Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

3,2 milliards de personnes seront connectées à internet d'ici la fin de l'année,
Selon des estimations de l'UIT

Le , par Stéphane le calme

22PARTAGES

5  0 
L’UIT (Union Internationale des Télécommunications), une institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC), a publié des statistiques qui confirment l’adoption grandissante des TIC au courant des 15 dernières années, ouvrant alors la voie à de vastes perspectives pour le développement socio-économique.

L’UIT avance qu’aujourd’hui plus de 7 milliards d’abonnements mobiles dans le monde ont été recensé, contre seulement 738 millions en l’an 2000. Le nombre d’internautes quant à lui s’établit à 3,2 milliards dont 2 milliards qui vivent dans des pays en développement.


« Ces nouveaux chiffres non seulement témoignent des progrès technologiques rapides enregistrés à ce jour mais aussi nous aident à identifier les laissés-pour-compte de l'économie numérique en constante évolution ainsi que les domaines où l'investissement dans le secteur des TIC est le plus nécessaire », a déclaré le Secrétaire général de l'UIT Houlin Zhao, à la conférence de presse du Forum 2015 du SMSI à Genève, à l'occasion de laquelle est présenté le rapport aujourd'hui.

« Les TIC vont jouer un rôle encore plus important après 2015 et contribueront à réaliser les futurs objectifs de développement durable alors que le monde évolue de plus en plus vite vers une société numérique », a déclaré M. Brahima Sanou, Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l'UIT. Et d'ajouter: « notre mission est de connecter tous les habitants de la planète et de créer une société de l'information véritablement inclusive pour laquelle nous avons besoin de données et de statistiques comparables et de grande qualité qui nous permettront de mesurer les progrès réalisés ».

Concernant le taux de pénétration de l’internet, l’organisme note qu’en 15 ans il a été multiplié par un facteur de sept, passant de 6,5 à 43% de la population mondiale. La proportion de ménages ayant accès à l'Internet au domicile a progressé, passant de 18% en 2005 à 46% en 2015. Le large bande mobile est le segment de marché le plus dynamique avec un taux de pénétration de 47% à l'échelle mondiale en 2015, chiffre qui a été multiplié par 12 depuis 2007. L’IUT estime qu’en 2015, 69% de la population mondiale sera desservie par un réseau large bande mobile 3G contre 45% en 2011.

L’UIt constate également un essor rapide du large bande mobile 3G dans les zones rurales et, selon les estimations de l'UIT, 29% des 3,4 milliards de personnes dans le monde qui vivent dans des zones rurales seront desservies par un réseau mobile large bande 3G d'ici à la fin de 2015. Sur les 4 milliards de personnes qui vivent dans des zones urbaines, 89% auront accès à un réseau large bande mobile 3G.

Pour ce qui en est du large bande fixe, la progression est plus lente puisque l’augmentation au cours des trois dernières années n’est que de 3% et ce malgré des prix de services larges bandes fixes qui ont considérablement baissés entre 2008 et 2011 dans de nombreux pays en développement. Les chiffres font apparaître que le large bande est désormais financièrement abordable dans 111 pays, le coût d'un plan de couverture large bande de base (fixe ou mobile) correspondant à moins de 5% du revenu national brut (RNB) par habitant, ce qui est conforme à l'objectif fixé par la Commission « Le large bande au service du développement numérique ». Le coût moyen d'un plan de couverture large bande fixe, mesuré en dollars PPP (parité de pouvoir d'achat) est 1,7 fois plus élevé que le coût moyen d'un plan de couverture large bande mobile comparable.

Source : rapport de l'UIT (au format PDF)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !