Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Quelles sont les tendances technologiques qui accélèrent la productivité ?
Téléchargez gratuitement le rapport de National Instruments

Le , par Hinault Romaric

197PARTAGES

3  0 
Le secteur de l’IT est en perpétuelle évolution. Pour rester compétitives, les entreprises doivent être en mesure d’anticiper sur le marché. Ainsi, elles doivent analyser le développement des technologies actuelles, et être en mesure de déduire les tendances pour les années à venir.

C’est dans cette optique que pour la seconde année, National Instruments publie son « NI Trend Watch 2015 », un document qui dégage les tendances technologiques qui seront à la mode au cours de cette année.

Le but du document est de permettre non seulement de déceler les technologies qui semblent avoir le vent en poupe, mais également de permettre aux ingénieurs et aux développeurs d’optimiser leurs créations pour répondre aux enjeux de l’évolution de l’IT.

« Construire les systèmes de demain en s’appuyant sur les infrastructures énergétiques d’aujourd’hui ou sur les normes sans fil telles que nous les concevons actuellement relève de l’impossible. Aussi, nous sommes contraints d’y travailler en nous appuyant sur des architectures de systèmes que nous ne comprenons pas encore, sur des technologies encore inabouties et sur des protocoles de communications qui, à l’heure actuelle, n’ont pas été approuvés », explique Eric Starkloff, Executive Vice President of Global Sales and Marketing. « C’est pourquoi nous ne devons en aucun cas considérer les tendances technologiques actuelles comme des feux de paille voués à tomber dans l’oubli. Nous devons nous en imprégner et les mettre en pratique, mais aussi évaluer et – dans la mesure du possible – orienter leur évolution en notre faveur.»

Le rapport aborde quatre tendances majeures, dont l’internet des objets, la 5G et l’influence du mouvement Marker.

5G : L’Internet pour tous et pour tout

Avec la prolifération des smartphones, les données sans fils sont devenues un élément indispensable à notre quotidien. Les analystes de l’industrie estiment que, d’ici 2020, environ 50 milliards d’objets seront connectés aux réseaux mobiles à travers le monde, et il ne s’agira pas uniquement d’appareils portables. Si pour beaucoup, les données sans fil et l’Internet mobile n’évoquent pas plus que le streaming de vidéos sur YouTube, ils ouvrent cependant la voie à des possibilités infinies.

Ainsi, NI (National Instruments) estime que l’internet mobile encourage l’innovation et inspire les chercheurs à franchir des barrières. De ce fait, l’avènement des nouveaux réseaux (5G) va ouvrir la voie à des possibilités économiques énormes.

L’Internet des Objets va faire rouiller les équipements de test automatique de grande envergure

Pour NI, le thermostat intelligent Nest a ouvert la voie à la révolution de l’internet des objets. Sa capacité à estimer le temps nécessaire pour chauffer ou climatiser une maison, de mémoriser la température désirée des résidents et surtout de synchroniser toutes ces tâches mieux que n’importe quel être humain , a permis aux consommateurs de prendre conscience du potentiel des appareils intelligents.

Cependant, la vérification de leur bon fonctionnement, de leur fiabilité et de leur compatibilité avec les exigences du marché, nécessite l’adoption de nouveaux outils. « Les équipements de test automatiques traditionnels étant incapables de répondre aux exigences de test de demain, les ingénieurs d’essais ont besoin d’équipements intelligents pour vérifier les appareils connectés de l’Internet des Objets », commente NI.

L’Internet des Objets Industriels

L’internet des Objets industriels ici fait référence au nombre important de systèmes industriels connectés qui communiquent et coordonnent leurs analyses de données et leurs actions pour améliorer les performances industrielles et augmenter les bénéfices des entreprises. L’Internet des Objets Industriels présage déjà un grand changement pour les systèmes industriels traditionnels.

D’après NI, « en intégrant davantage d’intelligence sous forme de capacités de traitement et de communication locales dans les machines, l’Internet des Objets Industriels pourrait permettre de résoudre des problématiques jusqu’ici insolubles ».

Un monde à créer : l’influence du mouvement Maker

Les markers sont ces amateurs de la technologie, qui passent leur temps à bricoler les gadgets de demain. C’est un mouvement quasi similaire dans les 1970, sous l’égide du « Homebrew Computing Club », qui a vu naitre l’Apple I, inventé par Steve Jobs et Steve Wozniak. À ce jour, les markers sont de plus en plus nombreux et s’inspirent les uns des autres pour fabriquer des gadgets intelligents, de petits robots, des drones autonomes et des dispositifs portables.

NI voit en ceux-ci les prémices de la prochaine révolution industrielle. « Qu’ils travaillent seuls dans leur garage ou en groupe dans des ateliers collaboratifs, les makers brisent le monopole des entreprises multimillionnaires sur les innovations technologiques. Ce mouvement populaire "viral" perturbe le statu quo », affirme NI.

Pour plus de détails sur ces tendances qui sont présentées par NI, vous pouvez télécharger librement le rapport sur « les tendances technologiques qui accélèrent la productivité ».

Télécharger gratuitement le rapport NI Trend Watch 2015

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/03/2015 à 10:50
Pas très malin d'avoir appelé la 4G "LTE", pour "Long Term Evolution". C'est déjà dépassé !
1  0 
Avatar de agodfrin
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/03/2015 à 17:42
Le rapport m'intéresse, mais je ne vais pas y souscrire:

1) Le formulaire est pré-rempli avec mon adresse email "officielle", et ne me laisse pas la changer pour mon adresse email "boite à spam"

2) Je suis obligé de cocher la case "J'accepte que mes informations personnelles soient transmises à National Instruments. "
1  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/03/2015 à 11:22
Ce problème ( de bande passante ) peut-être résolu de deux façons : soit en exploitant un nouveau spectre, soit en développant de nouvelles technologies capables de transmettre plus de bits aux utilisateurs
Il existe une 3e option complémentaire : diminuer le nombre de bits à transmettre ( compression, language utilisé, modèle )

Suggestion, la perte de porteuse par la densification va radicalement "bumper" la consommation d'énergie du terminal mobile. Donc consommer à vitesse grand V la batterie. Si l'effort sur les batteries doit être fait, y aura-t-il moyen d'intégrer un coût plus faible à chaque changement de station ?
C'est à dire que chaque station soit reliée entre elle afin de masquer la permutation et la reprise de signal à chaque changement pour donner au terminal la vision d'une seule et unique station.

La dernière alternative consiste à investir dans une plate-forme de tests intelligentes [...]. Bien que cette solution ne résolve pas complètement le problème [...]
Ah ? Erreur de calcul ou de conception ? Il peut y avoir X asservissements sur y facteurs aux z paramètres intégrés pourtant. Ou existe-t-il une variable inconnue indéterminable ?
0  0