Amazon met son assistant virtuel Alexa à la disposition des développeurs
Et ouvre un fonds pour stimuler la créativité des concepteurs

0PARTAGES

Amazon a manifesté son désir de voir un grand support matériel et logiciel à Alexia, son assistant virtuel, et Echo, le haut-parleur qui s’avère être la première plateforme où l’outil de synthèse vocal peut être trouvé. Si au départ (novembre 2014) Echo était commercialisé exclusivement en Amérique du Nord, sept mois plus tard auront lieu les premières ventes sur le sol anglais (prévues pour le 14 juillet). Il faut aussi noter que la liste d’appareils compatibles avec Alexa s’est agrandit : de Pandora à Audible en passant par IFTTT sans oublier WeMo ou encore les ampoules Philips Hue.

Pour agrandir encore plus cette liste, l’entreprise de Jeff Bezos a annoncé que le service Cloud derrière Echo Alexa Voice Service (AVS) sera disponible gratuitement pour les constructeurs qui souhaitent intégrer Alexa à leurs dispositifs. Un exemple sur la façon dont AVS pourrait être utilisé est qu’un fabricant de réveil connecté pourrait proposer un dispositif embarquant Alexa afin que l’utilisateur puisse lui demander le temps qu’il fait à son réveil ou alors l’heure à laquelle à lieu son premier rendez-vous de la journée.

« Aujourd’hui, nous sommes ravis d’ouvrir Alexa Voice Service à tout fabricant de dispositif qui veut ajouter Alexa dans ses produits gratuitement », a déclaré Greg Hart, vice-président en charge d’Amazon Echo et d’Alexa Voice Services. « Nous avons fait en sorte qu’incorporer Alexa soit incroyablement facile pour les développeurs – n’importe quel appareil avec un haut-parleur, une connexion Internet et un microphone peut intégrer Alexa avec seulement quelques lignes de code. Des start-up à des sociétés établies, nous sommes impatients de voir comment les développeurs vont intégrer Alexa ».

Parlant des développeurs, la préversion développeur d’AVS devrait être disponible dès le mois prochain. Il faut noter que la nouvelle la plus importante pour les développeurs est la disponibilité d’Alexa Skills Kit (ASK) qui facilite la création de nouvelles capacités d’interactions vocales d’Alexa, à la fois pour Echo ou tout autre dispositif qui tirerait profit d’AVS.

ASK est une collection d’API, outils, documentation et échantillons de code qui facilite l’ajout de compétences à Alexa en seulement quelques heures. Aucune expérience préalable en reconnaissance vocale ou en langage naturelle n’est requise. Tout le code s’exécute sur le Cloud, rien n’est installé sur un quelconque appareil utilisateur. « La façon la plus simple d’ajouter des compétences à Alexa est d’utiliser AWS Lambda, un service de calcul novateur qui exécute un code du développeur pour déclencher et automatiquement gérer les ressources dans AWS Cloud (…). Les développeurs ont juste à faire un upload du code pour les nouvelles facultés d’Alexa qu’ils veulent créer et AWS Lambda s’occupe du reste, exécute le code en réponse aux interactions vocales avec Alexa et gère automatiquement les ressources à la place du développeur » explique Amazon.

Pour stimuler la créativité des concepteurs d'objets, Amazon crée un fonds doté de 100 millions de dollars. Il financera des start-ups bâtissant des services autour d'Alexa. Parmi les premiers projets soutenus, Amazon a établit une liste des sept premiers à en bénéficier où figure Mojio, un fournisseur de solutions pour la voiture connectée, Garageio qui fournit un système pour contrôler et gérer l'état de la porte de son garage depuis n'importe où, Toymail, des jouets connectés avec lesquels on interagit par la voix ou encore MARA, un assistant vocal intelligent pour son jogging qui peut fournir des données de performance et des informations sur ses entraînements.

Source : Amazon, introduction à ASK (Amazon), introduction à Alexa Funds (Amazon)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web