Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Samsung fournira un correctif via son outil de mise à jour
Pour arrêter de bloquer Windows Update

Le , par Stéphane le calme

22PARTAGES

1  0 
Un peu plus tôt cette semaine, Patrick Barker, expert technique Microsoft (MVP), avait identifié un petit programme appelé Disable_Windowsupdate.exe, un utilitaire faisant partie de la suite logicielle de mise à Jour Samsung qui empêchait Windows Update de s’exécuter automatiquement en arrière-plan, obligeant les utilisateurs à abandonner le mécanisme de mise à jour ou alors à télécharger les mises à jour manuellement depuis les services de Microsoft.

« Samsung a un engagement envers la sécurité et nous continuons d’accorder de la valeur à notre partenariat avec Microsoft », a annoncé un porte-parole de l’entreprise sud-coréenne. « Nous fournirons un correctif via le processus de notification Samsung Software Update pour revenir aux réglages automatiques recommandés de Windows Update dans les prochains jours » a-t-il confirmé.

Une déclaration qui est venue après que Microsoft ait exprimé son mécontentement : « Windows Update demeure un élément essentiel de notre engagement en matière de sécurité de nos clients. Nous ne recommandons pas de désactiver ou modifier Windows Update d’une quelconque façon car cela pourrait exposer un utilisateur à des risques de sécurité accrus. Nous sommes en contact avec Samsung pour résoudre ce problème ».

Un problème qui survient quelques mois après celui de Lenovo qui a dû présenter ses excuses au public et enlever son adware « Superfish » via une mise à jour. Pour rappel, Superfish, qui était préinstallé par défaut sur les nouveaux ordinateurs Lenovo à destination du grand public, injectait des annonces publicitaires dans les recherches Google et les sites Web, sans le consentement de l’utilisateur, quel que soit le navigateur utilisé par celui-ci (Chrome, Firefox, Internet Explorer, etc.) et installait un certificat autosigné, lui permettant de s’inviter même dans des connexions sécurisées.

Source : ArsTechnica

Et vous ?

Avez-vous fait face à ce problème ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !