Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Wikimédia rejoint la lutte contre la surveillance de masse
La fondation porte plainte contre la NSA pour ses activités d'espionnage

Le , par Michael Guilloux

288PARTAGES

7  0 
On en a beaucoup parlé et on continue de le ressasser encore. Les activités d'espionnage de la NSA et des services de renseignements US constituent une menace à la vie privée et la liberté d'Internet.

Cette fois-ci, c'est Wikimédia, la fondation à la base de Wikipédia qui vient d'exprimer son ras-le-bol face à l'œil beaucoup trop baladeur des USA et de son agence d'espionnage, la National Security Agency (NSA).

« Nous déposons une plainte aujourd'hui au nom de nos lecteurs et rédacteurs partout », a déclaré Jimmy Wales dans un communiqué. Ce sont par ces mots que le fondateur de Wikipédia annonce une action en justice contre la NSA pour ses activités d'espionnage. « La surveillance érode la promesse originelle de l'Internet: un espace ouvert pour la collaboration et l'expérimentation, et une place libre de la peur. » A-t-il ajouté.

La plainte a été déposée à la Cour de District de Maryland pour contester la surveillance de masse à grande échelle de la NSA. Cette surveillance permet à l’agence US d'intercepter n'importe quelle communication qui transite par « l'épine dorsale » du net, constituée par le réseau de câbles, les commutateurs et les routeurs. « En exploitant l'épine dorsale de l'Internet, la NSA met à rude épreuve l'épine dorsale de la démocratie », a déclaré Lila Tretikov, directeur exécutif de la Fondation Wikimédia.


Wikimédia accuse la NSA de violer les principes fondamentaux qui sont au cœur de sa vision, c'est-à-dire les libertés d'expression et d'association, soutenues par le droit à la vie privée.

« Ces principes permettent l'investigation, le dialogue, et la création et sont au cœur de la vision de Wikimédia de responsabiliser tout le monde à partager des connaissances humaines », a déclaré la fondation. « Quand ils sont en danger, notre mission est menacée », a-t-elle ajouté.

L'organisation dénonce par ailleurs le ministère de justice US de soutenir les activités de la NSA à travers la loi Foreign Intelligence Surveillance Act Amendments (FISAA). Cette loi autorise la NSA à collecter toutes les communications qui tombent dans la catégorie des « informations de renseignements étrangers ». Cette notion étant assez vague, cela donne à la NSA la possibilité d'inclure à peu près tout, et agir au-delà du champ d'application du pouvoir qui lui a été accordé par le Congrès.

Sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme, le programme de la NSA « jette un vaste filet et, par conséquent, capte les communications qui ne sont pas connectées à une cible, ou peut-être entièrement domestiques. Cela inclut les communications par nos utilisateurs et notre staff », a indiqué Wikimédia.

En agissant de la sorte, explique Wikimédia, la NSA viole le Premier et le Quatrième amendement de la Constitution américaine, qui protègent les libertés d'expression et d'association.

La fondation Wikimédia espère, par cette action en justice, mettre fin au programme de surveillance de masse de la NSA afin de protéger les droits de ses utilisateurs à travers le monde. Elle a été rejointe dans son action par huit autres organisations dont Human Rights Watch et Amnesty International USA.

Source : Blog Wikimedia Foundation

Et vous?

Qu'en pensez-vous?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de salve34
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/03/2015 à 13:40
La fondation Wikimédia espère, par cette action en justice, mettre fin au programme de surveillance de masse de la NSA afin de protéger les droits de ses utilisateurs à travers le monde
Elle peut toujours espérer ....
3  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/03/2015 à 14:57
Sur le fond, c'est bien d'essayer, même si je doute fortement du résultat aussi...
0  0 
Avatar de Armel13
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 11/03/2015 à 17:19
Une action en justice contre les justiciers du monde. Intéressante ça!
0  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/03/2015 à 13:43
C'est sûr que c'est un peu David contre Goliath. Cela dit, pour connaitre plutôt bien Wikimedia de l'intérieur, les voir prendre l'offensive en matière juridique est une évolution intéressante en soi.
0  0