Windows Server 2003 : les organisations sont lentes à migrer vers de nouveaux systèmes
à moins d'un mois de la fin du support

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Il y a presqu’un an que la firme de Redmond annonçait que le 14 juillet 2015 sera la fin du support de Windows Server 2003 et 2003 R2. Alors qu’on se rapproche de la date à grands pas, le constat est que de nombreuses organisations sont encore lentes à migrer vers de nouveaux systèmes. C’est la conclusion de l’analyse de Softchoice, un des principaux fournisseurs de solutions IT en Amérique du Nord.

« Avec moins d'un mois à s'écouler jusqu'à ce que Windows mette fin au support de Windows Server 2003, il est surprenant qu'il n'y ait pas encore un plus grand sentiment d'urgence parmi les organisations à moderniser et à améliorer leurs systèmes », a déclaré David Brisbois, senior manager de l’Assessment and Technology Deployment Services Consulting chez Softchoice.

L’analyse de Softchoice révèle en effet que jusqu’à 21% des serveurs analysés au premier semestre 2015 sont encore en cours d'exécution sur Windows Server 2003. Cela représente une baisse de seulement 11 points de pourcentage par rapport à la même période en 2014.

« Ne pas se mettre à niveau à temps ne fera qu'augmenter les coûts, compliquer la transition, et entraîner un risque d’entreprise sérieux après le 14 Juillet quand Microsoft ne va plus fournir de support ou de mises à jour de sécurité », a averti Brisbois.

Le fournisseur de solutions IT met en avant les dangers de continuer à exécuter l’OS obsolète. Plutôt cette année, la firme de Redmond a annoncé qu’elle ne pourra pas fixer une vulnérabilité critique affectant Windows Server 2003, parce que la faille nécessitait de ré-architecturer l’OS. Le système est donc plus vulnérable aux cyberattaques, mais il existe encore d’autres risques graves pour les entreprises qui continueront à l’exécuter après la fin du support. « Cela comprend la non-conformité avec les réglementations industrielles ou gouvernementales, ce qui pourrait entraîner des amendes, la perte d'affaires, et l'incapacité de traiter les transactions par carte de crédit, entre autres questions », explique Joel Hoidas, responsable de communications de Softchoice.

La réticence au changement des entreprises pourrait donc se révéler très coûteuse. Dans le meilleur des cas, elles continueront à recevoir des mises à jour de sécurité de Microsoft en payant 600 dollars par dispositif sous Windows Server 2003. Le montant pourrait être doublé chaque année pour inciter les organisations à migrer vers des OS récents, comme Microsoft l’a fait savoir au passage en annonçant les prix de support pour Windows XP.

Brisbois recommande donc aux organisations de suivre les étapes décrites par Microsoft pour la migration de leurs systèmes : depuis le recensement des instances Windows Server 2003 dans leur environnement et les applications qu’elles exécutent, jusqu’à la planification et la mise en œuvre de tests rigoureux lors de la migration proprement dite.

L’analyse de Softchoice a porté sur plus de 90 000 serveurs dans plus de 200 organisations et a également révélé que seulement 7% de ces organisations ont totalement migré vers des systèmes d'exploitation plus récents et n’ont aucune instance de Windows Server 2003 dans leurs environnements. Ce taux était de 3% en 2014.

On note également que pour les organisations qui ont effectué la migration vers un nouveau système, la majorité a opté pour le passage à Windows Server 2008, plutôt qu'à l’offre la plus récente de Microsoft, Windows Server 2012. Aujourd’hui, 66% des serveurs exécutent Windows Server 2008 alors que seulement 12% fonctionnent sous Windows Server 2012, soit une hausse de 4 points de pourcentage par rapport à 2014, pour l’OS le plus récent.

Source : Softchoice

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Pourquoi les organisations sont-elles lentes à migrer vers de nouveaux systèmes ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Mathayus Mathayus - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 9:45
Petite question aux décideurs. Quels sont justement les raisons pour la non migration vers les offres les plus récentes ?
Avatar de ternel ternel - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 10:09
Probablement parce que cela limite la quantité de travail à fournir immédiatement, car une version intermédiaire est moins différente.
Donc ca limite le coût immédiat.

Cela dit, ca veut aussi dire qu'il faudra faire une transition plus rapidement.
A long terme, c'est plus cher, mais c'est plus tard, donc ca ne compte pas.

Et puis, en limitant le coût instantané, on évite d'avoir un écart de budget si gros qu'il n'y a que l'incompétence comme explication

Je n'aime pas ce raisonnement, mais c'est comme ca.
Avatar de herve4 herve4 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 10:49
Personnellement, je ne suis pas d' accord sur la politique Microsoft et les OS serveur.
Un serveur, c' est pas un poste client.
On recherche avant tout quelque chose de stable et sur le long terme.

Changer d'OS serveur lorsque l'on souhaite acquérir de nouvelle fonctionnalités (virtualisation, cloud, etc ...), ok.
Mais, dans le cas contraire, l' utiliser pour des taches élémentaires (serveur de fichier, serveur web), ca ne sert à rien.

Pire, pour ceux qui connaissent l'étude AMDEC, on peut dire que la criticité de changer d' OS est très importante car :
- il peut y avoir de nombreux paramètres
- on ne peut pas se permettre de l' arrêter n'importe quand.
- les services lambda cité plus haut ne doivent pas s' arrêter (sauf le samedi matin à 3 h 00 du mat, super ...)
- le nombre d' utilisateurs qui utilisent le serveur (qui ne sont pas toujours des professionnelles de l'informatique,
ni en psychologie avec spécialité "je comprend les problèmes de mon service informatique" si vous voyez ce que je veut dire ;-) )

Bon ok, je noircit un peu le tableau là ... mais en tout cas ce n'est pas si simple (malgré les belle promesse de Microsoft sur la transparence dans la migration)
Avatar de martopioche martopioche - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 11:07
Citation Envoyé par Mathayus Voir le message
Petite question aux décideurs. Quels sont justement les raisons pour la non migration vers les offres les plus récentes ?
Certainement l'absence de raison pour une migration... Qu'apporte une offre récente sur le service en place ? Un serveur est mis en place pour assurer un service. On ne s'amuse pas faire des upgrades ou des migrations pour le plaisir. Le premier principe est un principe souvent ignoré en informatique : on ne répare par ce qui marche...
Avatar de wytes wytes - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 11:47
Personnellement, je ne suis pas d' accord sur la politique Microsoft et les OS serveur.
Un serveur, c' est pas un poste client.
On recherche avant tout quelque chose de stable et sur le long terme.
Sans faire l'avocat du diable, Microsoft aura maintenu Windows Server 2003 pendant 12 ans au total (release date : 24 avril 2003)
Sachant que les techniques de piratage / intrusion / surveillance sont de plus en plus complexe et d'autant plus a maintenir car c'est de l'évolution sur un système qui ne prévoyais pas forcement ce genre de cas (cf: le fameux bug non résolvable par Microsoft condamnent 2003 server)

Si on regarde ce qu'il se passe à côté, Ubuntu LTS (Long Time support) guaranti le support pour 5 ans uniquement :
https://wiki.ubuntu.com/Releases
https://wiki.ubuntu.com/LTS

Concernant les autres distributions linux, le LTS est entre 3 & 5 ans en moyenne :
https://en.wikipedia.org/wiki/Long-term_support

Du coup, il est honette de la part de Microsoft d'annoné une fin du support un jour à une version de serveur difficile à maintenire en vue des nouvelles technologies qui évolue chaque jour.

Existe-t-il des supports plus long que 12 ans ?
Avatar de Nicam Nicam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 11:51
Herve4 et Martopioche : vous pouvez tout à fait continuer d'utiliser cette version en cours.
Sachez juste que MS n'en assure plus le support.
Par là même, il n'y aura plus de mise à jour de sécurité.

Je pense qu'un OS sorti en 2002/2003 qui n'est plus supporté 13 ans après n'a rien d'hallucinant.
La fin du support se fait pour une raison de coût (il faut maintenir une équipe de développeurs l'OS, et ca coûte. A un moment donné, il faut bien les payer ... et c'est le client qui raque).

Les nouveaux matériels ne sont peut être pas compatible avec win 2003.

Donc, changer de serveur même pour des fonctions de base, c'est pas idiot, à partir du moment ou le fait de ne plus avoir de support dessus peut créer un risque.
Avatar de Ymer Leahcim Ymer Leahcim - Membre habitué https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 12:55
sauf erreur, un système qui a 12 ans de support est "forcément" plus fiable qu'un système récent , non ?

De plus, un vieux système dans une VM c'est aujourd'hui l'une des autres raisons pour ne pas migrer tellement la maintenance est facilitée par la virtualisation.

D'expérience, la chose la plus dangereuse dans WS2003 c'est la vieille version de IE; le système est très stable et pas si "passoir" que cela, et surtout suffisant pour une entreprise!
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 13:35
Citation Envoyé par Ymer Leahcim Voir le message
sauf erreur, un système qui a 12 ans de support est "forcément" plus fiable qu'un système récent , non ?

De plus, un vieux système dans une VM c'est aujourd'hui l'une des autres raisons pour ne pas migrer tellement la maintenance est facilitée par la virtualisation.

D'expérience, la chose la plus dangereuse dans WS2003 c'est la vieille version de IE; le système est très stable et pas si "passoir" que cela, et surtout suffisant pour une entreprise!
C'est pas forcément plus fiable, un OS n'es pas comme du vin . Comme dit plus haut, les techniques d'attaques évolue et Microsoft ne fera pas de correctif, patch etc. rien ne vous oblige à migrer
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre expert https://www.developpez.com
le 23/06/2015 à 17:48
C'est pas forcément plus fiable, un OS n'es pas comme du vin . Comme dit plus haut, les techniques d'attaques évolue et Microsoft ne fera pas de correctif, patch etc. rien ne vous oblige à migrer

Surtout que Windows server 2003, tous comme Windows XP, n'ont pas été conçue pour faire face a l'air internet, et toute ces menaces.
Ces OS ont été conçue pour être connecter a un réseau intranet, sans liaison avec le monde extérieure.

Quand je vois la difficulté a maintenir certain de mes programmes, après plus de 3ans, franchement 12ans c'est quand même énorme.

En 12ans, c'est tous le domaine de l'informatique qui a changé complétement, hardware (processeur 64bits, plus de 2Go de ram sur les pc/serveur...), mais surtout software, ou tous est connecté, en particulier les serveurs.
Avatar de frenchlover2 frenchlover2 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 25/06/2015 à 10:50
Windows xp et server 2003 c est l ak47 de l informatiqur c est le plus simple le plus fiable y a pas mieux dommage que microsoft abondonne un si bonne os c est le meilleurs systeme de tous les temps
Offres d'emploi IT
Chef de projet technique H/F
Safran - Ile de France - Melun (77000)
Ingénieur développement logiciels temps réel embarqué H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur produit (Landing gear) H/F
Safran - Ile de France - MASSY Hussenot

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil