Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Samsung espère se relancer sur le marché du smartphone
En se focalisant sur l'entrée et le milieu de gamme

Le , par Stéphane le calme

62PARTAGES

5  0 
Le cabinet Gartner a annoncé une perte de vitesse dans les ventes mobiles de Samsung qui s’est même vu ravir le maillot jaune par Apple au quatrième trimestre 2014 : 74,8 millions de dispositifs Apple ont été vendus contre 73 millions de dispositifs Samsung. Une première depuis 2012 où Samsung a systématiquement pris la première tête des classements des plus gros volumes de vente sur le secteur. Mais le Coréen compte bien réagir.

S’il a pris l’initiative de produire 25 à 30% moins de téléphones au courant de 2015 suite à une chute de 74% dans les profits générés par les ventes de mobile comme l’annonçait Robert Yi, le responsable des relations avec les investisseurs de Samsung, l’entreprise ne compte pas se limiter là.

Certes, avec les Galaxy S6 et S6 Edge, Samsung a frappé un grand coup. La preuve, avant même que les deux nouveaux modèles de la famille Galaxy S ne soient disponibles, des informations provenant de sources du Korea Times indiquent que 20 millions de précommandes ont déjà été passées par les distributeurs (15 millions de commandes du Galaxy S6 et 5 millions de commandes de sa déclinaison Edge).

Pourtant le Coréen ne projette pas de dépendre en grande partie des ventes des smartphones haut de gamme pour regagner sa couronne ; la stratégie qui serait susceptible de lui redonner la main sur le marché du smartphone serait de se focaliser sur le milieu et le bas de gamme.

C’est ce que pensent en tout cas de nombreux professionnels ainsi que des observateurs avertis de ce marché qui expliquent que le fait que Samsung ait sorti des dispositifs pour les familles Galaxy A, Galaxy E, Galaxy J et Galaxy Z est clairement un indicateur de la stratégie que le constructeur a décidé d’appliquer. Il faut savoir que les smartphones haut de gamme ne constituent plus qu’une petite portion des dividendes générés par les ventes de mobile du Coréen, l’essentiel provenant des deux autres niveaux de gamme.

Contrairement au Galaxy S6 Edge qui sera vendu au-delà de la barre des 700 euros, des produits comme le Galaxy Z1 par exemple (dual-sim, écran 4 pouces, processeur cadencé à 1,5 GHz, 768 MB de RAM, 4GB d’espace de stockage et tournant sur Tizen 2.3) sera vendu pour sa part dans les 87 euros.


Nombreux sont ces smartphones d’entrée de gamme qui seront commercialisés par Samsung dans des marchés émergents comme la Chine ou l’Inde où les demandes pour des téléphones à moindre coût explosent. De plus, il faut souligner que le marché du milieu et du bas de gamme a de grandes perspectives de croissance selon les estimations des analystes. D’ailleurs le cabinet d’analyse Strategy Analytics estime que les ventes mondiales de smartphones moyen et bas de gamme vont surpasser celles des ventes de smartphones haut de gamme par un facteur de 2 d’ici 2016.

L’Inde est l’un des pays qui sera particulièrement convoité puisqu’il est considéré comme étant le second marché de prédilection des constructeurs dans cette branche étant donné la demande potentielle. Samsung tentera sans doute de mieux cibler ses marchés avec des smartphones au prix abordable. L’assaut a d’ailleurs déjà commencé.

Par exemple, l’entreprise a commencé la commercialisation de son dispositif J1 en Europe en commençant par l’Allemagne et les Pays-Bas avec une déclinaison 3G et une autre 4G. Même si les caractéristiques ne sont pas des plus impressionnantes (écran de 4,3 pouces à l’affichage WVGA (480 x 800 pixels), un processeur quadricœur 64 bits cadencé à 1,2 GHz – le Marvell PXA1908 -, de 1 Go de mémoire vive, et d’un stockage interne de 4 Go (+ micro-SD), un capteur dorsal de 5 mégapixels, une caméra frontale de 2 mégapixels). Il faudra compter dans les 120 euros pour le modèle avec connectivité 3G et dans les 150 euros pour celui avec 4G / LTE.

Source : Korea Time, Samsung

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/03/2015 à 10:33
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Cela ne signifie pas pour autant que la société va couler dans l'année à venir, ils ont probablement amassé de quoi fonctionner à perte pendant des décennies.
Excuse moi de te dire ça mais ton propos est assez naïf sur le fonctionnement de l'économie mondiale.
Pour commencer, les entreprises qui amassent un matelas de fond propre sont peu nombreuses et le cas d'Apple est assez exceptionnel. Il ne faut surtout pas le prendre pour une généralité.
La plupart des entreprises réinvestissent et/ou distribuent en dividendes et conservent une trésorerie limitées.
(le cas du secteur banque / assurance est particulier car imposé par la banque mondiale, le FMI, l'UE, etc.)

Ensuite, Samsung est une entreprise gigantesque qui s'est développée dans des secteurs très diverses (bien plus diversifiée qu'Apple qui au final, est positionné sur un nombre très limité d'activité).
Certains secteurs étant très largement bénéficiaires et d'autres déficitaires.
Les secteurs bénéficiaires soutenant ceux qui ne le sont pas.
Autrement dit, si la locomotive du groupe commence à tousser, c'est l'équilibre financier de l'ensemble du groupe qui peut être menacé.

Autre point important : l'image / le marketing
La téléphonie est une vitrine pour l'image de marque du groupe et rayonne sur l'ensemble de ces activités, y compris celles méconnues du grand public.
Autrement dit, une perte de vitesse sur ce secteur a des répercutions sur l'ensemble des autres activités.
De même, que de bons résultats participent à ceux des autres secteurs.

Pour finir, une entreprise comme Samsung est capitalisée en bourse et même si elle a les fonds nécessaires pour soutenir des trimestres déficitaires, les actionnaires eux, n'auront pas cette patience et son titre va chuter et donc, l'apport de financement.
2  1 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/03/2015 à 17:04
Je trouve ce type de propos assez obscène. On fait tout un drame dès qu'une société qui faisait des bénéfices gigantesques depuis quelques années se met à ne plus faire que des bénéfices énormes, cela étant généralement suivi par un bon vieux plan social.
Samsung a engrangé des milliards sur un malentendu, avec un produit qui par le fait du hasard est devenu fashion et lui a permis de faire une marge énorme sur un produit qui finalement n'avait pas grand-chose de plus que la concurrence.
Tout cela est un cycle normal. Un produit ou un service devient populaire, attire une clientèle énorme prête à payer très cher et fatalement, au bout de quelques temps, cette clientèle se lasse et se disperse. Tout cela est très sain et va forcer Samsung à sortir des produits au rapport qualité-prix ou intéressant.
Cela ne signifie pas pour autant que la société va couler dans l'année à venir, ils ont probablement amassé de quoi fonctionner à perte pendant des décennies.
0  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/03/2015 à 11:40
Pour finir, une entreprise comme Samsung est capitalisée en bourse et même si elle a les fonds nécessaires pour soutenir des trimestres déficitaires, les actionnaires eux, n'auront pas cette patience et son titre va chuter et donc, l'apport de financement.
Cela démontre que le système économique mondial ne fonctionne pas de façon saine, tout simplement.
0  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/03/2015 à 11:52
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Cela démontre que le système économique mondial ne fonctionne pas de façon saine, tout simplement.
Je ne dis pas le contraire.
Par contre, il faut définir ce qu'est une "économie saine"
Pose la question à un trader de la city de Londre et à un militant du NPA et tu auras des réponses totalement différentes.

Ensuite, pour ce qui est du capital d'investissement en bourse, c'est un comportement très "humain" : On investi sur les gagnants.
Quand tu vas aux courses, tu paries sur le cheval qui a gagné les 5 dernières courses ou sur celui qui a fini dernier et/ou a abandonné sur blessure ?
En bourse, c'est la même chose : tu préfères investir dans une entreprise qui fait des bénéfices (et donc, va te rétribuer des dividendes ce qui qui va rentabiliser ton investissement) ou dans une entreprise déficitaire ?
De même, quand un bateau coule, tu prends un canaux de sauvetage et tu quittes le navire ou tu attends de voir si l'équipage parviens à combler la fuite et à faire repartir le bateau ?
1  1 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/03/2015 à 14:06
Actuellement, une économie saine serait en grande partie focalisée sur la décroissance.
Une économie où l'on n'essayerait pas de vendre à chaque individu un portable hors de prix tous les ans mais un modèle fiable et performant pour plusieurs années.
Une économie qui considèrerait que le ralentissement d'un marché est une bonne chose, car c'est le signe qu'un besoin a été comblé.
0  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/03/2015 à 16:49
Que fais-tu de la production de richesse ?
Rien. La production de richesses n'est pas une bonne chose, elle doit être remplacée par la production de bien-être pour l'espèce humaine dans son ensemble.

Que fais-tu de l'innovation ?
Il faut déjà déterminer ce que l'on entend par innovation. Dans la bouche des marketeux et des politiques, l'innovation c'est créer un produit qui se vend et rapporte de l'argent, peu importe son utilité réelle.
Peut-on réellement parler d'innovation quand on parle de Facebook, d'Apple ? La seule façon d'innover de ce type de géants et dans la façon de gagner de l'argent.

Que fais-tu de la concurrence ?
Elle ne devrait pas exister. L'ensemble des grands génies de la planète devrait travailler pour un but commun, cesser de garder top secrètes de potentielles révolutions pour l'espèce humaine.

Où places-tu la création d'emploi ?
Le besoin d'emplois est l'un des grands mals de notre société actuelle. La question n'est pas de trouver comment trouver du travail à ceux qui n'en trouvent pas mais comment mieux répartir l'effort humain dans un monde qui en a de moins en moins besoin, utilisant de plus en plus des machines pour les tâches ingrates.

Ce que tu proposes va bien au delà de l'économie, c'est un changement total de mode de vie.
Bien-sûr. Et on changera de mode de vie dans un avenir proche, c'est certain. Mais s'agira-t-il d'un nouveau moyen-âge, d'une extinction de masse de l'espèce humaine ou d'une évolution de notre mode de pensée et de fonctionnement d'un niveau équivalent à ce qu'à été la renaissance ? Là est toute la question.
0  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/03/2015 à 15:02
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Actuellement, une économie saine serait en grande partie focalisée sur la décroissance.
Une économie où l'on n'essayerait pas de vendre à chaque individu un portable hors de prix tous les ans mais un modèle fiable et performant pour plusieurs années.
Une économie qui considèrerait que le ralentissement d'un marché est une bonne chose, car c'est le signe qu'un besoin a été comblé.
C'est un point de vu

Que fais-tu de la production de richesse ?
Que fais-tu de l'innovation ?
Que fais-tu de la concurrence ?
Où places-tu la création d'emploi ?
Ce que tu proposes va bien au delà de l'économie, c'est un changement total de mode de vie.
0  1