Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Séisme au Népal : Google et Facebook proposent des outils pour trouver des survivants
Les firmes activent les services Person Finder et Safety Check

Le , par Olivier Famien

0PARTAGES

5  2 
Ce week-end, le monde s’est réveillé avec beaucoup de consternation en apprenant le tremblement de terre qui a frappé le Népal avec une magnitude de 7.8 sur l’échelle de Richter. Cet évènement qui a entrainé une avalanche de la zone montagneuse dans la région du Katmandou a ravagé des maisons entières sur son passage. De même, le tremblement a été si violent que de nombreux bâtiments de la ville citée ont été secoués au point d’être ébranlés.

Les conséquences sont encore en train d’être évaluées, mais déjà les morts se comptent en milliers. Au lendemain du sinistre, on évaluait déjà le nombre à plus de 3200 selon les informations rapportées par le Wall Street Journal.

Les personnes vivant dans le territoire affecté se pressent pour avoir des informations sur leurs proches et donner les leurs aux autres. Aussi, pour apporter leurs aides aux personnes sinistrées, Google et Facebook ont mis en place des outils pour informer et être informé sur la situation des personnes impliquées dans les évènements récents.

Google a activé sa plateforme Person Finder pour le Népal afin de donner à ceux qui le souhaitent l’opportunité de retrouver des personnes recherchées. Pour cela, il suffit de se rendre sur la page en question et de saisir le nom de la personne recherchée dans la case correspondante. Au cas où le résultat serait infructueux, il est offert sur la même page, la possibilité de créer un nouvel enregistrement pour la personne qu’on recherche. Un formulaire est chargé si on souhaite le faire et un certain nombre d’informations est demandé sur la personne recherchée. Ces informations sont conservées sur une période allant d’un mois à un an.


La seconde option offerte par cet outil est la possibilité de donner des informations sur une personne ou soi-même afin que l’interrogation de base génère les informations sur la personne qui a été renseignée en machine. Pour ce faire, il faut également remplir le formulaire conçu à cet effet.
Google Person Finder a déjà fait ses preuves dans des circonstances similaires et nous l’espérons, permettra à plus d’un de retrouver les personnes qui leur sont chères.

Facebook qui dispose également d’un outil similaire ne s’est pas fait prier pour réagir face à ce triste évènement. En effet, dans les heures qui ont suivi l’occurrence de la catastrophe, Mark Zuckerberg a fait cette communication sur sa page personnelle du réseau social « ce matin nous avons activé Safety Check pour les personnes affectées par le tremblement de terre au Népal ». Pour rappel, Safety Check appelé également Contrôle d’absence de danger est un outil conçu par le géant du réseau social afin d’avertir vos proches que vous êtes sains et saufs si vous vous trouvez dans la zone du sinistre.


Une fois l’outil activé, il vous envoie une notification lorsqu’il détecte que vous vous trouvez dans la zone du désastre. Lorsque vous répondez à cette notification, les informations sur votre état sont partagées avec tous vos proches. Et donc vous pourrez rassurer vos proches en l’utilisant. Cette vérification est également possible avec tous vos proches se trouvant dans le même lieu du sinistre que vous, ce qui permet de suivre aussi l’état des autres. En outre, vous pouvez également utiliser cet outil pour marquer un certain nombre de personnes dans la zone de l’évènement comme se portant bien.

Source : Google, Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous de ces outils ?
Avez-vous d’autres outils à proposer ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Goundy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/04/2015 à 12:42
Messieurs,

Que ce soit pour la pub, pour l'éthique, ou pour la bastille.. on s'en balance de l'est à l'ouest. La conclusion est qu'il est mieux d'avoir ces outils que de ne pas les avoirs.
Donc c'est plutôt les critiques du genre "c'est de la pub" que je trouve opportunistes, à quel but? Troll? autre...?

La finalité est quand on est tous et toutes de tout cœur avec les victimes

Cordialement
1  1 
Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/04/2015 à 16:12
Google arrive la bouche en cœur en mode : "oh mon dieu, des gens à sauver, vite dépensons notre argent pour vite vite vite les sauver". Je dis juste que y'a le beau geste mais qu'on est pas dupe, c'est de la com.
2  2 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/04/2015 à 21:09
personnellement je trouve que ça ressemble à de l'opportunisme mal placé,
ce devrait plus être l'ONU qui devrait sortir ce genre de chose
mais comme il ne sont pas foutus de sortir les doigts du cul ...
1  3 
Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/04/2015 à 16:12
On sait tous que c'est pour faire de la pub mais je trouve ça correct. C'est du gagnant-gagnant donc ça me va.
0  3