Yahoo et Microsoft prolongent leurs réflexions
Sur les termes de leur partenariat dans le marché de la recherche

0PARTAGES

3  3 
En 2008, Microsoft proposait de racheter le portail internet Yahoo, proposition qui s’est vu déclinée. Par la suite, les deux entreprises ont finalement fait le choix de nouer un partenariat dans le domaine de la recherche web. En juillet 2009, Carol Bartz et Steve Ballmer signaient un accord qui les engageait pour 10 ans dans une lutte commune contre le numéro un du marché, Google. Les termes du partenariat stipulaient que, sur une durée de 10 ans, Microsoft pouvait puiser dans les technologies de Yahoo en matière de recherche sur Internet afin d’améliorer ses services web. Par ailleurs, Yahoo Search de son côté pouvait s’articuler autour de l’algorithme de Bing. Bien entendu, les deux parties se sont réservé une porte de sortie afin de pouvoir modifier ou même annuler le contrat avant son échéance.

À mi-parcours de ce partenariat, des discussions étaient prévues pour faire le point sur ses bénéfices. Selon les termes du contrat initial, Yahoo! et Microsoft disposaient de 30 jours après le 23 février 2015 pour renégocier leurs accords. Le PDG de Yahoo, Marissa Mayer, n’a pas caché son désaccord face aux termes du partenariat. D’ailleurs, Yahoo! vient de signaler cette décision à la SEC (Securities and Exchange Commission), l'organisme fédéral américain chargé de réguler les marchés financiers, afin que les parties puissent étendre cette période de réflexion de 30 jours supplémentaires.

Il faut rappeler que les termes du contrat permettent à Yahoo d’y mettre fin si, rendu à mi-parcours, les revenus issus des recherches (RPR –revenue per search-) aux Etats-Unis ne correspondent pas à un pourcentage spécifié de la moyenne estimée des revenue issus des recherches de Google aux Etats-Unis, excluant dans chaque cas les recherches effectuées sur mobile. Les détails de ces critères n’ont pas été rendus publics et il est difficile de savoir s’ils ont été remplis.

Mais Yahoo aurait-il vraiment un intérêt à rompre cet accord ? Il faut noter qu’avant que Microsoft et Yahoo ne fassent équipe dans le domaine de la recherche, les deux parties représentaient à peu près 28% de la recherche aux Etats-Unis. En février, leurs parts de marché combinés leur permettent d’atteindre les 32,6% de la recherche sur ordinateur aux USA, selon le baromètre comScore. « Nous accordons de la valeur à notre partenariat avec Microsoft et nous poursuivons les discussions sur nos plans d’avenir. Nous n’avons rien d’autre à ajouter à l’heure actuelle » a déclaré Yahoo.

Quoiqu’il en soit, le 24 avril prochain, Yahoo! et Microsoft devraient s'être accordés sur de nouveaux termes pour leur partenariat. Les deux entreprises pourraient même décider de poursuivre l'accord initial jusqu'à son échéance ou alors y mettre tout simplement un terme.

Source : Reuters, Yahoo! investor

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Yahoo a-t-il un intérêt à rompre cet accord ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/10/2015 à 0:47
Citation Envoyé par frenchlover2 Voir le message
avec sa yahoo peut devenir le numero 1 , elle aliera les recherche de bing et google en méme temps donc la totalité des meilleurs moteurs de recherche
Même si le chocolat c'est bon et le pastis aussi, du pastis au chocolat...

Il ne s'agit pas d'avoir de bons éléments pour être encore meilleur : il faut savoir les rendre complémentaires, sinon on ne peut pas faire mieux que le meilleur des deux, et ont fait même souvent moins bon vu qu'on essaye quand même d'utiliser l'autre.
2  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/04/2015 à 6:52
le passage sur les modalité de payement de Yahoo à Microsoft ne me parait pas très clair
0  0 
Avatar de frenchlover2
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/10/2015 à 15:56
avec sa yahoo peut devenir le numero 1 , elle aliera les recherche de bing et google en méme temps donc la totalité des meilleurs moteurs de recherche
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web