Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des chercheurs travaillent sur des systèmes autodidactes pour remplacer les humains
Dans l'industrie de la construction

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

6  0 
Le système robotique issu des travaux des chercheurs de l’université du Maryland et du NICTA, un centre de recherche d’informations et de technologie informatique en Australie, est capable d’apprendre des processus en regardant des vidéos sur YouTube. Dans un billet blog, les chercheurs expliquent que « notre but ultime est de concevoir un robot autodidacte en mesure d’enrichir ses connaissances sur la manipulation de fines graines en regardant des vidéos de démonstration ». Le robot se sert de la reconnaissance d’objets et de types en parallèle à un framework d’apprentissage qui lui permet de compiler une banque croissante de compétences et de fonctions. Il peut reconnaître ce qu’une personne tient dans une vidéo, apprend comment elle le tient, et convertit ses actions en étapes reproductibles ».


Il n’est pas difficile de voir comment de tels systèmes pourraient être utilisés pour améliorer la fabrication automatisée ou apporter de nouveaux systèmes d'automatisation pour les zones de production qui n’en bénéficient pas encore largement. Un investissement dans un système robotique unique capable d'apprendre une variété de tâches sans programmation spécialisée serait attrayant pour les petits fabricants qui font des cycles de production courts, par exemple. Un robot qui peut apprendre en regardant les autres pourrait également affiner ses propres actions par les essais et les erreurs, puis apprendre essentiellement de ses erreurs. Voilà ce que des chercheurs de l'Université de Technologie de Lappeenranta (UTL) en Finlande avaient à l'esprit quand ils ont développé un système d’auto-ajustement de soudage. Le système utilise des capteurs commandés par un programme de réseau neuronal pour détecter des erreurs dans le processus de soudage et de calculer d'autres erreurs qui sont susceptibles de survenir. Il corrige ses propres erreurs tout en apprenant à éviter de futurs dérapages. En effet, le système devient meilleur et plus efficace de lui-même, sans avoir besoin de l'intervention et de l'optimisation d'un technicien.


soudeur autodidacte de l'UTL

Le système développé par UTL a été spécifiquement conçu pour le soudage d’acier à haute résistance, un matériau utilisé dans des conditions extrêmes qui peut s’avérer difficile à manipuler. « Dans l’Arctique, les soudures doivent être de meilleure qualité que dans les régions chaudes », a expliqué le gestionnaire produit Markku Pirinen. « Dans le Nord, des erreurs auraient des conséquences catastrophiques. Par exemple les soudures doivent être capables de résister à des températures allant jusqu’à -60 ° C et ne doivent pas présenter de failles ». Pirinen a indiqué que le système intelligent de soudage fera réaliser d’importantes économies en éliminant le besoin de contrôles et les réparations post-soudage.

Le potentiel pour des systèmes de fabrication entièrement automatisés et autodidactes ont conduit à la mise en place d’un consortium d'entreprises et d'institutions dirigées par l'Université de Nottingham à lancer le projet Fast Ramp-Up and Adaptive Manufacturing Environment (FRAME – Montée rapide et adaptative des environnements de construction - ) il y a déjà quelques années. « L'objectif du projet FRAME est un changement de paradigme du système humain conventionnel de montée en puissance et des processus des systèmes d’intégration en des systèmes de productions automatisés et autodidactes » a indiqué le rapport présentant FRAME. Une montée en puissance est nécessaire chaque fois qu’un dispositif de fabrication est déplacé, déployé ou construit et implique généralement un processus intensif de peaufinage et d’optimisation. Il arrive que les techniciens fassent des essais pour obtenir un rendement maximal des dispositifs et cela peut finir par coûter un temps d’arrêt significatif dans la fabrication étant donné qu’il peut y avoir des erreurs.

FRAME s’intéresse aux dispositifs médicaux, des industries de l’automobile ou de l’aérospatiale qui représentent des défis et des contraintes uniques dans l’industrie de la fabrication. Le projet espère développer un système pour réduire le temps d’accès au marché de 30% pour les machines nouvellement configurées. Les chercheurs ont tenté de le faire en créant des systèmes qui ont d’abord appris des humains. En corrélant les actions des opérateurs à l’évolution de la productivité, le système FRAME pourrait commencer à résoudre des problèmes sans qu’une intervention humaine ne soit nécessaire. A l’image de la machine de soudage de l’UTL, le système serait capable de détecter les erreurs et prendre les mesures nécessaires de lui-même pour les corriger.

Durant la période d’essai, le projet FRAME a montré un taux d’échec 30% plus faible, un accroissement des sorties idéales de 64% et une amélioration dans le cycle de production de 12%. Les chercheurs veulent donc désormais adapter FRAME aux industries.

Source : LUT, UMIACS, FRAME

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 18:46
Vu que le principal problème du monde est le chômage (il suffit de voir la France avec ses 3,5 mio de sans-emplois), on comprend bien qu'il est urgent de remplacer les travailleurs par des robots
5  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/04/2015 à 16:02
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Les seuls métiers qui resterons, serons les chercheurs les politiciens et dans le domaine de la justice (juges/avocats...) et encore pas sur et informaticien pour coder les firmware des robots.
T'es sûr ? Entre les techniques de corrections automatiques de bugs voire de programmation automatique (cf. Genetic Programming), et les techniques d'inférence logique dédiées aux lois (cf. Nomos), tu crois vraiment qu'il y a des jobs qui ne verront jamais l'automatisme arriver ? Dès lors qu'un groupe de personne qui comprend bien comment quelque chose fonctionne se réunit avec des gens qui adorent automatiser les choses, soit sûr qu'ils te pondront ce qu'il faut pour remplacer les meilleurs dans le domaine. Ça peut être long, mais je ne me rappelle pas d'un seul cas nous montrant que c'est impossible.

Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Vu que le principal problème du monde est le chômage (il suffit de voir la France avec ses 3,5 mio de sans-emplois), on comprend bien qu'il est urgent de remplacer les travailleurs par des robots
Tout comme sazearte, je suis convaincu que le chomage est avant tout un problème dû au manque d'alignement entre les progrès qu'on fait et notre modèle économique. Mais je vais même plus loin en disant que les modèles économiques permettant de régler ce genre de problèmes existent depuis belle lurette et il y a des gens qui se bougent pour les mettre en place, parce qu'on n'est pas les seuls à voir que le système actuel est obsolète. Aussi, sans dire que c'est exactement ce qu'il nous faut, je suggère aux intéressés de se documenter sur le revenu de base, des fois que ça leur donnerai des idées :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base
http://revenudebase.info/comprendre-...evenu-de-base/

Citation Envoyé par NotNow Voir le message
Le progrès doit être au service de l'Homme, non l'inverse.
En d'autre mots, le progrès en est vraiment un à partir du moment qu'il améliore notre situation.

C'est vrai que les robots vont supprimer des emplois fastidieux.. Mais les métiers qui seront crées vont eux demander trop de compétences. Le problème, c'est qu'on a de moins en moins de métiers manuels qui nécessites peut ou pas d'études.

Un exemple dans une usine où j'ai bossé : ils ont employé un bac+3 pendant un an mettre en une œuvre machine sur une ligne de prod' dans le but de supprimer un poste avec bac -2...
C'est pourquoi il ne faut pas voir uniquement le progrès technologique, mais aussi social, notamment revoir le besoin de travailler.
3  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 20:09
Vu que le principal problème du monde est le chômage (il suffit de voir la France avec ses 3,5 mio de sans-emplois), on comprend bien qu'il est urgent de remplacer les travailleurs par des robots
Je suis bien daccord avec toi, MAIS, doit on refuser le progrès ?

Je pense plutôt qu'il faudra trouver un autre système économique tres vite, car le nombres de métiers qui serons remplacée par des machines ne cesse de croitre.

Les seuls métiers qui resterons, serons les chercheurs les politiciens et dans le domaine de la justice (juges/avocats...) et encore pas sur et informaticien pour coder les firmware des robots.

Bientôt tous les métiers liée a l'artisanal disparaitrons quand nous aurons tous une imprimante 3D.
2  0 
Avatar de yann2
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/04/2015 à 0:45
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Quel progrès?

Une fois que tous les travailleurs "humains" auront été remplacés par des machines, qui va acheter les produits fabriqués par ces machines? Les chômeurs sans le sous qui auront perdu leur emplois et leur revenu après avoir été remplacé par ces même-machines?

Cela me rappel un comics américain qui montre un manager réfléchir au moyen d'optimiser les revenus de son entreprise:
1° Il licencie le personnel productif (trop cher!)
2° Il licencie les cadres parce qu'il n'y a plus de personnel à encadrer
3° Et enfin, il ferme l'usine parce qu'il n'y a plus de personnel pour l'occuper

Pour info le comic US = Dilbert, un comic strip satirique qui met en scène le monde de l'entreprise au travers de son personnage principal, Dilbert, un ingénieur informaticien

A conseiller à tous les travailleurs en baisse de moral...

Il ne fallait pas citer uniquement cette question. Sazearte dit, par la suite :
Je pense plutôt qu'il faudra trouver un autre système économique tres vite, car le nombres de métiers qui serons remplacée par des machines ne cesse de croitre.
L'automatisation de tâches doit permettre à l'humain de s'élever, ça veut dire qu'il peut utiliser son potentiel sur d'autres choses. C'est déjà le cas aujourd'hui sauf que comme il se retrouve au chômage (à cause de notre modèle économique) ben il restera sur le carreau.

Aujourd'hui l'automatisation sert surtout à réduire les coûts ou à améliorer la qualité ou les deux.

Enfin bon bref, tout ça pour dire qu'il ne fallait pas citer uniquement cette phrase de sazearte mais, prendre sa réponse en globalité. Je partage complètement son point de vue !
2  0 
Avatar de NotNow
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2015 à 15:20
Citation Envoyé par sazearte
Je suis bien daccord avec toi, MAIS, doit on refuser le progrès ?
Le progrès doit être au service de l'Homme, non l'inverse.
En d'autre mots, le progrès en est vraiment un à partir du moment qu'il améliore notre situation.

C'est vrai que les robots vont supprimer des emplois fastidieux.. Mais les métiers qui seront crées vont eux demander trop de compétences. Le problème, c'est qu'on a de moins en moins de métiers manuels qui nécessites peut ou pas d'études.

Un exemple dans une usine où j'ai bossé : ils ont employé un bac+3 pendant un an mettre en une œuvre machine sur une ligne de prod' dans le but de supprimer un poste avec bac -2...
2  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 04/05/2015 à 14:03
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
A long terme tous les jobs serons automatisé, mais moi je parle a moyen terme, d'ici 2050-2100

Si un jour les robots font notre boulots, a quoi on sert au final ?, c'est vrai l'homme crée des choses explore..., mais si l'homme ne fou plus rien, il ne sert plus a grand chose...
Je préfère avoir comme vision l'homme qui travail de pair avec les machines pour travailler plus efficacement et plus intelligemment, c'est peut être une vision utopique, mais j'aime bien cette vision.
Le fait que : travailler = servir à quelque chose, perso, cela me fait déjà frémir car c'est tout à fait le genre d'idée véhiculée par ce fameux capitalisme "obsolète" pour le faire fonctionner et mettre dans la tête des gens que c'est un devoir et une obligation de travailler.

Perso, je travaille car je dois payer des factures, pas par plaisir (même si j'ai essayé de bosser dans un domaine m'attirant, pour moins y aller à reculons tous les matins).

Dans un monde idéal où TOUTES les tâches seraient accomplies par des robots, et où plus personne ne travaillerait, cela laisserait tout le temps à l'homme de se cultiver, de s'ouvrir à pleins de sujets, de s'essayer à différents hobby, de voyager, de coder pour son plaisir tout le temps (et pas seulement le week-end ou 1h ou 2 le soir quand on a le temps), d'essayer de se découvrir un talent artistique quelconque, de lire, de discuter avec les autres, bref de VIVRE.

Ou de végéter devant la télévision suivant les goûts (mais cela c'est un autre débat).

Grosso modo, cela serait comme à l'époque de l'esclavage, on profiterait de la vie, pendant que les esclaves se tapent tout le boulot, sauf que dans le cas présent, les esclaves étant des robots, personne n'en souffrirait et tout le monde en profiterait.

Sauf que pour cela, cela voudrait dire que les riches / dirigeants abandonnent leurs privilèges actuels et que l'humain de façon générale soit moins gourmand et ne ressente plus ce besoin d'amasser pour se prouver qu'il vaut mieux que les autres, bref, ce n'est pas prêt d'arriver...

On a plus de chance de finir avec des bidonvilles géants autour de mégalopoles, où iront s'installer tous ceux qui auront été mis de côté par l'automatisation à outrance, tandis qu'il ne restera dans les jolis centres villes que ceux qui auront eu les moyens de se payer des études pour un poste non automatisé de plus haute fonction...
2  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 04/05/2015 à 16:29
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Justement, je pênse que tous le monde fait avancer les choses, que se soit stephen hawking ou un éboueur, ces personnes contribuent a l'innovations, sans les éboueur Stephen hawking devrait lui même emmener ces déchets au centre (il va avoir du mal...) et perdrait du temp la ou il n'est pas efficace, physiquement en partie.
Cf ma réponse au dessus : la dessus je suis d'accord.

Maintenant, si ton éboueur est remplacé par un robot, cela fait-il de ton éboueur quelqu'un d' "inutile" qui ne mérite plus sa place sur terre ?

Ce que j'essai de te faire comprendre depuis le début, c'est juste ça : le fait de travailler, ce n'est pas cela qui te rend "utile" ou non.

D'ailleurs pour continuer ton exemple avec Hawking et l'éboueur : même si il n'y avait plus d'éboueurs, cela pourrait être sa femme (après tout, elle habite la aussi hahaha), ou le mec qui habite à côté, qui aurait pitié de son infirme de voisin, et qui emmènerait ses poubelles pour lui rendre service, pendant qu'il est occupé à changer le monde.

On peut toujours se débrouiller autrement, après cela ne veut pas forcément dire que les autres solutions sont plus efficaces (dans le cas présent, on est bien d'accord que le mieux pour tout le monde, c'est l'éboueur), mais cela montre, qu'un éboueur n'est pas "indispensable", que l'on peut s'en passer, et que c'est donc quelque chose d'inutile en soit, si l'on peut s'en passer.

Donc le jour où les éboueurs seront remplacés par des robots, ton éboueur ne deviendra pas "inutile" du jour au lendemain pour la société, il l'est un peu déjà, il s'occupera juste autrement (après que ses nouvelles occupations apportent quelque chose à la société ou non, c'est un autre problème).

D'ailleurs, en quoi cela serait un but en soi que d'être utile pour la société ? Tu as pleins de gens qui vivent limite en autarcie, hors des radars de la société, en cultivant leurs légumes, et en élevant leurs bêtes, et le fait qu'ils n'apportent pas leur pierre à l'édifice sociétal ne fait pas d'eux des gens ne méritant pas de vivre hein...

Citation Envoyé par sazearte Voir le message

Sa n'a rien a voir.
Ah c'est sûr que le sujet n'a rien à voir avec Google ou les vieux, mais tu argumentes de la même façon dans les deux cas, donc en fait si, cela a "à voir" dans le sens où tu ne "prouves" rien, tu affirmes à partir de généralités sorties d'on ne sait où.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message

Sa s’appelle le principe de précaution, on se méfie des nouvelles inventions, on cherche qu'es ce quelle pourrait faire de mal et comment pour s'en prémunir.


Quel est le rapport entre le principe de précaution et la phrase que tu cites ? Pour le coup, c'est ça qui n'a rien à voir...

Citation Envoyé par sazearte Voir le message

La ou je te rejoint, c'est que ce débat est inutile, car malin celui qui peut prédire l'avenir au delà de 100ans
Je n'ai parlé de cela nul part et même là-dessus je ne suis pas d'accord.

Pour moi , il faut en parler car justement, comme tu l'as dit toi-même au départ, on sait bien que ce modèle ne fonctionne pas, il faut donc bien en parler et voir ce que l'on va faire, plutôt que de voir dans quelle situation encore plus catastrophique on sera dans 100 ans, avant de commencer à agir...
2  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/05/2015 à 16:48
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Si étant remplacé par un robot, toi tu veux explorer, ou t'instruire, c'est très bien (et tant mieux), mais libre à ton voisin de glander devant la télé, je ne vois pas en quoi cela te concerne ou te gêne ?
Si tu applique cela a l’espèce entière, l'homme ne sert plus a grand chose.
Le soucis il est là. Les sondages sur le sujet montrent que la plupart des gens croient que les autres vont arrêter de travailler, alors que la plupart disent qu'eux même n'en ont pas l'intention. On se croient tous mieux que son prochain, à s'imaginer qu'on suit une certaine éthique que lui ne suit pas, mais il n'en est rien. Si on est tous humain, on l'est notamment dans notre propension à vouloir faire le bien parce qu'on voit le mal partout. Une fois qu'on a compris ça, il faut arrêter de se dire qu'on est quelques rares à vouloir faire quelque chose de notre vie : la grande majorité des gens ne souhaite pas passer leur vie à ne rien faire d'intéressant ou d'utile, que ce soit rester le cul vissé dans le canapé ou autre.

Je te suggère de jeter un œil là :
http://revenudebase.info/comprendre-.../argumentaire/
Notamment la partie III – LA DISTRIBUTION D’UN REVENU INCONDITIONNEL RISQUE DE GÉNÉRER DES COMPORTEMENTS IRRESPONSABLES.
2  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 20:34
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Je suis bien daccord avec toi, MAIS, doit on refuser le progrès ?
Quel progrès?

Une fois que tous les travailleurs "humains" auront été remplacés par des machines, qui va acheter les produits fabriqués par ces machines? Les chômeurs sans le sous qui auront perdu leur emplois et leur revenu après avoir été remplacé par ces même-machines?

Cela me rappel un comics américain qui montre un manager réfléchir au moyen d'optimiser les revenus de son entreprise:
1° Il licencie le personnel productif (trop cher!)
2° Il licencie les cadres parce qu'il n'y a plus de personnel à encadrer
3° Et enfin, il ferme l'usine parce qu'il n'y a plus de personnel pour l'occuper

Pour info le comic US = Dilbert, un comic strip satirique qui met en scène le monde de l'entreprise au travers de son personnage principal, Dilbert, un ingénieur informaticien

A conseiller à tous les travailleurs en baisse de moral...
1  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 21:56
Une fois que tous les travailleurs "humains" auront été remplacés par des machines, qui va acheter les produits fabriqués par ces machines? Les chômeurs sans le sous qui auront perdu leur emplois et leur revenu après avoir été remplacé par ces même-machines?

Ce que je veut dire, c'est que si on est capable de faire des machines capable de réaliser des taches dangereuse, répétitive et rébarbative, pourquoi s'en privée ?

Le fond du problème est notre model économique, si y'a plus que des chômeurs tous s'arrête, c'est pour cela que je pense sincèrement qu'il faut envisager un capitalisme 2.0 ou adopter un nouveau model économique.

Je sais que c'est plus facile a dire qu'a faire, moi même je n'ai aucunes idées de comment remplacer notre model économique actuel, mais j'ai conscience qu'il devient de plus en plus obsolète.
1  0