Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google développe un partenariat avec le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson
Pour créer une plateforme de chirurgie assistée par la robotique

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

3  1 
Le numéro un de la recherche continue de multiplier des investissements stratégiques dans le domaine de la santé. Le dernier en date est un partenariat développé avec le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson (J&J) dans le but de concevoir des robots chirurgicaux qui viendront aider les praticiens pendant les opérations. « Ensemble, nous voulons donner aux équipes médicales à travers le monde les meilleures technologies », a avancé Gary Pruden, un des responsables de J&J.

D'après le communiqué, les deux entreprises envisagent de « mettre en commun leurs compétences, propriétés intellectuelles et leur expertise afin de créer une plateforme innovante de chirurgie assistée par la robotique capable d'intégrer de nouvelles technologies dans le but d'améliorer l'exécution des soins dans la salle d'opération ». Pour être plus précis, il s’agit d’Ethicon, la division mécanique de la pharmaceutique Johnson & Johnson, qui va être en collaboration stratégique avec l’équipe Life Sciences de Google. Google apportera son savoir-faire et ses brevets dans la robotique, domaine dans lequel il a racheté plusieurs sociétés (Boston Dynamics), l'imagerie et l'analyse de données.

Depuis l'avènement de la robotique chirurgicale il y a une quinzaine d'années, le robot s'est effectivement imposé dans quasiment tous les domaines : chirurgie cardiaque, gynécologie, endocrinologie, ophtalmologie, et surtout urologie. Aux Etats-Unis, le traitement du cancer de la prostate par prostatectomie radicale avec l'aide du robot est ainsi réalisé par un très grand nombre de praticiens, selon les experts. Le robot, expliquent ces derniers, rend les gestes des chirurgiens plus précis et plus sûrs.

Du côté de Google, cela illustre encore une fois l’intérêt croissant qu’il porte dans domaine de la santé. Mountain View dispose d'une équipe dédiée œuvrant dans une division baptisée Life&Sciences, au sein de son laboratoire « secret » connu sous le nom de Google X. De nombreux projets y sont en développement comme la lentille de contact qui mesure la glycémie. Du côté de Johnson & Johnson, l’objectif est de développer des technologiques qui réduiront les traumatismes des patients et le stress de la chirurgie, tout en accélérant le processus de guérison.

« Pendant plus de 60 ans, Ethicon a développé des produits et des technologies qui ont révolutionné la façon dont les opérations chirurgicales sont menées » a rassuré Gary Pruden. « Cette collaboration avec Google est une autre étape importante de notre engagement à faire progresser les soins chirurgicaux, et, ensemble, nous nous efforcerons d’apporter le meilleur de la science, des technologies et du savoir-faire chirurgical entre les mains des équipes médicales de par le monde » a-t-il continué.

Source : Johnson and Johnson

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 18:37
Le scoop n'est plus de savoir dans quel domaine Google va développer ses activités... mais bien les domaines où l'on ne verra pas Google!

Après les lunettes, la voiture, le robot chirurgien... A quand la vache Google qui "pond" des yahourts au goût de fraise, sans passer par l'étape "laiterie"?

Blague mise à part, force est de constater qu'il ne suffit pas d'avoir du pognon à ne plus savoir quoi en faire... Cela n'achète pas l'imagination!!! Le robot chirurgien, cela existe déjà... Il y a même des entreprises qui les commercialisent et plusieurs d'entre-eux sont déjà opérationnels dans les hopitaux...
2  0 
Avatar de GLDavid
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/03/2015 à 8:59
Bonjour

Alors, bossant dans une société pharma (taille moyenne) mais ayant oeuvré comme consultant chez JnJ et autres grosses pharmas, je vais essayer de rendre une opinion objective quand à cet article.

Je ne peux qu'acceuillir avec premier enthousiasme ce partenariat. Google vient avant tout avec son argent et JnJ avec son savoir-faire pour rechercher de meilleurs solutions thérapeutiques. Cependant, cela me surprend que ce soit dans le domaine chirurgical. J'aurais vu plutôt une combinaison Google - General Electric ou autre fournisseur de robots médicaux dans ce cas. J'ignorais d'ailleurs que JnJ faisait dans ce créneau.
Pourquoi suis-je surpris ? Parce qu'une société pharmaceutique cherche avant tout à produire une molécule pour une indication donnée (i.e. une maladie) puis à la revendre une fois passée les barrières de la R&D et des 3 phases d'essais cliniques (la 4ème étant une sorte de 'support' à long-terme).
Du coup, où sont les bénéfices de l'un et l'autre? Je dirais que c'est alors du court-terme: JnJ voit de l'argent frais rentrer pour essayer de développer quelque chose de nouveau mais Google se réserve alors certainement des royalties si ça marche. Et puis, je n'oublie pas la logique R&D de Google: on finance pendant un temps très court et si la greffe ne prends pas, on ferme purement et simplement! Regardez le nombre de projets qu'ils ferment brusquement (Google Code par exemple).

Conclusion: Ok voyons voir ce que cela va faire... Mais j'aurais attendu une autre forme de partenariat entre Google et JnJ plutôt que sur de la chirurgie robotisée. Il y a temps à faire pour gagner du temps et des ressources afin de trouver THE molecule pour une indication !

@++
1  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 21:35
Sans doute, mais les premiers chirurgiens étaient des coiffeurs qui opéraient sans anesthésie en dehors d'une bouteille de rhum :p
En 2015, je me demande sur quoi s'entraine les chirurgiens de nos jours. Un simulateur serait sans doute bénéfique également.
Surtout pour opérer via une machine. Voire avec de la latence réseau.
0  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/03/2015 à 4:34
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
... Un simulateur serait sans doute bénéfique également.
Surtout pour opérer via une machine. Voire avec de la latence réseau.
vous pensez bien qu'il n'est pas possible ni fait d'utiliser de tels appareils sur une connexion de me... !
0  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 31/03/2015 à 14:02
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Sans doute, mais les premiers chirurgiens étaient des coiffeurs qui opéraient sans anesthésie en dehors d'une bouteille de rhum :p
En 2015, je me demande sur quoi s'entraine les chirurgiens de nos jours. Un simulateur serait sans doute bénéfique également.
Surtout pour opérer via une machine. Voire avec de la latence réseau.
N'hésitez surtout pas à être curieux!!! Prenez la peine de faire quelques recherches sur le web et... Vous vous rendrez compte que les "simulateurs" pour l'entraînement des chirurgiens existent déjà... Vous avez même des simulateurs avec retour de force pour que le chirurgien puisse "entraîner" son "feeling" avant d'opérer de manière manuelle.

Les robots et autres aides automatisées ou informatisées (robot autonome, robot manipulé par le chirurgien, visualisation 3D en temps réel à partir d'un couplage avec IRM pour orienter la main du chirurgien, etc.) n'ont pas attendu l'argent de Google
0  0