Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le développeur full stack est une chimère, selon un senior,
Car un projet réussi implique absolument une équipe d'experts, qu'en pensez-vous ?

Le , par Olivier Famien

46PARTAGES

3  6 
Depuis quelques années maintenant, on assiste à une ascension du concept de développeur full stack. Pour rappel, ce terme désigne un type de développeurs fédérant à lui seul nombre de qualités au rang desquelles on peut citer les aptitudes de développeurs front-end, back-end, d’administrateurs systèmes... D’autres pourraient également inclure des compétences telles que le chargé d’assurance qualité ou encore l’analyste des opérations. Bien vrai qu’une définition standard n’a pas encore été arrêtée, on pourrait simplement retenir de manière générale qu’un développeur full stack intègre à lui seule une bonne maitrise des différentes couches de développement d’un projet.

En théorie, disposer d’une telle personne constitue à bien des égards une ressource excellente pour les entreprises. En effet, cela leur permettrait de réduire considérablement le budget du personnel. De même, le souci de communication entre les différents intervenants d’un projet serait résolu, car une seule personne maitrisant les différents aspects du projet se chargera de les implémenter. Enfin, la maintenance et le suivi des clients s’en trouveraient facilité, car le concepteur du produit serait en effet celui-là même qui pourrait le mieux corriger les failles et répondre par la même occasion aux besoins des clients, car maitrisant de bout en bout le projet.

Toutefois, Adam Bertram MVP PowerShell, vient nous rappeler qu’en principe, si les avantages découlant de la disposition d’une telle ressource humaine dans une entreprise sont nombreux, il serait souhaitable néanmoins de se demander si une telle personne existe réellement. Pour ce dernier, « il n’y a aucun moyen qu’une personne puisse savoir comment gérer chaque pièce du stack ».

Ainsi pour Adam, développer une seule application web hautement utilisée est entreprise énorme. Pour parvenir à un résultat satisfaisant, un tel projet requiert impérativement la présence de plusieurs experts à chaque niveau de développement. Et lorsque les problèmes sont posés correctement par chaque partie, le système est suffisamment huilé pour favoriser la sortie d’un bon produit.

Mais en général, les difficultés de communication entre les différents intervenants tels que celui qui gère l’interface utilisateur et l’autre qui s’occupe des API, entre celui qui gère la logique métier et celui qui s’occupe de la modélisation des données, entre la partie back-en et le front-end poussent les entreprises à nourrir l’idée d’un développeur full stack capable de pilote de A-Z un projet.

Au lieu donc de régler le problème de communication, ces entreprises préfèrent se tourner vers l’idée selon laquelle une seule personne à elle seule pourrait tout faire. En agissant de la sorte, Adam souligne que les entreprises se livrent une illusion. Mais dans le monde réel « cela ne marche pas aussi bien ».

Aussi, pour Adam, il serait judicieux d’adopter une équipe d’experts pour chaque niveau de développement. « Des personnes qui peuvent efficacement exprimer leurs objectifs, et qui peuvent également comprendre les objectifs du reste de l’équipe ». Car, la mauvaise communication est le dénominateur commun des projets qui ont fait échec.

En définitive, Adam suggère de se défaire de l’idée d’une personne quelque part qui est suffisamment qualifiée pour suppléer à tout une équipe, mais plutôt de revenir au modèle traditionnel d’une équipe composée de plusieurs personnes travaillant de concert et en parfaite communication.

Source : Blog PluralSight

Et vous ?

Que pensez-vous de la vision d’Adam ?

Êtes-vous d’accord avec lui ? Ou pensez-vous plutôt qu’il est possible d’avoir des développeurs full stack ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 9:19
"développeur full stack" c'est pas l'autre non pour "freelance" ? qui est aussi chef d'entreprise et commercial par la même occasion ?

Moi j'ai envie de répondre à Adan que "une équipe composée de plusieurs personnes travaillant de concert et en parfaite communication" est une autre chimère
17  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 12:16
Je bosse à mon compte, je fais du développement embarqué, mobile, front-end, back end... J'ai loupé un truc dans la définition ou je suis officiellement une chimère ?

(Et au passage je commence à en avoir un peu marre de voir tous les 2-3 jours une pseudo news pour rapporter la parole du n-ième Senior pensant détenir LA vérité absolue et qui se croit obligé de propager la bonne parole tel un messie de l'informatique)
14  0 
Avatar de pschiit
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 12:20
Je pense que l'article aurait du se nommer "l'expert full stack est une chimère". Dans ce cas je je serait d'accord qu'on ne peut pas être expert en tout.
Mais je pense qu'on peut trouver facilement des développeurs ayant un bagage suffisant pour faire le job.
De plus quand on parle de dév full stack il faut définir à côté ce qu'il y a dans la stack justement.
10  0 
Avatar de eulbobo
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 9:44
J'aime cet article qui dit "Ca ne marche pas quand il y a plusieurs personnes parce qu'elles ne veulent pas communiquer, mais une personne qui sait tout faire ça ne marche pas non plus"
Avec comme seul argument : "il faut pousser à la communication, et revenir à des équipes de plusieurs personnes... Sachant que j'ai dit plus haut que ça ne marchait pas parce que des fois ils ne veulent pas communiquer et que ça pousse à l'échec..."

Bref, j'aime ces articles qui aiment à faire des généralités de cas particuliers. J'ai connu des dev en équipe multicompétence qui se sont super bien passées, j'ai connu des dev en équipes fullstack (où tout le monde était full stack, mais chacun sur sa partie, avec un lead dev senior qui pilotait la qualité) et ça s'est bien passé, et j'ai connu aussi l'inverse dans les mêmes situation.
Ce qui changeait? Les personnes...

L'important, c'est pas de savoir si on bosse en équipe ou si on bosse tout seul, l'important c'est de mettre en équipe des gens qui peuvent et savent travailler en équipe.

Ha merde alors, je suis en train de dire que pour réussir, il faut qu'on s'occupe des gens et qu'on sache s'adapter à son environnement !

(PS ;: le lien ne marche pas : le bon lien : http://blog.pluralsight.com/full-sta...loper-solution )
8  1 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 10:53
Citation Envoyé par Laurent 1973 Voir le message
En effet, un développeur de type "généraliste" qui connaîtrait l'ensemble des couches d'une application ne pourrait pas être un jeunot sortie de l'école.
Après peut-être 20 ans à avoir vu plein de choses différents, il pourrait se considéré comme un "full stack" et un développeur confirmé sur chacun des aspects du logiciel, mais difficilement comme expert de tout ces même points.

Par contre, une tel personne serait un excellent élément dans une équipe pour pouvoir communiquer avec tout ces experts justement
Sa culture très généraliste lui permettrait à la fois de comprendre un expert DB, un développeur GUI, un développeur backend, un administrateur système ....

Donc, en effet un développeur expert "full stack" c'est une utopie, mais un coach technique "full stack" ça doit exister.
sauf que le piège est justement là, quand tu passes de "touche à tout" à "coach", tu ne touches plus à rien, et tes connaissances deviennent vieillissantes et tu finis par donner de mauvais conseils à des gens qui connaissent très bien leur domaine et finissent pas ne plus croire en toi...éventuellement à raison
7  0 
Avatar de François M.
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 9:47
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Que pensez-vous de la vision d’Adam ?
Que l'enfonçage de portes ouvertes a encore de beaux jours devant lui.
6  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 10:25
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Tout à fait, la solution miraculeuse qui marche tout le temps dans toutes les entreprises n'existe pas. Les "il suffit de..." c'est toujours plus facile à dire qu'à mettre en place.

Par contre je le rejoins sur le fait que le dev Full Stack n'existe pas (enfin pas tel que le voudrait les entreprises => sortant d'école, pas cher, ...).

Dans l'absolue, oui un dev Full Stack peut exister, mais cela demande une expertise dans tellement de branches, qu'à part après X années d'expériences (genre 10/15 voir plus), je pense que c'est plus de la prétention qu'autre chose que se de présenter ainsi, et un vrai dev Full Stack serait de toutes façons hors budget pour la plupart des services achats qui se contenteront de jeunes ingés qui penseront pouvoir tout faire.

Un dev qui a réalisé un projet, même en couvrant plusieurs ou tous les stacks, n'est pas un dev Full Stack, car il n'a rencontré qu'une infime partie de ce qui peut arriver sur chacun d'entre eux, et il est loin d'être expert sur chacun d'eux. Pour moi cela demande une expérience sur de nombreux projets, dans différents environnements et différents types d'entreprises, comme n'importe quelle expertise, on ne devient pas expert en 1 projet ou en 2 ans.
je suis d'accord avec toi, mais quand tu bosses dans l'informatique comme moi depuis 25 ans, que tu as connus DOS, Windows, OS/2, OS/400, Linux, MacOS, Android... le développement, embarqué, de gestion, web, mobile, cartes à puce, télépaiement...tu as des idées assez précises (sans être forcément expert) sur pas mal de choses et tu constates que bien souvent les nouveautés ne sont pas si révolutionnaires...par ailleurs, il y a des choses auxquels tu ne veux plus toucher j'ai déjà par exemple été contacté pour du développement sur AS/400 (superbe système au passage), j'en ai fait pendant des années, c'était très intéressant, mais je ne voudrais certainement plus y retourner, ou alors à un tarif qu'on n'est pas prêt d'accepter

après j'ai la particularité à 45 ans d'être encore développeur et d'aimer ça (en plus d'être chef d'entreprise, commercial, formateur, ...)
6  0 
Avatar de Népomucène
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 18:08
Il y a un aspect dont on n'a pas parlé : la taille et la portée du projet.
Adam a l'air de dire que tous les projets nécessitent des équipes complètes.

Sur des mini-projets genre "un traitement de gestion un peu particulier à automatiser qui ne concerne qu'une poignée d'utilisateurs"
il n'est pas question de convoquer un dba + un développeur + un analyste + ???

Un full-stack (comme il dit ...) connaissant la structuration de la base, les procédures stockées et le langage est bien suffisant.
6  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/06/2015 à 9:39
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message

Et vous ?

Que pensez-vous de la vision d’Adam ?

Êtes-vous d’accord avec lui ? Ou pensez-vous plutôt qu’il est possible d’avoir des développeurs full stack ?
Plutôt d'accord, mais pas forcément pour les même raisons.

Le développeur full stack évoluera beaucoup moins techniquement qu'une équipe, aura une vision rétrécie des possibilités pour une solution, etc, car il n'aura pas d'avis extérieur sur son travail et ne pourra pas et développer tout les aspects d'une application tout en assurant une veille technologique suffisante sur tous les fonts. Enfin je suppose.
6  1 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/06/2015 à 10:32
Je pense que si t u voyais qui donne des "cours" dans écoles d'"ingénieurs" en informatique en France vu la propension qui finissent a la société géniale pour une lugubre SSII, tu comprendrais mieux toutes ces conneries qui visent a transformer un superbe métier en l'usine d’épingle de demain.
A force de dire que le développeur est un con qui pisse du code, on a créé des métiers de para-informatique partout avec des armées mexicaines qui au plus produisent du médiocre. Et sur les métiers critiques que trouve-t-on ? Oh mon dieu ! Des développeurs full stack.
Le senior qui dit ça au final; il doit pas l’être tant que ça et au passage c'est quoi ce truc de grade pris a l'age ? Il y a des mecs de 23 ans qui en 6 mois deviennent des monstres; d'autres a 42 ans qui feraient mieux d'aller faire de la pizza. Ah les classifications des achats de la société géniale; ca a fait du mal au métier en France.
5  0