Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook : la collecte des données des non-utilisateurs serait due à un bogue
Le réseau donne d'autres explications suite au rapport de la commission

Le , par Olivier Famien

9PARTAGES

3  1 
Il y a quelques semaines, la commission vie privée de la Belgique publiait un rapport sur la politique de suivi des internautes par Facebook. Dans ce rapport, on a pu constater que la firme utilise des cookies pour suivre les activités des abonnés du réseau sur la toile, mais également ceux qui ne disposent pas de compte sur le réseau social. De même, d’autres accusations avaient été portées contre le réseau, car ne prenant pas en compte le choix des utilisateurs de ne pas être suivi en validant ce choix sur le site de l’alliance.

Face à ces constats, de vives protestations se sont fait entendre entrainant dans la foulée le renforcement du nombre des pays de l’UE ayant ouvert une enquête sur Facebook afin de faire la lumière sur la manière dont le réseau social utilise les données à des fins de publicités ou autres.

Facebook ne s’est pas fait prier et vient de répondre au rapport ordonné par l’autorité de protection des données de la Belgique afin d’apporter des éclaircissements et des corrections à ce qu’il appelle des déclarations inexactes. Il va sans dire que selon le réseau, le rapport se fourvoie à maintes reprises en affirmant comment Facebook utilise les informations pour fournir son service à plus d’un milliard de personnes dans le monde.

De prime abord, la firme ne dément aucunement le fait qu’elle collecte des données sur les utilisateurs. Bien au contraire, elle affirme faire preuve de transparence en ce qui concerne l’usage des cookies, car depuis longtemps, elle a fait savoir en faire usage pour améliorer l’expérience des utilisateurs. Pour la firme, trois buts sont recherchés lors de l’usage des cookies. La sécurité, la personnalisation, la publicité.

Concernant le fait que Facebook ne respecterait pas le choix des utilisateurs de ne pas être suivis à des fins de publicité, Facebook se défend en affirmant que les auteurs du rapport belge ont utilisé à tort le terme suivi, car le réseau reçoit en effet des informations de visite et des impressions de standard web lorsqu’un individu visite des sites, des plug-ins ou des intégrations. Toutefois, elle avoue ne pas utiliser les informations si l’internaute ne le souhaite pas.

En outre, Facebook souligne qu’elle honore ce choix de ne pas être suivi que ce soit à partir de PC, tablettes ou smartphones. C’est pourquoi le vice-président de sa politique, Richard Allan a affirmé clairement que « si un internaute décide de ne pas être suivi, nous n’utilisons plus d’informations provenant des sites web et applications que cette personne utilise en dehors de Facebook dans le but de diriger les annonces vers ce dernier ».

Toutefois pour ce qui est du fait que Facebook utilise des plug-ins pour ajouter des cookies sur les navigateurs de personnes n’étant pas utilisateurs de sa plateforme, le réseau s’est justifié en affirmant que les cas détectés étaient le résultat de bogues. Un patch est en cours de conception.

Enfin, le réseau social se veut très ouvert en ce qui concerne sa politique d’utilisation des données et n’entend pas user de dissimulation dans l’usage de ces données.

Alors même que la firme mène de front sa campagne de sensibilisation pour restaurer sa confiance auprès des autorités européennes et par-delà les internautes, un Autrichien nommé Max Schrems ainsi que 25 000 autres utilisateurs du réseau viennent de porter plainte contre Facebook à Vienne.

Ces derniers estiment que le réseau aurait violé les droits fondamentaux des citoyens européens en transférant leurs données personnelles à la NSA. Max Schrems explique leur action comme suit « fondamentalement, nous demandons à Facebook d’arrêter la surveillance de masse en faveur d’une politique de confidentialité convenable que les gens comprennent, mais aussi d’arrêter de collecter les données des personnes qui ne sont même pas utilisateurs du réseau social ».

Source : Facebook, AFP

Et vous ?

Que pensez-vous de ces explications ? Les trouvez-vous convaincantes ?

Que pensez-vous de ce procès ? Est-il à tort ou à raison ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 10/04/2015 à 20:40
Ah j'ai eu peur, ce n'était qu'un bug

Moi aussi hier j'ai fais une mauvaise manip, j'ai accidentellement copier les mots de passe des employés de mon entreprise sur ma clé USB. Mais c'est pas grave, c'était juste un bug
14  0 
Avatar de Lyons
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/04/2015 à 1:29
It's not a bug, it's a feature.
Oh, wait...
8  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/04/2015 à 15:47
car le réseau reçoit en effet des informations de visite et des impressions de standard web lorsqu’un individu visite des sites, des plug-ins ou des intégrations. Toutefois, elle avoue ne pas utiliser les informations si l’internaute ne le souhaite pas.
Sinon, vous pouvez m'envoyer vos numéro de CB, leur date d'expiration et leur cryptogramme par e-mail ?
Rassurez-vous, je ne les utiliserais pas si vous ne le souhaitez pas.
7  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/04/2015 à 13:30
Le must, c'est le fameux "ayez confiance" sans preuve, sans contrôle d'aucune sorte

Ils se font prendre la main dans le sac et plaide le bug...
La crédibilité en prend un coup mais FB ne se démonte pas et affirme ne pas utiliser ces données mais faut les croire sur paroles...

Je ne sais pas pourquoi, mais je pressens qu'un jour, on va apprendre que ces données des non utilisateurs récoltées par "erreur" suite un "bug" vont être bizarrement également utilisées par "erreur" suite à un autre "bug" de leur outil d'analyse...
7  0 
Avatar de bedane
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 13/04/2015 à 13:36
> "elle affirme faire preuve de transparence en ce qui concerne l’usage des cookies"
> "le réseau social se veut très ouvert en ce qui concerne sa politique d’utilisation des données"

=> On vous traque partout par défaut, mais c'est OK parce qu'on vous le dit.

Si c'est ça l'argument numéro un pour continuer à opérer de la sorte, je ne suis pas prêt de recréer un compte
7  0 
Avatar de LaJulie
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/04/2015 à 10:36
Un petit témoignage:

Je n'ai jamais eu un compte Facebook - ni Twitter d'ailleurs - mais quand ma fille a créé son compte il y a environ 4 ou 5 ans, quelques semaines après, j'ai reçu régulièrement chaque semaine, dans la messagerie que je n'utilise que pour ma famille et les administrations, une invitation à créer un compte et depuis un an je recevais un courriel pour me prévenir que j'avais un message qui m'attendait sur mon compte Facebook!

Bizarrement, depuis le 18/02/2015 après formatage de mon DD et la réinstallation de seven, je ne reçois plus de message...j'avais surement un "truc vicieux" déposé par ce soi disant réseau social!
7  1 
Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/04/2015 à 3:00
Moi aussi hier j'ai fais une mauvaise manip, j'ai accidentellement copier les mots de passe des employés de mon entreprise sur ma clé USB. Mais c'est pas grave, c'était juste un bug
Ah lala se tromper de dossier ça arrive même aux meilleurs Nan mais sérieux qui va avaler ça. Après l'important c'est que les choses aillent dans le bon sens, Facebook ne veut pas dégrader encore plus ça réputation mais le point essentiel c'est qu'il arrête de suivre ces utilisateurs. La seule chose qui est dommage dans l'histoire c'est que ce sont des commissions qui doivent s'occuper de faire ressortir ce genre de problèmes plutôt que l'entreprise en question. Combien de problèmes de ce genre restent-il à gérer et est-ce que c'est à ces commissions de s'en occuper ?
5  0 
Avatar de spyserver
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/04/2015 à 12:57
Oh oui la franchement ils nous prennent vraiment pour des buses, n'importe quoi !!! Ce genre de choses n'arrive pas erreur ! Je me demande ce qui est le pire, leur strategie ou leur com' ...
5  0 
Avatar de Citrax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/04/2015 à 13:04
fesse-bouc ou le ROI du mensonge ! C'est bon a savoir, merci.
3  0 
Avatar de Florian_PB
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/05/2017 à 17:29
Fin là pour que ce soit efficace faudrait que toutes les CNIL gagnent leurs procès et infligent toutes la même amende à Facebook basée sur le CA, seulement là Facebook qui perdra beaucoup se dira qu'il faudrait ptet changer de méthode en Europe, autrement cela ne changera pas.
2  0