Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter publie son rapport semestriel de transparence,
Avec la plus haute croissance de demandes d'informations sur les comptes jamais enregistrée

Le , par Olivier Famien

42PARTAGES

3  0 
Twitter vient de publier son rapport de transparence semestriel sur les demandes de gouvernement et les violations de droits d’auteur. Cette fois, une extension a été faite sur les violations de politique en matière de marques déposées et les violations de messages privés et confidentiels.

Sur la période partant de janvier à juin 2015, Twitter a enregistré 12 911 avis de violations de politique de marques déposées. Ces plaintes ont donné droit à la suspension de 938 comptes Twitter ou Vine.

En ce qui concerne le transfert des messages entrants et sortants de la plateforme, le réseau a renforcé la sécurité son protocole de communication en adoptant StartTLS en plus des autres protocoles de sécurité de sa messagerie. StartTLS permet de chiffrer les communications transitant sur un réseau. Twitter l’a activé pour son protocole SMTP.

Mais pour que ce dispositif donne les résultats souhaités, il est nécessaire que l’expéditeur et le destinataire l’utilisent conjointement. Twitter a donc lancé un appel aux fournisseurs de messagerie qui n’ont pas encore activé TLS afin de le faire.

Aussi après analyse de son trafic, il s’avère que 94 % des messages partant de Twitter vers les autres fournisseurs sont chiffrés. Cela est assez rassurant pour les utilisateurs même si un taux de 100 % serait plus qu’appréciable. Twitter a également élaboré une base de données listant les fournisseurs de messagerie utilisant ou non le chiffrement TLS, cela afin de fournir une plus grande transparence aux utilisateurs.

Du côté des violations des droits d’auteur, nous enregistrons pour le semestre écoulé, pas moins de 18 490 avis pour les trois plateformes que sont Twitter, Vine et Periscope contre 16 648 pour le semestre passé. Cela représente une croissance de 11 % en termes d’avis de retrait reçus.
Twitter à lui seul totalise dans ces chiffres 14 694 avis rapports de violations de droits d’auteur depuis le début de l’année jusqu’à juin sur les 18 490 avis combinés.

Pour les demandes d’informations émanant des gouvernements, le rapport avance le chiffre de 4 363 requêtes émises et 12 711 comptes affectés. Nous précisons que ces demandes d’informations sont émises dans le cadre d’enquêtes criminelles. En comparant ces chiffres au semestre passé, cela représente une croissance de 52 % pour les demandes d’informations sur les comptes et une augmentation de 78 % pour les comptes affectés.


« Ceci constitue la plus grande augmentation en matière de demandes et des comptes affectés entre les périodes de publication de rapport depuis que nous avons commencé à publier le rapport de transparence en 2012 », a déclaré Twitter.

Cela se comprend dans la mesure où le réseau marque l’entrée de quatre nouveaux pays sur cette liste. Ce sont Chypre, la République dominicaine, la Pologne et la Serbie. Cela nous donne un total de 62 pays émettant ces demandes.

En se prêtant à un exercice de comparaison, il se trouve que les États-Unis sont toujours en tête des demandes avec 2 436 requêtes. Cela représente 56 % de l’ensemble des requêtes reçues. En seconde position, nous avons le Japon avec 425 demandes (10 % sur l’ensemble des requêtes) suivi de la Turquie en troisième position avec 412 demandes (9 % sur l’ensemble des requêtes). Le Royaume-Uni tient la quatrième place avec 299 demandes (7 % sur l’ensemble des requêtes).

En dernier point dans ce rapport, nous avons les demandes de suppression de contenu émises par les gouvernements ou d’autres entités. À ce niveau, le rapport fait la part entre les demandes de suppression provenant de la justice et qui sont chiffrées à 442 et les demandes émises par les agences gouvernementales estimées à 561 en tout.

Cela représente une augmentation de 26 % sur les demandes de suppressions émises le semestre passé. Cela a affecté 11 % de comptes supplémentaires par rapport au précédent rapport. La plupart des requêtes ont été formulées par la Turquie (718) et la Russie (68)

Source : Blog Twitter

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?

Que pensez-vous des chiffres avancés ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !