Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google crée une base de données médicale
Afin de présenter des informations de santé valides dans ses résultats de recherche

Le , par Amine Horseman

0PARTAGES

8  0 
Malgré les efforts de Google pour améliorer la qualité des résultats de recherches, il arrive assez souvent qu’on ne trouve pas ce que l’on cherche, voire de tomber sur des informations erronées. Dans certaines situations critiques, de telles informations peuvent s’avérer très dangereuses, c’est le cas par exemple des recherches sur le domaine de la santé.

Dans un récent billet de blog, Google explique son initiative de valider manuellement les informations relatives à certaines maladies de sorte que l’internaute trouve rapidement l’information médicale qu’il cherche, tout en évitant de trop le stresser en tombant sur des cas rares et particuliers. Dorénavant, si votre recherche porte sur l’une des 400 conditions médicales et maladies qui se trouvent dans la nouvelle base de données établie par Google, vous verrez en haut des résultats de recherches des informations présélectionnées, vérifiées et validées par une dizaine de médecins travaillant à Mayo, une clinique à but non lucratif basée au Minnesota.

Dans la version de bureau de Google, les utilisateurs pourront toujours voir la liste complète des résultats de la recherche sur la gauche avec le nouveau modèle sur la droite. Sur mobile, un simple défilement vers le bas permettra d’afficher la liste traditionnelle des résultats.


Figure: présentation des résultats en version mobile (source: Google Blogspot)

« Nous allons vous montrer des symptômes typiques et les traitements, ainsi que des détails sur la condition médicale [que vous recherchez], si c’est contagieux, quelle tranche d’âge en est affectée, etc. » déclare l’équipe de Google sur le billet de blog. « Pour certaines conditions, vous verrez également des illustrations de haute qualité provenant d’illustrateurs médicaux homologués. Une fois que vous obtenez cette information de base de Google, il vous sera facile de faire plus de recherches sur d'autres sites web, ou de savoir quelles questions poser à votre médecin ».

Bien que ces résultats ne sont actuellement disponibles qu’aux États-Unis, Google prévoit d'étendre ses résultats à d'autres pays dans le monde. Ce qui affectera 5% des recherches mensuelles sur le moteur de recherche, soit prés de 5 milliards de requêtes. « Cela ne signifie pas ces résultats de recherche sont destinés comme des conseils médicaux » assure l’équipe de Google, « Vous devriez toujours consulter un professionnel de la santé si vous avez un problème médical ».

Source : Google Blogspot

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Ceci ne va-t-il pas affecter le nombre de visites des sites web médicaux ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de JeanMi3000
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 23/02/2015 à 8:58
Est-ce le début de la fin pour doctissimo ? -->[]
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/02/2015 à 11:24
Citation Envoyé par Haseo86 Voir le message
Google se pose une fois de plus comme arbitre du monde, et non comme moteur de recherche. D'ailleurs il y a bien longtemps que le moteur de recherche Google n'en est plus un, puisqu'au lieu de nous permettre d'accéder à l'information existante sur le net, Google décide pour nous de ce qui est bien, de ce qui nous intéresse et de ce qu'on devrait voir.
Un américains quoi. zont ca dans le sang...
je me demande si les boites américaine ont une "prime à la manipulation de masse" des fois.
2  0 
Avatar de squizer
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/02/2015 à 9:22
Citation Envoyé par Haseo86 Voir le message
Google se pose une fois de plus comme arbitre du monde, et non comme moteur de recherche. D'ailleurs il y a bien longtemps que le moteur de recherche Google n'en est plus un, puisqu'au lieu de nous permettre d'accéder à l'information existante sur le net, Google décide pour nous de ce qui est bien, de ce qui nous intéresse et de ce qu'on devrait voir.
Google SEARCH est le moteur de recherche.
GOOGLE est une société informatique qui touche un peu à tout, mais libre à tout à chacun de ne pas utiliser leur services donc.

http://www.google.fr/intl/fr/about/products/
2  0 
Avatar de Haseo86
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/02/2015 à 10:47
Google se pose une fois de plus comme arbitre du monde, et non comme moteur de recherche. D'ailleurs il y a bien longtemps que le moteur de recherche Google n'en est plus un, puisqu'au lieu de nous permettre d'accéder à l'information existante sur le net, Google décide pour nous de ce qui est bien, de ce qui nous intéresse et de ce qu'on devrait voir.
3  3 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 23/02/2015 à 8:52
Comportement très recommandable. J'en suis étonné pour une fois. Par contre, pour l'héritage documentaires et des connaissances sous forme simplifié sera telle au rendez-vous ? J'en suis moins sûr... Pourvu que les traductions soient correctes.
0  0 
Avatar de klael
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/06/2018 à 14:15
Google SEARCH est le moteur de recherche.
GOOGLE est une société informatique qui touche un peu à tout, mais libre à tout à chacun de ne pas utiliser leur services donc.

http://www.google.fr/intl/fr/about/products/.
Certes, mais n'en demeure que la part de marché de Google en France et dans le monde est colossale. Même si l'intention telle que présentée peut paraître louable, avoir un filtre sur l'accès à l'information s'apparente de ma fenêtre à de la censure. Combien de personnes vont ensuite faire des recherches complémentaires ? C'est un peu la même chose que les journaux télévisés qui nous présente une vision parcellaire et forcément subjective de l'information. Très peu de personnes prennent ensuite vraiment le temps de creuser les sujets et se "contentent", sans être méchant, de prendre pour argent comptant les news et données qu'on leur propose.
0  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/06/2018 à 12:50
Citation Envoyé par Haseo86 Voir le message
Google se pose une fois de plus comme arbitre du monde, et non comme moteur de recherche. D'ailleurs il y a bien longtemps que le moteur de recherche Google n'en est plus un, puisqu'au lieu de nous permettre d'accéder à l'information existante sur le net, Google décide pour nous de ce qui est bien, de ce qui nous intéresse et de ce qu'on devrait voir.
je trouve la question plus complexe que cela.

admettons qu'il existe un moteur de recherche totalement neutre sur le net, qui soit capable de retrouver tous les contenus existants (et indexés) sur un sujet sans aucun filtre...il permettrait sans doute de trouver des informations dont on ne veux pas, et toute la question est sur le "on". C'est d'ailleurs ce qu'avance ici Google, vous cherchez un renseignement médical, il ne faut pas qu'on vous envoie sur un site d'un fanatique qui soignerait un cancer au jus de iCarotte...mais du coup on perd sa neutralité en effet.

la question est aussi territoriale, est-ce qu'un moteur de recherche peut fournir l'adresse de sites dont le contenu est interdit par la loi de l'internaute (drogue, arme, pedo, terro...) ? s'il doit être neutre, c'est n'est pas à lui de l'interdire, mais comme les sites en question ne seraient sans doute pas filtrés autrement, n'a-t-il pas une part de responsabilité ? (bon en même temps, il est très facile de trouver le nouveau nom de Zone Telechargement avec Google )

Au final, oui Google n'est pas une oeuvre de bienfaisance, mais ils ne prétendent pas l'être je pense.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/06/2018 à 15:19
Citation Envoyé par Amine Horseman Voir le message
Que pensez-vous de cette initiative ?
C'est cool pour les USA, parce que les étasuniens n'ont pas tous les moyens d'aller chez le médecin. (vous avez déjà vu une facture US ?)
USA: 550 dollars pour une consultation de dix minutes sans la moindre auscultation
On a testé être malade en voyage aux USA
Nous on s'en fout on a la sécurité social, même les plus pauvres ont accès aux soins.

C'est pas si parfait que ça, mais c'est largement mieux qu'aux USA !
Recul de l’accès aux soins des plus pauvres en France
Si la France s'enorgueillit de son système de santé, un rapport de l'OCDE pointe certaines failles : les pauvres renoncent, par exemple, de plus en plus aux soins, une situation un peu moins bonne que la moyenne européenne.

Pour la quatrième édition de son Panorama de la santé, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a procédé à un véritable scanner des vingt-huit pays de l'Union. En ce qui concerne la France, le millésime 2016 de cette vaste étude montre des signes inquiétants, en particulier pour le renoncement aux soins.

Comme le rapportent en effet Les Echos, les plus pauvres sont 6,6% à renoncer à se faire soigner, alors que la moyenne européenne est de 6,4%.

Certes, le taux de renoncement aux soins de la population globale pour diverses raisons (éloignement géographique, délais, financement) est moins prononcé : en 2014 il a été de 2,8%, contre 3,3% pour la moyenne européenne.

Mais pour les 20% les plus pauvres, force est de constater que les filets de sécurité n'ont pas suffi à réduire les inégalités financières d'accès aux soins, indique le quotidien.
Il est conseillé d'aller chez le médecin au lieu de s'auto diagnostiquer et comme ça en cas de mauvais diagnostic tout est de la faute du médecin
Un jour les médecins seront remplacé par des IA, ça ira peut être mieux.
Là ils ont peut être déjà du big data pour les aider.
0  1