Samsung propose son framework open source IoT.js
Pour « fournir une plateforme interopérable de service dans le monde de l'IdO »

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Samsung recherche un moyen de se servir de la puissance de JavaScript dans le développement de l’internet des objets au sein de son projet IoT.js. Comme le remarque Samsung, si l’internet des objets (idO) désigne les technologies qui deviennent plus intelligentes grâce à leur connexion, il y a quelques barrières dans le sens où chaque dispositif requiert sa propre application et / ou ses propres services.

C’est la raison d’être du projet IoT.js qui « ambitionne de fournir une plateforme interopérable de service dans le monde de l’IdO, s’appuyant sur la technologie web. L’objectif d’IoT.js est de s’exécuter dans des dispositifs à ressources limités comme ceux disposant uniquement de quelques kilo-octets de RAM. Aussi, il supportera une très large gamme ‘d’objets’ ».

« Le projet IoT.js fait partie de l'une des nombreuses activités entreprises par Samsung afin d’apporter une interopérabilité à tous les dispositifs dans l'espace IdO en permettant à plus de dispositifs d’être interopérables, qu’il s’agisse de dispositifs complexes et sophistiqués à l’instar des appareils ménagers, des appareils mobiles et des téléviseurs ou même des appareils légers et petits tels que les lampes, les thermomètres, les commutateurs et capteurs. A la fin, l'interopérabilité de l'ensemble de ces dispositifs permettra aux gens de profiter d'un mode de vie plus intelligent, plus commode », a expliqué Samsung.

Le projet va se baser sur JerryScript, qui sert de moteur JavaScript pour des dispositifs comme des microcontrôleurs. Il prend en charge la compilation et l’exécution sur le dispositif et offre un accès aux périphériques à JavaScript. Notons également la présence d’un autre élément clé dans le support de la bibliothèque multiplateforme Libuv qui est souvent utilisée pour le traitement des évènements asynchrones E / S. IoT.js est lui-même une version allégée de node.js.

Samsung a opté pour ces versions allégés parce que JavaScript et node.js requièrent une beaucoup de mémoire et de grandes capacités. « Il aurait été difficile pour toutes les ‘objets’ d’être connectés et la difficulté aurait été encore plus prononcée s’il fallait appliquer ces technologies aux dispositifs légers comme les lampes ou les thermomètres ». Le Sud-Coréen explique que « JavaScript est un langage de script sur le Web, et Node.js est une plateforme qui a été conçue avec le moteur JavaScript. La plateforme IoT.js rend légers JavaScript et node.js, augmentant ainsi l'interopérabilité entre les appareils ».

Samsung n’est pas le seul à vouloir se servir de node.js dans l’IdO. Microsoft s’intéresse également à cette plateforme puisque Redmond avait annoncé en mai dernier avoir fait un fork du code de Node.js dans le but l’adapter au moteur JavaScript Chakra et ainsi faciliter l’exécution des applications web sur des processeurs ARM. Ce fork est venu du fait qu’il n’était pas possible d’utiliser node.js sur ce type de processeurs (qui sont destinés généralement aux objets connectés) parce que node.js supporte seulement les compilateurs JIT (Just-In-Time) avec Microsoft CLR (Common Language Runtime). « Nous avons décidé de combler cette lacune en permettant à Node.js de profiter du moteur JavaScript Chakra » expliquait l’équipe de Microsoft qui a précisé que « Chakra fait partie des composantes système de Windows 10, et a été optimisé pour fonctionner efficacement sur des dispositifs ARM ».

Il faut rappeler que, face aux développeurs qui s’inquiétaient de voir apparaître deux versions concurrentes de node.js, l’équipe responsable de Chakra a assuré que ce fork n’est que temporaire et qu’ils vont « soumettre une requête pull à Node.js une fois le code stable » : « nous comptons travailler dans le future avec la Node Fondation, le comité technique de Node.js, les contributeurs de IO.js et la communauté afin de discuter sur la création d’un moteur JavaScript commun qui permettra aux développeurs de choisir le moteurs JavaScript qu’ils souhaitent utiliser avec Node.js, le tout dans le but de la porter à tout type de plateformes et d’appareils ».

Source : IoT.js, Samsung Tommorow


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Data Ingénieur F/H
Zenika - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Développeur PHP5 (H/F)
Smile - Languedoc Roussillon - Montpellier (34000)
Directeur de Projets/Engagement Manager H/F
SMILE - Languedoc Roussillon - Montpellier (34000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil