La NSA surveillait de près le trafic internet des citoyens américains
Selon des documents secrets datant de 2012

Le , par Amine Horseman

0PARTAGES

4  0 
De nouveaux documents secrets de l’archive d’Edward Snowden ont été publiés avant-hier par le New York Times en collaboration avec ProPublica. Ces documents révèlent comment l’agence de renseignement américaine a été secrètement autorisée à surveiller le trafic Internet américain et ceci sans mandat, au nom de la cyber-sécurité.

Normalement l'article 702 de la Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) des États-Unis interdit à l’agence de collecter sans autorisation les données des citoyens américains à l’intérieur du pays, toutefois, les deux notes de services publiés par Snowden montrent que la NSA se plaignait de cette règle qui laissait « un écart énorme contre les cyber-menaces » car il est souvent difficile de savoir exactement « qui est derrière une intrusion ». Toutefois, il semblerait que le tribunal secret de surveillance des renseignements étrangers aurait quand même autorisé l’agence à surveiller plus de 33 000 « hackers » américains pour des raisons de sécurité nationale. Selon The Register, tout cela dépend de ce qu'ils appellent « un hacker » puisque seulement 11 demandes de surveillances auraient été refusées par ce tribunal.

Par ailleurs, les documents montrent qu’en mai 2012, le ministère de la Justice américaine a autorisé secrètement la NSA à surveiller le trafic Internet à l’intérieur des États Unis –et ceci sans mandat– dans le cadre des enquêtes sur les attaques de piratage étranger. Cette autorisation a ensuite été étendue pour permettre le suivi des adresses IP ainsi que les cyber-signatures. Ils ont aussi mentionné le souhait des autorités pour que Dropbox devienne un « partenaire » du programme PRISM. « Le gouvernement peut également recueillir d’importants volumes d'informations des Américains – que ce soit des courriels privés ou des accords commerciaux secrets– grâce à la surveillance de l'Internet, car la surveillance des données circulant à un pirate nécessite de copier ces informations que le pirate a volées » explique le New York Times. Selon la loi, les données seront conservées pendant cinq ans, ou indéfiniment dans le cas où la sécurité nationale entre en jeu.

Les documents de Snowden ont aussi révélés que dans la même période, le FBI a obtenu l'approbation du tribunal de cibler des adresses Internet étrangères pour ses propres enquêtes en matière de cyber-sécurité. Pour ce faire, le Bureau Fédéral d’Investigations a négocié le droit d’utiliser le système de la NSA pour la surveillance du trafic qui passe par les « goulots d'étranglement exploités par les fournisseurs des États-Unis à travers lesquels les communications internationales entrent et sortent des États-Unis ».

Il semblerait aussi que toutes ces décisions n’ont pas été divulguées au public. Toutefois, selon un rapport de deux pages que Vice a pu obtenir du gouvernement américain (au nom du Freedom of Information Act) : Edard Snowden aurait en sa possession plus de 900 000 fichiers classifiés relatifs au département de défense américain, soit plus de documents qu’il a pu télécharger des serveurs de la NSA.

Source : New York Times, The Register, Vice

Et vous?

Que pensez-vous de toute cette affaire ?
La surveillance en masse des citoyens par leurs gouvernements permettrait-elle d’améliorer la sécurité ?
Faut-il sacrifier la liberté de la vie privée pour obtenir plus de sécurité ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Spownik
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/06/2015 à 17:37
J'ai tellement l'impression que chaque nouvelle venant des documents de Snowden démontrant la surveillance en masse des USA par la NSA n'est finalement pas une nouvelle. Ils ont surveillé, avec la complicité du gouvernement, ils le font probablement encore, c'est pas les seul. Du coup pas je ne suis plus étonné face à ce genre d'article. Rien de nouveau. Et dans 2 mois il y aura encore un article disant "La NSA surveillait les citoyens Américains de telle date à telle date" etc...
Toujours au nom de la cybersécurité. Moi je compare cette surveillance de masse à une fouille anale en cachette et mandatée, sans laisser le choix à celui qui est fouillé.
Je pense qu'il y a énormément de solutions pour pouvoir améliorer les sécurités sans toucher à une quelconque vie privée. Maintenant il faut trouver une de ces solutions et la mettre en œuvre. Si une telle solution existe bien évidemment, je pense qu'il faudrait plancher un peu dessus pour la trouver, peut-être a-t-on défini le périmètre de sécurité trop proche des données de la vie privées des personnes ? (si vous me permettez la métaphore)
2  0 
Avatar de BufferBob
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/06/2015 à 20:47
salut,

Citation Envoyé par Spownik Voir le message
J'ai tellement l'impression que chaque nouvelle venant des documents de Snowden démontrant la surveillance en masse des USA par la NSA n'est finalement pas une nouvelle. Ils ont surveillé, avec la complicité du gouvernement, ils le font probablement encore, c'est pas les seul. Du coup pas je ne suis plus étonné face à ce genre d'article. Rien de nouveau. Et dans 2 mois il y aura encore un article disant "La NSA surveillait les citoyens Américains de telle date à telle date" etc...
c'est la technique du martellement, largement popularisée par un certain Nicolas S. : la première fois on s'offusque, à la dixième on en a plus rien à foutre, le tout dans un laps de temps le plus court possible, notre cerveau fait un overflow by upset
c'est une technique qui marche d'autant mieux qu'on ne fait rien d'autre que s'offusquer, par principe... ça râle un peu/beaucoup/passionnément mais aucun risque que ça bouge les gens sont déjà trop flippés, en clair on habitue les populations mondialisées à absolument tout et n'importe quoi à très grande vitesse, il en résulte une certaine morosité ambiante et le sentiment que "tfaçons ça sert à rien..."
2  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/06/2015 à 14:41
La nouvelle dans cet article, c'est que la NSA transgresse la loi FISA en surveillant des citoyens étasuniens, ce qu'elle n'a pas le droit de faire. La surveillance du territoire est l'affaire du FBI, pas des services de renseignement comme la CIA ou la NSA. Contrairement à la loi française, la loi étasunienne est très claire sur le sujet. On attend les poursuites, maintenant...
1  0 
Avatar de imperio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/06/2015 à 14:48
Et malheureusement, malgré tout ça, la plupart des gens ne savent pas que tout ce qu'ils font sur internet est enregistré par quelqu'un (NSA, Facebook, Google, etc..., la liste est longue).
1  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web