Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

États-Unis : un piratage d'envergure aurait compromis les donnes de 4 millions d'employés fédéraux
La Chine qualifie son accusation "d'irresponsable"

Le , par Hinault Romaric

62PARTAGES

5  0 
Les États-Unis ont été victimes d’un piratage d’envergure qui a entrainé l’exposition des données personnelles de près de quatre millions de travailleurs du gouvernement fédéral, selon une annonce publiée par le gouvernement.

L’attaque aurait été perpétrée à partir du mois de décembre dernier contre l’Office of Personnel Management (OPM), l’organisme gouvernemental chargé de l’embauche et de la gestion de l’effectif du gouvernement. Il s’agit de la seconde attaque importante dont est victime l’organisme. La première attaque avait eu lieu il y a moins d’un an.

Selon le Washington Post, qui cite des responsables américains qui ont souhaité garder l’anonymat, l’OPM aurait détecté une activité malveillante sur ses systèmes d’information à partir du mois d’avril. Le Département de la sécurité intérieure a conclu après enquête au mois de mai que les données de l’organisme avaient été compromises.

Dans un communiqué, l’OPM a fait savoir que les données de près de quatre millions de travailleurs (anciens et actuels) auraient été compromises. Il s’agit des informations concernant l’évaluation du personnel, l’attribution des taches, les numéros de sécurité sociale, etc. Les personnes affectées seront informées à partir du mois de juin. L’OPM n’exclut pas que d’autres comptes compromis soient identifiés, et envisage de les dédommager à hauteur de 1 million de dollars en cas de fraude et de vol d’identité, à l’issue de l’enquête.

« L’OPM est une cible de grande valeur pour les pirates. Nous avons beaucoup d’informations sur les gens. C’est quelque chose que nos adversaires veulent », a affirmé Donna Seymour, directeur de l’information de l’OPM, au Washington Post.

Les données piratées peuvent être exploitées pour élaborer des attaques de type « spear phishing ». Ce type d’attaque cible des personnes spécifiques et les incite à cliquer sur un lien ou à ouvrir un document malveillant en pièce jointe d’un mail. L’OPM invite les victimes à être très prudentes dans la manipulation de leurs données personnelles en ligne.

Comme pour la première attaque, la Chine est à nouveau pointée du doigt. Pékin a nié toute implication et a affirmé que les accusations des États-Unis étaient « irresponsables et sans fondement scientifique ».

« Les cyberattaques sont généralement anonymes, sont conduites par-delà les frontières et il est très difficile d'en retrouver l'origine », a commenté vendredi Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. « Ne pas mener une enquête approfondie et utiliser des mots comme +éventuel+ (pour caractériser la possible responsabilité de la Chine), c'est irresponsable et dépourvu de tout fondement scientifique ».

Les relations sont assez tendues entre Pékin et Washington à cause de l’espionnage et des cyberattaques. Les États-Unis ont accusé à plusieurs reprises la Chine d’être responsable de cyberattaques et des vols de secrets commerciaux de ses institutions. La justice américaine était allée jusqu’à inculper des militaires chinois pour piratage informatique et espionnage. De son côté, la Chine a commencé à exclure des solutions informatiques américaines de ses systèmes, sous prétexte qu’elles disposent de portes dérobées exploitées à des fins d’espionnage.

Source : Washington Post

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Est-on dans une cyberguerre États-Unis contre Chine ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2015 à 16:00
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Les USA exporte pour ça les notions de démocratie et liberté quitte a utiliser la force
Ca m'a fait sourire..

J'aimerais qu'on me cite un seul pays "démocratique..." et libre.

Les peuples décident sauf pour .. le "sauf" n'est pas de la démocratie
Pour les libertés c'est la même chose. le peuple est libre sauf. la encore le "sauf" n'est pas de la liberté.

un Pays impérialiste exporterait donc la démocratie et la liberté ?
7  0 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 05/06/2015 à 21:15
Citation Envoyé par cuicui78 Voir le message
Ca m'a fait sourire..

J'aimerais qu'on me cite un seul pays "démocratique..." et libre.

Les peuples décident sauf pour .. le "sauf" n'est pas de la démocratie
Pour les libertés c'est la même chose. le peuple est libre sauf. la encore le "sauf" n'est pas de la liberté.

un Pays impérialiste exporterait donc la démocratie et la liberté ?
J'ai eu la meme réaction sur le mot 'démocratique' Parlons plutot d'oligarchie. Bref on s'egard, concentrons nous sur les faits.

A pardon, il n'y a aucun fait ni preuve, juste du baratin encore, comme lorsque colin powell a menti sur les armes en irak

...ce n'est pas vraiment drole en fait, si au moins les politicards se battait entre eux dans un ring, tout le monde s'en porterait mieux.
3  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/06/2015 à 14:17
Il y a de l'espionnage "normal" entre pays. Mais dans le cas de l'affrontement USA/Chine il s'agit plus que cela, d'une tension des relations diplomatiques et surtout idéologique. Une sorte de mini guerre froide ou les partis sont condamné a s'entendre car très interdépendant. Ils s'opposent a tout point de vue, mais on un même désir de contrôler et mener une paix mondial... dans le but de développer l'économie (la leur en 1er). Les USA exporte pour ça les notions de démocratie et liberté quitte a utiliser la force, la Chine préfère investir dans les pays en jouant le jeu des gouvernements quitte a les acheter si possible.
1  1 
Avatar de kain_tn
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/06/2015 à 21:21
Citation Envoyé par cuicui78 Voir le message
J'aimerais qu'on me cite un seul pays "démocratique..." et libre.
Pour ce que j'en sais, ce que l'on a de plus proche d'une démocratie dans le monde c'est Islande, depuis la révolution des casseroles en 2011... Mais je pense que ça a pu se faire car ils sont excentrés, ont une certaine mentalité et surtout n'ont pas de ressources naturelles convoitées par des multinationales
0  0 
Avatar de cup_of_coffee
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 06/06/2015 à 13:41
En surveillant les logs je constate une recrudescence d'attaque surtout sur les sites CMS, d'ailleurs cela augmente leurs nombres de visiteurs. Pour certains les pirates sont majoritaires.
Quant à la démocratie, la France est un pays démocratique et de liberté et il faut personnellement s'investir pour la préserver. Pas qu'en votant mais aussi en agissant sur ces choix de consommation, sur ces choix de communication, sur ces choix professionnelles... Le champ est vaste et les menaces nombreuses, à chacun de trouver sa place.
1  1