Android Auto débarque enfin dans quelques pays
Son application dédiée est déjà disponible sur Google Play

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Google a annoncé la disponibilité d’Android Auto. Pour profiter de ce système concurrent de CarPlay d’Apple, il faudra être en possession d’un terminal tournant au moins sur Android 5.0 Lollipop (qui n’occupe que 3% du parc Android actuel d’après le tableau de bord relatif à la fragmentation Android), mais également sur une voiture qui est compatible avec ce système. Pour ce démarrage, Google a choisi un partenaire unique : Pioneer. Ce dernier propose plusieurs terminaux Android Auto, qui ne sont pour le moment accessible que dans les contrées anglophones (Royaume-Uni, États-Unis et Australie).

Sur le marché américain, les nouveaux tableaux de bord Pioneer (le modèle AVIC-8100NEX, AVIC-7100NEX et AVH-4100NEX) vont tous avoir une intégration Android Auto. Le haut de gamme AVIC-8100NEX (qui coûte 1 400 dollars) sera livré avec un écran tactile capacitif, tandis que le modèle AVIC-7100NEX (qui coûte 1 200 dollars) n’aura pas un écran tactile capacitif mais uniquement tactile résistif. Ces deux modèles disposent également de logiciels embarqués de navigation entièrement fonctionnels. Le modèle le moins cher qu’est l’AVH-4100NEX (qui coûte 700 dollars) n’intègre pas le logiciel de navigation de bord de Pioneer, ce qui ne devrait pas être un problème pour les conducteurs qui prévoient d’utiliser l’application Google Maps de leur smartphone synchronisé de toute façon. En Grande-Bretagne les utilisateurs peuvent utiliser les modèles AVIC-F77DAB, AVIC-F70DAB, AVH-X8700BT. En Australie il y a les modèles AVIC-F70DAB et AVH-X8750BT. Les prix sur ces deux marchés seront communiqués ultérieurement.


Comme Google l’a montré durant le CES 2015, ces unités permettront aux possesseurs de dispositifs tournant sur Android 5.0 Lollipop de les connecter et d’avoir ainsi un accès à une interface qui leur permettra d’interagir avec des commandes vocales ou avec l’écran tactile pour contrôler les applications. Android Auto embarque également une fonctionnalité permettant au conducteur de faire lire ses messages entrants et d’interagir en dictant simplement sa réponse. Une vidéo de démonstration mettant sur scène un conducteur qui connectait son téléphone à la voiture, le déposait, puis se servait de contrôles sur la voiture pour contrôler les applications qui s’exécutaient sur son appareil mobile avait d’ailleurs été diffusée.

Les utilisateurs devront se rendre sur la vitrine en ligne Google Play pour installer l’application afin d’activer cette fonctionnalité. L’application permet également de choisir quelle voiture peut avoir accès à Android Auto une fois que le téléphone est connecté et quelles voitures doivent être ignorées.

Parmi les constructeurs qui devraient proposer des véhicules compatibles Android Auto figurent : Abarth, Acura, Alfa Romeo, Audi, Bentley, Chevrolet, Chrysler, Dodge, Fiat, Ford, Honda, Hyundai, Infinity, Jeep, Kia, Maserati, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Opel, RAM, Renault, Seat, Skoda, Subaro, Suzuki, Volkswagen et Volvo.

télécharger Android Auto sur Google Play

Source : Pionner


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marc.collin marc.collin - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 20/03/2015 à 19:14
est-ce un système comme apple soit un système par dessus QNX de Blackberry?
Avatar de Patrick Ruiz Patrick Ruiz - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 20/05/2017 à 11:39
Google I/O : Audi et Volvo lancent officiellement Android comme OS sur leurs véhicules
Et tournent la page Android Auto

Depuis 2014, Google prépare une version officielle d’Android à intégrer directement aux véhicules comme système d’exploitation. Il aura fallu trois années d’attente pour que Google fasse de nouveau une annonce relative à ce projet. « Audi et Volvo ont annoncé qu’ils vont intégrer le système d’exploitation Android à leurs prochains modèles de véhicules. Des démonstrations de leurs systèmes seront effectuées dans le cadre du Google I/O », peut-on lire dans l’annonce de Google. Audi et Volvo ont effectivement montré leurs modèles de véhicules respectifs Q8 et V90 à l’œuvre avec Android comme système d’exploitation, ce qui présage des bouleversements sur le marché des systèmes d’exploitation pour l’automobile.

Jusqu’ici, Android Auto était le seul moyen par le biais duquel Google assurait officiellement sa présence sur le marché de l’automobile. Android Auto est une application qui tourne sur un smartphone Android. Par le biais de ce dernier, elle prend le contrôle de l’écran d’affichage incorporé au tableau de bord d’un véhicule. Le possesseur du véhicule peut ainsi recevoir des informations sur la navigation par le biais de Google Maps ou passer et recevoir des appels sans ôter les mains du volant. Android Auto pose cependant un problème, celui de la dépendance à un smartphone et notamment à l’autonomie de sa batterie.


Google, Audi et Volvo ont décidé de passer le palier de l’application Android Auto avec ce partenariat. En effet, il ne s’agit pas de Android Auto qui arrive sur les prochains modèles de véhicules Audi et Volvo, mais bien d’une version officielle du système d’exploitation Android à intégrer directement aux véhicules. Il faudrait en effet rappeler qu’en raison de la nature open source du système d’exploitation, de nombreux constructeurs automobiles intégraient déjà le système d’exploitation à leurs véhicules au travers d’efforts de développement personnels. Cet état de choses conduisait entre autres à l’obsolescence des versions d’Android sur lesdits véhicules.

Ainsi, en supposant que les constructeurs automobiles soient enclins à suivre le rythme de l’équipe de développement Android de Google, le changement d’architecture du système d’exploitation, projeté avec l’arrivée d’Android O l’été prochain, devrait permettre aux autres constructeurs automobiles qui, comme Audi et Volvo, décideront de s’arrimer à la version officielle du système d’exploitation dédiée à leur industrie, de sortir des mises à jour régulières du système d’exploitation pour leurs véhicules. Pour revenir au cas spécifique d’Audi et Volvo, il faut préciser que l’intégration directe du système d’exploitation Android à leurs véhicules permet le contrôle du système d’air conditionné ou celui des vitres latérales entre autres. Le GPS est également pris en charge et associé à Google MAPS. Google Assistant vient corser l’addition pour aller vers des voitures connectées et plus intelligentes.

Sources : Blog Google, DT

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Google s'invitera bientôt dans les voitures avec Android Auto, les premières voitures équipées au courant de l'année
Google a publié les premières API d'Android Auto, pour permettre aux développeurs d'apporter leurs applications à vos voitures
Google préparerait une version d'Android qui devrait être intégrée directement dans les voitures, d'après des sources
Avatar de cdubet cdubet - Membre actif https://www.developpez.com
le 28/05/2017 à 17:28
Uen voiture a une duree de vie d eplus de 10 ans. Vous pouvez encore aller chez Mercedes et commander des pieces pour une voiture qui n est plus produite depuis une eternité.
Par contre google et l IT sortent des versions majeures tous les 1-2 ans avec en general une incompatibilite materielle (ou au mieux ca rame tellement que c est inutilisable)
Donc comment ca va se passer avec un android dans votre voiture quand celle ci aura 5 ans ?

Sinon il y a deja eut des tas de tentatives d OS "grand public" dans les voitures. Il y a une vingtaine d annees c etait Microsoft qui avait essay (de memoire il avait un partenariat avec PSA)
Ca n a jamais decolé

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil