Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google présente les résultats financiers de son second trimestre
Avec une croissance des activités publicitaires sur YouTube

Le , par Stéphane le calme

41PARTAGES

2  0 
Le numéro un de la recherche a dévoilé les derniers résultats financiers du second trimestre de son exercice fiscal qui ont surpassé les prévisions des analystes. Le nouveau Directeur Financier Ruth Porat, qui a pris ses fonctions en mars dernier, s’est donc adressé aux investisseurs pour la première fois et leur a assuré que Google garderait un œil sur ses dépenses tout en supportant des initiatives de croissance. « Un élément clé réside dans les leviers sous notre contrôle pour gérer le rythme des dépenses », a-t-elle précisé. Il faut dire que Mountain View a réussi à maintenir ses coûts d’acquisition de trafic ; si l’an dernier ils représentaient environ 3,2 milliards de dollars, en l’espace d’un an ils ont augmenté de 100 millions de dollars seulement.

Le chiffre d’affaires s’est établi à 17,7 milliards de dollars, soit une croissance annuelle de 11%. Un très bon résultat, même si, l’année dernière à la même période, Google présentait un chiffre d’affaires de 15,9 milliards de dollars qui représentait une croissance annuelle de 22%. Les bénéfices se sont établis à 3,9 milliards de dollars.

Les recettes ont été boostées par la pub qui a généré à elle seule 16 milliards de dollars, soit presque la totalité du chiffre d’affaires de l’entreprise, avec une augmentation annuelle de 11%. Les cadres supérieurs ont expliqué que le chiffre d’affaires a profité d’une croissance des activités publicitaires sur la plateforme YouTube mais également des améliorations sur la publicité sur mobile. Le volume des annonces Google a connu une croissance plus grande que prévu par les analystes, tandis que le prix des annonces a chuté plus que prévu. La hausse du volume des annonces a donc permis de compenser le CPC (coût par clic, dans ce cas de figure Google n’est rémunéré par les annonceurs que lorsque des internautes cliquent sur leurs publicités) qui a baissé de 11%. Sur ses propres sites, le volume des CPC a connu une croissance annuelle de 30% contre une croissance annuelle de 10% au trimestre précédent.

« Si les taux de change étaient restés constants depuis le second trimestre 2014 jusqu’au second trimestre 2015, notre chiffre d’affaires au second trimestre 2015 aurait été supérieur de 1 103 millions de dollars avec un taux de croissance monétaire annuel constant de 18%. Cela inclut un impact de taux de change de 1 574 millions de dollars compensé par des gains de 471 millions de dollars relatifs à notre programme de gestion des risques de couverture de change », a expliqué Google. En clair, n’eût été des marchés monétaires qui lui ont été défavorables, notamment avec la baisse du taux de change entre l’euro et le dollar, ses résultats financiers auraient été bien meilleurs.

Du côté des coûts, Google a dépensé des milliards sur les centres de données, des acquisitions ainsi que la recherche et le développement pour soutenir les entreprises existantes et trouver de nouvelles opportunités de croissance dans des secteurs aussi divers que l'énergie, les soins de santé et le transport. Mais les cadres supérieurs ont pris des mesures pour freiner les dépenses après des années de dépenses d’exploitation de croissance rapide, qui incluent la recherche et le développement ainsi que des coûts dans les ventes et le marketing, qui ont été chiffrés à 6,3 milliards de dollars au second trimestre, en légère baisse par rapport au premier trimestre même si l’année dernière ces coûts étaient évalués à 5,4 milliards de dollars.

Google a rajouté 1 719 employés au second trimestre à ses ressources humaines, portant désormais ses effectifs à un total de 57 149 collaborateurs. Il s’agit là de la plus faible augmentation de sa WorkForce depuis le quatrième trimestre de 2013 ; au premier trimestre, Google a embauché 1 819 nouveaux collaborateurs.

Avec un chiffre d’affaires croissant et des dépenses contrôlées, la trésorerie de Google a encore pris plus de proportion pour atteindre les 69,8 milliards de dollars, elle était chiffrée à 65,4 milliards de dollars à la fin du premier trimestre.

Madame Porat a laissé entendre que Mountain View, qui n’a jamais racheté d’actions ou payé de dividendes, pourrait distribuer une partie de sa trésorerie aux actionnaires.

Source : Google Investor

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2015 à 11:44
J'appréhende le jour où la pub sur youtube arrivera dans mon pays, pour le moment je suis tranquille.
1  0 
Avatar de Lordsephiroth
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/07/2015 à 11:44
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
[...]soit plus de 65 milliards de dollars à comparer aux 55 milliards totaux du groupe HP ou les 56 milliards de Ford.[...]
Il faut relativiser un peu, les presque 80 milliards annuels de Google ça reste petit dans le domaine. Samsung en comparaison c'est autre chose. 305 milliards en 2013, soit Google, Apple et Microsoft réunis (grosso-modo). Et bon... attendons 10 ans pour voir ce que donnera le chiffre d'affaire des grandes compagnies informatiques chinoises
1  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/07/2015 à 12:11
Citation Envoyé par Lordsephiroth Voir le message
Il faut relativiser un peu, les presque 80 milliards annuels de Google ça reste petit dans le domaine. Samsung en comparaison c'est autre chose. 305 milliards en 2013, soit Google, Apple et Microsoft réunis (grosso-modo). Et bon... attendons 10 ans pour voir ce que donnera le chiffre d'affaire des grandes compagnies informatiques chinoises
il ne parle pas de chiffre d'affaire mais d'augmentation de la valorisation boursière sur un an.
Et dans ce cas prècis, la chine aura moins d'impact parce son principal axe d'attaque est faire des marges faibles et vendre en volume. Pour augmenter la valorisation boursière, il faut séduire les investisseurs avec des dividendes.. qui ne peuvent être issues que de bénéfice. Et par rapport au volume, les fimes chinoises sont moins bénéficiaire que les sociétés sus-nommées
1  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/07/2015 à 6:16
L'ensemble de ces résultats s'est traduit par un gain de valorisation boursière de plus de 16% en une journée, soit plus de 65 milliards de dollars à comparer aux 55 milliards totaux du groupe HP ou les 56 milliards de Ford.

"Je ne parierai pas un cent sur Google !" - Larry Ellison, 1999
0  0 
Avatar de 4sStylZ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/07/2015 à 20:54
Lol. Forcément qu'il y a plus de pub avec le systeme de lecture automatique.
0  0 
Avatar de Voïvode
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/07/2015 à 8:38
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
"Je ne parierai pas un cent sur Google !" - Larry Ellison, 1999
Il avait raison, il fallait parier un peu plus que ça.
0  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/07/2015 à 12:19
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Et dans ce cas prècis, la chine aura moins d'impact parce son principal axe d'attaque est faire des marges faibles et vendre en volume.
attention ce sont des logiques économiques différentes..!
sur les produits manufacturés oui sur le bussiness de l'Internet c'est une erreur en quelque sorte...le business de l'internet c'est pas tout à fait la même chose que produire des objets à des millions d'exemplaires.
Le business de Google c'est la même chose au final le géant américain gagne de l'argent sur le nombre de pages vues donc sur le volume..la différence c'est qu'il y a peu d'intermédiaires pour vendre des bannières de pub.
Au final de tels résultats fianciers suscitent certaines interrogations alors que le reste de l'Economie mondiale croit faiblement
0  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/07/2015 à 14:24
attendons 10 ans pour voir ce que donnera le chiffre d'affaire des grandes compagnies informatiques chinoises
Dans la technologie les société chinoises ont peu de chances de percées en dehors des frontière car elles ont trop une image de société contrôlé par Pekin. Même si les USA ont une image de pays "policier" il a une très forte image de liberté. On sais en allant sur Google que l'on ne risque rien si l'on est pas terroriste. En Chine parler de liberté c'est être terroriste.

Par contre dans tous ce qui est production primaire et même secondaire les Chinois ont un encore potentiel de croissance inégalé.
0  0