Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google voudrait combattre le « revenge porn »
En retirant de ses résultats de recherche les images des victimes

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

3  2 
Les images sexuellement explicites partagées sans le consentement du sujet vont bientôt disparaître des résultats du moteur de recherche de Google. La nouvelle règle, qui prendra effet dans les semaines à venir, vise à combattre une pratique connue sous le nom de « revenge porn », qui est l’illustration du côté obscur dans la facilité de partager l’information sur internet, et en particulier sur les média sociaux.

« Nous avons écouté plusieurs histoires troublantes sur le ‘revenge porn’, un ancien partenaire cherchant à humilier une personne en publiant ses images privées ou alors en piratant, volant et distribuant les images acquises sur les comptes des victimes. Certaines d’entre ces images ont même fini sur des sites de ‘sextortion’ qui obligent les gens à payer s’ils veulent voir leurs images retirées », a expliqué Amit Singhal, Senior Vice-President de la section Google Search.

Par la suite il a rappelé que « notre philosophie a toujours été de faire en sorte que la recherche reflète le web tout entier. Mais les images du ‘revenge porn’ sont très personnelles, peuvent créer des dommages émotionnels et servent uniquement à dégrader les victimes – des femmes pour la plupart ».

C’est la raison pour laquelle Google a décidé de répondre favorablement aux requêtes de personnes qui souhaitent voir enlever des résultats de son moteur de recherche leurs photos nues ou sexuellement explicites qui ont été publiées sans leur consentement. « Il s’agit ici d’une politique restreinte et limitée, semblable à la façon dont nous traitons les demandes de retrait pour d'autres renseignements personnels hautement sensibles, comme les numéros de compte et signatures bancaires, qui pourraient apparaître dans nos résultats de recherche. Nous savons que cette mesure ne va pas éradiquer le problème de ‘revenge porn’ – nous sommes incapables, bien entendu, d’enlever ces images sur les sites web eux-mêmes », reconnait Google qui « espère qu’honorer les demandes de retrait de telles images de ses résultats de recherche pourrait aider ». Pour ce faire, un formulaire sera incessamment communiqué

Cette nouvelle politique en soulage plus d’un en tout cas comme par exemple l’utilisatrice sous le pseudonyme Bria Chrissy qui commente le billet en disant « en tant que victime d’une revenge porn, cette news va changer des vies (…) ce changement va aider un nombre incalculable de victimes mais aussi à sauver des vies. Merci ».

Le numéro un de la recherche n’est pas le seul dans ce combat contre ce genre de pratique. En mars, Twitter a établi de nouvelles règles comme celle relative aux informations privées qui se trouve dans la section Limites applicables au contenu et utilisation de Twitter : « Informations privées : vous ne pouvez pas diffuser ni publier les informations privées et confidentielles d'autres personnes, telles que leur numéro de carte bancaire, leur adresse postale ou leur numéro de sécurité sociale/carte d'identité nationale, sans leur consentement et leur autorisation exprès. Vous ne devez pas publier de photos ou vidéos intimes prises ou diffusées sans le consentement du sujet ».

Un mois avant cela, la plateforme d’agrégation Reddit a mis à jour sa politique de confidentialité comme la section pornographie involontaire qui stipule que « reddit s’investit dans votre vie privée. Si vous croyez que quelqu'un a soumis, sans votre permission, à reddit un lien vers une photo, une vidéo ou image numérique de vous dans un état de nudité ou engagés dans un acte à caractère sexuel, s'il vous plaît contactez-nous (contact@reddit.com), et nous allons accélérer le retrait le plus rapidement possible. reddit interdit l'affichage d'un tel contenu sans consentement ». De son côté, Facebook a une équipe dédiée à la gestion des plaintes d’utilisateurs sur les images sexuellement explicites en plus des incitations à la haine ou toute autre forme de harcèlement.

Source : Google Public Policy, Centre d'assistance Twitter, Politique de vie privée Reddit

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de jgrmstr
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/06/2015 à 10:45
Facebook a une équipe dédiée à la gestion des plaintes d’utilisateurs sur les images sexuellement explicites
Étrange métier...
4  2 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 22/06/2015 à 11:48
Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
ils ne sont pas prêt d’être au chômage.
Surtout chez Facebook, où ils ne sont pas foutu de faire la distinction entre du porno et des œuvres d'art laissant apparaître un peu de nu, ou une mère allaitant son enfant...
2  0 
Avatar de cchatelain
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/06/2015 à 15:01
Le revenge porn n'est que la face la plus médiatiquement exposée du cyber harcèlement. Malheureusement les canaux que ce dernier emprunte sont multiples (applis, web, réseaux sociaux, SMS/MMS etc...). Heureusement que l'application "Gossip" a commencé à ouvrir les yeux du public, mais j'ai peur que ça ne retombe un peu trop vite.
2  0 
Avatar de yoyo3d
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/06/2015 à 11:29
Étrange métier...
Certes, mais si ça peut freiner ce genre de pratique, (à défaut de l’éradiquer) c'est toujours ça de pris.
et ils ne sont pas prêt d’être au chômage.
1  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/06/2015 à 12:44
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Surtout chez Facebook, où ils ne sont pas foutu de faire la distinction entre du porno et des œuvres d'art laissant apparaître un peu de nu, ou une mère allaitant son enfant...
Pire encore, Facebook censure et bloque les sites de prévention contre le cancer du sein
0  0