Microsoft lance Nano Server et Hyper-V Containers
Ses solutions pour déployer et exécuter des conteneurs, son moteur Docker disponible en open source

Le , par Hinault Romaric

121PARTAGES

1  0 
Le succès de la solution open source Docker a attiré l’attention des géants de l’informatique sur la technologie des conteneurs Linux. La prise en charge de Docker figure dans les récents produits des entreprises comme Amazon, IBM, Red Hat ou encore Canonical.

Pour rappel, Docker est une solution permettant d’automatiser le déploiement d’applications dans des conteneurs. Docker peut être utilisé pour étendre des systèmes distribués de façon à ce qu'ils s'exécutent de manière autonome depuis une seule machine physique ou une seule instance par nœud.

Le système des conteneurs se positionne de nos jours comme un moyen attrayant pour les développeurs de créer et déployer rapidement des applications. Ceux-ci peuvent déployer une application à partir d’un poste de travail à un serveur en quelques secondes.

Le mouvement Docker à créer la naissance des systèmes d’exploitation taillés pour le Cloud et les environnements virtuels, dont CoreOS, Snappy Ubuntu Core ou encore Red Hat Entreprise Linux 7 Atomic Host.

La vague n’a pas manqué d’emporter avec elle Microsoft, qui vient de lever le voile sur un nouveau système pour le déploiement de conteneurs Docker et un nouvel OS pour les applications modernes et Cloud, baptisé Nano Server.

C’est le résultat d’un partenariat entre Microsoft et les développeurs de Docker, dont l’objectif était d’ouvrir aux développeurs Windows les avantages du déploiement de leurs applications dans les conteneurs.


Initialement, Microsoft souhaitait offrir une prise en charge des conteneurs dans Windows Server. La firme a étendu ses plans, et en plus de ce support dans le prochain Windows Server, elle a lancé « Hyper-V containers ».

Hyper-V containers s’appuie sur l’expérience de Microsoft dans la virtualisation, pour offrir une technologie de conteneurs avec un niveau d’isolement auparavant réservé uniquement aux machines physiques ou virtuelles dédiées, tout en maintenant une expérience agile et efficace avec une intégration complète de Docker.

D’après Microsoft, Hyper-V containers assurera que le code exécuté dans un conteneur est complètement isolé et n’a aucune chance d’affecter d’autres conteneurs sur le système d’exploitation hôte.

Le géant du logiciel américain assure qu’il y aura une parfaite interopérabilité entre Hyper-V containers et les conteneurs Windows Server. Sur Hyper-V containers, les développeurs pourront utiliser les mêmes outils de développement et de gestion que sur Windows Server. Les applications développées pour Windows Server Containers pourront être déployées, sans modification, comme des conteneurs Hyper-V et vice-versa.

À la suite de « Hyper-V Containers », Microsoft a présenté son nouvel OS, connu sous le nom de Nano Server, spécialement conçu pour les conteneurs et les applications Cloud.

Nano Server est une version allégée de Windows Server (93% plus compacte), nécessitant moins de correctifs (92% de bulletins de sécurité critique en moins) et moins de redémarrages (82% en moins).

Nano Server a été développé autour de deux objectifs : la prise en charge de plusieurs langages (C#, Java, Node.js, Python, etc.) fonctionnant dans des conteneurs, des machines virtuelles ou des serveurs physiques, et le support de l’infrastructure Cloud de Microsoft.

Nano Server est dépourvu d’interface graphique, du support du 32 bits, de MSI, de RDP, et de certains composants du noyau de Windows Server. Toute la gestion est effectuée à distance via WMI et PowerShell.

Visual Studio est entièrement compatible avec la solution, ce qui permettra aux développeurs utilisant l’EDI de déboguer à distance et déployer leurs applications comme conteneurs Nano Server.

Par ailleurs, des travaux sont en cours pour permettre le contrôle de Nano Server à partir de Chef ou de System Center.

Pour finir, Microsoft a publié en open source le moteur Docker pour les conteneurs Windows Server et les contributions à son code source sont acceptées.

Plus de détails seront dévoilés, ainsi que les dates de disponibilité, lors de la conférence Build de ce mois.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous du support de Docker par Microsoft ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/04/2015 à 11:48
ça m'intéresse carrément j'ai déjà une liste longue comme le bras d'applicatifs que je dois tester avec
0  0 

 
Le code payé par les citoyens devrait être disponible pour les citoyens !
Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie
Rustls, une bibliothèque TLS écrite en Rust, surclasse les performances d'OpenSSL
Cours complet Bootstrap 4 - Premiers pas, un tutoriel de Maurice Chavelli
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web