Google encore poursuivi pour discrimination basée sur l'âge
La plaignante rejoint un recours collectif lancé contre la société en Avril dernier

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

4  0 
La firme de Mountain View doit encore faire face à une nouvelle poursuite judiciaire relative à sa politique de recrutement. Cheryl Ann Fillekes, une citoyenne américaine ayant une quarantaine d’années de pratique de la programmation, vient en effet de porter plainte contre Google. La plaignante accuse le géant de l’IT de lui avoir refusée des opportunités d’emploi à 4 reprises à cause de son âge. Elle a donc rejoint un recours collectif lancé contre la société en Avril dernier.

Pour rappel, un ingénieur de 64 ans du nom de Robert Heath a porté plainte contre Google pour discrimination basée sur l’âge en Avril dernier. Avec une expérience professionnelle construite chez IBM, Compaq et General Dynamics, M. Heath a postulé chez Google pour des opportunités liées au développement de logiciels, avant d’être contacté par un recruteur de la firme.

Dans le processus de recrutement, l’un des recruteurs aurait reconnu que Robert Heath serait « un grand candidat pour travailler chez Google », mais au final, le sexagénaire n’a pas été retenu à l’issu d’un entretien téléphonique. Pour des raisons qu’il expose, Robert Heath affirme que le poste lui a été refusé à cause de son âge avancé. Il a donc porté plainte et appelé toutes les « victimes » de Google à un recours collectif.

L’histoire de Cheryl Ann Fillekes présente des similitudes avec celle de Robert Heath. Fillekes a débuté la programmation en 1976 alors qu’elle était encore élève au secondaire. A son actif, un bachelor of science en ingénierie obtenu à Cornell University (1982), un PhD en géophysique à l’université de Chicago (1990), avant de poursuivre des études postdoctorales à Harvard. D’après son profil LinkedIn, Fillekes possède de nombreux autres diplômes et qualifications. Elle est spécialisée en C, C++, Pyhton, Bash et en développement de systèmes embarqués Linux. Elle travaille en tant qu’ingénieur systèmes senior, mais est également propriétaire d’une crémerie.

La plaignante dit avoir été contactée par Google en 2007, 2010, 2011 et 2013 pour des postes possibles dans l’équipe d’ingénierie et de tests ou dans l’équipe de développement de logiciels de la société. A chaque fois, elle aurait passé la série d’entretiens téléphoniques pour des interviews en tête à tête avec un recruteur de Google. Elle affirme donc qu’elle a également été interviewée au siège de Google, à Mountain View en Californie. En 2010, un recruteur de Google lui aurait même dit qu’elle était une candidate idéale et pourtant, aucun de ses entretiens n’a débouché sur une embauche, comme elle s’y attendait.

La plainte souligne que malgré qu’elle « était très bien qualifiée pour chacun des postes pour lesquels elle a été interviewée, Google ne l’a embauchée pour un aucun poste », après les entretiens en tête à tête. La poursuite allègue en fait que Google favorise les travailleurs âgés de moins de 40 ans, qui sont d’ailleurs embauchés en grand nombre. Cheryl Fillekes estime donc qu’elle a été victime d'une discrimination basée sur son âge.

Consultez le profil LinkedIn de Cheryl Ann Fillekes

Source

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/07/2015 à 21:31
Notre société est multi-générationnelle et les tendances montrent qu’elle l’est de plus en plus. Dans le contexte de la discrimination fondée sur l'âge, deux générations font souvent l'objet de discussions: les "jeunes" et les "vieux".

Comme toute catégorie de population, les "jeunes" et les "vieux" sont l’objet de stéréotypes associés. Là où les "jeunes" sont généralement associés aux qualificatifs branchés, fainéants, flexibles ou impulsifs, les "vieux" sont souvent vus comme peu dynamiques, expérimentés, hermétiques aux nouvelles technologies ou plus réfléchis.

Ce type de discrimination fondée sur l’âge se retrouve fréquemment sur le marché du travail, mais aussi dans de nombreux autres secteurs de la société tels que l’accès aux biens et aux services (assurances…) ou la participation à des activités sociales, culturelles, économiques, politiques…

Dommage que Google "Ne faite pas le mal", fasse le mal
Avatar de goomazio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/07/2015 à 7:10
Rien à voir, mais c'est marrant de repprocher à Google la discrimination sur l'age, l'info la plus facile a deviner apres le sexe. Parce que, Google doit savoir pleins de choses... beaucoup plus déterminantes que ça. Mais bon... Allez prouver déjà la discrimination sur l'âge...
Avatar de tpericard
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/07/2015 à 8:54
Hello,

c'est tout le problème de notre temps. Les incitations à travailler + longtemps sont en contradiction avec les politiques de recrutement, voire de maintien dans l'emploi, des populations âgées (+50 ans en général, voire moins).

Dans ce cas, certes, il s'agit des USA et d'un cas particulier. Maintenant, que penser d'une société (je parle en général, pas de Google) qui ne fournit pas un "minimum" vital à ses concitoyens. Il est anormal qu'à 64 ans on ait encore besoin de travailler !

Plus généralement notre société marche sur la tête en se privant de l'expérience de ses salariés les plus âgés. Dans le meilleur des cas (si on peut dire) ils sont confinés à des tâches d'exécution et/ou remisés dans un "placard" malpropre.

Bref, si vous avez entre 25 et 35/40 ans, profitez en bien pour vous faire une place au soleil. Après, il est trop tard
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/07/2015 à 9:10
« Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge »

Socrate, philosophe grec (470 avant J.-C. – 399 av. J.-C)

et plus encore :
http://www.artiflo.net/2008/05/platon-socrate
Platon, Socrate,… ?
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/07/2015 à 12:36
S'il y a une révolution que l'IT à complétement raté, c'est bien sur celle de la discriminations sur l'age.

Je me demande juste si ce mur en arriverait à être fissuré, si le "géant Google" finissait par être condamné.
Avatar de jfduhamel
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/07/2015 à 4:43
à 40 ans, on ne peut garantir de retrouver un emploi à qui que ce soit, alors chez les autres.....
Si les gouvernements pouvaient faciliter les gens âgés à utiliser leur savoir en freelance, (consultants, ou même plombiers ou électriciens (je crois que plusieurs chefs d'entreprises pourraient se faire des cheveux blancs....parce que la folie des grandeurs passe avec l'âge qui avance. Beaucoup de gens qui sont en retraite pourraient aussi voir leur condition face à la vie s'améliorer (je ne parle pas en termes économiques), parce que la mise en retraite signifie pour beaucoup une immobilité plus ou moins forcée et il en découle une vulnérabilité aux maladies ou aux problèmes à cause d'un sentiment d'inutilité. Bien sûr on se garde de publier les sondages sur ce point.
Avatar de Cyborg
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/07/2015 à 9:30
Et ça n'est venu à l'idée de personne qu'elle était sur-diplômée pour simplement pisser du code?
Parce qu'un CV comme ça, tu le paies...
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/07/2015 à 12:25
Citation Envoyé par Cyborg Voir le message
pisser du code
T'es sérieux la?
Si pour toi écrire du code est à ce point dévalorisant, c'est que visiblement tu n'y connais pas grand chose...

(et au passage, je me demande même si tu te rends compte que cette expression est une insulte)
Avatar de goomazio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 31/07/2015 à 17:28
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
T'es sérieux la?
Si pour toi écrire du code est à ce point dévalorisant, c'est que visiblement tu n'y connais pas grand chose...

(et au passage, je me demande même si tu te rends compte que cette expression est une insulte)
Pour lui, le poste en question demande un pisseur de code, j'imagine.

On ne peut dire "pisser du code" que quand on parle de SSII ? Il est impossible que le beau, grand et fort Google employe des personnes à "pisser du code" ?
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 31/07/2015 à 18:53
Qu’en pensez-vous ?
Je dirais qu'on est tous victime de discrimination, à chaque fois que l'on postule, a cause de la photo notamment, ou de la rubrique centre d'intérêt.

dans des métiers physique je comprend (pour être maçon/soldat faut être physique), mais en info, il s'agit de rester assis sur un siège toute la journée.

Je pense que les jeunes recrues sont plus malléables, peuvent accepter l'inacceptable.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web