Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

YouTube propose des vidéos 4K en 60 images par seconde
Une combinaison qui est pour l'instant en phase de test

Le , par Stéphane le calme

248PARTAGES

0  0 
Fin janvier, YouTube a opté pour des vidéos qui seront lues par défaut avec la technologie HTML5 dans les navigateurs compatibles que sont Google Chrome, Microsoft Internet Explorer, Firefox, Opera, Apple Safari. C’est en 2010 que YouTube avait introduit le support de la technologie HTML5. À cette époque-là, elle était encore considérée comme étant au stade expérimental. Au fil des ans, tandis que la norme HTML5 (et son implémentation vidéo) gagnait en maturité, les éditeurs ont commencé à y rajouter des fonctionnalités qui faisaient défaut aux premières versions. Par exemple, pour YouTube, c’était le support d’Adaptative Bitrate Streaming (streaming à débit adaptatif) qui détecte la bande passante disponible d’un utilisateur en temps réel et calibre le flux vidéo en fonction de cette donnée afin de toujours délivrer la meilleure qualité d’image possible. Le résultat : une réduction de la mémoire tampon de plus de 50%, un temps de démarrage rapide et une bonne expérience aussi bien pour les connexions haut de gamme que bas de gamme. La même technologie qui a permis le soutien d’Adaptative Bitrate Streaming a également permis à YouTube de faire des streaming vidéo vers Chromecast et des consoles de jeux comme la Xbox ou la PlayStation 4.

Si Encrypted Media Extensions de HTML5 a été parfois au centre de la controverse dans la communauté des standards du web, c’est parce qu’il permet le support des DRM dans les navigateurs web. Mais, comme l’a fait remarquer le directeur de l’ingénierie de YouTube Richard Leider, le support de cette fonctionnalité permet au service d’utiliser un lecteur vidéo unique à travers un éventail de plateformes. « Combiner avec Common Encryption, nous pouvons prendre en charge plusieurs technologies de protection du contenu sur différentes plateformes avec un seul ensemble d’actifs, rendant ainsi YouTube plus rapide, mais aussi plus agréable » a-t-il confié dans un billet publié en janvier dernier.


En passant à HTML5, YouTube peut désormais faire un usage plus large du codec vidéo de Google VP9. YouTube avance que cela a permis aux vidéos d’avoir un lancement 15 à 80 pour cent plus rapide, mais aussi qu’une réduction de 35 pour cent a été observée sur la bande passante moyenne nécessaire pour diffuser une vidéo. Maintenant que les vidéos en HTML5 sont la valeur par défaut sur YouTube, ce dernier s'est débarrassé du plugin Flash. YouTube a d'ailleurs recommandé d'utiliser seulement son <iframe> pour incorporer vos vidéos à l'avenir parce que cela lui permet d'utiliser la technologie supportée par les navigateurs de vos visiteurs.

Après avoir annoncé la prise en charge des vidéos en 60 images par seconde il y a déjà plusieurs mois, le site de partage a annoncé une association de cette fréquence à l’ultra-haute définition offerte par la technologie 4K (que le site supporte depuis 2010) afin de proposer une qualité vidéo jamais atteinte sur son service jusqu’à maintenant. Pour pouvoir en profiter, il faut disposer d’un écran capable d’atteindre au moins les 3840 x 2160 pixels ou alors un téléviseur 4K. Pour pouvoir cocher cette définition du 2160p60 sur les vidéos compatibles, il faut impérativement passer par Google Chrome, car les autres navigateurs restent bloqués sur le 1080p. Si vous rassemblez ces critères, alors vous pourrez profiter d’une liste de lecture qui regroupe six vidéos offrant cette expérience de streaming.


Source : YouTube, API iFrame YouTube, YouTube blogspot

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Max Lothaire
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2015 à 22:15
Il ne reste plus qu'à attendre que les FAI suivent... Et que je ne meure pas de veillesse avant...
1  0 
Avatar de cocowin
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/07/2015 à 22:56
Tant mieux. Moins Flash est utilisé, mieux je me sens.

D'accords, c'est un peu du troll, mais Flash ne fait que apporter des ennuis : plugin lourd, bourré de failles, et j'en passe.

Le HTML5 (6 ?), c'est l'avenir.
2  1 
Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/03/2015 à 22:22
La lecture de ces vidéos en 4K 60 FPs est fastidieuse de mon côté. Je me demande si c'est du à mon processeur (j'ai un très bon ordinateur de gaming et de développement d'applications 3D) ou de ma connexion (je suis câblé à la fibre optique). Peut être devrais-je télécharger l 'une de ces vidéos pour le savoir. Et vous, arrivez vous à faire tourner correctement ces vidéos ?
0  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2015 à 23:44
Bizarre sur mon Firefox, j'ai le 4K60fps pourtant je suis que sur la version 36.0.4 et quand je fais afficher les stats, il me dit bien être en 60 FPS. Bon après j'ai clairement pas la connexion pour que ça suive.
0  0 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 11:16
Pareil pour la connexion... Il ne faut pas être chez free... Déjà en 720p c'est pas toujours fluide alors en 4k... J'imagine pas lol !
0  0 
Avatar de DarkHylian
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 11:27
Hmmm... à quand la même maj sur youpron ??? ^^

Sinon, youtube qui se met à faire du 4k@60 c'est pas mal... mais si on passait à du 4k@100, ça serait bien aussi, on leur en voudrait pas.

Après, il parait qu'on a une impression de fluidité à partir de 50 fps, et qu'au delà de 75 voir 85 fps, l'image semble parfaitement stable, continue et propre.
M'enfin, la question que je me pose c'est : à force d'augmenter les fps, est-ce que l'oeil humain (et le cerveau) s'y habituerait en augmentant le nombre d'image qu'il peut traiter par seconde ? Et donc, progressivement, donner une impression de lenteur, et que la par la suite il faille encore augmenter la vitesse de ces images ?

Je me souviens, quand j'étais petit, je regardais des Disney. Ca me semblait fluide, correcte et tout (je parle sur VHS à l'époque). J'ai regardé des vieux disney sur DVD : pour moi, l'image est saccadée.
Je pense aussi à star wars (4 5 et 6) qui me paraissaient fluides à l'époque. Lorsque je les ai regardé sur DVD, j'ai eu cette désagréable sensation de saccade... que j'ai perdu avec le BlueRay, mais que je retrouve quand je regarde des vidéos à 50fps... c'est assez chelou. je suis le seul à avoir cette impression ?
0  0 
Avatar de DarkHylian
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 12:54
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Phénomène physiologique normal dû à l'immaturité du cerveau des enfants (une histoire de myélinisation). Le phénomène n'est pas infini et est lié à la vitesse à laquelle les neurones transmettent et analysent l'information. Au delà de 60Hz (2x30Hz), il n'y a plus d'amélioration perceptible pour des images entrelacées (technique héritée des tubes cathodiques) à cause de la persistance rétinienne (temps nécessaire aux molécules photosensibles des cellules de la rétine pour passer d'un état à un autre en fonction du stimuli lumineux) qui est à 24Hz (limite d'origine biochimique, donc). A part pour les écrans stéréoscopiques qui peuvent afficher deux images différentes simultanément et donc requérir une fréquence de120Hz (2x60Hz) aller au delà de 60Hz pour une vidéo entrelacée bidimensionnelle n'est que du sucre marketing.
Merci pour le cours, prof
0  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 14:05
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Phénomène physiologique normal dû à l'immaturité du cerveau des enfants (une histoire de myélinisation). Le phénomène n'est pas infini et est lié à la vitesse à laquelle les neurones transmettent et analysent l'information. Au delà de 60Hz (2x30Hz), il n'y a plus d'amélioration perceptible pour des images entrelacées (technique héritée des tubes cathodiques) à cause de la persistance rétinienne (temps nécessaire aux molécules photosensibles des cellules de la rétine pour passer d'un état à un autre en fonction du stimuli lumineux) qui est à 24Hz (limite d'origine biochimique, donc). A part pour les écrans stéréoscopiques qui peuvent afficher deux images différentes simultanément et donc requérir une fréquence de120Hz (2x60Hz) aller au delà de 60Hz pour une vidéo entrelacée bidimensionnelle n'est que du sucre marketing.
C'est gentil de faire le prof, mais le persistance rétinienne me choque tout comme les valeurs :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Persist...%C3%A9tinienne
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_phi

Et un petit test de fréquence : https://frames-per-second.appspot.com/
0  0 
Avatar de 23JFK
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 15:54
Citation Envoyé par Zefling Voir le message
C'est gentil de faire le prof, mais le persistance rétinienne me choque tout comme les valeurs :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Persist...%C3%A9tinienne
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_phi

Et un petit test de fréquence : https://frames-per-second.appspot.com/

Si je voulais faire le prof, un mémoire de 1000 pages ne suffirait pas à faire le tour du sujet.

Wikipédia, d'aucuns disent que c'est de la merde ; moi j'aime bien, et trouve cette encyclopédie aussi valable qu'une autre. Tout cela pour dire, que vos liens conduisent à des articles rédigés au conditionnel, qui par ailleurs mélangent des processus de type acquisition avec des processus de type traitement tout en mélangeant l'origine historique des termes et expressions et de leurs mésinterprétations. La persistence rétinienne, dans sa définition biologique ne concerne que la rétine : tissus photosensible de l'oeil facilement étudiable en labo, les substances essentielles des cellules de la rétine sont l'iodopsine la rhodopsine qui réagissent à la lumière selon une réaction chimique réversible et cyclique qui prend en moyenne 40 millisecondes (va falloir vous taper des bouquins de biochimie organique avancée si vous voulez trouver ce genre de valeurs qui dépasse assez largement l'objectif de vulgarisation de wikipédia). Les erreurs de perceptions induites par le cerveau qui cherche a donner un sens aux informations qu'il reçoit sont elles, variables d'un individus à un autres (et origine problable de nombreux mythes/hallucinations type fantômes etc...), elles ne constituent pas une limite absolue, et son difficilement mesurables de par leur nature et peuvent être influencées par la culture (les inuits distinguent plusieurs couleurs de neige ; les vietnamiens ne font pas la différence entre le bleu et le vert, etc...), et les connaissances de l'individus (un tour de magie n'a plus rien de magique quand on connaît l'astuce exploitée).

L'oeil n'est pas une caméra dans le sens où il n'est pas piloté par une horloge qui synchronise toutes les cellules ; les cellules envoient l'information qu'elles ont au moment où elles sont prêtent à la transmettre et indépendamment des autres cellules. Si l'on pouvait brancher un moniteur à un nerf optique, on ne verrait pas un balayage immuable de droite à gauche et de haut en bas, mais des pixels qui s'allumeraient aléatoirement comme les parasites (la neige) sur les vieux écrans cathodiques. Après, la manière dont le cerveau parvient à reconstituer une image du monde, l'algorithme qui lui permet cette prouesse nous est encore inconnu mais implique très probablement quelque chose que le scientifique tout autant que le religieux abhorrent : une forme de hasard, de l'aléatoire. C'est d'ailleurs ce même genre de tabou qui handicape actuellement la recherche en intelligence artificielle (une digression de plus, en passant :/ )

Pour ma part, je me suis limité au cas d'une vidéo classique que l'on regarde affalé dans un fauteuil, dans le cas d'un jeu vidéo où le joueur est succeptible de modifier à tout moment le cours d'une action, une fréquence d'affichage supérieure à 60Hz peut dans de rare cas rendre l'action de jeu plus fluide, mais d'une part, cela ne concerne que quelques jeux très pointus et à des moments particuliers au sein de ces jeux et où le joueurs à de toute façon d'autre chose à faire que d'admirer le paysage. D'autre part, cet hyperfréquence sert avant tout à la machine pour recalculer les images en rapport avec les nouvelles actions faites par leur joueur. A moins d'avoir les aptitudes cinétiques d'un Bruce Lee, 60Hz est largement suffisant.

24 images secondes est bien le seuil minimal nécessaire à la perception de continuité d'un mouvement. Je ne comprend pas l'objet de votre page de test qui par ailleurs mentionne une exagération volontaire du floutage pour la démo. En sus, ce floutage n'est pas uniquement le fait de l'oeil humain mais est essentiellement dû à la technique d'affichage des écrans employant des images entrelacées.
0  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 20:39
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
24 images secondes est bien le seuil minimal nécessaire à la perception de continuité d'un mouvement. Je ne comprend pas l'objet de votre page de test qui par ailleurs mentionne une exagération volontaire du floutage pour la démo. En sus, ce floutage n'est pas uniquement le fait de l'oeil humain mais est essentiellement dû à la technique d'affichage des écrans employant des images entrelacées.
La démo est là pour montrer que même à 60 Hz dans certaines conditions peut donner une impression de saccade (sans l'effet de flou de mouvement). En animation on dépasse rarement les 12 ips sans que ça choque, ça peut même donner l'impression d'être très fluide. Suivant le contexte 60 Hz c'est beaucoup dans d'autre ce n'est pas assez (comme un mouvement de caméra rapide). Le motion blur est souvent là pour éviter que est cette impression de saccade. Et dans la réalité, il est possible de percevoir de chose qui pourrait correspondre à du 200 ips en mouvement que l'on ne percevra pas sur quelque chose de fixe. Bref, plein de facteur qui font dire que la « persistance rétinienne » c'est du 24 ips, je ne trouve ça assez réducteur. Par exemple, quand t'as le malheur de regarder le soleil, la persistance tu peux l'avoir pendant 1 minute ou plus.
0  0