Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Selon une étude, 57% des Européens craindraient pour la sécurité de leurs données,
Et 33% des Français fourniraient de fausses informations en ligne

Le , par Olivier Famien

41PARTAGES

4  0 
Symantec vient de sortir son rapport d’étude portant sur la perception des Européens en matière de protection des données. Selon les résultats issus de cette étude, les populations de l’Europe ne font pas confiance aux entreprises et aux gouvernements pour la sécurité de leurs données.

Pour parvenir à ces conclusions, Symantec a interrogé plus de 7 000 personnes dans 7 pays de l’Europe afin d’avoir de manière représentative l’opinion des populations dans les différents pays ou le sondage a eu lieu. Les pays concernés par cette enquête sont le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, les Pays-Bas et l’Italie.

Après le dépouillement des informations collectées, il se trouve que 59 % des Européens ont connu dans le passé des problèmes liés à la protection de leurs données. Ces problèmes couvrent un large éventail d’aspects à savoir, le piratage de leurs comptes email, l’usurpation de leurs identités en ligne, l’infection de leurs PC, le piratage de leurs comptes sur les réseaux sociaux pour ne citer que ceux-là.


En marge de ces problèmes recensés, il s’avère que 57 % des personnes interrogées entretiennent des inquiétudes sur le fait que leurs données ne soient pas sécurisées. La population la plus inquiète est l’Espagne avec 78 % des personnes qui ont cette préoccupation. L’Allemagne vient en seconde position avec 62 % suivie de la France avec 56 %. Les Pays-Bas se positionnent en quatrième position avec 53 %, là où l’Italie obtient 51 %. Le Danemark et la grande Bretagne obtiennent respectivement 50 % et 49 %.

Comme ces chiffres le démontrent, la situation n’est pas des plus rassurantes avec le taux le plus bas qui est de 49 %.

À côté de ce volet, le sondage a également voulu savoir quels sont les utilisateurs qui souhaitent que leurs données soient partagées avec des entreprises tierces. En dehors de l’Italie dont 46 % des utilisateurs sont favorables à ce partage, les pourcentages des personnes ayant le même sentiment sur ce sujet n’excèdent pas 13 %. En France, seules 12 % des personnes souhaitent voir leurs données personnelles partagées.

En ce qui concerne la considération accordée aux données personnelles, les taux sont supérieurs à 50 % dans les 7 pays. En moyenne, on a 81 % des Européens qui accordent une grande valeur à leurs données. L’Italie occupe la tête avec un pourcentage de 94 %. Le Danemark ferme la marche avec le taux le plus faible qui est de 69 %. La France quant à elle obtient un score de 77 %.

Regardant la lecture des clauses lors de l’achat des produits et services en ligne, 59 % des personnes interrogées dans l’Europe parcourent rapidement les termes d’achats là où 14 % ne lisent jamais ces conditions. Au total, seulement 25 % des populations dans ces 7 pays lisent réellement ces conditions d’achats. Cela nous donne un ratio de 1 personne sur 4 ayant un intérêt pour les engagements liés à l’achat d’articles en ligne.

De manière détaillée, le taux le plus élevé est observé encore une fois en Italie avec 53 % de la population se prêtant à tel exercice avant l’achat de produits sur la toile. Le taux le plus bas est celui des Pays-Bas avec 15 % de personnes lisant ces contrats d’achats. En France, le taux est légèrement supérieur avec 19 % de la population s’intéressant à ces modalités d’achats.

Sur la confiance accordée aux organisations, le sondage suggère que « 7 Européens sur 10 pensent que les institutions médicales sont les plus dignes de confiance pour la protection de leurs données. Les entreprises technologiques (moteurs de recherche ou OS informatique) (22 %), la distribution (19 %) et les réseaux sociaux inspirent le moins de confiance (10 %) ».

En France, les résultats soulignent que 63 % de la population n’auraient pas confiance en leur gouvernement pour sécuriser leurs données. Ces chiffres s’accentuent davantage avec les réseaux sociaux où 92 % des populations partageraient le même sentiment.

En outre, le sondage s’est également intéressé à tous ceux qui parcourent la toile et sont emmenés à fournir des informations personnelles sur la toile. Au total, l’enquête révèle que 57 % de la population des 7 pays sondés éviteraient de poster des informations personnelles en ligne.


En poussant les interrogations encore plus loin, Symantec a pu relever que 1 consommateur sur 3 dans l’espace européen fournirait de fausses informations en ligne. Ce taux est également le même en France. En Allemagne, nous avons un pourcentage de 36 % contre 34 % au Royaume-Uni.

Enfin en matière responsabilité, les avis sont partagés. « Les consommateurs sont divisés quant à savoir à qui revient la responsabilité de pourvoir à la protection des données : pour 36 % d’entre eux, c’est à l’Etat, pour 30 % aux entreprises et pour 33 % aux individus eux-mêmes pour protéger au mieux leurs informations. Pour les Français, c’est avant tout à l’État (37 %) et aux entreprises (36 %) et nettement moins aux individus (27 %) de prendre en charge ces mesures de protection ».

Source : Rapport d’étude de Symantec (PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous de ces résultats ?

Êtes-vous également inquiets pour la sécurité de vos données en ligne ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/08/2015 à 10:09
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Les européens sont inquiets mais ne font rien
Je dirais même plus la situation s'aggrave (loi sur le renseignement pour la France et tous sa...).

Quand je parle d'action, je parle d'action législatif (des lois pour protéger les citoyens "unis dans la diversité", je prend pas en compte les petites actions style utilisation de Tor.

Un exemple de loi: Imposer aux éditeurs de logiciels à proposer une configuration par défaut qui ne collecte aucune données (je pense a la config de Windows10 par défaut)
Effectivement, nos gouvernements ne font pas ce que veulent les citoyens, ni ce qu'il faut pour les protéger. Ça serait même plutôt le contraire.
2  0 
Avatar de Prost28
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/08/2015 à 13:19
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
La comparaison peut paraître osée, mais bon : Comment faisons nous pour protéger nos enfants? On les surveille, non? Les laisser aller librement serait les exposer aux dangers.
Nous ne sommes pas tous les enfants
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 18/08/2015 à 14:27
Citation Envoyé par Prost28 Voir le message
Ces résultats sont correctes je pense et je ne suis pas d'accord avec " ils s’inquiètent mais ils ne font rien" parce que je sais que pas mal d'européens utilisent les services VPN pour se protéger contre le loi renseignement. la crainte augmente petit à petit.
Comme tous les autres VPN Providers, il est sommé de tenir à jour des logfiles (horodatage et durée des connexions, tracking des serveurs VPN utilisés entre autres). Et comme c'est un service payant, je serais pas étonné qu'il y ait également des points de contrôles concernant les coordonnées bancaires quand on souscrit à certaines options.

Et à partir du moment que tu utilises une infra publique pour monter un VPN, je ne suis pas convaincu que ton @ IP soit cachée à 100%...

Steph
2  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/08/2015 à 17:35
Citation Envoyé par Lyons Voir le message
Ce qui me choc particulièrement c'est que plus de 2 tiers des personnes pensent que la sécurité de leur données est la responsabilité "des autres".
Ainsi qu'un tier qui pense que c'est la responsabilité du gouvernement Je suis bien conscient que beaucoup de gens utilisent internet sans chercher à comprendre comment ça fonctionne mais de là à penser que le gouvernement est responsable de la sécurité des informations qu'on donne à Google & Co en s'inscrivant sur leurs sites...
Désolé, mais je ne suis pas d'accord. On ne devrait pas avoir à devenir spécialiste en sécurité informatique pour pouvoir surfer tranquille. Avec ce genre de logique, il faudra bientôt se former avec le GIGN pour pouvoir se promener dans la rue !
2  1 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/08/2015 à 18:02
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Je ne me reconnais pas de supérieur. Personne n'a à me surveiller et s'ils le font quand même, ce n'est certainement pas pour mon bien !
Oh, la crise d'adolescence?

C'est de l'humour bien entendu. Ce que je voulais montrer en faisant cette comparaison c'est que l'état doit avoir un oeuil sur ce que fait son peuple pour le protéger (les petits bonhommes bleus par exemple) et veiller à ce qu'il respecte bien les règles (généralement faites pour le bien commun). Pour le cas d'internet c'est plus compliqué, les frontières ne sont pas les même et l'état ne peut donc pas imposer ses règles.
2  1 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 19/08/2015 à 18:43
Toi, je ne sais pas, mais moi, je ne suis pas un enfant. Je ne me reconnais pas de supérieur. Personne n'a à me surveiller et s'ils le font quand même, ce n'est certainement pas pour mon bien !
La plupart des gens n'y connaissent rien a l'informatique, et donc aux risques liée a l'utilisation d'Internet et des pompes a data qu'est les services Google et MS ou encore Facedebouk.

On pourrais les assimilées a des enfants, qui n'ont pas consciences de ce qu'il font. Les membres de ce forum(orienté pro) ne font partie de cette catégories d'utilisateur cela vas de soit, mais ce forum n'est pas représentatif du monde réel.
2  1 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/08/2015 à 8:55
Les européens sont inquiets mais ne font rien
Je dirais même plus la situation s'aggrave (loi sur le renseignement pour la France et tous sa...).

Quand je parle d'action, je parle d'action législatif (des lois pour protéger les citoyens "unis dans la diversité", je prend pas en compte les petites actions style utilisation de Tor.

Un exemple de loi: Imposer aux éditeurs de logiciels à proposer une configuration par défaut qui ne collecte aucune données (je pense a la config de Windows10 par défaut)
1  1 
Avatar de Prost28
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/08/2015 à 11:25
Ces résultats sont correctes je pense et je ne suis pas d'accord avec " ils s’inquiètent mais ils ne font rien" parce que je sais que pas mal d'européens utilisent les services VPN pour se protéger contre le loi renseignement. la crainte augmente petit à petit.
0  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/08/2015 à 12:02
Ces résultats sont correctes je pense et je ne suis pas d'accord avec " ils s’inquiètent mais ils ne font rien" parce que je sais que pas mal d'européens utilisent les services VPN
Je l'ai précisé dans mon commentaire, je parlais de la mise en place de lois, pas d'action individuel comme utiliser Tor,...ou utiliser un vpn
1  1 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/08/2015 à 13:23
Citation Envoyé par Prost28 Voir le message
Nous ne sommes pas tous les enfants
Oui c'est claire mais, dans le cadre de la comparaison, devenir parent de nécessite pas que "quelques année"
0  0