IDC publie ses statistiques relatives à un marché de la tablette qui s'essouffle
Même si LG Electronics s'illustre particulièrement

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

0  0 
Les ventes de tablettes ont enregistré un déclin annuel pour le second trimestre consécutif d’après les statistiques du cabinet d’analyse IDC qui a affiché les chiffres du marché durant le premier trimestre de cette année. Les ventes mondiales des dispositifs 2 en 1 ont chuté pour atteindre les 47,1 millions d’unités écoulées au premier trimestre, soit une chute de vente de 5,9% en comparant à la même période l’année passée.

« La baisse de régime du marché que nous avons observé au dernier trimestre continue à avoir un impact sur le segment de la tablette, mais nous commençons à voir certaines zones de croissance qui se matérialisent », a avancé Jean Philippe Bouchard, le directeur de la recherche dans la section tablettes du cabinet. « Les tablettes compatibles avec des données cellulaires voient leur volume devenir de plus en plus importantes, apportant donc ainsi une source de revenue supplémentaires aux équipementiers et aux opérateurs mobiles. En plus d’être plus solliciter que les tablettes n’exploitant que la technologie Wi-Fi, les tablettes compatibles avec les données cellulaires permettent également de positionner le segment comme une véritable solution mobile plutôt que comme un dispositif à usage à la maison » a-t-il expliqué.

Apple conserve son maillot jaune dans le secteur malgré cinq trimestres consécutifs où il a observé une croissance annuelle négative. Apple a réussi à vendre 12,6 millions de tablettes au premier trimestre, s’emparant alors de 26,8% du marché en termes de volume même si l’américain a vendu 16,4 millions d’unités l’année passée à la même période et représentait donc 32,7% du volume des ventes au premier trimestre 2014.

Le Sud-coréen Samsung conserve sa seconde place avec 9 millions d’unités écoulées, soit 19,1% du volume du marché. L’année dernière, à la même période, il avait présenté un volume de vente à deux chiffres : 10,8 millions d’unités pour une part de marché de 21,6% au premier trimestre 2014.

Le Chinois Lenovo, le Taïwanais ASUS et le Sud-Coréen LG Electronics s’offrent respectivement la 3e 4e et 5e avec 2,5 millions, 1,8 millions et 1,4 millions d’unités. Lenovo s’accapare de 5,3% de PDM et fait un peu mieux que ses 2 millions de vente l’année dernière et ses 4,1% de PDM. ASUS représente 3,8% du marché, il fait un peu moins bien que l’année dernière où il affichait 2,6 millions d’unités vendues pour une part de marché de 5,2%. C’est le compatriote de Samsung qui va particulièrement s’illustrer dans ces statistiques puisqu’il réussit à multiplier ses ventes par 14 ; il est passé de 0,1 millions d’unités vendues l’année dernière à 1,4 millions. S’il ne représentait que 0,2% du marché à ce moment-là, il acquiert un peu plus de visibilité et occupe 3,1% du volume mondial des ventes.


« Même si le marché de la tablette présente un déclin, les dispositifs 2 en 1 sont sous la lumière des projecteurs » a estimé Jitesh Ubrani, analyste recherche senior au sein du cabinet. « Tandis que les dispositifs 2 en 1 ou les détachables ne représentent encore qu'une petite partie de l'ensemble du marché, la croissance dans ce segment a été superbe tandis que vendeurs comme Asus, Acer, et E-FUN ont été en mesure de proposer des produits à une valeur fantastique; et les vendeurs comme Microsoft ont été en mesure de stimuler la croissance au haut de gamme avec des appareils comme le Surface Pro 3 ».

Comme résultante de la contraction du marché, IDC estime que les équipementiers de tablette devraient continuer à se concentrer sur des segments avec un fort potentiel de croissance tels que les tablettes compatibles avec les données cellulaire ou les dispositifs 2 en 1.

Source : IDC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web