Le BND et le BfV allemands auraient conclu un accord avec la NSA
Afin de fournir le programme d'espionnage américain XKeyscore au BfV

Le , par Olivier Famien

0PARTAGES

4  0 
Depuis que Snowden a levé le rideau sur les pratiques d’espionnage de la NSA, l’on n’en finit pas d’être stupéfait à mesure que l’on creuse sur le sujet.

En 2013, le monde apprenait sur informations fournies par Snowden que la NSA disposerait d’un logiciel nommé XKeyscore qui est capable d’examiner tout ce qu’un utilisateur fait sur la toile. Cela comprend les mails envoyés, les mots de passe de session, les accès aux réseaux sociaux, l’historique de navigation, les recherches effectuées sur la toile et bien plus encore. Presque aucune information sur la toile n’échappe à ce programme.

C’est avec ce programme que la NSA aurait même espionné le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon avant un entretien avec le président américain Barack Obama. Selon les publications internes de la NSA rendues publiques par The Intercept, la NSA s’est targuée d’avoir piraté les différents points d’entretien listés par Ban Ki-Moon avant la réunion avec le président américain. Cela a permis au président de se préparer en conséquence.

Au regard des performances du programme en matière d’espionnage et aussi de quantités d’informations disponibles, l’Allemagne à travers son service de renseignement extérieur le BND et son agence de renseignement national en abrégé le BfV ont signé en avril 2013 un accord avec la NSA.

Ce document qui a été rendu public par l’hebdomadaire Die Zeit « délimite un accord conclu en juin 2012 afin de fournir au BfV, à travers le BND, XKeyscore le logiciel d’exploitation de réseau informatique développé par la NSA ».

Comme souligne le rapport, l’acquisition de XKeyscore par le BfV était « d’améliorer les capacités de traitement et d’analyse » du service de renseignements afin de lutter contre « les menaces extrémistes ».

Selon les termes de référence de l’accord, la NSA s’engage à fournir XKeyscore au BND qui se chargera de le remettre au BfV. Par ailleurs, elle s’engage également à fournir une assistance au BND et au BfV pour les problèmes complexes inhérents au logiciel.

Le BND pour sa part effectuera les installations, la maintenance et la formation au BfV.

En ce qui concerne le BfV, il s’engage à ne pas utiliser le logiciel pour cibler les citoyens américains, les résidents permanents vivant sur le sol américain ainsi que les entreprises installées sur le sol américain. Et bien entendu, le BfV devra « dans la mesure du possible partager toutes les données en rapport avec la mission de la NSA »

Comme on peut le lire, le prix de l’acquisition de ce programme par le BfV est le partage d’informations avec la NSA.

Il faut rappeler qu’en avril dernier le quotidien Der Spiegel a fait savoir que la NSA et le BND ont conclu un accord secret de partage d’informations. Selon les révélations faites, les services de renseignements américains ont collecté plus de 40 000 données, mais n’ont partagé seulement que 2 000 d’entre elles.

Avec ce document, tous les doutes raisonnables nourris par certaines personnes sur la probable collaboration entre les services de renseignements allemands et américains vont s’envoler.

Die Zeit explique avoir publié ce document afin de montrer au grand jour « ce que les agences de renseignements allemands donnent exactement à la NSA en échange d’un soutien technique ». De même, il soutient que cela pourra servir d’exemple en matière d’accord caché régissant les rapports entre d’autres organismes.

Source : Die Zeit

Et vous ?

Que pensez-vous de cet accord ?

Trouvez-vous légitimes tous ces accords au nom de la protection nationale ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/08/2015 à 22:59
Citation Envoyé par laerne Voir le message
Faudra penser à sortir un autre exemple un jour. La France/EU et les US n'ont pas attendu Internet pour s'espionner l'un l'autre pour le compte de ces compagnies et de partir au tribunal international pour “unfair subsidies”.
Budget du renseignement US : 50 milliards (150$ par habitant). Dont plus de la moitié consacrés à espionner l'UE.
Budget du renseignement du reste du monde : 50 milliards (9$ par habitant).
Budget du renseignement de la France : 500 millions (9€ par habitant).

Les USA sont une puissance impérialiste et nous sommes leur première cible. Il serait stupide de croire que de telles sommes ne se traduisent pas massivement en manipulations politiques et médiatiques, et en dommages à notre économie.
3  0 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/09/2015 à 7:38
Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message

Les USA sont une puissance impérialiste et nous sommes leur première cible. Il serait stupide de croire que de telles sommes ne se traduisent pas massivement en manipulations politiques et médiatiques, et en dommages à notre économie.
C'est bien que ce soit un peu officialisé parce que chez nous, on pense que l'espionnage existe mais qu'il ne concerne que nos intérêts nationaux.

Le truc c'est qu'il n'y a que les européens et eux seuls qui refusent de percevoir la soumission de leurs dirigeants aux intérêts US, et ce à des degrés qui s'apparentent à de la haute trahison. Partout ailleurs dans le monde on perçoit l'Europe est une coquille vide au service de Washington mais nous on dit que ça, c'est de la propagande, même quand ça se vérifie dans les faits.

Les gens se réveillent peu à peu mais ça prend du temps.
3  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2015 à 14:03
au delà de l'article je trouve utile que DVP nous parlent de ces choses la, car je ne voit pas d'autre endroit ou l'on pourrait parler correctement ( dans le sens discutions informatique ) de l'article avec les membres .

le theme de cet article est clairement la sécurité vs l'espionnage informatique.

les articles sont une choses, ce qu'on peut partager avec la communauté m'interresse bien plus.
2  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2015 à 9:18
Que les états ne reculent devant rien pour se renseigner, je suis modérément d'accord. Mais voir de quelle profondeur ils nous ont emmanché nos libertés individuelles et collectives pour une cause louable au départ, je pense qu'avec une philosophie comme la tienne, les américains n'auraient pas recouvert les second et quatrième amendement de leur constitution : le droit à la vie privée et à la liberté d'expression.
1  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2015 à 14:40
Comme souligne le rapport, l’acquisition de XKeyscore par le BfV était « d’améliorer les capacités de traitement et d’analyse » du service de renseignements afin de lutter contre « les menaces extrémistes ».
Sauf que cela a notamment servi à espionner Airbus pour le compte de Boeing. L'attaque par brute force et retroingenierie sur la cryptographie a été tracée grâce à un simple whois qui retournait une fausse adresse dans le 23e arrondissement de Paris qui en compte 20.

source magazine MISC Multi-System & Internet Security Cookbook
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 30/08/2015 à 18:41
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Que les états ne reculent devant rien pour se renseigner, je suis modérément d'accord. Mais voir de quelle profondeur ils nous ont emmanché nos libertés individuelles et collectives pour une cause louable au départ, je pense qu'avec une philosophie comme la tienne, les américains n'auraient pas recouvert les second et quatrième amendement de leur constitution : le droit à la vie privée et à la liberté d'expression.
Ils ont peut-être de façon non officielle préféré les pirates au grand banditisme. Puisque détourné des produits de grandes consommations n'est pas la même chose que de détourner des missiles nucléaire. L’Allemagne a dit oui, que ça pose aucun problème pour le meilleur et pour le pire a mon avis...

La NSA espionne le pentagone ?
Qui espionne la NSA ?
Encore une histoire d'extra-terrestre SVP.
0  0 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/08/2015 à 18:46
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Sauf que cela a notamment servi à espionner Airbus pour le compte de Boeing.
Faudra penser à sortir un autre exemple un jour. La France/EU et les US n'ont pas attendu Internet pour s'espionner l'un l'autre pour le compte de ces compagnies et de partir au tribunal international pour “unfair subsidies”.
0  1 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/08/2015 à 19:32
Bonsoir,

Il se peut que cela soit mon dernier commentaire sur une information de DVP ou même que j'arrête de lire les avis postés.
D'accord, depuis deux ans, on mange des révélations de Snowden chaque semaine dans les différents médias. Le fait que plus de 400 députés aient voté pour la Loi Renseignement démontre amplement que cela ne suffit apparemment pas à faire prendre conscience de la gravité de ces révélations. Dans un sens je peux les comprendre, ils sont plus habilités à magouiller un sondage qu'à comprendre le danger de l'espionnage de masse.

Par contre, d'après les commentaires sur cette nouvelle, même pas fraîche, alors que nous, et certainement vous plus que moi simple passionné de sciences et technologies, sommes à même d'avoir conscience de l'importance d'un tel sujet, les réactions me laissent un sentiment partagé entre l'écoeurement et la désillusion. Je me dis que les sacrifices faits par Assange, Snowden et les journalistes pour relayer l'information deviennent inutiles pour défendre nos libertés lorsque les plus à même de réagir en conséquence les considèrent comme fatales et irrévocables donc ce ne devrait même pas faire l'objet d'une quelconque discussion.

En deux mots, qu'on en ai ras le bol d'en apprendre sur le sujet et qu'on préfère pinailler sur la supériorité de tel ou tel langage de développement alors que chacun a été conçu avec un cahier des charges particulier qui fait qu'aucun n'est supérieur à un autre mais répondre à une problématique précise, je peux encore le comprendre. Considérer le sujet comme indigne de DVP ou un quelconque site et n'en avoir rien à foutre, là, par contre, je trouve cela grave, voire ça me fout les boules. Pas pour mon cas personnel ou l'instant présent. Non.

Mais ce que cela laisse présager pour le futur.

Cordialement,

Marsu
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web