Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Skype poursuivi en justice
Après avoir refusé de fournir les données de conversations entre 2 suspects dans une enquête criminelle

Le , par Michael Guilloux

39PARTAGES

9  0 
Les questions de la sécurité des données et la confidentialité deviennent de plus en plus importantes et les litiges tout autour ne cessent de se multiplier. Les géants de l’IT en sont conscients et bon nombre d’entre eux réalisent que garantir la confidentialité des données est crucial pour leurs clients.

Déjà un an que Microsoft s’est engagé dans un bras de fer avec la justice US qui veut obtenir les données d’un client de la firme, lesquelles données sont hébergées dans un centre de données à Dublin, en Irlande. Si la question est loin d’être résolue, Skype Technologies S.A, une société appartenant à la firme de Redmond est également impliquée dans un autre litige judiciaire avec la justice belge.


Skype est appelé à comparaître devant le tribunal de la ville belge de Malines. Au centre du procès, encore l’accès à des données personnelles. Skype aurait en effet refusé de fournir aux autorités belges, les données de communications – messages et appels – entre deux individus suspectés dans une enquête criminelle.

Selon le parquet de la ville belge, le refus de Skype pourrait être considéré comme une violation de la loi sur les télécommunications en vigueur dans le pays. En effet, si la société de Microsoft est considérée comme une entreprise télécom, elle devrait alors se plier à l’exigence de donner aux autorités belges, l’accès à ses données.

L’une des questions serait donc de savoir si une société qui offre des services de VoIP tels que Skype devrait être traitée au même titre qu’un opérateur de télécommunications comme AT & T ou Verizon, ou simplement être considérée comme une société de logiciels qui permet également le transfert de communications via internet. Dans le premier cas, la société devrait probablement se soumettre aux mêmes lois que les opérateurs de télécommunications en Belgique.

Contacté par The Register, Microsoft semblait justifier le refus de Skype par bien d’autres arguments dont le respect de la vie privée et les frontières internationales.

« L’application de la loi joue un rôle important pour maintenir les communautés en sécurité, mais le processus juridique devrait également protéger la vie privée, respecter les frontières internationales et reconnaître les différences technologiques. Ce cas devant le tribunal de Malines, en Belgique, répond à certaines de ces questions importantes. Skype a été fondé en 2003 et est basée à Luxembourg. » A rapporté le média.

Source: Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous du refus de Skype?

Peut-on considérer la société comme un opérateur de télécommunications ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de little boy62
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/05/2015 à 10:35
Salut.

Si c'était pour aider à coincer un criminel (au minimum), Skype aurait pu donner les informations désirées, voire le strict minimum pour le besoin de l'enquête.




Maintenant, skype ne doit pas être considéré comme opérateur de télécommunication.
Pourquoi ?

1. On n'utilise pas forcément "l'appel skype". Personnellement, je l'utilise pour écrire à ma famille et à mes potes (que j'ai connu physiquement ou via internet - les potes, pas la famille lol).
2. L'appel est gratuit uniquement si les intervenants ont skype également.

Oui, on peut appeler des numéros (lignes fixes et mobiles), mais ceci est payant.

Donc pour moi :
Le skype gratuit de base n'est pas et ne doit pas devenir un opérateur de télécommunication puisque chaque intervenant, sur leur appareil respectif, doit avoir skype d'installé.

Quand au skype payant, l'utilisateur paye déjà !
Qu'importe le Pays, le faire passer comme opérateur télécom, engendra des frais, et signera selon moi la fin de la gratuité de skype.
Et une augmentation des tarif.

C'est comme l'utilisateur pour une vache à lait.

D'ailleurs, si skype devient payant (même la version gratuite), l'utilisateur qui ne voudra pas payer pour un service que d'autre offre gratuitement (pidgin, trillian, etc.), il va aller ailleurs.

Pour info, il existe une ancienne version de trillian dont skype (le skypekit) fonctionne encore.
Faut pas croire : l'utilisateur trouvera un moyen gratuit pour parler à ses potes.

@++
3  0 
Avatar de little boy62
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/06/2015 à 15:09
Salut capitaine.

Un logiciel open source, intéressant.
Mais y'en a t-il qui prend en compte le protocole skype ?

J'ai testé moi aussi, à l'époque, jitsi.
Et un autre font j'ai oublié le nom.

En gros, pouvoir discuter avec les skypiens ? Car certaines personnes auront du mal à décrocher de skype.

@++
0  0 
Avatar de Captain_Walker
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 02/06/2015 à 17:19
Salut little boy,

Aucun de ceux que j'ai testé n’intègre le protocole de Skype ...
(Ah si : tu m'as rappellé Trillian, mais qui n'est pas open-source )

Y'avait bien un Russe qui avait reverse-enginéré le code Skype, dans le but d'analyser ce protocole ... mais plus de news depuis 2 ans

ça resterait possible avec le driver PCap (mais nécessiterait une longue analyse des trames)

Reste que depuis le rachat par MicroZob, Skype n'est plus crypté comme à l'origine, alors je n'envoie plus de code d'accès aux sites/serveurs à mes clients par ce biais

Je serais curieux de connaitre le nombre d'inscrits sur Tox ...
0  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/06/2015 à 13:52
Déformer le nom de la société qui édite Windows n'est pas une chose qui apportera beaucoup de crédibilité à tes différents messages. Dommage, parce que je trouve intéressant l'information que tu donnes comme quoi le protocole de Skype était autrefois chiffré mais plus aujourd'hui. J'étais au courant d'un passage (prochain ou effectif) en mode serveur centralisé au lieu du peer2peer originel de Skype. Les mauvaises langues diront que tout a été fait pour faciliter le travail de la NSA.

Pour en revenir au sujet, Skype était à l'origine un logiciel destiné aux communications vocales PC <-> PC, avec options payantes pour passer des appels vers des numéros de téléphone. L'aspect chat n'était qu'un aspect secondaire. Mais avec le rachat par Microsoft qui a fermé par la même occasion Live Messenger, du coup Skype est devenu à la fois messagerie instantanée à part entière en plus de ses autres fonctions. Si Skype se retrouve transformé en opérateur télécom, peut-être que la partie messagerie instantannée en pâtira, mais c'était le choix de Microsoft de tuer la poule aux œufs d'or qu'était MSN.

S'ils sont considérés comme opérateur télécom, ils devraient avoir à fournir la possibilité d'installer des écoutes, la possibilité de devoir appeler gratuitement les urgences et les router vers les urgences les plus proches, mais le plus adacadabrant serait l'obligation de fournir le service de la portabilité du numéro, ce qui me paraît plutôt difficile dans le fonctionnement actuel de Skype.
0  0 
Avatar de zouriteman
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 03/06/2015 à 23:07
pour moi, SKYPE est uniquement un logiciel génial et GRATUIT de video conférence, à 2 seulement, avec des amis ou de la famille.

Que la justice exige la fourniture de données échangées, cela signifierait que Skype mémorise tous les millions d'échanges video et voix , et ceci pendant de nombreuses semaines. J'imagine les milliards de téra-bytes pour cela !
Ce serait une atteinte intolérable à la vie privée, et aussi un mensonge quant à leur charte de confidentialité.

cela démontre encore une fois la distance qui se creuse entre des politiciens, des lois archaiques, une justice vieillotte, avec l'évolution des technologies mondialisée et vola,nt à la vitesse de la lumiere au dessus des frontieres.
0  0 
Avatar de Tr0n33
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2015 à 11:34
On entend beaucoup parlé des problèmes de Skype avec l'ARCEP et les circulaires européens.

Une question me tarabuste quand même. J'aurais des demandes de précisions pour me faire un avis :
- La justice belge a-t-elle demandée à l'opérateur réseau ces informations ?
- Les communications du logiciel Skype sont-elles enregistrées ?
- Les communications du logiciel Skype sont-elles exploitables par l'opérateur réseau ?

La dernière question est fondamentale et justifierait le titre "d'opérateur" pour Skype. A partir du moment où l'on assure un service de télécommunication privé qui n'est pas une surcouche exploitable par un opérateur, ne devient on pas soi même opérateur ? Je ne sais pas trop. Je n'ai pas d'avis figé sur la question mais "éthiquement" parlant ça ne me semble pas déraisonnable. Je suis quand même très étonné, je croyais qu'il fallait un cadre juridique pour enregistrer des conversations et que Skype est soumis aux mêmes règles de confidentialité que tout opérateur : aucun enregistrement de données sauf demande explicite de la justice.

C'est très étonnant cette affaire.
0  0 
Avatar de rtg57
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/06/2015 à 6:38
Bonjour,

la justice va avoir du boulot:
J'utilise un logiciel d'assistance à distance pour dépanner mes clients... il se trouve que je parle avec eux à travers ce logiciel... Et puis aussi Google Talk, et j'en passe...
Va falloir mettre tous les éditeurs de logiciels au tribunal !
Je suis conscient qu'il faut que la police puisse résoudre des problèmes criminels avec tous les moyens du bord, mais à force de taper sur les éditeurs de logiciel, ces derniers vont finir par abandonner ce secteur... et c'est l'utilisateur lambda qui va encore en pâtir !
0  0 
Avatar de stalacta
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/06/2015 à 12:18
Déjà, s'il est, je pense, techniquement possible pour Skype de fournir les messages écrits par les utilisateurs, c'est loin d'être le cas pour les audio/vidéos-conférences :
source : wikipédia
"Skype opère sur un modèle pair à pair, au lieu d'un modèle client-serveur traditionnel"
Le hacker russe ayant réussi à décrypter le protocole de Skype, Efim Bushmanov
"Vous avez une opportunité unique de jeter un oeil au protocole interne de Skype et son chiffrement. Vous verrez qu'il utilise un chiffrement AES et RSA fort, avec une infrastructure de clés publiques"
Je pense donc que les créateurs de logiciels, de téléphonie au autre, doivent non seulement protéger leurs clients face à la justice, mais en plus rendre tout "espionnage" techniquement impossible, même pour eux.
0  0 
Avatar de Captain_Walker
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 08/06/2015 à 18:47
Désolé, stalacta, mais j'ai bien peur que depuis ce rachat, Skype ne fonctionne plus en peer2peer, ni en crypté ...

0  0 
Avatar de Tr0n33
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/06/2015 à 11:08
Désolé, stalacta, mais j'ai bien peur que depuis ce rachat, Skype ne fonctionne plus en peer2peer, ni en crypté ..
Tiens c'est une explication intéressante pour comprendre le fait que ma connexion n'a plus une latence monstrueuse avec l'utilisation de Skype.

Par contre je ne comprends toujours pas la justice. Y a-t-il eu une évolution sur cette affaire ? L'opérateur a-t-il fourni les données ?

Initialement c'est compréhensible comme attaque sur l'éditeur logiciel, la justice lui demande des informations et il leur répond d'aller se faire voir avec une charte de confidentialité : ça s'appelle de la rétention de preuves (voir même jusqu'à de la complicité dans une affaire criminelle) et c'est généralement puni par les juridictions occidentales. Donc l'attaque en règle n'est pas dénué de "sens" même si cela profite à l'Afnor qui veut absolument voir tomber Skype dans sa normalisation pour les opérateurs.

Bref, je ne comprends toujours pas pourquoi l'opérateur n'a pas été "invoqué" ? Est-ce le cas ? Y-a-t-il d'autres sources sur cette affaire ? Je la trouve particulièrement intéressante.

Merci d'avance.
0  0