Microsoft continue d'étoffer sa plateforme Cloud Azure
Augmentation de l'espace de stockage des VM, amélioration d'Azure Site Recovery et bien plus

Le , par Olivier Famien

60PARTAGES

Microsoft est en train d’opérer une refonte plus que superficielle sur sa plateforme Cloud Azure. Après avoir présenté il y a peu de temps Azure App Service afin de permettre aux développeurs de concevoir des applications mobiles et web pour n’importe quelle plateforme sur n’importe quel appareil, la firme de Redmond vient à nouveau de dévoiler un ensemble de nouvelles fonctionnalités qui ne pourront que ravir les utilisateurs de cette plateforme.

Comme première bonne nouvelle, Microsoft vient d’augmenter son espace de stockage pour le déploiement des machines virtuelles Windows et Linux sur sa plateforme Azure. Initialement plafonnée à 127 Gb, la taille de stockage pour les machines virtuelles vient de connaitre une augmentation d’environ 700% en passant à 1023 Gb. Cette mise à jour a déjà pris effet dans toutes les régions publiques du monde excepté en Chine et au niveau des gouvernements qui restent encore à finaliser. Microsoft promet : les mises à jour suivront assez tôt.

Microsoft avait imposé la limite de 127 Gb afin d’utiliser cet espace uniquement pour l’optimisation des performances du système d’exploitation des machines sur le Cloud. Mais cette option a vite atteint ses limites avec la migration des PC ou des machines virtuelles pour lesquels la taille des systèmes d’exploitation excède les 127 Gb. Pour régler ce problème, la firme de Moutain View propose donc un espace de 1023 Gb. « Pour les applications avec des exigences de données persistantes, vous pouvez obtenir un meilleur débit en utilisant un lecteur de données auxiliaire » a affirmé Guy Bowerman, senior program manager chez Microsoft. Si vous souhaitez disposer davantage de stockage sur Azure aussi bien pour vos données que vos machines, vous pouvez toujours souscrire à l’offre Premium Storage qui permet d’avoir jusqu’à 32 To par MV.

La seconde bonne nouvelle est le lancement de nouveaux services de sauvegarde et de restauration à la demande pour la plateforme Azure. Sur le Blog de Microsoft, on peut lire que « désormais, Azure Backup peut effectuer des sauvegardes en ligne des machines virtuelles de Windows et Linux en tant que IaaS, et ensuite les restaurer si besoin est. Si vous avez un réseau congestionné, les sauvegardes initiales peuvent être envoyées au centre de données Azure le plus proche ».

En ce qui concerne le service de restauration des données, Microsoft a introduit une nouvelle fonctionnalité dans Azure Site Recovery. Azure Site Recovery contribue à protéger les applications critiques en gérant la réplication et la restauration des machines physiques et virtuelles. La nouveauté introduite par Microsoft ici est la capacité de protéger les machines virtuelles VMware ainsi que les serveurs physiques en utilisant Azure comme site de restauration en cas de sinistre. Comme atout majeur de cette fonctionnalité, elle se compose d’une technologie de protection en continu des données afin de minimiser des erreurs d’applications ou des transactions perdues.

Toutefois, il faut souligner que toutes ces nouvelles fonctionnalités ne sont disponibles qu’en preview.

D’autres nouveautés telles que Azure API Management Premium pour la gestion synchronisée des API Azure repartis dans plusieurs centres de données ou encore des améliorations apportées à Azure Active Directory pour protéger et améliorer l’accès aux ressources Cloud sont également à retenir.

Source : Azure Blog Storage, Azure Blog Backup and Recovery

Et vous ?

Que pensez-vous de toutes ces nouveautés ?

Pourront-elles rivaliser avec les autres plateformes Cloud ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web