Samsung reste l'entreprise qui a demandé le plus de brevets en Europe en 2014
D'après les statistiques de l'Office européen des brevets

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
L’Office européen des brevets (OEB) a publié ses dernières statistiques relatives aux dépôts de brevets qui ont eu lieu au courant de l’année 2014. Tout d’abord, l’Office a enregistré 274 174 demandes de brevets ce qui représente un accroissement de 3,1%. Un peu plus d’un tiers des demandes de brevets déposées auprès de l’Office provenaient de l’intérieur des frontières européennes. Les cinq pays qui ont émis le plus grand nombre de demandes sont : les Etats-Unis (26%, soit 71 745 dépôts de brevets, ce qui constitue une croissance de 6,8% comparée aux 67 153 dépôts de brevets en 2013), le Japon (18%, soit 48 657 dépôts de brevets, une croissance annuelle négative de -4,4% si on considère les 50 871 dépôts de 2013), l’Allemagne (11%, soit 31 647 contre 31 887 en 2013 soit une croissance annuelle de – 0,8%), la Chine (9%, soit 26 412 contre 22 396 en 2013 soit une croissance annuelle de 18,2%) et la Corée (6%, soit 16 358 contre 15 993 en 2013, soit une croissance annuelle de 2,3%). La France quant à elle se fera un peu plus discrète avec 5% et en sixième position, juste après la Corée. Ce pourcentage représente 12 873 dépôts de brevets contre 12 378 dépôts en 2013, soit une augmentation de 4%.


Parmi les entreprises qui ont constitué le top 25 des demandeurs, la plupart étaient issues du secteur des TIC ou de l’électronique. En pole position figure le coréen Samsung et ses 2 541 dépôts, suivis par les deux européens que sont Philips (Pays-Bas) et Siemens (Allemagne) qui ont eu à leur actif 2 317 et 2 133 dépôts de brevets. L’Asie occupe les quatrième et cinquième places avec le coréen LG (1 638 dépôts) et le chinois Huawei (1 600 dépôts). Avec Huawei a cette cinquième place, ce n’est que la seconde fois qu’une entreprise chinoise occupe le top 10, la première fois remontant en 2012 avec ZTE qui était alors classé en dixième position.



Les grosses pointures comme les américains Microsoft et Google n’ont pas manqué à l’appel et figure dans le top 50 : Microsoft occupe la 21e place avec 734 demandes tandis que Google occupe la 36e place avec 518 demandes. L’un des grands absents dans le secteur technologique a été Apple.

Benoît Battistelli, président de l’OEB, a passé en revue les réalisations importantes qui ont été faites. Il avance entre autre que « nous avons augmenté notre qualité puisque nous avons obtenu la certification ISO 9001 pour l’ensemble du processus de délivrance de brevets et nous sommes le premier office parmi les grands offices dans le monde à bénéficier de cette certification ». L’OEB s’est félicité d’avoir « signé un accord de validation avec le Maroc, ce qui veut dire que nous ajoutons un 41ème pays au nombre de pays qui reconnaissent le brevet européen comme un brevet national. C’est donc une extension de l’aire géographique dans laquelle les brevets européens sont reconnus ».

Source : rapport annuel OEB


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil