Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Vol d'essai réussi pour les drones de Facebook dans l'espace aérien britannique
Ces engins ambitionnent de diffuser une connexion internet

Le , par Stéphane le calme

23PARTAGES

1  0 
Il y a déjà un an que Facebook a présenté son « initiative qui réunit les leaders en matière de technologie, les organisations à but non lucratif ainsi que les communautés locales pour apporter une connexion aux deux-tiers du monde qui n’ont pas encore accès à internet ».

En effet, Mark Zuckerberg, le numéro un de Facebook, a confirmé la première mission d’une flotte de drone solaire de Facebook baptisée Aquila ; les dispositifs ont volé avec succès dans l'espace aérien britannique. Les drones fonctionnent grâce à des panneaux solaires fixés sur leurs ailes, avec une autonomie de quelques mois. Les drones embarqueront une technologie basée sur des lasers pour communiquer et relayer les informations émises au sol. « Dans le cadre de notre effort Internet.org pour connecter le monde, nous avons conçu des avions sans pilote qui peuvent diffuser un accès à Internet aux gens depuis le ciel. Aujourd'hui, je suis heureux de faire savoir que nous avons conclu avec succès le premier vol d'essai de ces avions au Royaume-Uni ».

Développé par Ascenta, une entreprise britannique rachetée par Facebook en mars 2014 et qui est spécialisée dans la conception de drone solaire, ces avions pourront voler jusqu’à 18 kms au-dessus du sol. « Dans leur version finale, ces engins auront des ailes aussi grandes qu'un Boeing 737 mais pèseront moins qu'une voiture», a assuré Mark Zuckerberg.

Si les drones sont plus connus du grand public comme étant des outils permettant de prendre des photos et des vidéos, ceux de Facebook visent à fournir une connexion Internet aux zones les plus défavorisées du monde. L’antenne fixée sur leurs ailes devrait leur permettre d’apporter un débit équivalent à une connexion 3G. « Des avions comme ceux-ci aideront à relier le monde entier, car ils peuvent desservir à moindre coût les 10 pour cent de la population mondiale qui vit dans des collectivités éloignées sans infrastructure Internet existante » explique le PDG.

L'initiative concerne pour le moment près de 7 millions de personnes au Ghana (le 22 janvier grâce à un partenariat avec Airtel), au Kenya (le 14 novembre), en Tanzanie (le 29 octobre), en Indonésie et en Colombie (le 14 janvier), qui peuvent accéder à une sélection de services en ligne sur leur téléphone portable ou leur ordinateur. Notons également que, le 10 février dernier, l’Inde en a aussi bénéficié notamment grâce à un accord avec l'opérateur télécom indien Reliance Communications. Ce mois-ci, Internet.org s’est intéressé aux Philippines, ce qui en fait le dernier emplacement à profiter d'un accès libre à au moins 24 sites Facebook que le numéro un des réseaux sociaux offre dans le cadre de son programme. La société espère que son initiative s’étendra sur 100 pays.

« Plus de la moitié du monde est encore hors ligne », a rappelé le chef de l'exploitation, Sheryl Sandberg. « Nous voulons changer cela, c’est pourquoi nous travaillons pour connecter tous à travers Internet.org. Nous avons lancé l'application Internet.org dans six pays, et près de 7 millions de personnes l'ont utilisé pour être en ligne pour la première fois ».

Les équipes en charge de l'intelligence artificielle chez Facebook ont déjà prévu de gérer le flot de nouveaux utilisateurs en développant une technologie pour les aider à faire face à une explosion des messages ainsi que des photos sur le réseau social.

« Si nous atteignons notre objectif premier, qui est de mettre tout le monde sur Internet, créer des services à l'échelle de la planète entière, nous créons ce nouveau problème : il y aura tellement d'informations que vous pourrez ne pas consommer la substance qui importe pour vous, » a déclaré le directeur de la technologie de Facebook, Mike Schroepfer, pendant la conférence F8 dédiée aux développeurs qui a eu lieu à San Francisco, en expliquant comment le groupe d'intelligence artificielle de l'entreprise s’emploie à résoudre la surcharge d'informations.

Source : Facebook

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/03/2015 à 1:44
Mais c'est génial !

Oh, wait !
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
L'initiative concerne pour le moment près de 7 millions de personnes au Ghana (le 22 janvier grâce à un partenariat avec Airtel), au Kenya (le 14 novembre), en Tanzanie (le 29 octobre), en Indonésie et en Colombie (le 14 janvier), qui peuvent accéder à une sélection de services en ligne sur leur téléphone portable ou leur ordinateur. [...] Ce mois-ci, Internet.org s’est intéressé aux Philippines, ce qui en fait le dernier emplacement à profiter d'un accès libre à au moins 24 sites Facebook que le numéro un des réseaux sociaux offre dans le cadre de son programme. [...]

« Plus de la moitié du monde est encore hors ligne», a rappelé le chef de l'exploitation, Sheryl Sandberg. « Nous voulons changer cela, c’est pourquoi nous travaillons pour connecter tous à travers Internet.org.
Donc si j'ai bien compris, on ne leur donne pas accès à Internet. On leur donne accès à des sites Facebook. Et Internet.org c'est Facebook aussi. Le nom générique peut porter à confusion, mais c'est du Facebook. D'ailleurs je trouve pas normal qu'ils aient pu utiliser un nom de domaine avec un nom aussi commun que "internet". Normalement ça devrait pas passer en marque, alors en nom de domaine il y a de quoi se poser des questions.

Dit autrement, je vois là un acte de publicité évident où on va faire croire à ces gens sans internet que les sites Facebook qu'ils voient est internet. D'une part en ne leur donnant que du Facebook, donc autant dire extrêmement limité et biaisé en faveur de Facebook, et d'autre part en affichant ça sous le nom de "internet" grâce à un nom de domaine trompeur. On appelle ça de la pub mensongère, chez moi. Donc si l'idée de base est géniale, son application ici est frauduleuse. Et je ne vois que pour seule explication un objectif de faire du chiffre et de la clientèle pour Facebook. Sinon, pourquoi se donner du mal à faire des "applications" dédiées, plutôt que de se contenter de l'accès ?

En bref, ça pue. Ça cherche de la clientèle et ça dit faire de l'humanisme. C'est écoeurant. C'est une réaction à chaud, mais ça semble démarrer très mal.

NB : Et merci de ne pas vous contenter de faire du Google Trad. Relisez-vous et écrivez en français, bon sang.
14  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/05/2015 à 23:41
Je suis déjà aller en Afrique, la bas pour avoir la télé, on avait une parabole de 2M de diamètre, fait avec de la taule, et une tete de lecture prise dans une décharge, et sa marchait.

Ce que j'en tire du continent Africain c'est que pour s'équiper ils ont recours au système D, je ne sais pas si le projet tels quelle (vu ces limites) a des chance d'aboutir, car internet coute cher, mais l'Afrique n'a rien actuellement, elle n'a pas besoin donc d'entretenir de vielles infrastructure comme en France, aussi, si un pays décide d'investir dans ce domaine se sera du neuf.

Les connections internet par satellite devienne de moins en moins onéreuse, avec la future concurrence de google dans ce domaine, attendons.

Ce projet en tous cas est très malsain comme il est construit actuellement, l'internet est limité, censurer même, est détenue par 1 seul acteur qui peut faire ce qu'il souhaite, sans donner des comptes a personne. Facebook n'est pas réputé pour être une entreprise avec de l'éthique.

C'est mieux que rien ?, pas sur, il vaut mieux parfois vivre dans une case a bambou dans la jungle, que dans une ville diriger par des tirants.
7  2 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 21/05/2015 à 10:03
Je trouve ça fascinant comme ils arrivent à bricoler en partant presque de rien...
C'était au Sénégal en l’occurrence, pour le 2M de diamètre, je crois que c'est parce qu’ils sont plus éloignés que nous du satellite Astra.

Je t'ai pas parlé de leurs voitures, des tas de ferrailles, mais increvable, ils ont encore des Peugeots 504, rien a voir avec nos voitures qui tombe en panne des que l'on passe sur un dos d'ânes.

Un problème que personne n'a encore parlé, l'analphabétisme. Pour pouvoir utiliser internet, faudrait déja savoir au moins lire et écrire.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d...%C3%A9tisation
Certain pays on plus de 50% de la pop qui ne savent ni lire ni écrire, donc internet ne me semble pas très utile.

un exemple de cercle vertueux: construit des écoles, ces écoles enseigne la lecture, l'écriture, les maths et le surf sur internet.
Les élèves créeraient des comptes Facebook.
Facebook, dynamise ces zones pauvres, cela crée de l'emploie, de la consommation, ces zones ont besoins d’infrastructure, et tiens comme par hasard, une pub indique -50% sur la tonne de bétons...

Ok je rêve, mais dans cette exemple, tous le monde est gagnant, Facebook, qui gagnes 2 Milliards de comptes et donc 2 milliards de potentiel consommateurs, les Africains, qui ont tout à y gagner (éducations = +de sécurité = +d'investissements dans des choses plus utiles que des AK47)
5  0 
Avatar de Orgoff
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/12/2015 à 9:08
Citation Envoyé par earhater Voir le message
Sans être un pro-Facebook, je trouve que ce qu'il dit est plutôt censé dans le sens ou ils refusent qu'un service gratuit soit mis en place par une entreprise privée. S'ils veulent absolument respecter la neutralité du web, qu'ils fassent en sortent que les gens puissent se payer un accès internet sans devoir se priver de nourriture (hausse de l'emploi et / ou baisse des coûts des FAI locaux par exemple). En plus ce n'est pas comme si c'était juste Facebook qui était proposé gratuitement mais bien une panoplie de service en ligne (et je trouve encore normal qu'il n'y ai pas l'accès à tout le web gratuitement, Facebook Google ou les autres ne sont pas des FAI mondiaux).
Ce qui me désole le plus c'est ce rôle de mécène qu'aimerait se donner Facebook dans cette histoire ou celle avec Mark qui "donne" généreusement ses 99% de ses actions à son association (à but non lucratif). Dans les deux cas, ces deux entités sont là sont pour le dieu $ et sous un prétexte humanitaire. Avec internet.org, Facebook cherche juste à conquérir de nouveaux marchés ni plus ni moins même l'inventeur du www avait sortit son "just say no" :


In the particular case of somebody who’s offering … something which is branded internet, it’s not internet, then you just say no. No it isn’t free, no it isn’t in the public domain, there are other ways of reducing the price of internet connectivity and giving something … [only] giving people data connectivity to part of the network deliberately, I think is a step backwards.
Posez vous la question que si les intentions de Facebook étaient si pures, pourquoi ne fournirait-il pas un internet qui ne serait pas bridé ?
5  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 31/12/2015 à 12:26
À coût équivalent, offrir une connexion débridée mais à plus faible débit est justement mieux que fournir un accès à internet bridé à plus fort débit. C'est là la logique que n'a pas ce cher Mark. En bridant, il y a une sélection à faire, et cette sélection est un outil de propagande. Internet étant justement un réseau supposé être totalement ouvert auquel chacun peut participer comme il l'entend, on ne peut pas dire qu'on offre une connexion à internet en n'en fournissant qu'une partie très restreinte choisie a priori par un acteur privé.
5  0 
Avatar de Orgoff
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/12/2015 à 12:04
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Oui le but d'une entreprise c'est de gagner de l'argent, mais elle peut le faire en faisant le bien.

Proposer un accès gratuit et limiter à internet, c'est mieux que rien je trouve. Si il proposait un internet gratuit et non bridé, plus personne n'achèterais d'abonnement. Cette offre est à destination des plus pauvre, et en Inde y'a de grosse inégalités, 1 personne sur 3 vit en dessous du seuil de pauvreté.
Sauf que Facebook présente Internet.org comme un projet humanitaire alors qu'il n'en est rien. D'ailleurs les indiens ne s'y méprennent pas d'où leurs rejets de ce service, d'ailleurs l'incompréhension de MZ est assez amusante.

Sinon je trouve que ca soulève deux principaux problèmes :
- limiter internet reviens à dire qu'il s'agit d'une censure. On critique beaucoup la censure chinoise à juste raison, mais qu'une entreprise privée décide de quoi diffuser ne poserait pas de problèmes ? Moi je trouve ca potentiellement très dangereux..
- FB a accès à tout le contenu et ce qui font les utilisateurs qui utilisent leur "free basics". Ils peuvent donc disposer de ces informations comme ils veulent et ajouter à cela leur progression dans la reconnaissance d'image, on obtient une politique à la NSA par une société privé.
4  0 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/12/2015 à 20:09
Citation Envoyé par Orgoff Voir le message
Posez vous la question que si les intentions de Facebook étaient si pures, pourquoi ne fournirait-il pas un internet qui ne serait pas bridé ?
Si les intentions de Facebook étaient si pures, leur business ne serait pas basé sur la violation de la vie privée ni sur la revente d'informations.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Proposer un accès gratuit et limiter à internet, c'est mieux que rien je trouve. Si il proposait un internet gratuit et non bridé, plus personne n'achèterais d'abonnement. Cette offre est à destination des plus pauvre, et en Inde y'a de grosse inégalités, 1 personne sur 3 vit en dessous du seuil de pauvreté.
Tant que c'est limité correctement oui.

Exemple : débit / durée d'utilisation (x heures par mois) / transferts de données (x Go / mois) / certains protocoles bloqués éventuellement / etc..

Mais un accès gratuit seulement à Facebook et aux services qui gravitent autours, c'est honteux.
Puis l'approche "Internet.org" => le nom laisse sous-entendre que c'est représentatif d'Internet, le .org que c'est un truc à but non lucratif. Alors que c'est ni l'un ni l'autre : c'est juste une opération marketing pour amener des clients (de là à voir un lien avec le maintient du support de SHA-1 il n'y à qu'un pas).
4  0 
Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/02/2016 à 17:39
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
maximiser son profit si tu préfère
Tu insistes, mais non, goomazio t'a donné les bonnes définitions. Le but d'une entreprise est de fournir des produits et services. Pour ce faire, elle doit être rentable, c'est logique, mais pas forcément maximiser les profits. C'est juste pas dans la définition. Ou alors, il faut utiliser un autre terme que "entreprise". Tout le monde n'est pas aussi gourmand que Facebook.

Ensuite :

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Et enfin, ont parle pas de l'Afrique mais de l'Inde, c'est pas pareil pour moi, car l'Inde c'est le pays avec le plus d'inégalité, ont a les mec les plus riches, une croissance de 5% et 1/3 de la pop qui vit en dessous du seuil de pauvreté. Facebook à bien choisit sa cible : 1/3 des indiens. Sans Internet.org pas d'internet, avec Internet.org une partie d'internet.
J'ai l'impression que tu ne te rend absolument pas compte de la situation du public visé par ces services. On ne parle pas du salarié moyen qui a du mal à boucler ses fins de mois là. Le terme "sous le seuil de la pauvreté" est trompeur : "En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 828 euros ou 993 euros selon le seuil de pauvreté adopté" (source : http://www.inegalites.fr/spip.php?article343). Il va de soi que la situation en Inde n'est pas comparable. Tant qu'à te baser sur ces chiffres, regarde plutôt ce tableau. Internet.org n'est pas mieux que rien, mais plutôt une blague de très mauvais goût. Si une boîte venait en France offrir des téléphones connectés bridés aux clochards (dans un but clairement pas désintéressé, comme tu le reconnais), personne ne la défendrait. Pourquoi alors défendre Facebook qui vient partager son petit monde étriqué à une population qui souffre de malnutrition (80 % au Nord de l'inde, c.f. tableau cité plus haut) ? Tu as beau dire que ce n'est pas la Somalie (ça leur fait une belle jambe), il n'empêche qu'ils ont besoin de biens de survie et d'hygiène de base.
4  0 
Avatar de EPITECH42
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/02/2016 à 11:34
Si tu veux donner internet à des gens:
Un périphérique capable et une connexion satellite.

Ils ont tous oublié le KISS au profit du ROI !
L'altruisme n'existe pas chez les personnes morales à but lucratif. Ne défendez pas des gens qui sont peu scrupuleux du sort de la planète et de leurs congénères. Ils ne méritent que notre dédain.
4  0 
Avatar de François M.
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/03/2015 à 13:14
Citation Envoyé par Uther Voir le message
. Peugeot ne serait pas ce qu'il est, s'il en était resté à fabriquer des moulins à café,
La séparation entre les deux sociétés (voitures et moulins à café) remonte à 1896.
3  0