Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les budgets publicitaires pour les sites 2.0 en augmentation de 119 %
Suite à la hausse de fréquentation des réseaux communautaires

Le , par Katleen Erna

41PARTAGES

2  0 
Les budgets publicitaires pour les sites 2.0 en augmentation de 119 %, suite à la hausse de fréquentation des réseaux communautaires

Le groupe de marketing Nielsen Company vient de publier sa dernière étude, qui se penche sur les usages sociaux des internautes américains. Les chiffres montrent une augmentation de la fréquentation des sites communautaires, puisque 17% du temps de surf des américains est consacré à la visite de ce genre de pages (contre 6% il y a un an). Les chiffres ont donc casiment tripplés en l'espace d'une douzaine de mois.

Jon Gibs, le vice-président de la division 'Media & Agency Insights' de Nielsen les justifie de la sorte : "Cette croissance suggère un changement radical sur la manière dont Internet est utilisé. Alors que la vidéo et le contenu textuel restent au centre de l'expérience web, le désir des consommateurs de communiquer et de partager en ligne est devenu le nouveau moteur de cette évolution".

Du fait de l'augmentation du temps passé sur ces espaces en ligne, les annonceurs y investissent de plus en plus. La publicité sur les réseaux sociaux (y compris les blogs) aurait drainé environ 108 millions de dollars pour le mois d'août 2009, soit 119 % de plus qu'en août 2008.

Les site en 2.0 ont donc le vent en poupe, et ils s'attirent les faveurs grandissantes des publicitaires d'autant plus qu'ils favorisent le ciblage des consommateurs grâce aux informations qu'ils fournissent (localisation géographique, âge, centres d'intérêt, état de la relation amoureuse, etc.).

Certaines entreprises n'hésites d'ailleurs plus à communiquer via leur propre profil Twitter ou Facebook, et a y créer des happenigs liés à certains de leurs produits.

Nielson ajoute encore que Facebook, où plus de 65,6 millions de nouveaux utilisateurs se sont inscrits en un an, serait le moteur principal de tous ces changements

Source : L'étude de Nielsen Company

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !