Google initie un programme pour freiner les Patents Troll
La firme lance une plateforme pour racheter les brevets

Le , par Siguillaume

0PARTAGES

2  0 
Google initie un nouveau programme d’achats de brevets
Destiné à devancer les « Patents Troll » dans leurs pratiques peu orthodoxes

Google, l’un des pachydermes de l’Internet, s’affirme comme défenseur des innovations technologiques. En effet, le géant de la recherche en ligne, a lancé une campagne d’achats de brevets adressée directement aux inventeurs. Ces derniers sont invités à s’inscrire et à décrire leurs innovations sur le portail officiel de Google d’enregistrement des brevets. La période d’enregistrement défini par l’acheteur est du 08 au 22 mai 2015. Ensuite, il procédera à l’analyse des offres, avant la publication de la liste des brevets retenus, le 26 juin 2015. Les intéressés peuvent consulter le programme général de gestion des brevets et des licences de l’éditeur.

Conscient du fait que le gain financier est l’une des principales motivations de la vente des brevets, Google suggère aux vendeurs de proposer leur prix pendant la phase de soumission. Des négociations qui devraient rapidement aboutir à un accord s’en suivront entre acheteur et vendeur, pour les innovations qui auraient retenues l’attention de la firme.


Cette campagne, considérée comme une phase expérimentale dans la création d’un marché de brevets d’innovations technologiques, vise aussi à réduire la fracture entre les innovateurs et le marché.
Pour le moment, ce programme n’est adressé qu’aux brevets déposés aux États-Unis, mais il ne faudra pas s’étonner de le voir s’étendre dans les mois à venir à d’autres pays.

Il convient de souligner que cette initiative est aussi un moyen pour Google de se prémunir contre d’éventuelles poursuites judiciaires. On se souvient par exemple de l’affaire Adwords avec Vringo, l’an dernier, où le géant du Web a été condamné à verser 1.36% des recettes de AdWord, l’équivalent de plusieurs millions de dollars. Heureusement qu’après une procédure d’appel, cette condamnation avait été annulée.

Pour rappel, les « Patents Troll » ou « chasseurs de brevets » en français sont des personnes physiques ou morales qui achètent des brevets à bas prix sans but immédiat d’exploitation. Ils les détiennent, jusqu’à ce qu’ils puissent les revendre au plus offrant, ou les utiliser pour recevoir des indemnisations des entreprises reconnues coupables de les avoir enfreints. Cette pratique est considérée comme une autre forme d’escroquerie et d’abus vis-à-vis des inventeurs.


Source : Google Public Policy

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative de Google ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Haseo86
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 9:49
Et ils arrivent à dire que c'est uniquement pour la protection des inventeurs sans rougir ?

Le culot de cette boîte me scotchera toujours.
4  2 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/04/2015 à 23:54
Google risque de devenir le plus puissant des patent trolls en cumulant un nombre hallucinant de brevets... :/
3  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 10:09
Citation Envoyé par Haseo86 Voir le message
Et ils arrivent à dire que c'est uniquement pour la protection des inventeurs sans rougir ?

Le culot de cette boîte me scotchera toujours.
Sans être spécialement fan de Google, je n'ai pas connaissance d'un cas où cette entreprise en aurait attaqué une autre en utilisant un brevet, en dehors des cas où l'autre entreprise (Apple, Microsoft, Oracle, par exemple) l'avait attaqué en premier...
3  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 14:52
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Sans être spécialement fan de Google, je n'ai pas connaissance d'un cas où cette entreprise en aurait attaqué une autre en utilisant un brevet, en dehors des cas où l'autre entreprise (Apple, Microsoft, Oracle, par exemple) l'avait attaqué en premier...
Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas.

Moi ce qui me chagrine, c'est de voir ce genre de choses fait par une entreprise privée.
3  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 15:29
Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
mais pour le faire il faut avoir une TRÈS GROSSE réserve d'argent, tu fait comment ?
Moi ? Je fais pas. À supposer que j'ai la réserve, ça serait toujours du privé. Je parle ici de faire ça au niveau publique, et par exemple un gouvernement ça a une très grosse réserve d'argent. Je ne rentre pas plus dans le débat car parler de dette nationale et de revenu de base me semble hors de propos ici. Mais je me focalise sur le principe : si c'est une entreprise privée qui s'en charge, on n'a aucune garantie et ça se limite à faire confiance ou non. D'un point de vue pratique ensuite, pour moi il n'y a pas de problème sans solution (et j'attends les fans du problème de l'arrêt et autres problèmes indécidables au tournant), donc la question de savoir si c'est faisable ou non de gérer ça via une organisation publique ne se pose même pas pour moi. Tout est une question d'étude des besoins.
3  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 15:17
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message

Moi ce qui me chagrine, c'est de voir ce genre de choses fait par une entreprise privée.
Tout à fait d'accord.
1  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/04/2015 à 14:28
Google est la boite de soutien de l'innovation depuis que Sun a été racheté par Oracle. C'est la seul et première grosse boite a ma connaissance qui ait toujours soutenu l'Open-Source (Et qui n'ait pas un modèle économique basé sur 'Open-Source) avec peut-être AMD. Google n'a jamais a ma connaissance été impliqué dans un conglomérat de patent-troll. De plus Google a toujours défendu un internet libre parfois a l'encontre de ses propres intérêt comme en Chine à l'opposé de Microsoft qui s'est plié aux volonté de la Chine.

A l'opposé dans les pires entreprises on a :
1. Apple (Qui pourtant prends beaucoup d'inspirations et de projets open-source ou du moins se base dessus mais critique le système)
2. Oracle (Qui est pourtant basé sur un Linux mais est certainement le champion des Patent-Troll : Java)

Et les plus ou moins convertis sont:
1. Facebook : ils contribuent a de nombreux projets dont principalement PHP et Linux même s'ils ont souvent eu une politique un peu ambigu.
2. Microsoft (Surtout avec le dernier PDG). Mais elle réclame toujours des royalties énorme pour des brevets totalement inacceptable sur d'Android. Deplus Microsoft est la plus impliqué dans les patents-troll et autres associations de malfaiteurs (Compression MP3 et H.264 pour ne citer que l'un des plus grave)
3. Intel: elle aide de plus a produire des pilotes Linux bien que non désintéressé puisque cela représente un marché important accaparé historiquement par AMD plus ouvert.
1  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 6:33
si ça vous intéresse voila la liste des brevets google https://www.google.fr/search?tbo=p&a...amp;gws_rd=ssl
Par contre même si vous pouvez le mettre en français je recommande d'avoir un bon niveau d'anglais pour lire tout cela
0  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 15:12
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas.

Moi ce qui me chagrine, c'est de voir ce genre de choses fait par une entreprise privée.
mais pour le faire il faut avoir une TRÈS GROSSE réserve d'argent, tu fait comment ?
0  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/04/2015 à 15:31
Ce serait plus sympa et intelligent de la part de Google si dans le cas ou un brevet s’avérait un tant soit peu utile, de filer un intéressement au dépositaire initial, plutôt que de juste lui acheter, comme le ferait un Pattent Troll.

Mais au total, dans cette histoire, cela ne fait que renforcer Google dans son idée de l’incompétence de la justice en matière d’informatique.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web