Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Moins de la moitié de la population mondiale a eu accès à internet au moins une fois en 2014
Selon les résultats d'une enquête

Le , par Stéphane le calme

23PARTAGES

3  0 
Bien plus qu’un phénomène de mode, Internet est un outil puissant pour connecter des individus à l’information, aux ressources, aux services ou tout simplement à d’autres individus. Un véritable moteur de l’économie mondiale qui agit à plusieurs niveaux, de la création d’emplois au soutien des entreprises existantes en passant par le changement dans les processus de travail. En un mot comme en cent, internet apporte une véritable transformation sur les interactions entre individus, mais aussi avec l’entreprise.

Aussi, Internet.org, l’initiative de Facebook pour encourager la croissance de la connexion à internet au niveau mondial, a publié son rapport « State of Connectivity : 2014, a report on Global Internet Access », dont le but est de fournir un aperçu des états des lieux sur la connectivité (qui est connecté ? Qui ne l’est pas ? Pour quelles raisons ?).

Tout d’abord, le rapport avance que moins de la moitié de la population mondiale (37,9%) utilise internet au moins une fois par an. Sans surprises, il met en lumière le fossé qui existe en termes de connexion sur la planète ; l’essentiel des connexions observées provient des pays développés où 76,2% des populations sont connectées tandis que seulement 29,8% des pays en développement se connectent au moins une fois par an. Dans le détail en fonction des régions, c’est l’Amérique du Nord qui mène la danse avec 84,4% des connexions, l’Europe et l’Asie Centrale suivent avec 65,4% et l’Asie de l’Est et le Pacifique ferment le trio de tête avec 43,9%.


Une moyenne qui n’a de cesse d’aller crescendo depuis 2006 ; même si dans les pays développés qui sont considérés comme un « marché mature » le nombre de connectés croît lentement, celui des pays émergents a plus que doublé en l’espace de 8 ans.


Grâce à l’expansion des dispositifs mobiles, les individus n’ont désormais plus besoin de se fournir en ordinateur fixe ou portable pour pouvoir naviguer sur le web. Les appareils d’entrée et de milieu de gamme ont fait petit à petit leur incursion dans les pays émergents et les prix des données facturées ainsi que des plans tarifaires revus constamment à la baisse ont grandement contribué à l’adoption de cet outil. Aussi, il n’est donc pas étonnant de voir que les principaux vecteurs de la connexion internet aujourd’hui sont les dispositifs mobiles. Comme le montre le diagramme ci-dessous, les souscriptions mobiles représentent désormais plus du triple des souscriptions fixes.


Internet.org a également tenté de trouver les freins à la connexion et a estimé que le fait que quelqu’un puisse accéder (ou accède) à internet est une fonction de trois facteurs : l’infrastructure, l’accessibilité et la pertinence. Le rapport a mis en exergue le taux de croissance d’adoption d’internet qui a encore connu un amenuisement pour la quatrième année consécutive, passant de 14,7% en 2010 à 6,6% en 2014. En 2019, Internet.org s’attend à voir 4 milliards de connectés.


Source : rapport Internet.org (au format PDF)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !