Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

AdBlock Plus à nouveau victorieux dans sa bataille contre les annonceurs
Face à la justice allemande

Le , par Stéphane le calme

41PARTAGES

6  0 
Adblock Plus, qui se revendique être l’outil de blocage de publicité le plus populaire, a remporté un procès intenté par des annonceurs qui ont demandé à l’entreprise Eyeo derrière cet outil de faire en sorte que les utilisateurs ne soient plus en mesure de bloquer légalement les publicités sur leurs sites.

Le procès des diffuseurs allemands RTL Interactive et ProSiebenSat1 fait valoir que les utilisateurs ne devraient pas être en mesure de bloquer les publicités sur leurs sites Web et qu’Adblock Plus ne devrait pas être en mesure d'offrir sa Politique d’Annonces Acceptables qui exige des grands éditeurs de se plier à une série de normes et parfois même de payer de lourds frais afin de figurer sur la liste blanche de son service de blocage. Et même dans ce cas, les utilisateurs peuvent toujours choisir de bloquer toutes ces annonces.

Malgré cet argument, un tribunal de Munich a statué mercredi en faveur du propriétaire d’Adblock Plus qu’est EYEO, selon un communiqué de presse envoyé par la société. Un porte-parole du tribunal a confirmé la décision au quotidien The Guardian et dans un communiqué a ajouté que parce que les utilisateurs choisissent de télécharger Adblock et qu'il ne jouit pas d’une position suffisamment dominante sur le marché pour étouffer la majorité des revenus publicitaires des éditeurs, raison pour laquelle le blocage des publicités logiciels n’a pas été considéré comme anti-concurrentiel.

Voici donc un autre revers pour les éditeurs et les vendeurs de publicité en ligne. En Allemagne, un verdict avait déjà reconnu le blocage de publicités comme étant légal et ce à un moment où le blocage de publicités observait une hausse - le nombre de personnes avec des bloqueurs de publicité installés dans le monde a connu une augmentation annuelle de 70% en 2014, selon PageFair et Adobe. Adblock Plus quant à lui revendique 50 millions d'utilisateurs actifs.

Eyeo, qui est basé à Cologne, a expliqué dans un communiqué envoyé par courrier électronique : « nous sommes ravis de la décision prise aujourd'hui par le tribunal de Munich, qui représente une autre victoire pour chaque utilisateur d'Internet. Elle confirme le droit de chaque individu à bloquer les publicités ennuyeuses, à protéger leur vie privée et, par extension, à déterminer sa propre expérience de l'Internet. Cette fois, elle confirme également la légitimité de notre initiative Annonces Acceptables comme un compromis dans le monde souvent controversé et rarement progressif de la publicité en ligne ».

Pendant ce temps, c’est une mélodie différente qui est jouée chez ProSiebenSat1 : « aujourd'hui est aussi un triste jour pour les utilisateurs d'Internet, parce qu’AdBlock Plus compromet les options de financement pour tous les sites Internet gratuits Nous pensons toujours que le verdict est irrecevable en vertu des droits d'auteur et des lois antitrust, et il s’agit d’une attaque anti-concurrentielle sur la diversité des médias et la liberté de la presse. Par conséquent, nous allons passer en revue les options d'appel et une action en justice contre EYEO ». Même son de cloche chez RTL qui explique que : « nous jaugeons un cours d'action possible contre la décision et évaluons les perspectives d'un appel ».

Une décision qui intervient un mois après qu’Adblock Plus ait été victorieux dans un tribunal de Hambourg contre les éditeurs allemands Zeit Online et Handelsblatt qui avaient contesté le droit d’Eyeo d’accepter les annonces en ligne.

Il s’agit de la quatrième fois que les éditeurs ont engagé des poursuites judiciaires contre Eyeo, mais, dans chaque cas, les tribunaux ont pris le parti de la société de blocage de publicités. « Alors, nous sommes heureux de dire qu’Adblock Plus continuera de fournir aux utilisateurs un outil qui les aidera à contrôler leur expérience de l'Internet. En parrallèle, nous nous efforcerons de travailler avec les éditeurs, les annonceurs et les créateurs de contenu pour encourager des annonces non intrusives, découvrir de nouvelles façons de faire et de meilleures annonces pour un écosystème internet plus durable », a avancé un porte-parole d’Eyeo. Une autre poursuite, engagée par l'éditeur allemand Axel Springer, est toujours en cours devant un tribunal de Cologne.

L'argument massue contre le blocage des publicités est que cela fait perdre de l’argent à l’annonceur et constitue une menace existentielle pour les éditeurs qui comptent sur les recettes publicitaires pour présenter leurs contenus aux utilisateurs gratuitement. Les éditeurs ont également critiqué la façon dont le blocage des publicités des sociétés comme Eyeo facturent de grands éditeurs et des sociétés comme Google et Amazon pour qu’ils figurent dans la liste blanche.

Pour Ben Williams, le responsable de la communication et des opérations d’Adblock Plus, « le blocage des publicités est un symptôme de mauvaises publicités. Les annonces de journaux, les annonces dans les magazines et à la télévision constituent un niveau d’acceptation jusqu’à un certain degré. Mais ceux-ci ont été transférés un à un sur l'espace numérique, et ça ne fonctionne pas si bien ». Un peu plus tôt ce mois, Adblock Plus a lancé son premier navigateur mobile sur Android qui bloque les publicités.

Source : The Guardian

Et vous ?

Utilisez-vous AdBlock Plus ? Que pensez-vous de la décision de la justice allemande ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2015 à 9:12
Cela démontre simplement qu'il est urgent de parvenir à un modèle alternatif à la publicité.
La pub est l'une des plus grande nuisance de notre société. On ne peux pas d'un côté prôner l'importance de l'école et donc l'éducation des masses tout en défendant un système se nourrissant de la désinformation.
Sans compter encore qu'aujourd'hui, oui, une grande partie des pubs nuisent toujours à l'expérience de l'utilisateur en mettant tout en oeuvre afin de détourner son regard du texte vers les annonces.
Sans adblock, je ne consulterais tout simplement plus une grande partie des sites dont j'apprécie le contenu.
10  0 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/05/2015 à 12:59
Citation Envoyé par sitexw Voir le message
Mais je suis globalement contre, car des petits sites qui demandent pas grand-chose avec 1 ou 2 petit bandeau de pub qui les fonts vivre, eh bien eux, ils peuvent plus vivre.
Pour les sites dit communautaires, je veux bien. Et en général, c'est ceux qui n'abusent pas

Quand il s'agit de sites commerciaux (qui vendent des produits) et qui en plus affichent de la pub, désolé mais ça me débecte...
De même pour les sites "trucbuzz" "buzzmachin" .. Je fuis ces sites comme la peste, mais quand on a des contacts qui partagent des liens dont le thumbnail contient lui-même de la pub...
8  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/10/2015 à 23:08
C'est extrêmement simple, si le produit ne respecte plus la ligne de conduite qui a fait son succès, c'est sa mort assurée et un autre prendra le relais.

Ceux qui ont installé ADBlock, ils ne l'ont pas fait parce que c'est un produit génial, il l'ont fait pour ne pas avoir de pub. Si Adblock laisse désormais passer de la pub, ils iront tout simplement et très rapidement voir ailleurs.
Ceux qui ont installé ADBlock ne font pas parti de ce que l'on pourrait appeler des fidèles aveugles, on peut donc leur faire confiance pour qu'à la moindre entourloupe ils changent de crèmerie.

Et j'en fais partie.
8  0 
Avatar de emixam16
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/08/2017 à 16:50
Tout d'abord, ils veulent que le blocage des annonces soit complètement interdit.
Heureusement que le concept de bloqueur de pub est légal. Je ne vois pas en quoi le fait qu'un client final puisse modifier une page web pour bloquer les éléments qui ne lui plaisent pas pourrait être répréhensible. Dès lors, puisque les bloqueurs de pubs ne sont que des logiciels automatisant ce processus, il aurait été aberrant de les interdire !

Comme dit plus haut, interdire les bloqueurs de pub reviendrait à interdire aux gens de changer de chaîne quand vient l’heure de la pub.

Si cela n'est pas possible, ils veulent que les blocages publicitaires avec des listes blanches soient interdits.
Là, le débat est déjà plus ouvert. Bien que je n’aime pas les publicités de manière générale, je trouve que la politique d’Adblock Plus vis-à-vis des listes blanches peut s’apparenter à du parasitage. C’est un peu « Si vous ne nous donnez pas x% de vos revenus, je vous empêche de fonctionner ». Je trouve ce fonctionnement assez mafieux. Donc légal ou pas, c’est une question (un peu) ouverte, mais éthique, surement pas !

J’espère que les gens vont continuer à utiliser de plus en plus UBlock Origin, qui a des performances globalement meilleurs qu’ABP, et qui n’utilise pas de liste blanche, donc qui fonctionne de manière beaucoup plus saine. En plus c’est open source donc pas de piège !
8  0 
Avatar de xurei
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/06/2016 à 16:08
Puis les autres gros éditeurs vont faire pareil, et la liste blanche d'AdBlocks ne sera plus financièrement tenable.

AdBlocks finira donc par enlever complètement sa liste blanche, ou sera remplacé par un autre bloqueur de pub qui n'en aura pas.

Conclusion : Axel Springer a gagné sur le court terme, et tous les éditeurs vont y perdre sur le long terme.

Bien joué la justice.
7  0 
Avatar de talon
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/08/2017 à 19:21
Le marché de la publicité sans régulation, sans règle d'usage pour les annonceurs, c'est comme les radios en Afrique. Pour se faire entendre, par dessus les radios concurrentes, tous augmentent la puissance et la portée des émetteurs, et l'espace hertzien fini saturé et plus personne n'entend plus rien. C'est la même chose pour la publicité. Plus il y en a, plus il faut en faire pour se faire connaître et c'est le consommateur qui est saturé. Les messages sont de plus en plus difficiles à faire passer. En témoigne la dernière demande de TF1 auprès du CSA pour obtenir l’autorisation de diffuser de la publicité pendant les journaux télévisés. C'est une course vaine et sans fin.

Le succès des bloqueurs de publicité est un indicateur assez fiable sur le niveau d'exaspération des internautes. Les professionnels feraient bien d'entendre la leçon. Lorsque j'achète un journal, personne ne vient me reprocher de tourner ou d'ignorer les pages de pub pour tenter ensuite de me reprendre le journal parce que la publicité est une partie des revenus de la rédaction. Quand on diffuse de la publicité, on doit accepter aussi le risque que celle-ci soit ignorée. Ce qui chagrine les annonceurs sur internet, c'est que cette ignorance est explicite. C'est aussi un enseignement sur la publicité diffusée via d'autres supports.

Si adbloc était illégal, alors le petit auto-collant "NOPUB" sur ma boite au lettres l'est aussi.
7  0 
Avatar de Cafeinoman
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/05/2015 à 7:19
Perso, Adblock plus est systématiquement le premier module que j'ajoute à un navigateur, et sans liste blanche. Pour les sites qui se financent par la pub, je ne vois pas en quoi il est difficile de rajouter un script qui détecte le bloqueur et demande gentiment de le couper... Perso je le fait régulièrement sur des sites que j'apprécie.
6  0 
Avatar de maelstrom
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 10:48
Je me pose une question, n'y a-t-il pas une confusion entre Adblock plus et Adblock (tout court) ? Je ne suis pas un expert du sujet, mais je pense que cela pourrait mériter un petit éclaircissement entre les deux.
6  0 
Avatar de SaiRictus
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/06/2016 à 15:24
Le bras de fer entre les éditeurs et les bloqueurs de publicité va s'intensifier.
Je ne suis pas certain que ce soit les utilisateurs/consommateurs qui en sortent vainqueurs
6  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/11/2016 à 13:16
Pour info, une constatation que j'ai faite sur un autre fil : Curieux et bizarre autant qu'étrange ?

Ce n'est pas ABP, mais l'utilitaire intégré à Opera comporte un Test qui permet de juger de la différence entre : "AVEC" et "SANS" publicité. Pour le site de developpez, c'est insignifiant, ce qui apporte la preuve que l'on peut faire de la publicité sans prendre des ressources calamiteuses. Après, a chaque site de faire comme il le souhaite :
  1. Des PUB non agressives et peu gourmandes en bande passante
  2. Ne rien faire et, en fin de compte, perdre la totalité des bénéfices de la publicité avec des bloqueurs.

Si j'étais responsable d'un site, mon choix serait vite fait.
6  0