Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google apporte son expertise sur les conteneurs à OpenStack
Et devient Corporate Sponsor

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

1  0 
Google se joint à la Fondation OpenStack en tant que nouveau parrain entreprise du projet open source, selon l’annonce faite hier par les deux organisations. Google, qui a jusque-là officieusement collaboré avec OpenStack sur un certain nombre de projets par le passé (comme le catalogue d'applications Murano et dans le service conteneur d'orchestration Magnum), participera cette fois-ci officiellement de ses ressources d'ingénierie.

« Tandis que nous nous tournons vers l’avenir de l’informatique au sein de l’entreprise, nous voyons deux tendances importantes émerger : la première est une progression vers le Cloud hybride. Peu d’entreprises peuvent déplacer la totalité de leurs infrastructures vers le Cloud public. Pour la plupart, les déploiements hybrides seront la norme et OpenStack est en train de devenir un standard pour la composante locale de ces déploiements », a avancé Craig McLuckie, un gestionnaire produit chez Google.

Dans un entretien, il a également noté que l’approche choisie par Google d'utiliser du matériel de base pour alimenter ses centres de données réduit la charge de l'exécution des systèmes distribués pour Mountain View ainsi que pour d'autres sociétés Internet – approche que certaines entreprises cherchent également dans OpenStack. « Il se trouve que cette approche de la gestion des applications fonctionne aussi bien pour les entreprises, mais les barrières à l'entrée sont trop élevées pour beaucoup » a-t-il souligné. « Google est déterminé à aider la communauté à faire la transition vers un nouveau paradigme et est devenu très actif dans le monde de l'open source. Un exemple de ceci est Kubernetes, notre prochaine génération d’orchestrateur de conteneur a été construit en open (source) ».

Sans grande surprise donc, il continue dans son billet en disant que « la seconde tendance est une progression vers une informatique orientée conteneurs. Google a lancé de nouveaux modèles autour des conteneurs, ordonnancement dynamique et architectures micro-services. Nous l’avons fait pour résoudre des problèmes épineux de conception et d’exploitation d’applications à l’échelle d’internet, mais le modèle s’applique également aux applications journalières et résout des problèmes de longue date dans les opérations ».

Ainsi, la participation de Google sera donc également axée sur les conteneurs Linux ainsi que l’intégration à OpenStack de Kubernetes, un gestionnaire de conteneurs Linux qui permet de faire des déploiements d’applications à grande échelle tout en permettant de les superviser. Rappelons que, le mois passé, Google a élargi la disponibilité de deux de ses services Cloud qui permettent de travailler avec des applications packagées dans des containers : Google Container Engine, utilisé pour le déploiement et la gestion des conteneurs sur l'infrastructure Cloud de Google, et Google Container Registry, pour le stockage des conteneurs d’images dans un registre privé et chiffré.

Le niveau de parrainage de Google (parrainage entreprise) implique que Google devra verser 25 000 dollars par an à OpenStack en tant que multinationale (les startups versent pour leur part 10 000 dollars par an). Ce parrainage lui donne droit à de nombreux avantages comme le stipule la charte d’OpenStack relative au parrainage. La participation de Google est bien plus symbolique que les modestes frais (étant donné sa trésorerie) dont Mountain View devra s’acquitter chaque année puisque l’entreprise a déjà participé activement au projet. Elle viendra donc s’ajouter à la liste d’entreprises/organisations parrains comme Alcatel-Lucent, Fujitsu, Lenovo, Linux Foundation, Orange ou même OVH Group. D’autres entreprises/organisations comme IBM, Canonical, Intel ou Red Hat figurent parmi les membres de Platinum et Dell, Cisco, Ericsson ou Yahoo parmi les membres Gold. Précisons que le nombre de membres pouvant figurer dans chacune de ces listes est limité.

La probabilité de voir Google offrir OpenStack comme un service sur sa plateforme Cloud suite à ce parrainage est très mince (bien que vous puissiez exécuter si vous le souhaitez OpenStack sur les serveurs Google). Google serait sans doute plus intéressé à l’idée d’établir Kubernetes comme un gestionnaire standard de container à la fois sur OpenStack et sur sa propre plateforme.

Source : Google, OpenStack, charte de sponsoring (OpenStack), liste des sponsors (OpenStack)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/07/2015 à 15:21
C'est la technologie utilisée par OVH pour hubic, ça peut aider pour améliorer les performances, permettre de développer de nouveaux softs pour simplifier synchro et backup
0  0