L'UE préparerait de nouvelles lois pour les télécoms
Afin de soumettre les services tels que Skype aux mêmes règles que les opérateurs traditionnels

Le , par Olivier Famien

42PARTAGES

6  1 
La commission européenne semble avoir entendu le cri de cœur des opérateurs de télécommunication de l’Union et préparerait une nouvelle réglementation pour la création d’un marché numérique unique rassemblant aussi bien les opérateurs traditionnels de télécommunication que les services alternatifs en ligne.

Depuis plusieurs années, les opérateurs traditionnels de télécom n’ont eu de cesse de dénoncer la dichotomie des lois régissant les opérateurs traditionnels et ceux en ligne. Cet état de fait favorable aux fournisseurs de services en ligne a permis à ces derniers d’enregistrer une croissance soutenue depuis plusieurs années tandis qu’à l’inverse, les opérateurs historiques ayant un cahier de charge très étoffé ont connu du plomb dans l’aile dans leurs activités.

Statista qui est un portail orienté statistique en ligne avance les chiffres de 304 milliards en 2011 comme revenus provenant des services de télécommunication de l’Europe. L’année suivante, nous avons eu une régression de 2 %. En 2013, cette baisse s’est encore accentuée en atteignant 2.6 % par rapport à l’année 2012. L’année dernière, ce taux en baisse a légèrement ralenti et est passé à un peu moins d’un pour cent par rapport à l’année antérieure.


Aussi eu égard à cette baisse ostensible des revenus, accentuée par la concurrence à laquelle font face les opérateurs de télécom traditionnels de la zone euro tels que Orange et Deutsche Telekom, ces derniers ont appelé à un allègement de la réglementation afin de pouvoir faire face à la concurrence et rehausser leurs recettes.

Selon Reuters, une copie de la stratégie de la commission européenne pour la création d’un marché numérique unique est déjà disponible et permettrait à ces opérateurs de rivaliser avec les plus grands fournisseurs de service en ligne tels que WhatsApp, Skype et autres dans un environnement encadré par les mêmes lois.

Cette nouvelle réglementation qui est annoncée pour l’année prochaine selon les dires de Reuters, contraindrait les fournisseurs de services VOIP par exemple à offrir des services d’appels d’urgence comme c’est le cas pour les opérateurs de téléphonie traditionnels.

Par ailleurs, ce nouveau cahier de charge, s’il tient compte de toutes les recommandations des opérateurs de télécommunication, constituerait pour ces derniers un catalyseur pour l’investissement dans les réseaux haut débit ultra rapide comme souhaite le nouveau chef de la commission européenne depuis sa prise de service en novembre.

Toutefois, les opérateurs traditionnels ont des réserves sur ces nouvelles lois en cours de rédaction et craignent qu’elles ne les contraignent à donner aux plus petits opérateurs un accès à leurs infrastructures. Les opérateurs de services alternatifs pour leur part, ont rejeté en bloc ces arguments.

Rendez-vous est donc pris pour 2016 afin d’avoir un aperçu réel du contenu de ces lois qui régiront le marché des télécommunications de l’Union européenne.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de ces lois ?

Sont-elles justes ou susciteront-elles d'autres problèmes selon vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/04/2015 à 21:19
Mouhais ...
les grands opérateurs télécoms se plaignent mais sur les points qui leur sont reprochés ils font les gros yeux
il est certain qu'ils ferons tout pour éviter l'ouverture aux opérateurs alternatifs !

Mais il est difficile de comparer un accès tarifé à un canal audio contre des canaux gratuits
par contres pour les options tarifées je n'ai rien contre cet équilibrage qui serait des plus normal,
mais il faudra bien faire attention aux détails sous peine de faire casquer inutilement les usagers
Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/04/2015 à 17:35
Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
les grands opérateurs télécoms [...] ferons tout pour éviter l'ouverture aux opérateurs alternatifs !
Euh... Pourquoi donc un de nos 4 opérateurs, qui sont sensés tirer leurs revenus des réseaux qu'ils fournissent, accepterait-il la présence de ces "opérateurs alternatifs" gratuits qui profitent des réseaux financés par lui pour piquer le trafic et les revenus ?
Quant aux tarifs des-dits opérateurs, il suffit de fouiller un peu...
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/04/2015 à 20:43
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Euh... Pourquoi donc un de nos 4 opérateurs, qui sont sensés tirer leurs revenus des réseaux qu'ils fournissent, accepterait-il la présence de ces "opérateurs alternatifs" gratuits qui profitent des réseaux financés par lui pour piquer le trafic et les revenus ?
Quant aux tarifs des-dits opérateurs, il suffit de fouiller un peu...
les opérateurs alternatifs ne sont pas gratuit mais offre des services à pris cassé, c'est jusque pour pour passer sur leur réseaux les grands opérateurs leur demande souvent des pris prohibitifs
Avatar de Michael Guilloux
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 10:26
L’UE veut exercer plus de contrôle sur les services tels que Skype et WhatsApp
en les soumettant aux règles appliquées aux entreprises de télécoms

Les fournisseurs de services de messagerie tels que Facebook avec WhatsApp et Microsoft avec Skype doivent-ils être traités de la même manière que les entreprises de télécommunications traditionnelles ?

C’est une question qui revient fréquemment et qui est également abordée dans la réforme de l’Union européenne (UE) sur la réglementation dans le secteur des télécommunications. Cette réforme vise, entre autres, à améliorer l’accès à un haut débit internet à travers la zone, mais aussi réduire les différences de réglementations rencontrées par les groupes de télécommunications et les entreprises de l’internet qui imposent une concurrence accrue à ces derniers.

En parlant des différences, les grands groupes de télécommunications, notamment l’opérateur espagnol Telefónica et l’opérateur français Orange, s’en plaignent depuis des années. Face à la concurrence des services tels que Skype et WhatsApp qui remplacent progressivement les messages textes et les appels vocaux traditionnels, ils s’insurgent contre le fait que les entreprises derrière ces services bénéficient d’une réglementation plus légère. En France particulièrement, un vote est prévu en septembre pour décider si les entreprises qui fournissent des services de messagerie basés sur internet doivent être forcées à s’enregistrer en tant qu’entreprises de télécommunications.

De nouvelles règles de l’UE sur les télécommunications devraient être publiées en mi-septembre. Mais d’après le quotidien The Financial Times qui dit avoir mis la main sur des documents internes de la Commission européenne, les services de messagerie pourraient à l’avenir se soumettre à de nouvelles « dispositions sur la sécurité et la confidentialité », exigées par l’Union européenne.

Les responsables de la Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE, estiment en effet que les services tels que Skype, WhatsApp ou encore Viber, devraient être soumis à la même réglementation que les services traditionnels qu’ils remplacent. Les règles qui seront dévoilées le mois prochain portent sur la manière dont ces services de messagerie dits « over-the-top » doivent se conformer aux requêtes des agences de sécurité, mais également sur la façon dont les entreprises qui les fournissent peuvent monétiser les données des clients.

D’après le Financial Times, les services over-the-top qui permettent aux utilisateurs de composer des numéros de téléphone en ligne pourraient en plus être tenus de fournir l’accès aux numéros des services d'urgence, comme le font les entreprises de télécoms. Ils seront au passage susceptibles de faire face à des règles plus strictes par rapport aux services qui ne permettent pas de composer des numéros de téléphone en ligne.

En résumé, les nouvelles dispositions visent à donner plus de pouvoir aux régulateurs locaux sur les entreprises de messagerie majoritairement basées aux États-Unis, dans un contexte animé par les questions de sécurité et de confidentialité. Si les pays tels que la France sont probablement favorables à ces mesures, la Grande-Bretagne, quant à elle, s’oppose à l’imposition d’une réglementation supplémentaire aux services over-the-top. Mais après avoir décidé de sortir de l’UE, elle sera moins susceptible d’être influente dans les négociations.

Source : The Financial Times

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

L'UE préparerait de nouvelles lois pour les télécoms, afin de soumettre les services tels que Skype aux mêmes règles que les opérateurs traditionnels
Privacy Shield : les gouvernements européens donnent le feu vert pour l'entrée en vigueur de l'accord sur les transferts de données avec les USA
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 10:57
À quoi ressemble un numéro de téléphonie pour Skype ? (fixe ? mobile ? spécifique avec indicatif téléphonique international personnalisé ?)
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 15:11
Je sais que depuis Skype je peux appeler des fixes et portables classiques (03 ou 06/07)
Avatar de paladice
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 15:14
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
À quoi ressemble un numéro de téléphonie pour Skype ? (fixe ? mobile ? spécifique avec indicatif téléphonique international personnalisé ?)
Il me semble qu'il n'y a pas de numéro, c'est ton identifiant qui permet de faire du Skype to Skype. A confirmer.
Avatar de Guiliguili
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 15:14
Petit rappel :

Les nouvelles conditions d'utilisation suppose l'accord donné à Skype (Microsoft) de concerver et d'exploiter nos communication...

Spy... Spy...

Voilou
Guiliguili
Avatar de Michel Rotta
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 18:32
Et bien, avec la nouvelle application google, Duo, qui exploite le WebRTC, avec communication P2P chiffrée, c'est pas gagné.
Avatar de Daïmanu
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/08/2016 à 16:53
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
À quoi ressemble un numéro de téléphonie pour Skype ?
Le numéro n'est valable que pour le réseau téléphonique historique national. Skype utilise le réseau IP et peut donc définir un format différent, en l’occurrence un simple pseudo comme identifiant.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web