à 21:08
Répartition des versions d'Android : Marshmallow fait son entrée dans le classement
sur 0,3% des terminaux

L’équipe de développement du système d’exploitation mobile Android a publié les dernières statistiques relatives à l’évolution des versions d’Android.

Android 6.0 Marshmallow, qui est disponible depuis le mois d’octobre 2015, a dépassé la barre des 0,1 pour cent nécessaire pour pouvoir figurer sur le tableau de répartition. Pour sa première apparition sur le tableau, son taux d’adoption se chiffre encore à moins d’un pour cent (0,3 pour cent).

Un pourcentage qui lui permet de se placer légèrement au-dessus d’Android 2.2 Froyo (sorti en mai 2010) qui semble ne pas vouloir disparaitre du classement : cette mouture enregistre 0,2 pour cent de parts de marché, soit le même pourcentage que le mois passé.

De son côté, Android Lollipop (sortie le 3 novembre 2014) progresse de 2,1 points de pourcentage en passant de 23,5% à 25,6% (15,5% pour Android 5.0 et 10,1% pour Android 5.1).

Android 4.4 Kitkat (sortie en novembre 2013) reste la version la plus populaire avec 37,8% des parts de marché du parc Android malgré un léger essoufflement ; le mois passé, cette mouture représentait 36,7% du parc Android, ce qui représente donc une baisse de 1,1 point de pourcentage.

Jelly Bean (sorti en juillet 2012) conserve sa seconde place avec 11% pour la branche 4.1.x, 13,9% pour la branche 4.2.x et 4,1% pour la branche 4.3, ce qui représente 29%. Le mois dernier, Jelly Bean tournait sur 27,8% des terminaux mobiles Android.


Android 4.0 Ice Cream Sandwich (sorti en octobre 2011) a perdu 0,1 point de pourcentage et occupe désormais 3,3% du parc Android.

Android 2.3 Gingerbread (sorti en décembre 2010) conserve ses 3,8% de parts de marché.

Google précise que les données sont récoltées depuis la vitrine de téléchargement Google Play, qui est supporté à partir d’Android 2.2. Aussi, les dispositifs tournant sur des versions antérieures ne sont pas pris en compte.

Source : Tableau de bord Android

Voir Aussi :

Android.SmsBot.459.origin : le Trojan Android qui vole de l'argent depuis un compte bancaire en ligne et masque les alertes SMS

Une faille permet de déverrouiller l'écran des téléphones Android 5.x en saisissant un très long mot de passe, un correctif a été publié

Zscaler découvre un ransomware sur Android exploitant un programme pornographique pour exiger une rançon à travers une alerte personnalisée
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 09/12/2015 à 17:22
Répartition des versions d'Android : Marshmallow gagne du terrain
tandis que Jelly Bean s’essouffle et perd une place

Google a mis à jour les statistiques relatives à la répartition des différentes versions de son écosystème mobile Android.

Le mois passé, Android 6.0 Marshmallow, qui est disponible depuis le mois d’octobre 2015, a dépassé la barre des 0,1 pour cent nécessaire pour pouvoir figurer sur le tableau de répartition. Pour sa première apparition sur le tableau, son taux d’adoption s’est chiffré à 0,3 %. En l’espace d’un mois, cette version a vu son taux d’adoption pratiquement doubler ; même s’il se situe encore en dessous d’un pour cent, il est désormais de 0,5 %.

Comme Google l’avait annoncé, il a déployé la mise à jour Android 6.0.1 Marshmallow qui viendra ajouter des émojis et colmater des failles de sécurité.

Cette mouture s’éloigne un peu plus d’Android 2.2 Froyo (disponible depuis mai 2010) qui conserve son pourcentage depuis déjà plus de deux mois : 0,2 %.

Android Lollipop, disponible depuis le 3 novembre 2014, progresse de 3,9 points de pourcentage pour atteindre les 29,5 % (16,3 % pour Android 5.0 et 13,2 % pour Android 5.1).

Android Kitkat, sorti en novembre 2013, conserve son titre de version la plus populaire avec 36,6 % des parts contre 37,8 % le mois passé et 36,7 % le mois d’avant.

Android Jelly Bean, sorti en juillet 2012, perd sa place de second et tourne désormais sur 26,9 % des dispositifs Android. Dans le détail, Android 4.1.x représente 10,0 %, Android 4.2.x accapare 13,0 % des parts et Android 4.3 tourne sur 3,9 % des dispositifs.


Android 4.0 Ice Cream Sandwich (sorti en octobre 2011) a perdu 0,4 point de pourcentage et occupe désormais 2,9 % du parc Android.

Android 2.3 Gingerbread (sorti en décembre 2010) quant à lui perd également 0,4 point de pourcentage et tourne sur 3,4 % des dispositifs Android.

Google précise que les données sont récoltées depuis la vitrine de téléchargement Google Play, qui est supporté à partir d’Android 2.2. Aussi, les dispositifs tournant sur des versions antérieures ne sont pas pris en compte.

Source : Tableau de bord Android

Android.SmsBot.459.origin : le Trojan Android qui vole de l'argent depuis un compte bancaire en ligne et masque les alertes SMS

Une faille permet de déverrouiller l'écran des téléphones Android 5.x en saisissant un très long mot de passe, un correctif a été publié

Zscaler découvre un ransomware sur Android exploitant un programme pornographique pour exiger une rançon à travers une alerte personnalisée
Avatar de Michael Guilloux
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 03/02/2016 à 13:23
Marshmallow est désormais présent sur plus de 1 % des dispositifs exécutant Android
Quatre mois après sa sortie officielle

Conformément à sa tradition, Google vient de publier de nouveaux chiffres pour les développeurs Android sur l’utilisation des différentes versions de son système d’exploitation mobile. Les données publiées couvrent les terminaux Android qui se sont connectés au Play Store au cours d’une période de sept jours qui prend fin le 1er février. Sont incluses, uniquement les versions de l’OS - depuis Android 2.2 Froyo - qui étaient exécutées sur au moins 0,1 % des dispositifs Android qui se sont connectés au Play Store.

Ces chiffres ne donnent pas une mesure exacte de la répartition des différentes versions sur les dispositifs Android, mais sont utilisés par Google pour orienter les développeurs dans la stratégie de développement à adopter en vue de cibler le plus de terminaux possible sous Android.

Ce qu’il faut noter ce mois-ci, c’est qu’après avoir fait son apparition dans le tableau (donc après avoir atteint 0,1 % de parts) en novembre dernier, Android 6.0 Marshmallow vient maintenant de franchir la barre de 1 %, avec plus précisément 1,2 % de parts. Le nombre de dispositifs exécutant la dernière version d’Android a eu du mal à décoller jusqu’à présent vu que seuls les appareils Nexus de Google en ont bénéficié officiellement. Le déploiement d’Android 6.0 Marshmallow pourrait toutefois passer à la vitesse supérieure. En effet, il y a quelques jours que Samsung, premier constructeur mobile au monde, a commencé à déployer la dernière mouture de l’OS mobile de Google sur les appareils Galaxy S6 et S6 edge en Corée du Sud. Cela annonce donc de façon imminente une mise à jour plus vaste dans d’autres pays, mais également sur d’autres appareils du fabricant sud-coréen. On peut donc s’attendre à une forte croissance du pourcentage de dispositifs Android exécutant Marshmallow dans les prochains mois.

Au classement général, Android 4.4 Kitkat maintient sa première place avec 35,5 % de parts, même s’il perd 0,6 point par rapport au mois dernier. Il est suivi par Lollipop (Android 5.0 et 5.1) qui était exécuté sur 34,1 % des appareils Android qui se sont connectés au Play Store la dernière semaine du mois de janvier. Lollipop, quant à lui, enregistre une croissance de 1,5 point. Jelly Bean (Android 4.1, 4.2, 4.3) vient après avec 23,9 %, alors que les autres concurrents Android 2.2 Froyo, Gingerbread (Android 2.3.3 et 2.3.7) et Ice Cream Sandwich (4.0.3 et 4.0.4) sont tous en dessous des 3 %. Il faut noter qu’Android Froyo est sur le point de sortir du tableau en passant de 0,2 % le mois dernier à 0,1 % ce mois-ci. Le tableau ci-dessous illustre la répartition des différentes versions d’Android.


Source : Tableau de bord Android

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Quelles interprétations faites-vous de ces chiffres ?

Voir aussi :

Répartition des versions d'Android : Marshmallow gagne du terrain tandis que Jelly Bean s'essouffle et perd une place
Répartition des versions d'Android : Marshmallow fait son entrée dans le classement sur 0,3 % des terminaux
Android : Lollipop tourne désormais sur 1 smartphone sur 5, l'ordre du classement des versions du SE mobile demeure inchangé
Avatar de Michael Guilloux
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 09/03/2016 à 1:55
Lollipop est désormais la version Android la plus utilisée
seize mois après sa sortie officielle

Seize mois, c’est le temps qu’il a fallu à Lollipop pour enfin devenir la version du système d’exploitation Android la plus populaire d’après les données de Google. Conformément à sa tradition, Google vient en effet de publier son tableau de bord sur l’utilisation des différentes versions de son OS mobile, destiné aux développeurs Android.

On peut encore se souvenir des débuts difficiles de Lollipop. En janvier 2015, deux mois après sa sortie, Android Lollipop a affiché une progression très lente, en ne figurant toujours pas dans le tableau de bord de Google pour les développeurs Android. Autrement dit, cette version d’Android était exécutée sur moins de 0,1 % des terminaux Android, alors que son prédécesseur KitKat avait pu enregistrer une part de 1,1 % un mois après son lancement. L’adoption de Lollipop a été freinée notamment à cause de quelques bogues et la volonté de certains constructeurs d’investir dans de nouveaux smartphones plutôt que de déployer la mise à jour sur des dispositifs existants.

Avec la sortie d’Android 5.1 qui a eu une croissance plus rapide qu’Android 5.0, Lollipop (Android 5.0 et 5.1) a progressivement gagné du terrain pour se rapprocher des leaders KitKat (Android 4.4) et Jelly Bean (Android 4.1, 4.2 et 4.3). Au classement du mois dernier, Jelly Bean, avec 23,9 % de parts, avait déjà cédé sa deuxième place à Lollipop (17 % pour Android 5.0 et 17,1 % pour Android 5.1), qui se positionnait désormais juste derrière KitKat (35,5 %).

Pour ce mois-ci, avec maintenant 36,1 % de parts, Lollipop détrône KitKat et devient le nouveau leader du classement. KitKat, quant à lui, enregistre une baisse de 1,2 point de pourcentage pour se retrouver à 34,3 % de parts. Jelly Bean, Ice Cream Sandwich et Gingerbread continuent également de perdre des parts de marché.

De son côté, Marshmallow qui était à 1,2 % au classement du mois dernier a presque doublé sa part pour passer à 2,3 %. Android 2.2 Froyo refuse de sortir du tableau de bord en se cramponnant à ses 0,1 % de parts enregistrées le mois dernier. Le classement de ce mois est donné dans le tableau suivant.


Il faut le préciser, les données de Google traduisent les pourcentages des versions Android des terminaux qui se sont connectés au Play Store au cours de la période 7 jours qui prend fin le 7 mars 2016. Il faut également rappeler que ces données portent sur les versions de l’OS - depuis Android 2.2 Froyo - qui ont une part de marché d’au moins 0,1 %.

Ces données ne fournissent donc pas une mesure exacte de la répartition des versions d’Android, mais peuvent en livrer un bon indicateur. Elles répondent également au souci de Google de permettre aux développeurs d’adapter leur stratégie de développement pour cibler le plus de terminaux possible sous Android.

Source : Tableau de bord Android

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Marshmallow est désormais présent sur plus de 1 % des dispositifs exécutant Android quatre mois après sa sortie officielle
Android : Lollipop tourne désormais sur un smartphone sur cinq, l'ordre du classement des versions du SE mobile demeure inchangé
Android : Lollipop peine à convaincre, Kitkat continue son ascension
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/03/2016 à 3:02
Différents paramètres donnent cette statistique. La fréquence des upgrades annuelles, le taux de renouvellement des utilisateurs de leur smartphone en sachant qu'ils revendent souvent leur ancien modèle pour en acquérir un neuf, et, pour finir, la concurrence des constructeurs à la différence d' Apple.

Bien que chaque nouvelle version d'Android soit d'excellente facture et les apps en constante amélioration, les constructeurs ne prennent pas le temps d'update leurs anciens modèles poussant ainsi à la consommation.

Avec l'arrivée dans l'année de N, et la migration vers le SDK d'Oracle en lieu et place de Dalvik permettant de pérenniser le parc applicatif jusqu'à Gingerbread, la tendance devrait se confirmer dans le temps avec des fabricants qui abandonneront le marché laissant la place à Google et surtout Samsung.

Enfin le consommateur, même s'il affectionne son smartphone ( ou sa tablette ), arrive à saturation bien que l' Afrique présente une opportunité de débouchés.

En conclusion, l'arrivée de la version 7 devrait voir une homogénéisation des applications mais pas nécessairement, et je dirai même pas du tout, des versions d'Android. Bien au contraire. Lorsqu'un outil fonctionne, même ancien et usé, alors qu'un neuf n'apporte rien de plus, on le conserve avant d'investir à nouveau.
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 06/02/2018 à 9:00
Fragmentation Android : Oreo dépasse enfin la barre des 1 % d'adoption,
Nougat devient la version la plus utilisée du système d'exploitation

Google a mis à jour son tableau de bord relatif à la fragmentation de son système d’exploitation mobile.

Comme Android Nougat avant elle, la version Android Oreo a pris cinq mois pour passer le cap des 1 % d’adoption.

Ce mois-ci, Android Nougat a dépassé Android Marshmallow en termes de parts de marché, ce qui signifie que la deuxième version la plus récente d'Android est maintenant la plus largement utilisée. La dernière version d'Android prend généralement plus d'un an pour devenir la version la plus utilisée, et jusqu'à présent, il ne semble pas que l'histoire d'Oreo soit différente.

Voici les changements qui ont été observés entre janvier et février :
  • Android 8.0 / 8.1 Oreo (août 2017, décembre 2017): en hausse de 0,4 point à 1,1 % ;
  • Android 7.0 / 7.1 Nougat (août 2016, octobre 2016): en hausse de 2,2 points à 28,5 % ;
  • Android 6.0 Marshmallow (octobre 2015): en baisse de 0,5 point à 28,1 % ;
  • Android 5.0 / 5.1 Lollipop (novembre 2014, mars 2015): baisse de 0,5 point à 24,6 % ;
  • Android 4.4 KitKat (octobre 2013): en baisse de 0,8 point à 12,0 % ;
  • Android 4.1 / 4.2 / 4.3 Jelly Bean (juillet 2012, novembre 2012 et juillet 2013): baisse de 0,6 point à 5,0 % ;
  • Android 4.0 Ice Cream Sandwich (décembre 2011): en baisse de 0,1 point à 0,4 % ;
  • Android 2.3 Gingerbread (décembre 2010): en baisse de 0,1 point à 0,3 %.


Comme le montre le schéma ci-dessus, l'ordre d'adoption d'Android est désormais le suivant : Nougat en première position, suivi de Marshmallow, puis Lollipop. KitKat se contente de la quatrième place tandis que Jelly Bean est cantonnée à la cinquième position. Oreo pour sa part vient en sixième position, Ice Cream Sandwich en septième et Gingerbread en dernière position. Tous les yeux sont maintenant rivés sur Oreo pour voir à quelle vitesse il va grignoter des parts.

L'outil Platform Version de Google utilise des données collectées à partir de l'application Google Play Store, qui nécessite que l’appareil tourne sur Android 2.2 ou une version ultérieure. Cela signifie que les appareils tournant sur des versions plus anciennes ne sont pas inclus dans les statistiques, encore moins les appareils sur lesquels Google Play n'est pas installé (comme de nombreux téléphones et tablettes Android en Chine, la ligne Fire d'Amazon, etc.). En outre, les versions Android dont l'adoption est inférieure à 0,1 %, telles qu'Android 3.0 Honeycomb et Android 2.2 Froyo, ne sont pas répertoriées. Les deux versions Android les plus anciennes seront donc supprimées cette année.

Source : Google
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web