Google annonce la disponibilité générale d'App Engine pour PHP
Qui aurait déjà été utilisé par des dizaines de milliers de développeurs

0PARTAGES

5  0 
Deux ans après que Google ait annoncé la disponibilité en version bêta de son App Engine pour PHP, qui s’annonçait comme le troisième langage de script disponible aux côtés de Python et Go, l'entreprise a annoncé sa disponibilité générale. En clair, cette annonce signifie que les accords au niveau du service de la politique entourant l’App Engine de l’entreprise couvrent désormais les applications PHP applications tournant sur la plateforme Cloud de Google.

La disponibilité générale représente l'une des trois grosses annonces relatives à la plateforme Cloud de Google que la société a évoqué à San Francisco cette semaine. L’une d’elle implique HTC qui a dévoilé son intention d’utiliser la plateforme Google pour tous ses développements d'applications mobiles à l'avenir, et une troisième annonce la venue d’un nouveau connecteur Google Cloud SQL à partir de Tableau.

Des dizaines de milliers de développeurs ont déjà conçu et déployé des applications PHP sur App Engine, comme l’a déclaré l’ingénieur logiciel Stuart Langley qui travaille pour le compte de Mountain View. Il a expliqué que la plateforme Cloud de Google gère déjà plus de 800 millions de requêtes PHP par semaine. « Pour mettre cela en perspective, si nous imprimions chaque page web générée en PHP vue sur App Engine chaque jour sur une seule feuille de papier et les empilions dans une tour, elle ferait plus de sept miles de haut », a-t-il décrit.

La popularité du service parmi la communauté des développeurs PHP est due en partie aux multiples avantages qu’App Engine offre, a-t-il estimé. Par exemple, les contrôles de sécurité d’App Engine ainsi que sa capacité à colmater automatiquement des infrastructures sous-jacentes, même sur les applications en production, aident à réduire la sensibilité des applications PHP à des menaces telles que les attaques par injection shell ou des failles de sécurité comme Heartbleed.

De plus, la fonction d'auto-mise à l'échelle d’App Engine permet aux applications qui sont exécutées sur la plateforme de mettre à l'échelle de quelques dizaines à des milliers de requêtes par seconde en réponse à l'évolution des besoins et, dans le cas où le trafic baisse, elles seront réduites aussitôt puisque cette capacité supplémentaire n’est plus nécessaire « afin que vous puissiez payer uniquement ce que vous utilisez ». Les services gérés, comme l'API d’authentification de l'utilisateur, Memcached (système d'usage général servant à gérer la mémoire cache distribuée et qui est souvent utilisé pour augmenter la vitesse de réponse des sites web) ou les NoSQL data stores, contribuent également à établir un support haute disponibilité des applications, estime Langley.

Google offre un niveau d'entrée de gamme gratuit pour les développeurs PHP qui cherchent à concevoir et héberger des applications sur App Engine. Ce quota gratuit plafonne à 28 instances heures par application, par jour, pour un trafic réseau entrant et sortant d’1 Go, 5 Go d’espace de stockage sur le Cloud et le support d’une application mail avec jusqu'à 100 destinataires.
Pendant ce temps, Tableau Software a annoncé l’arrivée d’un connecteur Google SQL Cloud qui permettra aux entreprises utilisant Tableau de se connecter facilement et directement aux données stockées sur la plateforme Cloud de Google. Dans un communiqué, la société a décrit Google SQL comme une technologie qui offre des fonctionnalités semblables à MySQL et qui s’avèrent idéales pour les petites et moyennes applications. Le « nouveau connecteur va fournir aux clients Tableau et Google Cloud SQL un moyen facile de voir et de comprendre leurs données », a déclaré Tableau Software.

Il faut rappeler que Tableau propose déjà des connecteurs vers Google Analytics et Google BigQuery. « En ajoutant le connecteur SQL Cloud, encore plus de clients de la Google Cloud Plateform pourront être en mesure de se connecter à leurs données et de les analyser en seulement quelques clics », a expliqué Jeff Feng, gestionnaire produit chez Tableau.

Dans une annonce séparée, HTC a déclaré avoir conçu un nouveau framework d’application mobile sur la plateforme Google Cloud qui permettra à l'entreprise de construire des applications plus rapidement et plus efficacement. John Song, Senior Director de la section Cloud Computing du Taiwanais, a expliqué que la combinaison d'outils comme Google Compute Engine, Google Cloud Storage et Cloud Datastore, a permis à HTC d’offrir une meilleure expérience utilisateur tout en prenant moins de temps aux développeurs. « Nous avons économisé 40 pourcent des dépenses en TIC et nous épargnons également de l’argent en utilisant Google Cloud Messaging pour Android et Google BigQuery. Nous avions envisagé de développer nos propres outils en interne, mais nous épargnons déjà du temps, de l’argent et des ressources en utilisant les produits de Google Cloud Platform » a-t-il avancé.

Source : Annonce Google, communiqué de presse Tableau, billet John Song

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé des outils Google Cloud Platform ? Lesquels ? Pouvez vous partager votre expérience ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de bruneltouopi
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/06/2015 à 20:18
Je commence à avoir peur de l'ampleur de la dépendance à Google. Ce géant peut faire très mal en terme de monotonie sur le marché . maintenant il s'attaque à php et on connaît le nombre de développeurs bien sur.
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 10/07/2015 à 2:37
Google annonce la disponibilité générale d'App Engine pour Go,
la disponibilité en beta aura duré quatre ans

Google a annoncé la disponibilité générale du support du langage de programmation Go dans le Google App Engine quelques semaines après avoir fait la pareille pour PHP. Rappelons que durant les quatre années qui se sont écoulées, le support de Go était disponible mais uniquement en version beta.

« Cette annonce ne modifiera pas la façon dont vous utilisez App Engine aujourd'hui, mais nous avons prêté attention à vos retours : nous allons continuer à faire des investissements significatifs dans App Engine pour Go, y compris un SDK amélioré et une mise à niveau à l’environnement d’exécution Go 1.5 », a expliqué Jason Buberel, gestionnaire produit Go, dans un billet sur Google Groupes. « Notre objectif est de faire d’App Engine la meilleure plateforme de déploiement pour les programmeurs Go », a-t-il continué.

Google App Engine s’inscrit dans le portefeuille Google Cloud Platform qui est en concurrence avec d'autres grands acteurs du Cloud public comme Amazon Web Services et Microsoft Azure. Avec ce changement, toutes les quatre versions de Google App Engine (Python, Java, Go, PHP) sont maintenant disponibles de façon générale. Nous pouvons donc dire que Google App Engine a atteint un niveau de maturité mais aussi de stabilité. Notons qu’App Azure Service ne prend pas actuellement Go en charge, mais Go fonctionne sur le service Elastic Beanstalk d'Amazon.

Si nous nous referons à divers statistiques comme le spectre d’IEEE, il semblerait bien que Go soit de plus en plus utilisé dans le monde depuis ces dernières années. Le spectre d’IEEE l’a classé en vingtième position parmi les langages les plus utilisés de 2014. Parmi les acteurs les plus remarquables à avoir utilisé Go figure DropBox, SoundCloud, MongoDB, Docker mais également CloudFare.

Le cabinet d’analyse RedMonk, qui a publié l’édition de juin 2015 de sa liste des langages les plus utilisés, a placé Go en quinzième position. Dans un billet, Steve O’Grady, analyste pour le compte de l’entreprise, a expliqué que « bien que le langage ait été perçu parfois comme étant dans la désillusion après une période de lune de miel prolongée, aucune des critiques périodiques n’a eu un impact évident sur la croissance du projet. Et, avec un rôle fondamental stratégique grandissant dans des projets qui sont eux-mêmes stratégiques, l'avenir de Go semble prometteur ». Puis de continuer « il est également intéressant de voir si la décision de la Cour suprême pourrait éventuellement, mener indirectement à un changement plus important dans les chances de Go étant donné le récent projet d’activité ».

Il fait référence au contentieux qui oppose Oracle à Google sur une affaire de violation de copyright des API d’Oracle. L’affaire tourne autour du code derrière Android. Le système d’exploitation mobile de Google a été conçu sur une version modifiée de Java. Pour aider à stimuler le développement d’applications pour sa nouvelle plateforme, Google a utilisé des API de Java préexistantes auxquelles de nombreux développeurs étaient déjà habitués. Oracle a alors engagé une action en justice contre Google en 2010 pour avoir violé son copyright en utilisant des API Java sans sa permission.

Concernant le récent projet d’activité, il s’agit en fait de la cinquième mouture stable de Go, Go 1.4, qui contient de nombreuses améliorations et correctifs. Mais la fonctionnalité clé est le support officiel d’Android.

Source : Google Groups, graphique spectre IEEE (DVP), RedMonk
Avatar de alves1993
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/07/2015 à 15:34
Les développeurs Android devraient s'y mettre pour se familiariser avec le langage avant la sortie du support d'Android.
Pour ma part cela arrangera les développeurs C/C++ qui déteste le Java et qui veulent se mettre au web( Revel ; Martini ; Martini) et au développement Android.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web